Accueil Chronique de concert Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela

Les Suds à Arles : Bassekou Kouyaté + Rodrigo y Gabriela en concert

Théatre Antique - Arles 15 juillet 2009

Critique écrite le par

Comment présenter les Suds d'Arles ? Peut être en commençant tout simplement par le commencement. En énonçant par exemple que cette année le festival célèbre sa 14éme édition, que ce sont des artistes de toutes nationalités qui vont se succéder sur les 3 scènes éparpillées dans la grande ville d'Arles ou encore que c'est une programmation fondée sur l'originalité et la qualité qui fait de ce festival un véritable OVNI.



Troisième soirée dans l'ancienne citée romaine, et pas des moindre. Dans moins d'une heure les maliens de Bassekou Kouyaté rentreront en scène juste avant que le duo mexicain que forme Rodrigo y Gabriela n'empoignent leurs guitares. En outre une bonne soirée qui s'annonce, malheureusement c'est sur l'incompétence d'une femme que tout débute. Oublie d'accès photo, fausses informations etc... En bref toutes les galères que craignent les chroniqueurs compilées en une seule personne.



Aménagé pour l'occasion le théâtre antique s'est refait une beauté. Petit à petit les spectateurs rentrent dans l'hémicycle. Afin de profiter du spectacle au mieux nous décidons de nous installer en face de la scène, cependant à notre grande surprise, c'est de la bouche d'un bénévole que l'on apprend que toutes les rangées centrales sont réservées, finalement depuis l'antiquité ça n'a pas beaucoup changer. Nous nous trouvons donc dans la fosse avec la plèbe lorsque " Le prince des cordes ", Bassekou, rentre en scène. Seul, il passe entre deux immenses colonnes, le lieux prend de suite une tout autre ampleur. Armé de son n'goni (instrument traditionnel africain), Bassekou est vite rejoint par ses compères. Sur scène la petite communauté composée de 5 joueurs de n 'goni, une chanteuse et un joueur de calebasse, commence à faire virer l'amphithéâtre.



Très entrainante, la musique malienne, aura en moins de deux morceaux attiré les spectateurs , de plus en plus de monde descend des gradins pour venir se déhancher dans l'arène. Le sourire jusqu'aux oreilles, le prince prend la parole, honorant son rôle d'ambassadeur du n'goni il en fait le bref historique avant de remercier le public. " La France c'est bon très bon, merci à tous d'être venus [...] le prochain morceau s'appelle " le joueur de n'goni " ". Les mélodieux sons des solos de n'goni semblent captiver les foules. Dans le public comme sur la scène l'ambiance est à son comble, lorsque ce n'est pas le public qui saute, se sont les musiciens qui s'amusent à la " queueleuleu ". Dans une ambiance bonne enfant le prochain morceau est un hymne à la jeunesse. Comme dirait Bassekou, " c'est bon c'est très bon ". Ce dernier annonce le dernier morceau en présentant sa femme, " elle va chanter pour moi ". Dans la fosse on commence à être de plus en plus serré, il faut dire que ces sept maliens là ont un don pour mettre l'ambiance. Enfin, après 45 minutes de set qui n'ont semblé durer que 20 minutes, Bassekou Kouyaté se retire de la scène.



Rapide changement de plateau. Pour attendre l'organisation diffuse du Tool, chose rare mais toujours aussi délectable. Soudain la musique s'éteint, la lumière s'allume, Rodrigo et Gabriela s'assoient illico presto sur leur siège. Et voilà c'est parti pour une heure vingt de concert de guitare. R. se charge des solos, G. de la rythmique, l'osmose parfaite. Nul besoin de batterie, une caisse de guitare sèche est amplement suffisant pour le couple mexicain. En seulement deux morceaux le public est littéralement sous le charme. Comment ne pas l'être ? La dextérité et la facilité dont font preuve R&G est aussi surprenante que déconcertante.



Certains riffs paraissent même impossible à interpréter d'autant plus que Gabriela s'offre le luxe de se dispenser de médiator. Influencée par les traditions mexicaines, le duo ne renie pas pour autant ses origines, le rock et le métal. Rodrigo entame l'intro de " Stairway to heaven " malheureusement ce dernier ne va pas plus loin, c'est une légère déception pour le grand fan de Led Zeppelin que je suis, surtout qu'en vidéo le rendu était plutôt remarquable. Le couple multiplie les clins d'œil à leurs origines avec l'intro de " Master of Puppets " de Metallica ou encore l'époustouflante reprise d' " Orion ", toujours du même artiste.



