Accueil Placebo en concert
Lundi 17 juin 2024 : 6053 concerts, 27114 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.


En recyclant très habilement The Cure, David Bowie et Sonic Youth, avec des riffs assassins parfois dignes de Nirvana, le le trio Placebo a commis certaines des meilleures chansons du rock anglais des années 1990. Retour en 2009, avec un nouveau batteur, un album flambant neuf et une grande tournée pour le groupe de Brian Molko... En concert en 2016 et 2017 pour fêter les 20 ans de carrière du groupe ! En concert à l'Accor Arena de Paris le 11 novembre 2022 et en tournée française (Nancy, Bordeaux, Rennes + Luxembourg) pour présenter l'album "Never let me go" (sortie le 25 mars 2022).

Placebo : vos chroniques d'albums
Site

Placebo : tous les concerts

Placebo : l'historique des concerts

Ve.

25

Août

2023

Rock en Seine en concert
Rock en Seine 2023 : Placebo, Christine And The Queens, Fever Ray, Turnstile, Bertrand Belin, Flavien Berger, Viagra Boys, Romi, Silly Boy Blue... Rock en Seine | Fever Ray | Fever Ray | Christine And The Queens | Placebo | Bertrand Belin | Flavien Berger | Viagra Boys | TURNSTILE
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Sa.

12

Août

2023

Fête du Bruit Dans Landerneau en concert
Fête Du Bruit Dans Landerneau - 1 Jour : Placebo - Foals - Matmatah - Mass Hysteria - Joris Delacroix - The Luka State - Komodor Fête du Bruit Dans Landerneau | Foals | Placebo | Mass Hysteria | Matmatah | Joris Delacroix | Joris Delacroix
Esplanade de la Petite Palud - Landerneau (29)

Ve.

11

Août

2023

Fête du Bruit Dans Landerneau en concert
Fête Du Bruit Dans Landerneau - Pass 3 Jours : Damso, Placebo, Macklemore, Dropkick Murphys, Sean Paul, Matmatah etc. Fête du Bruit Dans Landerneau | Dropkick Murphys | Placebo | Sean Paul | Damso | Macklemore
Esplanade de la Petite Palud - Landerneau (29)

Je.

20

Juillet

2023

Shaka Ponk en concert
Placebo + Shaka Ponk + Kungs + Alt-j + Nova Twins + Jain + Ladaniva + Structures + Diskopunk + Satellites + El Mizan + Daniel Avery + Helena Hauff + Belaria+ Owelle + Emicida + Bianca Costa+Technobrass Placebo | Shaka Ponk | Jain | Nova Twins
Site Paléo Festival - Nyon (Ch)

Je.

06

Juillet

2023

Me.

05

Juillet

2023

Cognac Blues Passions en concert
Cognac Blues Passions 2023 - Pass 1 Jour : Placebo, ... Cognac Blues Passions | Placebo
Jardin Public - Cognac (16)

Lu.

14

Nov.

2022

Di.

13

Nov.

2022

Placebo : les dernières chroniques concerts 234 avis

Paléo Festival de Nyon 2023 : Shaka Ponk, Jain, Placebo, Kungs, Ladaniva, Nova Twins, Alt-J

Critique écrite le 26 juillet 2023, par Lionel Degiovanni

Paléo Festival, Nyon 20 Juillet 2023

Paléo Festival de Nyon 2023 : Shaka Ponk, Jain, Placebo,  Kungs, Ladaniva, Nova Twins,  Alt-J en concert

Pour ce troisième jour de Paléo, on démarre en douceur sur la scène Vega avec le groupe Ladaniva. Ils font de la pop balkanique éblouissante !! Ils nous viennent de France et sont originaires d'Arménie. C'est en fait un duo composé de deux personnalités : d'un côté, la voix envoûtante et le chant traditionnel exalté de l'Arménienne Jacqueline Baghdasaryan. De l'autre, l'aisance du multi-instrumentiste français Louis Thomas. Ensemble, ils voguent entre folk arménienne et des touches de rythmes venus d'ailleurs comme la maloya ou le reggae. Entre fusion balkanique et influences pop, le duo crée une musique dansante bien à lui, empreinte de fraîcheur et de modernité. Tout le paléo se laisse emporter par ce duo et c'est le top !!On enchaine avec un autre registre bien plus violent, il s'agit d'un autre duo pour le coup. Il s'agit de Nova Twins. Elles nous viennent du Royaume-Uni et font une sorte de musique punk rock très contestataire ! Les Nova Twins ont tout d'un phénomène, avec leurs looks d'un indéniable panache et surtout leur volonté d'embrasser, dans un geste plein de fureur, trente ans de contestation sonore made in England : agressivité politique du punk, verve provocatrice du grime, hédonisme expérimental de la bass music.... Lire la suite

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017)

Critique écrite le 20 juillet 2017, par Yann B

Festival de Nîmes 18 juillet 2017

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) en concert

18 juillet 2017... 20 ans déjà que Placebo existe. Ce soir, le groupe se produit dans les arènes de Nîmes. Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y était pas venu. Il est 19h00 quand les portes s'ouvrent enfin, et étonnamment, il y a peu de monde à faire la queue. Des places sont d'ailleurs encore en vente à la billetterie des arènes... Talisco Pour la première partie, il y a encore beaucoup de trous dans les gradins, et le remplissage se fait laborieusement. Il a fait et fait toujours très chaud à Nîmes ces jours-ci, cela explique peut-être la chose ! Quoiqu'il en soit, il est 20h30 quand Talisco monte sur scène. C'est un artiste français de Bordeaux, qui fait du folk-rock-pop en anglais (Dixit Wikipédia)... Je ne connaissais vaguement que l'un de ses titres utilisés dans une pub pour je ne sais plus quel produit. En tout cas, la musique a l'air de plaire, et c'est plutôt agréable d'avoir une première partie qui bouge. On perçoit bien le plaisir du chanteur à être là, il est pêchu, et communique bien son entrain. Placebo 45 minutes plus tard, la scène se transforme sous nos yeux, et le clip de Every you every me dans une version "spécial concert" passe sur l'écran géant de fond pour nous faire patienter. Placebo, un... Lire la suite

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014)

Critique écrite le 25 août 2014, par Peribrux

Sziget Festival, Budapest, Hongrie 13 août 2014

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème solaire sur le visage et les bras... Le talentueux chanteur et compositeur JAKE BUGG était en concert avec des chansons folk-rock, blues ou country franches et honnêtes. Il alternait entre la guitare électrique et la guitare acoustique avec des sons puisés dans le répertoire des années septante et quatre-vingts. Sa génération a pu découvrir la musique des décennies précédentes avec des références comme BOB DYLAN, DONAVAN, JIMI HENDRIX, THE BEATLES . Tout comme NOEL GALLAGHER, ex-membre et compositeur principal du groupe OASIS, JACK BUGG n'invente rien, il parvient à recycler d'une manière originale une musique caressante à l'oreille. Sa gueule d'ange et son flegme britannique l'ont bien aidé à plaire au public cet après-midi. Les festivaliers ayant fait la choix de la nouveauté ont trouvé leur bonheur sous le chapiteau indie AB38. Le groupe belge GIRLS IN HAWAI, composé exclusivement d'hommes, a débuté la série des concerts. La balance n'était pas idéale avec des réverbérations et distorsions fréquentes. Des puissants ventilateurs propulsaient de... Lire la suite

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014)

Critique écrite le 19 juillet 2014, par coco

Six Fours les Plages 17 juillet 2014

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique ! Cette année, il y a deux scènes, la grande que tout le monde connaît, et une toute petite, perdu au milieu de la pinède. Des poufs et des transats disséminés ça et là devant, avec des jongleurs sur échasses, des bulles de savon, et un dj, le tout donnant un effet lounge assez prononcé, plutôt apaisant même ! Retour vers la grande scène, où le premier groupe s'installe. LRM ... je ne sais toujours pas à quoi correspondent ces lettres. Peut être est-ce un code secret ? Les initiales des trois membres du groupe ? Ou peut être cela ne veut rien dire et ils ont juste tirés au sort le nom ! Ceci dit, leur musique est plutôt prometteuse, il faut voir si par la suite ils vont savoir évoluer dans la bonne direction. Après une rapide installation par les techniciens, The Dandy Warhols (https://www.dandywarhols.com) fait sont entrée. Je connaissais leur nom, et probablement une ou deux de leurs chansons, mais sans plus. Le style est plutôt... tranquille, voire même un peu plat. La foule n'est pas en liesse, le lieu n'est pas plein. Donc les trois premiers... Lire la suite

