Accueil Chronique de concert Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba en concert

Dock des Suds - Marseille 21 mars 2014

Critique écrite le par

Je dois tout de suite vous dire que je n'ai pas tout vu, et je le regrette. C'est vraiment excitant comme principe de voir dix groupes en une soirée, quoi qu' en même temps la garantie de passer une soirée moyenne du point de vue de l'émotion.
Les artistes sur scène ne peuvent pas vous travailler, vous isoler du monde, vous prendre par la main. Gesticuler et suer suffisamment pour que vous vous déclariez conquis.
Je les plains un peu, je trouve que c'est des conditions pas très faciles. Mais parlons néanmoins de ceux que nous vîmes :



Gian Maria Testa

Il s'agit d'une version locale de Paolo Conté. Mélodies, voix, génération. Les textes je ne peux pas dire car mon niveau en Italien ne me permet pas d'être affirmatif. Cet homme très sympathique est comme un Brassens qui aurait décidé qu'il doit aussi passer à l'électrique, ce qu'il fait au milieu du concert, ainsi que tous ses musiciens : la contrebasse devient basse électrique, les guitares nylon deviennent des solid-body, et papy se lève de sa chaise pour jouer au médiator tout vers le bas, dans ce qui semble être une interprétation personnelle du jeu de Lou Reed.
Et il n'y a rien à dire, car la guitare électrique, c'est après tout l'instrument privilégié de l'époque de sa jeunesse.



Rita

Le concert de Rita commence par l'entrée de ses musiciens. Un claviériste qui pourrait être un russe orthodoxe, un cordiste qui a l'air iranien, un clarinettiste qui semble tunisien, etc, jusqu'au guitariste à stratocaster blanche avec un petit chapeau noir mou parfaitement branleur qui pourrait être italien, mais donc aussi new-yorkais...



Bref on a l'impression d'être au panthéon des musiques du monde, ou alors qu'on a représenté chacun des dieux de l'olympe par un musicien archétypique.



Et d'ailleurs, et c'est là que c'est du grand art, Rita qui fait son entrée quelques minutes plus tard sous une salve d'applaudissements a quelque chose de pharaon, du roi-soleil..Elle règnera sur tout ça durant tout le concert, et nous annoncera aussi d'ailleurs que en fait c'est un groupe exclusivement composé d'Iraniens et d'Israéliens. Cela est un visible motif de fierté, salué comme légitime par les applaudissements du public.



Les arrangements ne sont pas toujours subtils, beaucoup de mélodies à l'unissons avec 4 ou 5 instruments, mais ça fait pas beaucoup d'effet. Les musiciens isolément ont l'air tous bien, notamment le percussionniste clarinettiste déjà évoqué, qui au bout d'un moment prend le devant de la scène, et chauffe le public avec une classe jeune et joyeuse.
Un concert très pro, en particulier les lumières, qui sont grandiloquentes et efficaces.



Dengue dengue dengue

Trio de DJ-VJ jeune et péruvien. Improvisations musicales (des petits bruits de jouets, des mini-solos de percussions électroniques) et visuelles sur une base de Cumbia down-tempo. Ils ont une façon d'avoir des boucles qui tournent pas rond qui est assez belle, et surtout les clips sur youtube sont classe.



C'est il me semble moins passionnant en vrai, même s'ils sont d'une décontraction plaisante : à l'insolence de leur jeunesse s'ajoute sans doute celle qui caractérise les classes privilégiées des grandes métropoles d'Amérique Latine. On trouve a Lima, Buenos Aires ou São Paulo une élite cultivée et cosmopolite mais qui sait aussi brandir et reprendre à son compte les symboles de la culture traditionnelle nationale.



Dengue fois trois semble être dans ce rapport là, avec des masques péruviens en papier (donc distanciés), des références musicales à la Cumbia, des références visuelles à la culture Chicha fluoréscente d'un côté, de l'autre la musique électronique et les improvisations visuelles de quelqu'un qui peut prétendre avoir été bercé par pac-man.

Arash Khalatbari

Son dossier de presse dit de lui: "Son nouvel album dévoile une électro-world universelle, mariant machines et instruments traditionnels, culture africaine et pulsations de l'Océan Indien, groove ethno et mélodies digitales à la spiritualité orientale. Un véritable laboratoire de synthèse où se croisent les ambiances apaisantes et de divines rythmiques ensorcelantes."



Il s'agit donc d'un mélange de beats, de samples et de boucles préenregistrées, et du jeu en direct de petits riffs de flutiau, avec l'ajout viril de petites ponctuations de percussions.
Il s'agit même très exactement de ça, et de rien de plus. On a l'impression qu'il a lancé des événements sonore ensemble au hasard, et qu'il a vraiment pas eu de bol en plus, car il arrive souvent qu'une telle expérience donne quelque chose d'intéressant.



On a l'impression qu'un homme réalise exactement ce programme, que tout tourne, mais je n'ai absolument pas perçu quoi que ce soit de musical dans la prestation à laquelle j'ai assisté. Ça ma vraiment fait l'effet de la fonction 'Demo' des synthés et boîtes à rythmes, qui a pour but de montrer l'ensemble des fonctions des la machine que vous venez d'acheter. Normalement, vous ne faites JAMAIS, de près ou de loin, quelque chose qui ressemble à la démo avec la machine, et heureusement.
Cela sent le projet qui se développe sur le papier et par le papier. Par le discours, destiné à des prescripteurs qui à leur insu font plus confiance aux mots qu'à la musique.



