Accueil Chronique album : La Femme - Podium #1 (ep), par Philippe
Jeudi 9 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

La Femme : "Podium #1 (ep)"

La Femme :

Pop - Rock

Critique écrite le 10 octobre 2012 par Philippe

Il faut reconnaître un premier mérite au groupe La Femme : son nom est si génialement banal qu'il les rend très difficiles à trouver sur le web (Amazon, Wikipedia, Google...). Un premier point pour une identité sexy et mystérieuse ! Autre élément déstabilisant qui concerne précisément "la femme" dans le groupe (car il n'y en a qu'une sur ses 6 membres !) : elle semble changer fréquemment, brune un jour, blonde le lendemain, jamais tout à fait la même et souvent tout à fait une autre. Déjà la troisième en un an (!) d'après les chroniques (enthousiastes) de live postées sur ce site ! Serait-ce un concept ? L'inspiration de leurs grands cousins de Nouvelle Vague, peut-être ? Et enfin, le présent EP ne semble exister qu'en .mp3 pour le moment, malgré ce beau visuel qui nous renvoie à la célèbre "Origine du monde". Tant de mystère ne peut qu'aiguiser la curiosité...
Or le fait est que leur musique, elle aussi, fascine ! A commencer par Sur la Planche, terrifiant single qui réutilise sans vergogne la célèbre "basse jouée à l'octave", celle qui a fait les riches heures de la new wave des années '80 (puisque c'est la fameuse rythmique qui permet de lever ses index l'un après l'autre en tournant la tête des deux côtés pour faire voler ses cheveux péroxydés), avec un riff surf obsédant, une batterie en partie électronique et un chant français totalement dévergondé et assumé : plus on écoute ce titre et plus on y devient accro. Comme évoqué plus haut, sur scène, c'est l'émeute assurée ! Tout pareil pour Paris 2012 (la basse à l'octave est cette fois jouée au synthé), un instrumental démoniaque et presque gothique, qui donne envie illico de ressortir ses fringues de corback des années '90 pour aller danser dans une cave voûtée.
Ou encore (désolé, mais on est bien obligé de les égrener tous !), la plus dérangée Télégraphe (basse à l'octave toujours !), titre pop totalement obsédant, presque kraut (on pense aux regrettés Gomm), où la femme (quelle qu'elle soit) pousse une belle gueulante, toujours en rythme new wave. Respiration avec La Femme Ressort, balade tranquille très dans l'esprit Elli & Jacno, avant un très sombre From Tchernobyl with Love, qui semble rendre hommage aux sacrifiés envoyés sur site nettoyer la gangrène nucléaire. Brrr... Et même pas un joyeux Anti Taxi pour finir, puisque ce tube en puissance, joyeusement régressif (comme on le voit sur cette vidéo capturée dans un club minuscule) n'a pas encore été enregistré, lui et sa... basse à l'octave !
Bref, surfant habilement sur sa planche, mais aussi sur un désir de revival des années '80 dans ce qui en a le mieux survécu (la pop new wave), La Femme, joyeuse bande de gamins de 20 ans et quelques, rend un hommage totalement décomplexé et original à la fois, aux ancêtres de la génération de ses parents. Reprenant le flambeau exactement là où les belges de Vive la Fête l'ont laissé ! Et finalement, c'est donc LA révélation pop française de 2012, celle qui devrait renvoyer les BB Brunes aux études qu'ils n'auraient jamais du interrompre. Si vous le pouvez, allez les voir dès que possible en concert !

(2012)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 10 octobre 2012 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

La Femme : les chroniques d'albums

La Femme : Mystère

La Femme : Mystère par Philippe
15/09/2016
Où va le monde ? ... Merci de l'avoir posée ! Il y a quelques années, le rock français aurait eu beaucoup, beaucoup de réponses à cette question, plutôt vertigineuse en septembre 2016, quand on y pense... Et si nous avons tous aimé entendre ces... La suite

La Femme : Psycho Tropical Berlin

La Femme : Psycho Tropical Berlin par Philippe
19/04/2013
- Alors messieurs-dame les jurés, ne nous faites pas languir plus longtemps : quel album avez vous retenu de ces dernières semaines ? - ... L'album que nous retenons aujourd'hui, c'est Psycho Tropical Berlin. Qui a préparé ce disque ? - Eh bien... La suite