Placebo : les chroniques d'albums

Placebo : Loud Like Love

Chronique écrite le 27/12/2013, par nicky5555

Placebo : Loud Like Love

J'ai lu plusieurs critiques de la nouvelle galette de Placebo, Loud Like Love, toutes très négatives... Alors je vais essayer de relever la barre car je ne suis pas d'accord ! Ok, l'apogée du groupe a été atteinte avec leurs deux premiers albums, mais il faut arrêter de vivre dans le passé, il y a du bon dans tous leurs disques et celui-ci ne déroge pas a la règle. Si on écoute bien, il y a en même temps un mélange de tous leurs albums et quelques innovations... Arrêtons d'attendre de Placebo un album meilleur que les autres (après tout, pour citer un exemple, l'album de Depeche Mode qui a eu le plus de succès est leur septième), il faudra attendre encore un peu mais entre temps penchons nous sur ce qu ils nous offrent car il y a du bon à prendre... C'est parti, chanson par chanson: LOUD LIKE LOVE : si je devais en jeter une ce serait celle-ci ! On se demande pourquoi ils ont fait ça ? C'est facile, c'est niais, répétitif, agaçant... Breath, breath, breath, breath... Ils ont voulu faire un nouveau "Come home"? ça reste mon avis, mais 2/10 SCENE OF THE CRIME : sympathique chanson avec sa mélodie répétitive style Hold on to me et ses claquements de doigts, originale et entraînante, on s'y laisse facilement prendre, morceau qui peut... Lire la suite

Placebo : Battle For The Sun

Chronique écrite le 16/06/2009, par Pierre Andrieu

Placebo : Battle For The Sun

Le nouvel album de Placebo - Battle For the Sun - est réservé exclusivement aux fans adolescents du groupe de Brian Molko... Malgré le changement de batteur, l'ajout de cordes et un désir - affiché en interview - de renouveler un peu l'inspiration (plus musclée ?), force est de constater que Placebo fait encore et toujours du Placebo. C'est-à-dire du teenage rock torturé pour les jeunes en manque de repères. Si cela a fonctionné un temps, sans doute quand enregistrer et tourner n'était pas encore devenu un simple boulot, il semble que depuis quelques années le feu sacré ne soit plus là, l'envie de composer et de jouer sur scène - cf la dernière tournée, sans âme - s'est envolée. Brian Molko ne dit pas un mot sur scène, il semble même s'ennuyer fermement ; il a la sensation de faire un travail et doit s'économiser en pensant à la suite programme, le tour du monde des plateaux télé et radios, des grandes salles, des festivals et des stades.... Lire la suite

Placebo : Meds

Chronique écrite le 27/03/2006, par Philippe

Placebo : Meds

C'est entendu et on ne le remettra pas en cause après les avoir un temps adorés : en recyclant très habilement Cure ou Bowie, multipliés par des riffs assassins parfois dignes de Nirvana, le trio de Placebo a commis certaines des meilleures chansons du rock anglais des années 1990, inventant un style à lui, surtout grâce à la présence d'un androgyne et troublant chanteur au timbre unique, Brian Molko. Les albums Placebo, Black Market Music ou Without you I'm nothing (leur chef d'oeuvre ?) étaient ainsi constellés de tueries, même Sleeping with Ghosts avait été recommandé ici pour certaines fulgurances hélas passagères. Placebo fut ainsi l'inspirateur, à l'aube du 21e siècle, aussi bien des albums plus laborieux des tâcherons de Muse, que de la renaissance improbable du guignolesque Indochine, ou même la caution rock donnée à l'émission du puant Ardisson par la présence répétée à TLMEP de son grand pote Brian. Au titre de ses anciennes performances live, jadis très enthousiasmantes (avant qu'ils soient 5... Lire la suite

Placebo : Sleeping with ghosts.

Chronique écrite le 02/04/2004, par Philippe

Placebo : Sleeping with ghosts.

Les fans d'un groupe le savent bien mais se font avoir à chaque fois, c'est la nouvelle mode : quand un nouveau CD sort sous sa forme minimaliste de 12 titres, ils se jettent dessus, forcément. Et un mois plus tard sort une version avec bonus, ghost tracks et autre DVD live, et au même prix ! Coup de bol, je ne suis pas fan de Placebo, j'ai seulement tous leurs disques. J'avais donc pas pris leur dernier, Sleeping with Ghosts, qui ne me semblait pas tellement novateur par rapport à l'époustouflant Without You I'm nothing, leur meilleur album à ce jour, une tuerie pop qui a enterré vivants les mythos éphémères d'Oasis et Suede ! Et comme prévu, le CD vient de ressortir avec en bonus, un CD de 10 reprises ! Alors évidemment j'ai craqué. C'est vrai que certains titres comme This Picture, Plasticine ou même la chanson-titre, me semblent déjà avoir été enregistrés 2 ou 3 fois par Placebo ! Mais l'album vaudrait déjà le coup rien que pour son intro instrumentale, Bulletproof cupid, et pour le génial The Bitter End, trois minutes de déchainement... Lire la suite

Placebo : Vidéo