Bassekou Kouyate & Ngoni Ba

Je n'en ai vu qu'un peu, mais ça semblait profondément destiné à vous faire danser toute la nuit. Les musiciens avaient l'air de se réveiller d'un long et doux sommeil dans une forêt elfique, et ils étaient calmes, frais dispos : il faudrait de longues heures pour laisser monter la rage alors que le public était déjà bien attaqué vu l'heure objectivement tardive. D'un point de vue plus technique : du vrai groove, de la vraie sensation rythmique et mélodique entrelacée. très beau.






Babel Med Music : les dernières chroniques concerts

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite

Rachid Taha +  Dj Djel Mars Band + A Filetta + Vocal Sampling + One Foot + Lura (Festival Babel Med) en concert

Rachid Taha + Dj Djel Mars Band + A Filetta + Vocal Sampling + One Foot + Lura (Festival Babel Med) par Sami
Dock des suds, Marseille, le 17/03/2017
Après une première soirée où on aura , entre autres, apprécié la classe de la Soudanaise Alsarah et ses Nubatones, le succès du show cinématique de Chassol et le beau mélange... La suite

Trio Keynoad + Saodaj + Vardan Hovanissian & Emre Gultekin + 7Son@to + Turbo Sans Visa (Babel Med Music) en concert

Trio Keynoad + Saodaj + Vardan Hovanissian & Emre Gultekin + 7Son@to + Turbo Sans Visa (Babel Med Music) par Peribrux
Dock des suds, Marseille, le 19/03/2016
Avec plaisir, je constate que deux de mes collègues ont rédigé d'excellents comptes-rendus de concerts des journées précédentes. Voici la troisième et dernière journée de Babel... La suite

Temenik Electric + Bamba Wassoulou Groove + Ricardo Ribeiro + Breabach (Babel Med Festival) en concert

Temenik Electric + Bamba Wassoulou Groove + Ricardo Ribeiro + Breabach (Babel Med Festival) par Sami
Dock des suds, Marseille, le 18/03/2016
Petit retour sur ce deuxième soir de cette 12ème édition, antidote parfait à la morosité ambiante et au psychodrame qui se jouait au Vélodrome au même moment. Un vrai succès... La suite

Bassekou Kouyate : les dernières chroniques concerts

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté  en concert

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté par Bertrand 13rugissant
Plan d'eau de Saint Suspi - Miramas, le 25/06/2010
Deuxième édition des Nuits Métis à Miramas, et en tout 17 éditions au compteur... Un festival étendu cette année à 6 jours, et un site du Plan d'eau de Saint Suspi qui accueille... La suite

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela en concert

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela par Boby
Théatre Antique - Arles, le 15/07/2009
Comment présenter les Suds d'Arles ? Peut être en commençant tout simplement par le commencement. En énonçant par exemple que cette année le festival célèbre sa 14éme édition, que... La suite

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate en concert

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate par Gandalf
Théatre Antique de Arles, le 15/07/2009
Pour sa 14eme edition, le festival "Les Suds à Arles", propose comme à son habitude une programmation solide, mais dans des domaines qui ne sont pas du tout de mon univers musical... La suite

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 30/06/2007
Deuxième soirée riche en bons moments aux Eurockéennes de Belfort 2007. Avec une succession de groupes intéressants avant les têtes d'affiche classieuses et furieusement rock... La suite

Gianmaria Testa : les dernières chroniques concerts

Festival Metissons 2006, Gianmaria Testa, Silvia Malagugini, Roberto Cipelli, Corou de Berra, Alfo Antico, Taranta Power par Céline & Nathalie
Théatre de la Sucrière-Marseille, le 28/07/2006
Metissons 2006 28-29 juillet nous revoilà sur le super site du théatre de la Sucrière pour cette nouvelle édition du festival Métissons consacrée à l'Italie cette fois. Est-ce que je vous ai déjà dis que j'adore ce festival?! En plus on est accueillis comme des rois, traités comme des coqs en pate, y'a une ambiance détendue, des stands variés,... La suite

Rita : les dernières chroniques concerts

Clinton Fearon : Fareeq El Artrash + Jupiter & Okness Intern. + Rita + Clinton Fearon en concert

Clinton Fearon : Fareeq El Artrash + Jupiter & Okness Intern. + Rita + Clinton Fearon par Peribrux
Dock des Suds - Marseille, le 20/03/2014
Du 21 au 23 mars 2014 s'est déroulée la 10ème édition de Babelmed à Marseille qui est devenue la capitale universelle de musique. Un rendez-vous pour les professionnels et le... La suite

Dock des Suds - Marseille : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria  en concert

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria par Lsl
Dock des suds Marseille , le 19/10/2017
La Fiesta est là depuis plus de deux décennies pour nous rappeler de continuer à aimer, rêver, danser et faire la fête ensemble et cette année tous les artistes conviés nous l'ont... La suite

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) en concert

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) par Lumak
Docks des Suds, Marseille, le 07/10/2017
J'arrive sur le dernier morceau de la franco-vénézuélienne La Chica, c'est dommage car j'avais envie de l'écouter, heureusement après quelques hésitations elle fait un rappel en... La suite

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite