Accueil Chronique de concert Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate en concert

Théatre Antique de Arles 15 juillet 2009

Critique écrite le par

Pour sa 14eme edition, le festival "Les Suds à Arles", propose comme à son habitude une programmation solide, mais dans des domaines qui ne sont pas du tout de mon univers musical généralement. Alors pourquoi faire le déplacement pour l'ouverture cette année ?! Non pas pour Bassekou Kouyaté venant de son Mali natal, mais bel et bien pour Rodrigo y Gabriela, duo mexicain phénomène de la guitare...

Phénomène qui a pris beaucoup d'ampleur depuis un ou deux ans, du fait de l'atypie de ces jeunes musiciens. En effet, et sans faire l'historique de leur parcours depuis qu'ils ont quitté Mexico, R&G se sont affranchis des carcans de plusieurs styles définis, en les mixant, puis en les ressortant de manière très personnelle par le truchement de deux guitares acoustiques.
Si Rodrigo est un formidable soliste, il ne serait "pas grand chose" sans Gabriela, qui s'occupe de la rythmique... Et quelle rythmique ! Elle se sert du corps de sa gratte comme un instrument de percussion, tout en jouant ses cordes... Impressionnant, vraiment... Et ça confirme ce que disait un forumeur sur le net: le meilleur batteur du monde est... une guitariste ! C'est simplifié, mais ce n'est pas loin de la vérité... Et pour finir avec le pourquoi de ce phénomène grandissant, il est à noter qu'ils étaient avant tout des metalleux, et que l'originalité de reprendre du Metallica, du Led Zep, du Floyd, etc... leur a valu l'adhésion du public rock et Metal, sans cesse grandissante.

En cette belle soirée au Théâtre Antique de Arles, ce n'était cependant pas les rockers, et encore moins les hard rockers, qui étaient majoritaires, loin de là. J'ai d'ailleurs été décontenancé par la moyenne d'age de la foule, largement trentenaire, si ce n'est plus. Y avait mamie avec son coussin pour ne pas s'abimer les fesses, le quadra en cravate, un chevelu perdu au milieu, des familles, des "danseuses" de salsa... Ma foi, je suppose que beaucoup avaient leurs pass plusieurs jours, au vu de tous les cordelettes oranges autour des cous, ou alors j'ai mésestimé la large renommé du duo. Voyant ça, je me suis immédiatement dit que nous n'aurions pas le show le plus metal rock qu'ils peuvent proposer...

Les hostilités débutant fort tard, nous n'avons pas échappé à la première partie, bien calés en haut à gauche du Théâtre Antique. Qui n'est pas immense (j'ai tendance à confondre théâtre et amphithéâtre, comme celui de Vienne, où là nous étions trois fois plus haut !), ce que j'ai apprécié, le cadre rendant un bon équilibre entre foule et intimité.

Je tiens à dire quelques mots sur Bassekou Kouyaté, qui, pendant 45 minutes (ça peut paraitre long parfois, 45 minutes...), nous a fait découvrir le n'goni, genre de guitare de son pays. Il était accompagné de son quartet de n'goni, d'une vocaliste, et de deux percussionnistes, aux instruments inconnus de la plupart des européens que nous sommes.
Alors même si au bout de plusieurs chansons, j'avais l'impression d'entendre toujours les mêmes rythmes et mélodies, j'ai pu comparer le show à un show de rock. Il y avait un combo live, avec des gratteux rythmiques, un soliste qui taquinait, des morceaux rapides, une ballade, des chœurs, et des chorégraphies (au top les chorés ! ;) ). Bref beaucoup de similitudes, sauf qu'en lieu et place de riffs electriques, nous avions du blues africain. Loin d'être inintéressant, même si à mille lieux de ma "compréhension" musicale.

Le temps de décharger aux rares toilettes, puis de recharger au bar (avec serveurs aimables, compétents, prix attractifs, rapidité, bref tout le contraire de Istres et l'Espace Julien, pour ceux qui suivent mon "guide des bars de salles de concerts" ! ;p), et nous nous rasseyons pile lorsque les lights s'éteignent pour laisser place en intro samplée, à une chanson très américaine/djeunz/limite néo, que je ne connaissais pas.





