Accueil Chronique de concert Dj Sami : Soirée 'Dance to the Underground'
Mercredi 24 février 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dj Sami : Soirée 'Dance to the Underground'

El Ache de Cuba, Marseille. 7 Novembre 2003

Critique écrite le par

Inutile de présenter Sami aux habitués de Concertandco...Pour les autres, sachez que notre homme, activiste passionné (et régulièrement passionnant), s'est lancé dans un défi d'envergure, voire une gageure: sortir Marseille de sa paresse musicale (le quasi-monopole du reggae et autres musiques festives, avec tout le respect dû à ces formes musicales) et rassembler les auditeurs d'une musique que, pour résumer rapidement, nous qualifirons d'indépendante (l'axe Magic-Inrockuptibles, pour rendre cette simplification encore plus grossière). Ainsi trouve-t-on Sami sur tous les fronts : chroniqueur des concerts auxquels il assiste pour ce site, animateur radio et, enfin, DJ résident à El Ache de Cuba. Son leitmotiv, fièrement répété au cours de son émission (l'excellente 'Hot fidélité', tous les mercredis à 22 h sur Radio Galère, 88.4) clame l'éclectisme du personnage : 'Ecouter de tout mais pas n'importe quoi'. Sami, comme Duke Ellington avant lui, a compris qu'il n'existe que deux genres de musique, la bonne et la mauvaise. Et de s'enthousiasmer simultanément et avec la même ardeur du passionné pour le rap(old school et actuel), le R'n'b le plus destructuré de Timbaland et autres Neptunes, le rock le plus urgent de toutes les époques (même celles précédant les fameux groupes en 'the'). L'audience n'a pas toujours, jusqu'ici, été au rendez-vous de ses soirées à El Ache de Cuba. Sans doute les habitudes latino-américaines de la maison n'ont-elles pas incité le public concerné à entrer pour 'danser sur l'underground'. Ce vendredi fut différent, dans un Ache de Cuba rempli, Sami a enfin rencontré son public. Son set régale les amateurs de tous les genres : électroclash, rock indé, hip-hop...Et quand les années 80 sont convoquées, on est loin de certaines soirées proposées régulièrement ailleurs...Ici, Images et autres Début de soirée sont priés de rester dehors, on parle ESG, Liquid Liquid, Blondie, A certain Ratio, tous ces groupes qui ont su avec bonheur marier rock et funk blanc pour nous faire danser.
Les amateurs du genre ont donc rendez-vous tous les vendredis à partir de 21 heures, ils ne peuvent plus dire qu'il ne se passe rien à Marseille...

 Critique écrite le 09 novembre 2003 par loran


Dj Sami : les dernières chroniques concerts

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami en concert

Festival Phocea Rocks - MaLin, Ashbay, Lazybones, Lo, Dj Sami par Philippe
Le Lounge / Le Dan Racing, le 19/07/2013
Plus l'été devient très chaud, et plus la flemme a tendance à vous envahir. Et d'ailleurs, les avant-bras collent désagréablement aux bureaux, autant que les bonbons au papier.... La suite

Curtiss + DJ Sami en concert

Curtiss + DJ Sami par Pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 07/05/2009
Zut de zut ... arrivé un peu en retard et sachant que Sami était là je comptais bien sur lui pour vous parler un peu mieux de moi de la musique de ceux qu'il appelle les Killers... La suite

El Ache de Cuba, Marseille. : les dernières chroniques concerts

Isaya + Gaïo en concert

Isaya + Gaïo par Pirlouiiiit
El Ache de Cuba - Marseille, le 11/12/2010
la fin de l'année approche et je n'ai toujours pas mis les pieds à El Ache de Cuba ! En fait je réalise que je n'y suis jamais rentré tout court alors que dans mon souvenir le... La suite

Centaure en concert

Centaure par Mcyavell
El Ache de Cuba - Marseille, le 27/01/2012
El Ache de Cuba, un lundi soir. Un slameur s'exprime au centre de la pièce. Ce n'est clairement pas l'affluence des jeudis (concerts jazz suivis de la toujours savoureuse Jam... La suite

Karlos y su descarga par Sami
El Ache de Cuba, Marseille, le 22/11/2003
Etant désormais habitué des lieux le vendredi, je me suis laissé tenter par ce concert d'un genre auquel je ne suis pas familier, mais qui reserve souvent des bons moments, comme Africando à la dernière fiesta des suds. Ce groupe est composé d'un chanteur guitariste Colombien, d'un Argentin et d'autres musiciens bien de chez nous. Ils jouent... La suite