Accueil Chronique de concert Erik Truffaz + Kyle Eastwood
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Erik Truffaz + Kyle Eastwood

Erik Truffaz + Kyle Eastwood en concert

Espace Culturel Andre Malraux - Six Fours 08 Mai 2011

Critique écrite le par

Un accueil sur mesure et un concert à guichet fermé pour l'Espace Culturel André Malraux de Six-Fours. La scène est grande et tout est déjà installé en doublon, puisque vont se succéder sur scène Erik Truffaz et Kyle Eastwood. En fait, je fais ma maligne, mais je suis arrivée en pensant que nous allions avoir le fils de notre cow-boy spaghetti préféré en première partie de soirée et l'incroyable jazzman suisse ensuite ... Mais, Oh Surprise, c'est Erik Truffaz qui prend place en premier, accompagné de Benoît Corboz au clavier, Marc Erbetta (qui se fait un peu charrier pour son look de vacancier, "Tout de blanc vêtu", bermuda, tee-shirt et baskets !) et l'incroyable Marcello Giuliani à la basse. Ces deux dernier étant ses compagnons de route depuis 1990.



Il prend place sur la scène, commence à écouter la musique, les yeux mis clos, entièrement habité par la mélodie qui monte. Le son de sa trompette s'élève comme dans une église. La dextérité de ses doigts sur les pistons est impressionnante et son attitude, intense dans une extrême simplicité, est incroyablement prenante. Son style est unique. Du Nu Jazz, tinté d'électro, avec une petite pincée de World Musique ... On entend le Tic-Tac d'une pendule en fond mélodique. C'est juste un pur moment de bonheur, une de ces parenthèses enchantées qu'offre parfois la musique.



A chaque instant, la trompette fait écho avec le clavier, amplifie sa puissance, offrant un contraste somptueux. Erik Truffaz semble en permanence écouter la musique, il danse légèrement sur place, rejette sa tête en arrière et semble porté par les harmonies de ses trois amis. Il prend parfois une posture à la limite du déséquilibre, le pied en appui sur un des retours. Ils sont toujours en parfaite osmose tous les quatre et leur complicité n'a besoin que de quelques regards pour s'exprimer.



Les enchaînements sont simples et efficaces. Ils parlent peu mais échangent beaucoup de regards. Akiko donne à chacun la possibilité de s'exprimer pleinement. Le clavier fait corps avec son instrument, le bassiste est quasiment impassible, mis à part ses grimaces de plaisir. Erik parcours la scène, part en coulisse pour se mettre en tee-shirt et revient tranquillement. On est juste bien avec eux, embarqués dans leur bulle. La trompette devient douce, toujours incroyablement moderne et innovante, nous offrant des sonorités auxquelles on ne s'attend pas d'un tel instrument.



Sa grande discrétion ne l'empêche pas de nous glisser quelques mots. Une petite pensée pour les souffrance du Japon avec Fujin. La batterie est toute éclairée de jaune, façon soleil levant. Marcello est monté se racrapoter sur son tabouret haut. Il y a plus de grave sur ce morceau, des sons très lents et beaucoup de notes tenues. Erik passe d'une trompette à l'autre. Ses mains magnifiques captivent réellement l'attention et rend tout cela magique. Il est impressionnant de voir un artiste pareil écoutez ses acolytes jouer, dos à la scène ou bien le regard empli d'admiration.



Ce n'est plus de la musique, mais plutôt un véritable langage poétique, qui laisse libre cours à l'imagination de chacun et nous insuffle un vent de liberté dans la tête. Un geste, un doigt, un sourire : tout n'est qu'accord parfait, dans une complicité artistique et un respect à 100% les uns des autres. Ce plaisir de jouer ensemble nous crève les yeux. On a des solos de toute beauté, à la trompette bien sûr, mais aussi à la basse (et Dieu sait que ce sont des instruments qui peuvent parfois passer pour inexistants dans une formation ... Comme quoi !!) Leur gestion des crescendos, tout en puissance et en finesse, est juste fabuleuse.



Pour les deux derniers morceaux, Benoît Corboz passe au piano. Le temps semble suspendu à ses notes et quand la trompette vient s'ajouter, avec les accords de basse en soutien, c'est d'une intensité incroyable. Pendant les ponts musicaux, Erik berce sa trompette comme on le ferait avec un enfant, tout en écoutant le piano. Mais, le rythme va reprendre son cours après ce petit bout de paradis. Il nous entraine dans un dernier tourbillon. Les premiers rangs frappent dans leurs mains et Erik Truffaz va même terminer le set en les accompagnant. Un set merveilleux, mais hélas beaucoup trop court (concert en deux parties oblige) .... Vraiment dommage de rester ainsi sur sa faim après un peu plus d'une heure de pur talent.



Après une courte pause, nécessaire à l'installation des instruments de son quintette, Kyle Eastwood fait son entrée sur scène. Il est accompagné de Graeme Flowers à la trompette, Graeme Blevins au saxo, Andrew Mc Cormack au piano et Marlyn Kayne à la batterie. Dès le démarrage, on peut ressentir un univers bien différent de celui d'Erik Truffaz. On est ici dans un jazz plus conventionnel, mais inventif et tout en puissance. Un parfum un peu plus free jazz également, mais avec un montage somme toute standard : alternance de solo (que chacun des autres musiciens écoute avec passion) et de reprise à l'unisson.



Sa contrebasse est juste de toute beauté : très haute, petite et ventrue (ça peut paraître bizarre comme ça, mais c'est du plus parfait esthétisme). Ils sont tous les cinq totalement immergés dans leur monde et cela se manifeste principalement par leur manière de se mettre sur le côté de la scène pour écouter religieusement celui dont la partie est mise en avant. Excepté Kyle, qui reste omniprésent sur tous les morceaux, courbé sur son instrument qu'il manie avec un incroyable talent, quand il ne tronque pas sa contrebasse pour une basse électrique. Il fait office de fil conducteur et reste en point de mire durant toutes les digressions musicales de ses camarades de jeu.



