Accueil Bassekou Kouyate en concert
Mercredi 27 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Bassekou Kouyaté est un virtuose du n'goni, instrument de musique traditionnel malien chargé d'histoire. Il a beaucoup contribué à la promotion de cet instrument dans le monde.

Bassekou Kouyate en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Bassekou Kouyate : l'historique des concerts

Je.

21

Nov.

2019

Di.

24

Mars

2019

Ma.

05

Fév.

2019

Bassekou Kouyate & Ngoni Ba Centre Culturel Regional - Dudelange (Lux)

Ve.

24

Mars

2017

Ma.

21

Mars

2017

Gasandji - Bassekou Kouyate Bassekou Kouyate | Gasandji
Le Train Théâtre - Valence (26)

Ve.

01

Avril

2016

Me.

14

Oct.

2015

Tribu festival en concert
Bassekou Kouyate Tribu festival | David Murray | Bassekou Kouyate
Le Cèdre - Chenôve (21)

Me.

20

Mai

2015

Bassekou Kouyate & Ngoni Ba New Morning - Paris 10ème (75)

Bassekou Kouyate : les dernières chroniques concerts 5 avis

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba

Critique écrite le 03 avril 2014, par Agent Massy

Dock des Suds - Marseille 21 mars 2014

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba en concert

Je dois tout de suite vous dire que je n'ai pas tout vu, et je le regrette. C'est vraiment excitant comme principe de voir dix groupes en une soirée, quoi qu' en même temps la garantie de passer une soirée moyenne du point de vue de l'émotion. Les artistes sur scène ne peuvent pas vous travailler, vous isoler du monde, vous prendre par la main. Gesticuler et suer suffisamment pour que vous vous déclariez conquis. Je les plains un peu, je trouve que c'est des conditions pas très faciles. Mais parlons néanmoins de ceux que nous vîmes : Gian Maria Testa Il s'agit d'une version locale de Paolo Conté. Mélodies, voix, génération. Les textes je ne peux pas dire car mon niveau en Italien ne me permet pas d'être affirmatif. Cet homme très sympathique est comme un Brassens qui aurait décidé qu'il doit aussi passer à l'électrique, ce qu'il fait au milieu du concert, ainsi que tous ses musiciens : la contrebasse devient basse électrique, les guitares nylon deviennent des solid-body, et papy se lève de sa chaise pour jouer au médiator tout vers le bas, dans ce qui semble être une interprétation personnelle du jeu de Lou Reed. Et il n'y a rien à dire, car la guitare électrique, c'est après tout l'instrument privilégié de l'époque de sa... Lire la suite

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté

Critique écrite le 28 juin 2010, par Bertrand 13rugissant

Plan d'eau de Saint Suspi - Miramas 25 Juin 2010

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté  en concert

Deuxième édition des Nuits Métis à Miramas, et en tout 17 éditions au compteur... Un festival étendu cette année à 6 jours, et un site du Plan d'eau de Saint Suspi qui accueille cette année une yourte, une tente touareg, et une déco lumineuse crée pour l'occasion. Ce qui est frappant en arrivant, c'est que la convivialité est montée d'un cran, et que les habitants de Miramas sont aux anges... J'arrive vers la fin du set sur la petite scène, à la nuit tombée, juste le temps de profiter de la rencontre originale de la harpe et de la kora. En effet, le festival se démarque des autres par des projets crées spécialement pour l'occasion, et des rencontres musicales entres des artistes de styles et cultures éloignées. C'est Katell Boisneau qui joue de la harpe et Prince Abdou de la kora. Leur musique est parfaite pour ce début de soirée. Un style très poétique, très harmonieux. Ces deux instruments à cordes s'accordent à la perfection. Katell Boisneau a une manière particulière de jouer, et arrive à placer des contretemps à la manière d'un guitariste reggae. Quand à Prince Abdou, il gratte avec... Lire la suite

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela

Critique écrite le 18 juillet 2009, par Boby

Théatre Antique - Arles 15 juillet 2009

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela en concert

Comment présenter les Suds d'Arles ? Peut être en commençant tout simplement par le commencement. En énonçant par exemple que cette année le festival célèbre sa 14éme édition, que ce sont des artistes de toutes nationalités qui vont se succéder sur les 3 scènes éparpillées dans la grande ville d'Arles ou encore que c'est une programmation fondée sur l'originalité et la qualité qui fait de ce festival un véritable OVNI. Troisième soirée dans l'ancienne citée romaine, et pas des moindre. Dans moins d'une heure les maliens de Bassekou Kouyaté rentreront en scène juste avant que le duo mexicain que forme Rodrigo y Gabriela n'empoignent leurs guitares. En outre une bonne soirée qui s'annonce, malheureusement c'est sur l'incompétence d'une femme que tout débute. Oublie d'accès photo, fausses informations etc... En bref toutes les galères que craignent les chroniqueurs compilées en une seule personne. Aménagé pour l'occasion le théâtre antique s'est refait une beauté. Petit à petit les spectateurs rentrent dans l'hémicycle. Afin de profiter du spectacle au mieux nous décidons de nous installer en face de la scène, cependant à notre grande surprise, c'est de la bouche d'un bénévole que l'on apprend que toutes les rangées... Lire la suite

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate

Critique écrite le 16 juillet 2009, par Gandalf

Théatre Antique de Arles 15 juillet 2009

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate en concert

Pour sa 14eme edition, le festival "Les Suds à Arles", propose comme à son habitude une programmation solide, mais dans des domaines qui ne sont pas du tout de mon univers musical généralement. Alors pourquoi faire le déplacement pour l'ouverture cette année ?! Non pas pour Bassekou Kouyaté venant de son Mali natal, mais bel et bien pour Rodrigo y Gabriela, duo mexicain phénomène de la guitare... Phénomène qui a pris beaucoup d'ampleur depuis un ou deux ans, du fait de l'atypie de ces jeunes musiciens. En effet, et sans faire l'historique de leur parcours depuis qu'ils ont quitté Mexico, R&G se sont affranchis des carcans de plusieurs styles définis, en les mixant, puis en les ressortant de manière très personnelle par le truchement de deux guitares acoustiques. Si Rodrigo est un formidable soliste, il ne serait "pas grand chose" sans Gabriela, qui s'occupe de la rythmique... Et quelle rythmique ! Elle se sert du corps de sa gratte comme un instrument de percussion, tout en jouant ses cordes... Impressionnant, vraiment... Et ça confirme ce que disait un forumeur sur le net: le meilleur batteur du monde est... une guitariste ! C'est simplifié, mais ce n'est pas loin de la vérité... Et pour finir avec le pourquoi de ce phénomène... Lire la suite