Accueil Chronique de concert Editors + Whispering Sons
Samedi 5 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Editors + Whispering Sons

Editors + Whispering Sons en concert

Salle Pleyel - Paris 30 janvier 2020

Critique écrite le par

Le groupe de rock britannique Editors, qui s'est formé en 2002, affiche à ce jour 6 albums studios au compteur. Le dernier, " Violence ", a été publié il y bientôt deux ans. Il y a trois mois, le groupe a sorti un Best Of " Black Gold ". C'est donc dans ce cadre que la formation anglaise de post punk s'est lancée dans une nouvelle tournée européenne qui passera dans 13 pays. Ce soir à Paris et dans ce lieu prestigieux qu'est la salle Pleyel, c'est la première de leur " Black Gold Tour ".


Whispering Sons

A 20 heures et en guise d'apéritif, ce sont les Néerlandais de Whispering Sons qui vont nous servir leur set. Les Limbourgeois, qui sont installés à Bruxelles depuis peu, ont bousculé et hypnotisé le public déjà fort nombreux. En 30 minutes, ils ont réussi à nous captiver par leur rage post-punk. Une atmosphère anxiogène va se dégager grâce à leur musique percutante, rythmée, parfois dansante mais surtout sombre voire inquiétante. La chanteuse Fenne Kuppens y est pour beaucoup. Elle est grande, mince et atypique et on dirait qu'elle sort tout droit des ténèbres avec sa tenue blanche et ses doc martens noirs. Sa voix est grave, étonnante et sa présence scénique ne laisse pas de marbre. A grands coups de poings et de coude, sa gestuelle détonne et remplit aisément l'espace. Dans un passé récent, on a ressenti un peu la même chose lors des concerts de Savages. Leur premier album est sorti en avril 2019 et se nomme " Image ".


Editors

A 21 heures, le quintet arrive sur scène en nous saluant, puis les musiciens démarrent sans un mot et immédiatement par " An End Has A Start " extrait de leur second album. Ils vont enchainer avec " Bullets ", " Bones " et " Escape the Nest ", qui, lui, est joué pour la première fois depuis 2010. On est aux anges car même si on aime globalement tous leurs disques, il faut le reconnaitre, on a une préférence pour les deux premiers au son plus rock et direct. Les suivants seront plus électroniques, plus atmosphériques par l'ajout d'un synthétiseur même si évidemment leur couleur rock perdura dans le temps. Ce n'est pas moins de 13 titres sur les 24 interprétés ce soir qui seront extraits de " The Back Room " et de " An End Has a Start ". Parmi les morceaux les plus récents de leur discographie, on entendra également deux nouveautés " Upside Down " et " Frankenstein " que l'on retrouve sur leur best of " Black Gold ". Sur le dernier titre cité, les fans se lâchent et dansent (pour ceux qui peuvent) sur cette montée progressive et organique. Les Anglais arrivent à faire bouger la salle Pleyel alors que 75% du public est assis. Malgré un lieu forcément pas très propice à la folie, il y a vraiment une belle ambiance ce soir. Les 2200 personnes présentes donnent de la voix et savourent un son parfait et un jeu de lumières des plus réussis.



Après le savoureux et planant " Ocean of Night ", le chanteur Tom Smith reste seul avec sa guitare devant nous. En version acoustique et devant un public silencieux et respectueux, il interprétera " The Weight Of The World ". Ce moment intimiste mettra évidemment en valeur sa magnifique voix grave qui nous prend aux tripes. Rejoint par le groupe, les musiciens poursuivent sur " Spiders " joué pour la première fois depuis 2008. Sur les 7 titres qui suivront jusqu'au rappel, le plaisir ne faiblira jamais. La set-list délivrée ce soir est parfaite car elle nous présente toute la palette musicale du groupe. Tom Smith captive toujours autant, magnétisant une fois de plus son public. Ce soir, on assiste à un grand concert car tout est réuni pour faire de ce show un moment mémorable. On entend des mélodies accrocheuses et habitées, on voit un groupe qui se donne et offre beaucoup d'envie et d'intensité, on vit différentes ambiances avec un visuel qui s'adapte à chaque chanson et le tout nous transcendent et nous procurent très souvent des moments de plaisir intenses.



