Accueil Crack Cloud en concert
Jeudi 29 septembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Le collectif canadien Crack Cloud fait dans le post-punk anguleux, nerveux et groovy sous influences Talking Heads, The Fall, Television et Devo... En concert en France en 2019 ! Premier album nommé "Pain Olympics" en juillet 2020 et concert à Petit Bain (Paris) le 11 novembre 2020... Nouvel album nommé "Tough Baby" le 16 septembre 2022 (via Meat Machine) et concerts en France en juin/juillet puis octobre/novembre 2022 !

Crack Cloud : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Crack Cloud en concert cet été et cet automne en France [Le 26/09/2022] Le très doué groupe de post punk canadien Crack Cloud sort un nouvel album intitulé "Tough Baby" le 16 septembre 2022 et sera en concert en France cet automne (Trabendo etc.) 2022 ! Chroniques et dates : La suite

Crack Cloud : les dernières chroniques concerts 5 avis

The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Tramhaus, Reptiles (Super Cathédrale de Binic 2022)

Critique écrite le 29 juillet 2022, par Pierre Andrieu

Pointe de la Rognouse, Binic 21 juillet 2022

The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Tramhaus, Reptiles (Super Cathédrale de Binic 2022) en concert

Après une édition 2021 réjouissante (mais minimaliste à cause de... Jean Castex), le festival de Binic revient en 2022, toujours fin juillet, sur 4 jours et dans le cadre magique de la pointe de la Rognouse (vue sur mer !), mais cette fois sous le nom de Super Cathédrale de Binic. Au programme : plein d'excellents groupes de rock 'n roll, punk, garage et blues sur deux scènes, avec une jauge de bonne taille : 2500 personnes. Début des festivités le 21 juillet, avec un public encore trop timide (on est un jeudi, c'est 25 euros par soir, alors que jusqu'en 2019 le fest était gratuit) mais un temps de dingue, une ambiance ultra cool et une prog de ouf : The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Reptiles et Tramhaus ! Le paradis sur Terre... Tramhaus Avec sept heures de route dans les pattes (trajet effectué en covoit en compagnie d'un sympathique fan de Jul, "super concert au stade vélodrome de Marseille" selon lui), la délivrance arrive dès 18h30 sur la grande scène avec les énervés hollandais de Tramhaus, un magistral combo de post punk bien garage. Le concept de cette entreprise d'excitation des tympans est assez simple : deux mecs et deux meufs ferraillent sur leurs guitares, basse et batterie pendant qu'un fou furieux se... Lire la suite

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022)

Critique écrite le 15 juin 2022, par Pierre Andrieu

En plein air devant Le Chabada d'Angers 5 juin 2022

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) en concert

Troisième et dernier jour façon bouquet final de feu d'artifice pour l'édition 2022 de Levitation France : ce dimanche 5 juin sous un soleil radieux a permis d'assister au retour du Brian Jonestown Massacre (en forme stratosphérique pour un set composé presque uniquement de titres inédits) et de profiter des prestations électrisantes de groupes ayant une méchante envie d'en découdre sur scène : Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm etc. Parfaitement organisé (quasiment pas de perte de temps aux bars, aux stands de bouffe et aux WC), le festival angevin propose la formule et la taille idéale pour les fans d'indie rock et de psyché qui ne veulent pas faire des kilomètres entre chaque concert. Les artistes se succèdent sur deux scènes (relativement) petites qui se répondent sans se chevaucher, et, comme la prog est pointue et hors mainstream, la jauge du festival est à taille humaine (5200 personnes en trois jours). A la fin du week-end, on ne pense qu'à une chose : s'assurer d'être disponible pour le prochain rendez-vous donné au Chabada d'Angers en version "open air" ! Gondhawa Après une bonne nuit de sommeil (bien nécessaire pour se remettre de la soirée de la veille avec Kikagaku Moyo... Lire la suite

Dombrance + Crack Cloud + Los Bitchos + ClapTrap + Hyperactive Leslie + Leone Jadis (Festival Yeah ! - jour 2)

Critique écrite le 27 juin 2022, par Pirlouiiiit

Caves et château de Lourmarin 4 juin 2022

Dombrance + Crack Cloud + Los Bitchos + ClapTrap + Hyperactive Leslie + Leone Jadis (Festival Yeah ! - jour 2) en concert

Le deuxième jour du festival Yeah ! est souvent le plus sympathique et le plus fatiguant des 3 ; observation basée sur notre participation aux éditions 2014, 2016, 2018, et 2019 de l'un des très rares festivals auquel nous allons (l'autre étant le Festival du Chant de Marin à Paimpol). La veille (voir la chronique de Philippe car nous nous sommes réparti le travail) j'ai eu notamment la joie de choper la fin du concert d'Arthur Satan, et de faire la connaissance des New-Yorkais de Gustaf. Après avoir commencé la journée en douceur dans les toboggans de la piscine du camping, puis à chercher de l'ombre en parcourant les différents stands du parcours pour les enfants juste après le désormais fameux Games of trone, visité notre deuxième expo de feutrine du mois (In Felt we trust), laissé les enfants faire des jeux d'arcade, essayé le doito et récupéré des goûters pas franchement écolos c'est dans les caves du château que nous sommes non seulement allés chercher un peu de frais mais aussi écouter le premier groupe de la soirée. Leone Jadis Jamais entendu parlé de Leone Jadis et je n'ai pas pris le temps d'écouter avant de venir. Pour être honnête de tous les groupes à l'affiche cette année je ne connaissais que Mendelson qui... Lire la suite

