Accueil Chronique de concert Deftones
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Deftones

Deftones en concert

Le Zénith, Paris 6 septembre 2013

Critique écrite le par



Deftones, le quintet originaire de Sacramento, est revenu jouer à Paris, au Zénith en ce 6 Septembre 2013, quelques mois après les deux Trianon complets et 12 ans après leur dernier passage dans cette salle. Cette date était importante pour le groupe, qui revenait dans une grande salle parisienne après une grosse période d'errance il y a quelques années. Fort de 3 albums pleinement réussis "Saturday Night Wrist" en 2006, "Diamond Eyes" en 2010 et le petit dernier sorti fin 2012 "Koi No Yokan", Deftones reste toujours et encore une référence en matière de rock alternatif et de gros sons.



Malgré la perte de leur bassiste Chi Cheng en avril dernier qui fut plongé dans le coma pendant les dernières années de sa vie suite à un terrible accident de voiture, les Deftones, dont fait partie Sergio Vega depuis l'accident de Chi, maintiennent toujours une force impressionnante et une musique tout aussi passionnante et excitante.



Le groupe est prévu sur scène à 21 heures et je ne vais pas vous cacher plus longtemps mon enthousiasme à l'idée de pouvoir les shooter pour la première fois. Il est 20h55, nous pouvons nous placer tout devant et se coller à la scène. Derrière nous, un parterre de 5000 fans conquis d'avance attend Chino et sa bande. La tension devient palpable. Je précise qu'il y a un rideau en fond de salle mais le Zénith est bien rempli aux 3/4 et la fosse est bien garnie. Stephan Carpenter, le guitariste, Chino Moreno (chant guitare), Abe Cunningham (batteur), Franck Delgado (claviers) et le bassiste qui remplace Chi, Sergio Vega sont devant nous et sont accueillis par la clameur d'un public en délire.



La mise en scène est sobre. A ma droite, j'ai Sergio, à ma gauche Stephan et Frank, en face Abe qui a sa batterie quelque peu surélevée et Chino, il est où ? Eh bien, il est partout l'animal. C'est pas une mince affaire de le prendre en photo tant il se démène sur scène.
J'ai trouvé une technique afin d'y arriver quelque peu. Je me colle au milieu de la scène face aux grands amplis placés devant car je vois Chino venir souvent se mettre dessus, tout debout et penchant parfois dans le vide en se pliant. Je suis bien excité de le voir d'aussi près, plié en deux, en gueulant ces cris stridents ce qui donne pour effet de me rendre dingue. Je ne sais plus si je suis photographe ou fan ou bien tout simplement les deux.



C'est le sublime et surpuissant Diamond Eyes qui ouvre les hostilités. On sent Chino terriblement enthousiaste et ça fait plaisir à voir. Il arpente la scène tout du long et se bat souvent avec le long fil du micro. Rocket Skates arrive juste après et c'est énorme. L'ambiance est électrique et il y a déjà personnes qui doivent sortir de la piste tant les pogos sont intenses. Tout ceci se déroule dans une ambiance bon enfant. Le public a un âge qui se situe entre 25 et 40 balais pour la moyenne et pas mal de filles aussi on retrouve, pas de la midinette, plutôt de la rockeuse. Après les 3 premières chansons pour les photos et un début terrible, je retrouve mes potes dans la salle sur My Own Summer (Shove It) et qui sont bien énervés pour le coup les copains. Dans la salle, pas de souci, on est tous très bien réveillés devant un tel déluge sonore qui s'abat sur nous.



Deftones est une machine de guerre bien rodée... Chino Moreno est impressionnant, à l'image de ces dernières sorties ! Hormis quelques flottements par moments en milieu de set, le groupe nous assène uppercut sur uppercut qui finira par nous laisser Ko.
Ils savent comme à l'accoutumée nous maintenir en tension en alternant des morceaux plus calmes et planants avec des tueries qui rendent fous.