Mais l'univers de Rodrigo y Gabriela n'est pas que fondait des reprises de monstres du rock'n roll, mais aussi sur des compositions toutes plus agréables les unes que les autres. " El Diablo Rojo " ou encore " Tamacun " rencontrent un franc sucés auprès d'un public en pleine effervescence. Rodrigo se retire de la scène laissant Gabriela face au public. Le spectacle reste de qualité mais indéniablement Gabriela sans Rodrigo est comparable à un pouilleux sans poux. Fort heureusement le principal intéressé revient vite, de temps à autre il se lève partant à la rencontre d'un public qui l'accueille chaleureusement.



Barrière de la langue oblige les échanges avec le public sont assez rares. Gabriela nous apprend qu'un nouvel album va sortir, offrant ainsi un bon alibi à l'interprétation d'un nouveau morceau. Puis los mexicanos se retirent, bière à la main. Le temps de descendre la bouteille cul sec le regroupe est déjà de retour sur scène. R&G jouent trois encore trois morceaux avant de se retirer cette fois définitivement. Le public ne cesse de rappeler le duo, en vain, l'amphithéâtre est soudainement éclairé.



Avec cette soirée les Suds d'Arles ont été à la hauteur de leur réputation. Qu'il s'agisse des maliens de Bassekou Kouyaté ou du couple mexicain Rodrigo Gabriela, le spectacle était de qualité mais aussi et surtout d'une extrême générosité sans oublier l'ambiance, digne des plus grands spectacles antiques qui devaient se déroulaient dans ce même lieux il y de ça quelques années...

Myspace de Bassekou Kouyaté : www.myspace.com/rodrigoygabriela
Myspace de Rodrigo y Gabriela : www.myspace.com/bassekoukouyate
www.splityourmother.com

> Réponse le 23 juillet 2009, par Turquoise

Très belle soirée ! et merci encore BOBY pour ton article qui donne vraiment l'ambiance de la soirée.  Réagir

> Réponse le 05 août 2009, par -clo-

[Théatre Antique - Arles - 15 juillet 2009] Super concert malgré le manque de compétences de certaines personnes comme le mentionne Boby.  Réagir

> Réponse le 24 août 2009, par Micmac

L'erreur de cette grande soirée musicale à été à mon goût de ne pas avoir Bassekou Kouyaté en deuxième partie et non pas le contraire comme cela s'est passé. Rodrigo et Gabriela, excellents, auraient pu être en première partie car beaucoup dans la démonstration et pas autant dans le show que Bassekou Kouyaté et son groupe, leurs chorégraphies, cette prestation du tonnerre ainsi qu'une maîtrise du n'goni et un feeling terrible. C'est mon opinion...   Réagir


Les Suds à Arles : les dernières chroniques concerts

Dakha Brakha + Calexico (les Suds de Arles) en concert

Dakha Brakha + Calexico (les Suds de Arles) par Pirlouiiiit
Théâtre Antique, Arles, le 16/07/2014
A peine remis du concert de la veille aux arènes de Nîmes (je parle surtout de fatigue physique, même si la soirée avec Harold Martinez, les Kills et les Black Keys 10 ans après... La suite

Les Suds à Arles : Rokia Traoré + Baloji en concert

Les Suds à Arles : Rokia Traoré + Baloji par Ysabel
Théatre Antique - Arles, le 11/07/2013
Quel plaisir de retrouver ce soir le cadre d'exception du Théâtre Antique d'Arles, avec ses deux colonnes de scène encore debout, éclairées par le dessous et sa tour carré sur la... La suite

Arcangel & Anoushka Shankar en concert

Arcangel & Anoushka Shankar par Ysabel
Théatre Antique - Arles, le 12/07/2012
Une magnifique nuit se prépare pour nous avec la Soirée Sud, dans le fabuleux cadre du théâtre antique à ciel ouvert d'Arles. Décor de pins et de pierres, avec deux colonnes du... La suite

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara en concert

Les Suds à Arles : Gogol Bordello + Justin Adams et Juldeh Camara par Boby
Théatre Antique - Arles, le 15/07/2010
Ce soir il y avait deux lieux antiques où il fallait être. Qu'il s'agisse d'Arles ou de Nîmes le spectacle s'annonçait d'emblée de qualité. Exit Beth Dito et ses Gossip, ce sera... La suite

Bassekou Kouyate : les dernières chroniques concerts

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba en concert

Babel Med Music : Gian Maria Testa + Rita + Dengue dengue dengue + Arash Khalatbari + Bassekou Kouyate & Ngoni Ba par Agent Massy
Dock des Suds - Marseille, le 21/03/2014
Je dois tout de suite vous dire que je n'ai pas tout vu, et je le regrette. C'est vraiment excitant comme principe de voir dix groupes en une soirée, quoi qu' en même temps la... La suite