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019)

Critique écrite le 13 septembre 2019, par Dissy

Guéret 23 - 24 août 2019

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019) en concert

Un festival de rock indé dans la Creuse ? Qui aurait pu le croire ? C'est pourtant le magnifique cadeau que nous ont fait Terre du Milieu et Shut Up & Dig !, les deux assos à l'origine de ce beau projet. Bien calé en cette période de fin août, afin de finir en beauté nos vacances d'été, Check In Party enchaîne 3 soirées sur le lieu plutôt atypique et inconnu de l'Aérodrome de Guéret Saint Laurent. Retour sur les coups de cœurs du vendredi et samedi ! Yak On rentre sur le site sous le son des Puts Marie, qui ont commencé au loin. Le site est agréablement bien agencé, avec trois scènes entre lesquelles on circule facilement, et des espaces un peu à l'écart où l'on peut se poser, et se reposer. Après un passage à l'attrayant stand de bières et vins locaux aux choix fournis (qui restera très convoité par la majorité du public tout au long du séjour), on se cale devant la Air Force Stage en attendant Yak. 18h50 Oliver Henry Burslem et ses camarades se pointent sur scène, pour un set de rock nerveux qui va monter crescendo. Parce que le garçon au chant se montre pour l'instant assez réservé et distant. Pour se mettre en jambes convenablement, on a tout de même droit aux vrombissements de guitares sur "White Male Carnivore" et... Lire la suite

Crack Cloud : les chroniques d'albums

Crack Cloud : Tough Baby

Chronique écrite le 16/09/2022, par Pierre Andrieu

Crack Cloud : Tough Baby

Complètement fou sur scène à Levitation France et à Binic cette année, le collectif canadien de post punk Crack Cloud lâche dans la nature un deuxième album complètement ébouriffant en préambule d'une tournée française automnale qui s'annonce hot, hot, hot ! Sur scène ça part dans tous les sens, ça te retourne en deux deux et ça redonne goût au mélange des genres pratiqué par de petits agités du bocal. Sur ce nouveau disque nommé "Tough Baby", forcément, c'est un peu la même chose avec en plus un sens de la production léchée et des arrangements stellaires qui confinent au génie. Entouré de nombreux musiciens, chanteurs et choristes aux idées larges, le très doué leader de la troupe Zach Rain Hope Choy, qui sur scène officie au chant enflammé et à la batterie débridée, donne libre cours à ses penchants pour les compositions euphorisantes truffées de petits détails sonores bluffants. Ça peut donner des tubes comme l'hymne au refrain à chanter en chœur "Please yourself", "Costly Engineered Illusion " (très Arcade Fire première période, avec un chant à la Talking Heads) ou encore le morceau titre "Tough Baby", qui tutoie les étoiles de la pop qui rend heureux. Tout cela est génial, très accrocheur et joliment teinté de volontés arty qui... Lire la suite

Crack Cloud : Pain Olympics

Chronique écrite le 06/08/2020, par Pierre Andrieu

Crack Cloud : Pain Olympics

En forme... olympique, le groupe Crack Cloud sur son échevelé premier album nommé "Pain Olympics", source d'énergie renouvelable et de joie quasi inépuisable ! Cette brillante salve de huit titres ne s'apparente pas exactement à des "J.O. de la douleur", mais plutôt à des moments de partage euphorisants où tout le monde se la joue collectif pour donner sa version du post punk, en y injectant des substances licites comme la pop, le funk, le hip hop ou le jazz, entre autres. Découverts sur scène lors d'un concert ébouriffant à la Route du Rock 2019, Zach Choy et sa troupe de dangereux artistes/musiciens aux idées séditieuses possèdent le petit truc en plus qui permet de partir d'influences en apparence disparates pour en faire quelque chose de personnel et excitant. Sur le premier titre disque, "Post Truth (Birth Of A Nation)", les insaisissables Canadiens appliquent cette formule, choisissant comme point de départ de mélanger allégrement les chœurs chers à Arcade Fire, le mellotron psyché des Beatles et un chant outré à la David Byrne des Talkings Heads. Ça donne un tube venu d'ailleurs, avec rythmes fous, ambiances élégiaques et stries de guitares acerbes. Placé juste après, "Bastard Basket" réunit dans un maelstrom trippant une... Lire la suite

Crack Cloud : Vidéo











Crack Cloud : écoute