Il nous glisse quelques mots pour introduire Marrakech, sorte de carnet de voyage ramené de sa rencontre avec le Maroc. Un démarrage de toute beauté avec un passage à l'archet pour Kyle et un touché direct, à même les cordes du piano, pour Andrew. Ils nous offrent là un son à tomber par terre, qui redescend ensuite sur un bon vieux jazz au retour des trois autres (avec une clarinette pour rester dans ces sonorités orientales). Leur plaisir de jouer est vraiment communicatif et leurs regards croisés emplis de complicité, un réel bonheur à voir.



Ils vont à plusieurs reprises jouer sur ces démarrages en duo, qui passent parfois par des quasi chuchotements, pour prendre ensuite leur pleine puissance avec l'addition des autres instruments. Les nuances sont utilisés avec maestria et la prestation de Kyle Eastwood à la contrebasse est sans doute comparable à l'incroyable talent à la trompette que nous a offert Erik Truffaz en début de soirée.

Le set va se dérouler ainsi. Le plaisir du public est presque palpable et à la fin du set, notre quintette ne va pas s'en sortir sans un petit rappel. "A very old song" nous précise Kyle ... Il nous fallait au moins cela pour terminer cette fort belle soirée.

Setlist
Marciac
Tonic
Cosmo
Marrakech
Letter From Iwo Jima
Andalucia
-------------------------
Café Calypso


Erik Truffaz : les dernières chroniques concerts

Erik Truffaz en concert

Erik Truffaz par Minty
Théâtre des Salins Martigues, le 03/03/2017
Le trompettiste Erik Truffaz, n'est plus à son coup d'essai et l'eau a bien coulé sous les ponts depuis son désormais culte, The Dawn (2008) . L'artiste, visionnaire et avant... La suite

Erik Truffaz Quartet en concert

Erik Truffaz Quartet par Lebonair
New Morning, Paris, le 30/07/2013
6 ans après son dernier passage dans ce célèbre club, le New Morning, Erik Truffaz et son quartet historique sont revenus dans ce lieu intime et magique après un Olympia en... La suite

Erik Truffaz en concert

Erik Truffaz par Ysabel
Théatre des Arts - Cluny, le 21/05/2013
Cluny, la bien connue ville de Gadzarts, accueille ce soir un concert d'Erik Truffaz, en toute intimité et en toute simplicité surtout, dans le cinéma qui sait aussi se... La suite

2ème partie de l'entretien avec Erik Truffaz Quartet en concert

2ème partie de l'entretien avec Erik Truffaz Quartet par Lebonair
Paris au Centre Culturel Suisse, le 29/10/2012
Deuxième partie de l'interview avec Erik Truffaz et Marcello... Lebonair: La plupart du temps, d'ailleurs, vos titres sont instrumentaux mais pour cet album, 3 chansons... La suite

Kyle Eastwood : les dernières chroniques concerts

Kyle Eastwood en concert

Kyle Eastwood par Lionel Degiovanni
Salle de l'Etoile de Chateaurenard, le 25/10/2019
Ce soir, direction une salle de concert où je ne suis jamais allé, l'Etoile à Chateaurenard. C'est une salle qui est polyvalente puisqu'elle reçoit autant les concerts que les... La suite

Kyle Eastwood en concert

Kyle Eastwood par jerome
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/02/2017
Pour celles et ceux qui seraient venus seulement pour cela, il n'y a pas de doute à avoir, il est bien le fils aîné de... Même allure physique, même nez, même regard, même... La suite

Kyle Eastwood & Band en concert

Kyle Eastwood & Band par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 20/11/2011
Dimanche soir 18 heures, concert "en matinée" où je me pointe en pur touriste, voire en midinette, un peu en retard d'ailleurs, à une production du Poste à Galène, exilée à... La suite

Kyle Eastwood en concert

Kyle Eastwood par Mcyavell
Espace Julien - Marseille, le 08/10/2009
Suite logique d'un album enregistré en France, la tournée de Kyle Eastwood passe par chez nous. Mais les musiciens européens présents sur la galette Metropolitain ne sont pas là.... La suite

Espace Culturel Andre Malraux - Six Fours : les dernières chroniques concerts

Popa Chubby en concert

Popa Chubby par Janfi
Espace André Malraux, Six Fours les plages, le 18/10/2018
L'espace André Malraux de six-fours les plages accueillait jeudi 18 octobre 2018 l'excellentissime Bluesman POPA CHUBBY. Ce New Yorkais de 58 ans, de son nom de naissance... La suite

Dominique A en concert

Dominique A par Calie-cotto
Espace André Malraux Six-Fours-Les-Plages, le 27/04/2018
Dominique A est actuellement en tournée pour présenter au public son travail sur l'album "Toute latitude", un disque accompagné d'images grâce à la précieuse collaboration de... La suite

Nostromo + Hatebreed en concert

Nostromo + Hatebreed par Sodis Xiii
Six-Fours-la-Plage, le 14/06/2017
Pour beaucoup de metalleux, ce mercredi est une journée sous le signe de l'excitation et du stress. Excitation car c'est la veille du départ pour le HELLFEST, et stress car on a... La suite

Asaf Avidan en concert

Asaf Avidan par Anas
Espace Malraux - Six Fours, le 09/10/2016
Ses titres phares on les a tous entendu, à travers ceux-là on pouvait déjà percevoir l'ombre d'un personnage atypique doté d'une voix exceptionnelle dans un univers bien à lui. Le... La suite