Accueil Perrine Mansuy en concert
Lundi 15 août 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Cette pianiste jazz propose un voyage dans un univers onirique et poétique, ponctué de quelques clins d'oeil à des musiciennes telles que Ricky Lee Jones, Joni Mitchell ou Carla Bley.

Site

Perrine Mansuy en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Perrine Mansuy : l'historique des concerts

Ve.

22

Avril

2022

Di.

19

Déc.

2021

Lamine Diagne en concert
Indigo Jane Lamine Diagne | Perrine Mansuy
6MIC (13)

Sa.

11

Déc.

2021

Eyma en concert
Eyma & Perrine Mansuy Eyma | Perrine Mansuy
Roll'Studio - Marseille (13)

Di.

07

Nov.

2021

Christophe Leloil en concert
les 4 vents Christophe Leloil | Frédéric Pasqua | Perrine Mansuy | Pierre Fénichel
Atelier Sevin Doering - Marseille (13)

Sa.

08

Fév.

2020

Eyma en concert
Eyma & Perrine Mansuy Eyma | Perrine Mansuy
Roll'Studio (13)

Sa.

28

Sept.

2019

Sa.

11

Mai

2019

Eyma en concert
Eyma Quartet Feat. Perrine Mansuy Eyma | Perrine Mansuy
Le JAM - Marseille (13)

Je.

25

Oct.

2018

Christophe Leloil en concert
Les Quatre Vents Christophe Leloil | Perrine Mansuy
AJMI La Manutention - Avignon (84)

Perrine Mansuy : les dernières chroniques concerts 14 avis

Les Quatre Vents

Critique écrite le 23 avril 2022, par Pirlouiiiit

Caverne Jazz, Marseille 22 avril 2022

Les Quatre Vents en concert

Cela doit faire une bonne année que la Caverne Jazz existe ... pourtant je n'avais encore jamais eu l'occasion d'y mettre les pieds malgré tout le bien que j'en avais entendu dire et les quelques photos vues sur les réseaux sociaux. J'avais failli lors d'un concert de Fred Drai et puis finalement ça ne s'était pas fait. C'est donc une nouvelle fois à l'inivation de Christophe Leloil. C'était déjà lui qui m'avait permis de découvrir le Cabaret l'Eoile Bleue à l'occasion de son duo avec Wim Welker, il y a quelques mois. Ce sera donc lui mon parrain pour figurer officiellement dans la liste des membres de cette Caverne bien sympathique. Un lieu fou fou comme l'appelle Christophe qui aime doubler les mots lorsqu'il est content. Fou fou car on y rentre par une armoire (je n'avais même pas fait gaffe en rentrant), fou fou car on est dans une grande pièce plein d'antiquité (la vraie raison d'être de ce lieu) du sol au plafond en passant par les murs ; aussi exotique que l'atelier Sevin Doering. On m'attribue le table 23. Première surprise en arrivant je tombe sur Clara que je connais par ailleurs bénévole ce soir là et qui du coup s'occupera de la table. Svet étant à un pot de thèse je suis venu sans elle mais du coup me sens moins... Lire la suite

West of the Moon

Critique écrite le 23 mars 2018, par pirlouiiiit

Théâtre du Têtard, Marseille 16 mars 2018

West of the Moon en concert

J'adore découvrir de nouveaux lieux ! surtout lorsqu'ils sont très près de chez moi. Alors quand j'ai vu que le théâtre du Têtard lançait son mois de jazz avec en plus quasiment que des locaux (10 sur 11) j'ai sauté sur la première date où j'étais dispo : West of the Moon, à savoir le trio composé de Perrine Mansuy (piano), Andrew Sudhibhasilp (guitare) et Romain Morello (trombone) Le concert est annoncé à 20h, je me dépêche et pourtant n'arrive qu'à 20h15. Pas d'attroupement devant la salle, le bouchon du théâtre est vide, je suis alors Loic Schertzer qui se rend dans le théâtre juste à côté. Juste le temps de rentrer et de me caler sur les marches à gauche des gradins (où il ne reste que très peu de places sur la cinquantaine possible). Il est 20h18 quand Loic introduit les musiciens qui s'installent sur scène. West of the Moon est donc un groupe tout nouveau, ou en tout cas le répertoire de ce soir l'est en grande partie (tous les morceaux pour lesquels Perrine mettra ses lunettes apparemment). Les morceaux se nomment Nocturne, Xanadu (cf Citizen Kane), Papillon, First light on Muskoka (cf la région des lacs de Toronto) ... Pendant tout le début du concert je suis dans le dos de Perrine que je crois entendre chanter,... Lire la suite

Les 4 Vents (Jazz sur le Ville)

Critique écrite le 13 décembre 2017, par Pirlouiiiit

La Meson, Marseille 3 décembre 2017

Les 4 Vents (Jazz sur le Ville) en concert

Ce soir c'est la dernière date du festival Jazz sur la Ville et ça se passe à la Meson. Les 4 Vents (titre d'une des chanson de Perrine Mansuy) c'est donc (de gauche à droite dans la salle) Perrine Mansuy au piano, Pierre Fenichel à la contrebasse, Christophe Leloil à la trompette et Fred Pasqua à la batterie. La date affiche (bien evidemment) complet. Même si c'était un dimanche je ne pouvais pas les rater tellement je suis fan de Perrine et Christophe depuis que je me suis procurer leurs derniers albums. Etant toujours aussi peu calé et donc maladroit pour parler de jazz j'ai presque plus envie de vous renvoyer vers les quelques bouts de vidéos que j'ai mis en ligne via le lien en fin de chronique. En effet que dire d'intéressant. Peut être ces quelques détails qu'on ne peut remarquer que si on est vraiment près du groupe. Je dois avouer que cette fois assis au pied de la "scène" j'étais vraiment près (même un peu trop). En tout cas ça m'a permis de réaliser que (comme d'autres) Perrine chante lorsqu'elle joue. J'ai été encore un peu plus frappé que lors de son récent concert au JAM par l'engagement de Christophe lorsqu'il joue (il ne peut retenir des exclamations par moments !), ce qui a tendance à faire sourire Pierre... Lire la suite

Perrine Mansuy Rainbow Shell

Critique écrite le 01 avril 2016, par pirlouiiiit

Cri du Port, Marseille 31 mars 2016

Perrine Mansuy Rainbow Shell en concert

Puisque je n'aurai pas plus de facilité à écrire cette chronique plus tard autant le faire à chaud. Alors mettons les choses au clair, même si je commence à avoir pas mal de recul, sinon en tout cas une vision d'ensemble assez complète de la scène jazz (j'en vois un peu en j'en annonce beaucoup via la newsletter Liveinmarseille) pour autant je suis toujours autant incapable d'en parler, dans la mesure où ne connaissant pas les standards je ne suis pas toujours capable de distinguer les compos des reprises ... Bref ce soir, je ne voulais pas rater ce concert de Perrine Mansuy, surement le premier nom qui me vient comme musicienne jazz à Marseille (comme chanteuse ça serait probablement Marion Rampal ou Helene Malka) que je n'avais pas vue depuis un moment. Ce soir elle était là pour fêter la sortie de son nouvel album Rainbow Shell dans le temple (au sens propre puisque c'est un ancien temple protestant) du jazz à Marseille. Cette fois je me gare un peu plus loin que devant la salle et j'arrive alors que le concert a déjà commencé. Je dis " elle " car c'est elle qui a fait les compositions du disque, mais bien evidemment elle n'était pas seule et ce soir sont présents à ses côtés (de gauche à droite sur scène) : Eric Longsworth au... Lire la suite