A la fin, Rodrigo et Gabriela prennent place chacun sur leur chaise. Si le premier jouera parfois debout, ou appuyé contre un retour, ou assis en bord d'estrade, la deuxième ne quittera pas son dossier, si ce n'est pour le rappel (le génial "Tamacun"). On peut même dire qu'elle fait un peu autiste au début, tête baissée sur son instrument, le pied battant toujours la mesure. Alors une autiste peut être... mais l'autiste la plus FASCINANTE du monde ! Je crois que c'est le mot qui lui correspond le mieux. J'étais fasciné par son jeu, ce qu'elle faisait avec sa guitare, sortant des sons que je ne savais pas possible de sortir d'une guitare acoustique, par son jeu de doigts, souffrant pour ses phalanges que j'imagine insensibles depuis le temps, bavant presque sur l'interprétation de "Orion"... Non mais comment elle fait ? Pour atteindre une telle perfection de jeu rythmique, pour ne pas se ruiner les doigts, pour entrainer le public dans sa danse, pour être en accord total avec Rodrigo ? Ensemble ils sont hallucinants.
Oui Rodrigo est un soliste exceptionnel comme il en existe d'autres de par l'univers. Mais je suis quand même soufflé par son jeu sans fausses notes, lors de soli plus que difficiles à reproduire sur une guitare électrique... Alors sur une acoustique, vous imaginez un peu...

Comme je le pensais, il n'y eu guère de morceaux rock... "Orion" de Metallica, c'était un sommet du live, j'en étais sur le cul, et pourtant j'avais déjà vu la performance sur Youtube. Mais en vrai c'est encore plus trippant. Une version arrangée (et plus complexe, avec un sweeping de malades notamment !) de "Stairway to heaven" de Led Zep, l'intro, uniquement, de "Master of puppets" de Metallica, par Rodrigo seul, en rappel (frustrant ! :( ), et quelques clins d'oeil comme le riff principal de "Ride the lightning" de Metallica à la fin d'une chanson, quelques notes de l'intro de "More than Words" (peu de réactions...), carrément les deux premiers mouvements de l'intro de "Holywars... the punishment due" de Megadeth (encore moins de réactions !!), une chanson dont le riff me disait quelque chose... et c'est tout ! Pas de Pink Floyd, de Queen, de Deep Purple ou de Hendrix. Ah oui, un bref beat de "Billie Jean" par Gabriela, sans s'eterniser.

Mais rock ou pas, putain ce que c'était jouissif ! Autant à entendre qu'à regarder ! Cela ne m'a jamais paru ennuyeux, ce qui est une performance pour de l'instrumental total. Ils ont beaucoup fait participer le public, surtout par des claps de main sous différents rythme. Le top étant atteint quand Rodrigo est parvenu à faire faire à la foule un canon de claps ! Je connaissais un canon de voix, mais j'avais jamais vu un canon d'applaudissements ! Ça rendait super bien, et le duo avait vraiment l'air heureux d'être là ce soir, parlant l'espagnofranglais avec le sourire.
Le titre du prochain album à paraitre en septembre nous a bien plu, entrainant en diable. Entrainant comme la plupart des chansons interprétées, que ce soit du flamenco, du jazz, de la variété... tout ça sans en être vraiment, acquérant une identité propre, celle de R&G.

Il n'est pas besoin de déblatérer plus sur ce show d'une heure vingt, car il me parait impossible de retranscrire sur papier virtuel la performance assez unique que délivrent ces deux phénomènes à chacun de leurs concerts ! Il faut y assister pour être soufflé comme je l'ai été, pour être fasciné par Gabriela et son jeu rythmique époustouflant.
En espérant les revoir très très vite....

> Réponse le 21 août 2009, par boy blue

Concert magnifique au théatre antique d'arles pour les suds! N'oubliez pas que le site francophone de Rodrigo y Gabriela vient d'ouvrir www.rodgab.fr Retrouvez infos de dernière minute, dates de concerts, videéos des nouvelles chansons, en attendant la sortie du nouvel album!  Réagir


Les Suds à Arles : les dernières chroniques concerts

Dakha Brakha + Calexico (les Suds de Arles) en concert

Dakha Brakha + Calexico (les Suds de Arles) par Pirlouiiiit
Théâtre Antique, Arles, le 16/07/2014
A peine remis du concert de la veille aux arènes de Nîmes (je parle surtout de fatigue physique, même si la soirée avec Harold Martinez, les Kills et les Black Keys 10 ans après... La suite

Les Suds à Arles : Rokia Traoré + Baloji en concert

Les Suds à Arles : Rokia Traoré + Baloji par Ysabel
Théatre Antique - Arles, le 11/07/2013
Quel plaisir de retrouver ce soir le cadre d'exception du Théâtre Antique d'Arles, avec ses deux colonnes de scène encore debout, éclairées par le dessous et sa tour carré sur la... La suite

Arcangel & Anoushka Shankar en concert

Arcangel & Anoushka Shankar par Ysabel
Théatre Antique - Arles, le 12/07/2012
Une magnifique nuit se prépare pour nous avec la Soirée Sud, dans le fabuleux cadre du théâtre antique à ciel ouvert d'Arles. Décor de pins et de pierres, avec deux colonnes du... La suite

