Accueil Chronique de concert Anais
Mercredi 25 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Anais

Anais en concert

Meson, Marseille 31 janvier 2020

Critique écrite le par

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Dans le documentaire Marseillais Yeah Yeah Yeah de Alexandra Musso la chanteuse batteuse de La Chasse faisait justement remarquer qu'il n'y a pas tant de groupe de filles que ça dans le rock. En fait c'est vrai qu'il y a beaucoup moins de filles dans des groupes quel que soit le style. Pourtant ce soir après Bankalos au JAM et avant Serket and the Cicadas, deux formations de menées par des femmes, me voici à la Meson pour le grand retour marseillais de Anais. En effet je ne sais pas à quand remonte son dernier passage à Marseille même (il y a bien eu quelques dates pas loin genre Nîmes ou Aix mais qui remontent aussi).

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Pour ma part si je l'ai croisé ça et là (parfois même à des concerts) je ne l'ai plu vue sur scène depuis la dernière du Cheap Show au Moulin en 2006 ... (il y a donc 14 ans). J'arrive donc un poil "stressé" et près à replonger dans un passé, certes tout aussi agréable que ce présent, mais passé (donc ça fait toujours bizarre). Le concert affiche complet depuis belle lurette et au moment où je rentre elle est en train de finir son premier morceau.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Le premier auquel j'assiste, est un hommage appuyé à Joni Mitchell (what would we have done without JM) dans le style de Joni Mitchell (qui n'a jamais fait Woodstock nous rappelle-t-elle). Anais n'a rien perdu de sa capacité à se transformer et incarner ce qu'elle chante. Elle n'a pas perdu sa bonne humeur et ce truc magique qui semble passer entre elle et le public. Même quand elle compare la taille de la scène ou la puissance du son avec celui des Zenith il n'y a aucune trace d'amertume (ce qui aurait pu être le cas), juste un bon gag / clin d'œil.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Lorsqu'elle annonce le suivant Angine elle nous le présente comme d'actualité. Je croyais que début qu'elle faisait allusion aux histoires de Coronavirus (elle fera une ou deux blagues avec) mais non en fait c'est elle qui est assez malade ce soir, ce que je mettrai un moment à réaliser. En tout cas quand elle attaque le morceau je le redécouvre avec un plaisir immédiat. Ce morceau (pas plus que les suivants) n'a pas pris une ride et marche toujours aussi bien en public.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Après un moment de méditation collective, le coup de la cornemuse et quelques intermèdes sur le pastis (son doudou) et sa comédie musicale qui a bien marché au Québec elle se lance dans l'interprétation de son rap collectif pas joué depuis une bonne dizaine d'année. Toujours aussi habile avec les boucles qu'elle construit en live, quelques modifs dans le texte pour coller à l'actualité présidentielle, une partie du public qui reprend en cœur les "pom pom pom" après ses "moi je moi je moi je".

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Toujours autant de répartie : "tu es venu manger un tajine ?" au gars qui essayer de s'asseoir discrètement par terre à côté de moi, ou encore sa dédicace à Bradley Cooper juste après ce petit mot touchant à mon égard. J'avais entendu parler de son morceau Autotune (vous savez ce truc qui permet de chanter juste) mais n'avais jamais eu l'occasion de l'entendre. Quelle prouesse ! là encore le fond et la forme se marient à merveille.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Ce qui n'a pas changé non plus, outre son sourire et ses yeux qui pétillent, c'est cette capacité à enchainer vanne sur blague non stop dans ses morceaux comme entre. A un moment elle demandera une serviette, et en se recoiffant glissera un "quand je suis sur un tournage ..." qui fera forcement (sou)rire tous les gens de mon âge (à moins que la pub existe encore). Cette façon d'appeler celle qui l'aide au bord de la scène "jean philippe", son anglais impeccable dans tous les accents. Ou même son allemand

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Il y aura aussi des allusions que je ne comprendrai pas un peu plus loin (une histoire de "Pookie" ?). Cette façon de chambre Renaud ou plutôt sa façon de faire chanter ses tubes au public ce qu'elle fera mine de mettre en pratique sur ce morceau que nous avons tous entendu vu qu'il est passé 27 millions de fois : Mon cœur (pour lequel elle appellera sa nièce à la rescousse) toujours aussi bon après lequel elle s'eclipsera dans l'escalier.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Avant cela, un peu plus tôt elle nous avait fait un morceau de cowboy (où elle nous invitera à faire des bruits de verre et des iiihhha), et aussi un tout nouveau et délicieux sur la confiture de mûre de sa maman (qu'elle jouera avec une pince à linge sur le nez). Par contre elle fera sauter Elle sort qu'avec des black (signe qu'elle devait vraiment commencer à être fatiguée).

