Accueil Chronique de concert Ben Ricour + Anaïs
Jeudi 26 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ben Ricour + Anaïs

Theatre Daudet, Six Fours les Plages 17 mars 2006

Critique écrite le par

Nous nous trouvons de nouveau au théâtre Daudet a Six-Fours pour une soirée placé sous la guitare et le sampleur. En effet c'est Ben Ricour et Anaïs que nous allons découvrir ce soir. Beaucoup de monde ce soir, certain sont même obligé de se rabattre sur les marches des travées...comme au stade...

Ben Ricour que je ne connais pas du tout, mais dont mon photographe ne me dit que du bien, commence a se faire attendre, et c'est donc avec l'aide des applaudissements de la salle que Ben arrive sur scène...

Et je découvre donc un gars tout a fait sympathique, qui ne se prend pas la tête, discute avec le public, et nous fait partager, l'accordage difficile de sa guitare...
Ben Ricour, c'est donc une guitare, qui lui sert aussi de percussion sur plusieurs des morceaux, c'est un sampleur, et un Cajon (percussion espagnole) au pied gauche...
C'est son premier concert dans le Sud de la France, et il fut réellement touché de l'accueil très chaud qu'il reçut.

Les morceaux se suivent, sans forcément se ressembler, même si la mise en place est tout de même, assez répétitive, avec souvent un passage sampleur percussion au milieu de la composition qui amène a une fin un peu plus relevé rythmiquement qu'au début.
Le grand plus est la jolie voix que nous fait entendre Ben, qui peu s'orienter vers divers tessiture, et qui donc nous fait oublier le coté seul sur scène.
Les textes sont divertissant et intelligent, c'est donc tout a fait une bien belle mise en bouche pour Anaïs, et a en croire les diverses personnes debout a la fin de son set, Ben Ricour a devant lui un futur musical très intéressant...

Playlist : Dans la plaine - Plein soleil - Vivre à même l'amour - Taper - Porque te vas - Hommage a la mélancolie - Le risque - Je me réveille - Tant qu'il y aura - sampleur africain

Après une petit pose (c'est sur que ce soir il ne faut pas trois quarts d'heure pour le changement de scène...), C'est donc au tour d'Anaïs de venir sur scène...

Très attendu (trop ?), le public attend beaucoup de ce petit bout de femme, qui commence a ce faire connaître respectueusement et avec un bouche a oreille qui rendrait certainement jaloux tout académiciens starisé...
Et, elle le mérite, fan avant cela d'Opossum, je ne peut que reconnaître qu'Anaïs sur scène ça vaut le coup d'œil...et que tout cet engouement "grand public" (elle est encore dans le top 10 des meilleures ventes Fnac...) ça fait plaisir quand ça touche une artiste comme elle...

Donc Anaïs, arrive, et commence comme sur son "Cheap Show", par un "la vie c'est pas du foie gras", petite pique aux chanteuses Québécoise, et directement la magie opère, sauf que le public, connaissant presque le tout par cœur, ne se laisse pas autant prendre que pour Ben Ricour...
Anaïs n'a pas l'air très a l'aise, avec le son sur scène, demandant tout le temps qu'on le lui augmente...
Et alors que le public commence a crier son envie d'entendre "Mon cœur..." après qu'elle présente le prochain morceau comme étant un hymne aux couples, elle se reprend, se ravise, pose sa guitare, et part donc avec un "Pendant ce temps là en Ecosse...", suivis de prêt, par une explication du fait qu'elle a perdu son accent d'Aixoise pour l'accent de Paris...pour aller vers "Elle sort qu'avec des Blacks".

Complètement sous le charme, il est temps pour un "La plus belle chose au monde" qui nous permet d'entendre Anaïs dans un exercice de voix gutturale, en hommage a l'accouchement.

Suivis d'un grand discours, en "Américain", avec le public, tout à fait conquis et respectueux, pour le fameux "Bad Blues Player", suivis d'un "la vie est dure" qui me fait comme a chaque fois penser a Joan Baez...

Un petit pied de nez a Camille avec "le fil" qui sera du coup repris en cœur par un premier rang bon enfant, mettant à l'eau la petite intro que nous préparait Anaïs, sourires, peu importe, elle repart avec le "Rap Collectif" pour retourner vers "Je t'aime a en crever" , qui est l'apéritif parfait pour ensuite nous amener au "Mon Cœur, Mon Amour" que tout le monde attendaient de pied ferme...

Pour le retour sur scène, Anaïs nous gratifie d'une "Carla Bruni" plus vrai que nature a mourir de rire (certain rie jaune d'ailleurs...), pour presque nous demander, ce qu'il nous ferait plaisir, et enchaîner avec le terrible "BB Baise moi" et finir avec ma chanson préféré, "Christina"...

Après cela, une petite rencontre avec Ben Ricour pour lui apprendre la bonne prononciation de "Gaou", et une envie sérieuse, de me retrouver sur scène, devant ce bout de femme nommée Anaïs, pour me laisser charmer une fois de plus...

 Critique écrite le 12 avril 2006 par Goanaïs


Anaïs : les dernières chroniques concerts

Anais en concert

Anais par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 31/01/2020
Dans le documentaire Marseillais Yeah Yeah Yeah de Alexandra Musso la chanteuse batteuse de La Chasse faisait justement remarquer qu'il n'y a pas tant de groupe de filles que ça... La suite

Anaïs en concert

Anaïs par Chandleur
Le Trianon - Paris, le 09/05/2012
Anaïs est en crise. Keski va pas mon petit bouchon... La victoire de F.H ? Non car elle était happy few le 6 mai à la Bastille. Le petit rhume du jour, qui briderait sa voix ? Peut... La suite

Anaïs + Manu Larrouy en concert

Anaïs + Manu Larrouy par Blandine
Docks des Suds - Marseille, le 04/04/2009
Anaïs : un retour gagnant à Marseille Anaïs était hier soir en concert aux Docks des Sud de Marseille auxquels elle a mis le feu pendant deux... La suite

Maya Barsony + Anaïs en concert

Maya Barsony + Anaïs par Julyzz
Olympia - Paris, le 03/03/2009
La miss Anaïs enfin de nouveau à l'Olympia. On ne pouvait pas rater ça. On accueille d'abord la belle Maya Barsony. Ma première impression, collée aux enceintes : elle a... La suite

Ben Ricour : les dernières chroniques concerts

Ben Ricour par julie
Espace François Mitterand bully-les-Mines, le 24/11/2007
Ben Ricour en concert c'est un artiste simple, humble qui se donne à 10 000% c'est à la fois très émouvant et très drôle et par dessus tout c'est une présence scénique impresionnante. Quel artiste !!!e t quelle générosité !!!! La suite