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara en concert

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara par Boby
Théatre Antique - Arles, le 15/07/2010
Ce soir il y avait deux lieux antiques où il fallait être. Qu'il s'agisse d'Arles ou de Nîmes le spectacle s'annonçait d'emblée de qualité. Exit Beth Dito et ses Gossip, ce sera... La suite

Bassekou Kouyate : les dernières chroniques concerts

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba en concert

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba par Agent Massy
Dock des Suds - Marseille, le 21/03/2014
Je dois tout de suite vous dire que je n'ai pas tout vu, et je le regrette. C'est vraiment excitant comme principe de voir dix groupes en une soirée, quoi qu' en même temps la... La suite

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté  en concert

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté par Bertrand 13rugissant
Plan d'eau de Saint Suspi - Miramas, le 25/06/2010
Deuxième édition des Nuits Métis à Miramas, et en tout 17 éditions au compteur... Un festival étendu cette année à 6 jours, et un site du Plan d'eau de Saint Suspi qui accueille... La suite

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela en concert

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela par Boby
Théatre Antique - Arles, le 15/07/2009
Comment présenter les Suds d'Arles ? Peut être en commençant tout simplement par le commencement. En énonçant par exemple que cette année le festival célèbre sa 14éme édition, que... La suite

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 30/06/2007
Deuxième soirée riche en bons moments aux Eurockéennes de Belfort 2007. Avec une succession de groupes intéressants avant les têtes d'affiche classieuses et furieusement rock... La suite

Rodrigo y Gabriela : les dernières chroniques concerts

-M- aka Matthieu Chédid + Rodrigo & Gabriela + Yodelice (Festival de Nîmes 2014) en concert

-M- aka Matthieu Chédid + Rodrigo & Gabriela + Yodelice (Festival de Nîmes 2014) par johannen
Arènes de Nimes, le 03/07/2014
Cette année encore, le Festival de Nîmes nous offre une superbe programmation ! Du rock sous toutes ses formes, le cultissime ZZ top comme les trashy Arctic Monkeys, des très... La suite

Rodrigo Y Gabriela en concert

Rodrigo Y Gabriela par Lol
Zénith de Paris, le 22/05/2014
C'est un Zénith de Paris bourré à craquer et chaud comme la braise qui a fait une ovation lors de leur entrée sur scène au groupe Rodrigo Y Gabriela, venu présenter son... La suite

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use en concert

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use par Galoubet
Nyon (Suisse), le 20/07/2012
Journée pluvieuse... la boue s'inviterait-elle au Paléo ? La mode étant aux bottes plastiques, il y a de quoi se poser des questions... Show Case au Cosmo: les XEWIN 2 MC (un... La suite

Les Escales du Cargo : Rodrigo y Gabriela & C.U.B.A. + Steve Smyth en concert

Les Escales du Cargo : Rodrigo y Gabriela & C.U.B.A. + Steve Smyth par Boiss
Théâtre antique - Arles, le 18/07/2012
Dans le cadre de la 8ème édition du festival des Escales du Cargo à Arles, nous nous rendons dans le cadre magnifique du théâtre antique pour assister au concert de Rodrigo et... La suite

Théatre Antique de Arles : les dernières chroniques concerts

Agnès Obel, Jain, Holy Two, Teme Tan en concert

Agnès Obel, Jain, Holy Two, Teme Tan par lb
Théâtre Antique d'Arles, le 19/07/2017
Une affiche alléchante cette année pour le festival des Editions du Cargo, partagé entre les concerts au théâtre antique (superbe!) et des fins de soirée en clubbing à la... La suite

Teme tan + Calypso Valois + Agnes Obel (Les Escales du Cargo) en concert

Teme tan + Calypso Valois + Agnes Obel (Les Escales du Cargo) par Philippe
Théatre Antique, Arles, le 19/07/2017
Revoir enfin Agnès Obel... qui se montre cruellement distante avec nous (pas une lettre, pas un coup de fil...) depuis son magnifique concert de première tournée en 2011, au Silo... La suite

Freddy Faada et Asaf Avidan (les Escales du Cargo) en concert

Freddy Faada et Asaf Avidan (les Escales du Cargo) par Kris Tian
théâtre antique - Arles, le 23/07/2014
Pour sa dixième année le festival "Les Escales du Cargo" a bien choisi sa programmation et quoi de plus réjouissant que d'assister à un concert dans le théâtre antique d'Arles.... La suite

Sigur Ros en concert

Sigur Ros par Ysabel
Théatre Antique - Arles, le 11/09/2012
Arrivée sur les chapeaux de roues au Théâtre Antique d'Arles ... Pas sûrs d'être accrédités. Mais c'était sans compter sur Fabien de La SAS, qui nous arrange tout ça de mains de... La suite