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté  en concert

Festival Nuits Métis : Papet J. & Rit + Katell Boisneau & Prince Abdou + Joe Driscoll & Sekou Kouyaté par Bertrand 13rugissant
Plan d'eau de Saint Suspi - Miramas, le 25/06/2010
Deuxième édition des Nuits Métis à Miramas, et en tout 17 éditions au compteur... Un festival étendu cette année à 6 jours, et un site du Plan d'eau de Saint Suspi qui accueille... La suite

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate en concert

Rodrigo y Gabriela + Bassekou Kouyate par Gandalf
Théatre Antique de Arles, le 15/07/2009
Pour sa 14eme edition, le festival "Les Suds à Arles", propose comme à son habitude une programmation solide, mais dans des domaines qui ne sont pas du tout de mon univers musical... La suite

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) par Pierre Andrieu
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 30/06/2007
Deuxième soirée riche en bons moments aux Eurockéennes de Belfort 2007. Avec une succession de groupes intéressants avant les têtes d'affiche classieuses et furieusement rock... La suite

Rodrigo y Gabriela : les dernières chroniques concerts

-M- aka Matthieu Chédid + Rodrigo & Gabriela + Yodelice (Festival de Nîmes 2014) en concert

-M- aka Matthieu Chédid + Rodrigo & Gabriela + Yodelice (Festival de Nîmes 2014) par johannen
Arènes de Nimes, le 03/07/2014
Cette année encore, le Festival de Nîmes nous offre une superbe programmation ! Du rock sous toutes ses formes, le cultissime ZZ top comme les trashy Arctic Monkeys, des très... La suite

Rodrigo Y Gabriela en concert

Rodrigo Y Gabriela par Lol
Zénith de Paris, le 22/05/2014
C'est un Zénith de Paris bourré à craquer et chaud comme la braise qui a fait une ovation lors de leur entrée sur scène au groupe Rodrigo Y Gabriela, venu présenter son... La suite

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use en concert

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use par Galoubet
Nyon (Suisse), le 20/07/2012
Journée pluvieuse... la boue s'inviterait-elle au Paléo ? La mode étant aux bottes plastiques, il y a de quoi se poser des questions... Show Case au Cosmo: les XEWIN 2 MC (un... La suite

Les Escales du Cargo : Rodrigo y Gabriela & C.U.B.A. + Steve Smyth en concert

Les Escales du Cargo : Rodrigo y Gabriela & C.U.B.A. + Steve Smyth par Boiss
Théâtre antique - Arles, le 18/07/2012
Dans le cadre de la 8ème édition du festival des Escales du Cargo à Arles, nous nous rendons dans le cadre magnifique du théâtre antique pour assister au concert de Rodrigo et... La suite

Théatre Antique - Arles : les dernières chroniques concerts

Agnès Obel, Jain, Holy Two, Teme Tan en concert

Agnès Obel, Jain, Holy Two, Teme Tan par lb
Théâtre Antique d'Arles, le 19/07/2017
Une affiche alléchante cette année pour le festival des Editions du Cargo, partagé entre les concerts au théâtre antique (superbe!) et des fins de soirée en clubbing à la... La suite

Teme tan + Calypso Valois + Agnes Obel (Les Escales du Cargo) en concert

Teme tan + Calypso Valois + Agnes Obel (Les Escales du Cargo) par Philippe
Théatre Antique, Arles, le 19/07/2017
Revoir enfin Agnès Obel... qui se montre cruellement distante avec nous (pas une lettre, pas un coup de fil...) depuis son magnifique concert de première tournée en 2011, au Silo... La suite

Freddy Faada et Asaf Avidan (les Escales du Cargo) en concert

Freddy Faada et Asaf Avidan (les Escales du Cargo) par Kris Tian
théâtre antique - Arles, le 23/07/2014
Pour sa dixième année le festival "Les Escales du Cargo" a bien choisi sa programmation et quoi de plus réjouissant que d'assister à un concert dans le théâtre antique d'Arles.... La suite

Sigur Ros en concert

Sigur Ros par Ysabel
Théatre Antique - Arles, le 11/09/2012
Arrivée sur les chapeaux de roues au Théâtre Antique d'Arles ... Pas sûrs d'être accrédités. Mais c'était sans compter sur Fabien de La SAS, qui nous arrange tout ça de mains de... La suite