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Pour le rappel elle attaquera par Cristina dont je pensais m'être lassé mais dont j'apprécierai à nouveau la beauté (texte et musique) avant de nous interpréter son dernier tube Mojo pour lequel elle proposera à une amie de la rejoindre (si elle en a envie) et là on verra débouler une Nicole Ferroni toujours aussi grande (je suis surpris à chaque fois) et décomplexé qui m'accompagnera en dansant.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

Ce grand moment sera suivi d'encore 2 morceau si je ne me trompe (mais je ne m'en souviens plus bien) pas dont un sur lesquelles enfants seront invités à la rejoindre pour faire des vagues dans son dos pendant qu'elle chante. Ils salueront le public tous ensemble et elle s'échappera pour de bon et ne redescendre qu'après mon départ vers le JAM.

Anais by Pirlouiiiit 31012020

En tout cas je me suis vraiment régalé ce soir. Aucune nostalgie ou même voyage dans le passé au final, mais un bon show incroyablement efficace, impressionnant, sincère, touchant, drôle et qui laisse des mélodies entêtantes la tête (ce n'est pas un pléonasme ça ?). Arriver à faire autant juste avec un looper et une guitare (et une voix bien-sûr) et sans tomber dans la pure prouesse technique est très fort. Garder le même côté chaleureux et proche du public 20 ans après (et malgré ses 40 de fièvre), assurer comme ça et donner l'impression de s'amuser autant montre qu'elle est vraiment faite pour ça (pas que j'en doutais) et du coup me fait vraiment regretter qu'elle ne passe pas plus souvent en concert comme cela).

Set list :
Opera chinois / Joni Mitchell / Angine / Mediation = Ecosse / Slam - Rap Collectif / Autotune / If you wanna be a cowboy / la confiture de mûre / Eurovision / les Black (non jouée) / Mon coeur
Rappel : Cristina / Mojo / Bad blues player / All about that basse

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Anais by Pirlouiiiit 31012020 - 8049

Anais by Pirlouiiiit 31012020 - 8114


Anaïs : les dernières chroniques concerts

Anaïs en concert

Anaïs par Chandleur
Le Trianon - Paris, le 09/05/2012
Anaïs est en crise. Keski va pas mon petit bouchon... La victoire de F.H ? Non car elle était happy few le 6 mai à la Bastille. Le petit rhume du jour, qui briderait sa voix ? Peut... La suite

Anaïs + Manu Larrouy en concert

Anaïs + Manu Larrouy par Blandine
Docks des Suds - Marseille, le 04/04/2009
Anaïs : un retour gagnant à Marseille Anaïs était hier soir en concert aux Docks des Sud de Marseille auxquels elle a mis le feu pendant deux... La suite

Maya Barsony + Anaïs en concert

Maya Barsony + Anaïs par Julyzz
Olympia - Paris, le 03/03/2009
La miss Anaïs enfin de nouveau à l'Olympia. On ne pouvait pas rater ça. On accueille d'abord la belle Maya Barsony. Ma première impression, collée aux enceintes : elle a... La suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley,  The Strokes, Gossip, Daft Punk... en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2006 1/3 : Deftones, Arctic Monkeys, Dionysos & Synfonietta de Belfort, Polysics, Damian Marley, The Strokes, Gossip, Daft Punk... par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 30/06/2006
Photos sans prétention par Philippe En l'an de grâce 2006, nous revoici-revoilà pour notre 13ième participation d'affilée aux Eurockéennes (mieux, quelqu'un ?). Jauge à 32 000... La suite

Meson, Marseille : les dernières chroniques concerts

La Nose en concert

La Nose par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 17/01/2020
C'est donc après le très chouette showcase (qui comptait quand même 2 fois plus de morceaux que leur dernier album) de Bird in Shell au Lollipop Music Store) et après avoir... La suite

Du Bartas, Duo Bertolino / Le Gac en concert

Du Bartas, Duo Bertolino / Le Gac par Agent Massy
La Mesón, Marseille, le 18/01/2020
Duo Bertolino / Le Gac Essentiellement de la vielle à roue (Bertolino) avec de la flûte (Le Gac), et aussi des programmations électroniques répétitives et minimales (des... La suite

Fantazio & Manu Theron (Carte Blanche à Fantazio) en concert

Fantazio & Manu Theron (Carte Blanche à Fantazio) par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 14/12/2019
Dernière étape d'une soirée bien remplie côté musique puisqu'elle a commencé au Roll'Studio avec le duo Henri Florens & Christophe Leloil, puis à l Espace Julien où je me suis... La suite

Fantazio - Histoire Intime d'Elephant Man en concert

Fantazio - Histoire Intime d'Elephant Man par pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 13/12/2019
Première de 2 grosses soirées de concert et troisième et dernier concert pour aujourd'hui. Tout juste échappé du Leda Atomica qui recevait Hakim Hamadouche et ses amis/musiciens... La suite