Pour le rappel, on aura droit à 4 titres qui nous plongent à nouveau dans les deux premiers albums. Le public est debout, peu de personnes sont encore assises car comment résister à cette vague terrifiante d'efficacité qui s'abattra sur nous et cette triplette de haute volée " The Racing Rats ", " Munich ", " Stokers Outside the Hospital Doors " en guise de conclusion. En 1h50, Editors nous aura fait vibrer avec un set explosif et rempli d'envie. Tom Smith est cuit, il a tout donné et le reste du groupe a été simplement parfait. Les sourires éclairent la salle et les musiciens nous saluent comme au théâtre. On a aimé, terriblement, Editors est tout simplement un magnifique groupe sur scène !

Remerciements à Emilie, Mael et live Nation

Photos: Jérôme Agier

Set-list
An End Has a Start
Bullets
Bones
Escape the Nest
Magazine
Sugar
Upside Down
Violence
Frankenstein
Papillon
Ocean of Night
The Weight of the World
Spiders
A Ton of Love
Formaldehyde
Blood
Fingers in the Factories
Walk the Fleet Road
You Are Fading
Nothing

Rappel:

Distance
The Racing Rats
Munich
Smokers Outside the Hospital Doors


Editors : les dernières chroniques concerts

Editors en concert

Editors par Didlou
Salle Pleyel, Paris, le 30/01/2020
On monte sur Paris, ce qui est toujours une souffrance, mais c'est pour la bonne cause : un bon concert, celui d'Editors, et une découverte de la salle Pleyel, qui était dédiée au... La suite

Editors + October Drift en concert

Editors + October Drift par Cathy VIILLE
Transbordeur - Villeurbanne, le 25/04/2018
Initialement planifié à Lyon le dimanche 15 novembre 2015, le concert du groupe Editors fut annulé suite aux attentats du Bataclan le 13 novembre. C'est donc avec un certain... La suite

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar,  Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) en concert

Red Hot Chili Peppers, Liam Gallagher, IAM, Lana Del Rey, Pixies, La Femme, The Hives, London Grammar, Seasick Steve, The Weeknd, Editors, Tess, Rival Sons, Charli XCX, DJ Snake (Festival Lollapalooza Paris 2017) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 23/07/2017
Live Nation avait assuré ne pas gagner d'argent en organisant le premier Lollapalooza parisien. Le cachet des artistes devait en effet être conséquent pour réunir sur 48 heures... La suite

Editors (Festival Rock en Seine 2016) en concert

Editors (Festival Rock en Seine 2016) par lol
Domaine de Saint-Cloud, le 28/08/2016
Jouer à 16 h en plein cagnard dans un gros festival n'est jamais une chose aisée pour qui que ce soit. Le public est à cette heure de la journée souvent dispersé et peu... La suite

Whispering Sons : les dernières chroniques concerts

Whispering Sons (Club Europavox) en concert

Whispering Sons (Club Europavox) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 30/10/2019
Belle découverte que celle de Whispering Sons lors du Club Europavox organisé à La Coopé fin octobre... Emmené par une androgyne chanteuse à la voix magnétique, ce jeune groupe... La suite

Salle Pleyel - Paris : les dernières chroniques concerts

Editors en concert

Editors par Didlou
Salle Pleyel, Paris, le 30/01/2020
On monte sur Paris, ce qui est toujours une souffrance, mais c'est pour la bonne cause : un bon concert, celui d'Editors, et une découverte de la salle Pleyel, qui était dédiée au... La suite

Cake en concert

Cake par Lebonair
Salle Pleyel - Paris, le 19/10/2019
Ce show initialement prévu le 26 janvier dernier avait été malheureusement annulé à la dernière seconde pour cause d'extinction de voix du chanteur/leader/guitariste John McCrea.... La suite

Interpol en concert

Interpol par lol
Salle Pleyel, Paris, le 29/11/2018
En 2004, Interpol sortait "Antics", qui est indiscutablement l'un des 10, voire même 5, meilleurs albums de rock sorti pendant la première décennie du millénaire dans lequel nous... La suite

Robert Plant & The Sensational Space Shifters en concert

Robert Plant & The Sensational Space Shifters par Samuel C
Salle Pleyel - Paris, le 23/07/2018
Personnage à la fois mythique et mystique, Robert Plant se produisait salle Pleyel face à 3 000 fans du Dirigeable également adeptes de la carrière solo de cette légende du rock... La suite