Pour l'anecdote, Stephan Carpenter jouera sur une géniale guitare fluorescente jaune, du plus bel effet, sur quelques titres.
Comme d'hab, c'est Chino qui parle au public. "La scène vous appartient", "C'est vraiment merveilleux d'être à Paris ce soir". Chino applaudit son public: "Paris, c'est comme ça que ça se passe ici !" Après les 3 grenades tirées du premier album "Adrenaline" de 1995, Deftones conclut donc les festivités avec rage. 21 morceaux seront interprétés ce soir, 1 heure 40 de concert mais on en aurait pris un peu plus, c'est sûr !



22h40, c'est déjà la fin. Stephan jette ses médiators, Abe fait du frisbee avec ces peaux de batterie lancées par-dessus le public et Chino est déjà parti. Les lumières se rallument. On est triste mais heureux. le Zénith en a eu pour son compte !



A venir l'interview exclusive du groupe dans nos pages...

A suivre...



Remerciements : Karine Sancho, Roadrunner
Crédits photos: lebonair





La set-list complète :
1. Diamond Eyes
2. Rocket Skates
3. Be Quiet and Drive (Far Away)
4. My Own Summer (Shove It)
5. Lhabia
6. Rosemary
7. Feiticeira
8. Digital Bath
9. Knife Prty
10. Elite
11. Tempest
12. Swerve City
13. Poltergeist
14. Passenger
15. Regulate
16. The Boy's Republic
17. Change (In the House of Flies)

Encore:

18. Romantic Dreams
19. Bored
20. Engine No. 9 / Wicked
21. 7 Words

The Deftones : les dernières chroniques concerts

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) en concert

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) par Vv
Hippodrome Longchamp, Paris, le 12/06/2016
D'un commun accord avec Philippe, le plus LesterBangsien des chroniqueurs musicaux français (il fallait que ce soit dit) nous avions décidé de regrouper nos impressions du... La suite

Deftones - Iron Maiden (Download Festival France 2016) en concert

Deftones - Iron Maiden (Download Festival France 2016) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 10/06/2016
Deftones Encore un groupe que Concertandco avait interviewé lors de leur précédente tournée, c'était en septembre 2013 lors de leur dernière date parisienne au Zénith... La suite

Entretien avec les Deftones à l'occasion de leur passage en live au Zénith de Paris en septembre 2013 en concert

Entretien avec les Deftones à l'occasion de leur passage en live au Zénith de Paris en septembre 2013 par Lebonair
Le Zénith, Paris, le 20/09/2013
Deux heures avant de monter sur la scène du Zénith de Paris (lire la chronique du concert ici) pour la dernière date de la tournée estivale de Deftones en Europe, Sergio Vega,... La suite

Deftones en concert

Deftones par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 22/02/2013
Les Deftones ont fait leur retour sur scène en France pour deux concerts exceptionnels ce vendredi 22 février et samedi 23 à Paris dans le cadre magique du Trianon. Exactement... La suite

Le Zénith, Paris : les dernières chroniques concerts

Tenacious D en concert

Tenacious D par Electric Eye
Zénith, Paris, le 26/02/2020
Tenacious D, le groupe de Jack Black et Kyle Gass, est de retour à Paris pour défendre son dernier opus "Post-Apocalypto", un projet multimédia évidemment complètement... La suite

Liam Gallagher en concert

Liam Gallagher par Samuel C
Le Zénith - Paris, le 21/02/2020
Dans un Zénith plein à craquer, Liam Gallagher achève une tournée européenne où malgré deux excellents récents albums en solo, il interprétera 12 titres d'Oasis sur les 19 de... La suite

Jeanne Added + Maestro en concert

Jeanne Added + Maestro par manuwino
Zénith de Paris, le 03/04/2019
Les choses s'accélèrent pour Jeanne Added depuis la sortie il y a 6 mois de son deuxième album, "Radiate". Deux Victoires de la Musique, une tournée de salles de plus en plus... La suite

Georgio en concert

Georgio par AgatheNight
Zénith de Paris , le 15/03/2019
Un vent de folie a parcouru le Zénith parisien le Vendredi 15 Mars 2019. Programmé ce soir là, le rappeur, auteur et poète Georgio, a envoûté une salle comble en délivrant... La suite