Accueil Chronique de concert Fatals Picards (+ Roultaboul et les Banaboo)
Lundi 2 août 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Fatals Picards (+ Roultaboul et les Banaboo)

Fatals Picards (+ Roultaboul et les Banaboo) en concert

Espace Julien, Marseille 9 novembre 2007

Critique écrite le par


Ce vendredi soir, deux membres curieux de LiveinMarseille ont bien failli rater la sauterie des Fatals Picards, pour cause de traquenard - qu'on se le dise, la gastronomie en resto associatif et un timing serré ne sont pas forcément compatibles. D'autant qu'en arrivant à l'Espace Julien, la billeterie fermée, restait à convaincre ses (toujours ô combien aimables) videurs de soit nous laisser passer, soit de bien vouloir nous chercher quelqu'un de la salle. Mais bon, vous avez déjà vu un videur comprendre vos problèmes, vous ?


Décliner son pedigree pour essayer de les convaincre et se faire envoyer caguer comme de vulgaires resquilleurs a quelque chose d'extrêmement déplaisant - pas une folle envie non plus de leur expliquer qu'on a déjà écrit bénévolement des centaines de chroniques de disques et de concerts (dont quelques dizaines ici-même), que les artistes qui ne gagnent presque plus d'argent sur leurs disques ont besoin de remplir les salles de concert et que nous y contribuons de notre mieux depuis des années, que si les artistes ne tournent plus un jour, la salle fermera et leur emploi disparaîtra, etc, etc.


A propos, petit message perso au type avec le pass all-access et le t-shirt Roultaboul et les Banaboo : tu ne pouvais rien pour nous (même pas aller poser une question à quelqu'un...) ? Je ne peux rien pour ton groupe non plus, à part dire que ça a l'air de ska local tout à fait standard et que finalement j'ai sans doute bien fait de ne pas arriver trop tôt...


Bref un appel au secours à notre Pirlouiiiit préféré et un autre à l'organisation (qui était bien là, évidemment) nous ont permis d'entrer quand même et d'atteindre la salle à la seconde où les Fatal Picards sont arrivés sur scène ! De ce groupe on connaît surtout le dernier opus, le plutôt bien torché Pamplemousse Mécanique qui nous a fait franchement marrer - et c'est bien de celui-là qu'ils vont jouer le plus !


Avec des textes méchants et drôles (à condition de ne pas les écouter trop souvent - c'est toute la faiblesse d'un groupe au ton humoristique), avec un son rock qui tient bien la route et un passage remarqué à l'Eurovision où ils ont fait avant-derniers (oui, c'est vrai, c'est dommage d'échouer à une marche du podium, je trouve aussi... je crois que seuls les Wampas pouvaient faire mieux et d'ailleurs j'avais voté pour eux !), les Fatal Picards ont acquis une notoriété certaine qui leur permet de remplir convenablement l'Espace Julien (à défaut de le bourrer).


Et ce notamment avec ce public que je croise parfois et que j'appelle de "(télé)spectateurs" - et ce n'est pas péjoratif (disons, qui vient pour ce qui a été vu à la télé) et qui a des avantages : des gens qui ne semblent pas aller très souvent voir des concerts mais qui du coup font preuve d'un enthousiasme réel - le genre qui tape dans les mains et chante les refrains sans se faire prier. Le genre aussi, et ça c'est un peu moins drôle, qui venant au concert une fois par an, parce que c'est son groupe préféré, connaît du coup absolument toutes les paroles par coeur et veut le montrer. C'était le cas de notre voisin, qui ne les chantait toutefois pas aussi juste qu'il semblait le croire.


Bref la salle semble déjà convenablement chauffée quand Yvan & Paul, sapés comme pour un mariage Deschien, entrent sur scène avec leur groupe. Puis nous invitent d'entrée à Applaudir comme des malades (titre approximatif puisque c'est une des chansons bonus du Pamplemousse), puis à groover sur le folk-rock très enlevé de Moi je vis chez Amélie (Poulain bien sûr...) et celui de la Française des Jeux. Petit moment de calme pour se faufiler plus devant avec le Mariage de Kevin et d'ma soeur... du vécu pour eux, pour nous aussi - qui n'a jamais été assis avec un sale con à un mariage ?! Voilà ensuite l'un de nos préférés, la très maligne, drôle et méchante Sécurité de l'Emploi (tous mes amis instits l'adorent) - c'est quasiment le pogo dans la fosse, quelques slammeurs font même un tour de chauffe.


Entre les chansons, leurs dialogues déconneurs sont suffisamment naturels pour qu'on puisse les croire improvisés - c'est rodé et drôle, que ce soit pour introduire l'hilarante Seul et Célibataire (et ses fabuleuses comparaisons : comme Claude François chez Castorama, comme une orphelin à la fête des mères... quasiment du Groland dans le texte !), pour se moquer de Superbus, ou pour saper le moral à l'inventeur du calimucho, alias ce salopard de Djembe Man (que je fréquente beaucoup moins, je dois dire, depuis la fin de mes études !), ou encore pour se moquer des gens (et dieu sait qu'il y en a surement ce soir) qui confondent droite et gauche au moment de voter...


Enchaînement subtil avec la jolie Mon père était tellement de gauche puis prétexte à de la chansons de gauche sérieuse avec les Bourgeois, java punk qui fait en effet assez Têtes Raides. Voici alors L'amour à la Française, qui rend vraiment bien, dansante et tout (leur groupe est impeccablement en place), et en tout cas mieux qu'à la télé ! Puis une chanson très bien sur les chasseurs (Chasse Pêche et Biture après enquête), inconnue de nous mais bien cruelle, tout autant que la formidable Commandante (qui sonne un peu moins Noir Désir que sur album, mais quand même !), après un "vibrant plaidoyer" contre la guerre ! Je redécouvre par contre la très drôle Goldorak est Mort (qui les avait fait connaître), avec un petit pogo, qui conclut déjà la première partie après 1 h 10 (déclenchant une légère panique à la console de son - "Eh, oh, dis-leur qu'il leur reste 40 minutes à jouer !!").


Evidemment nos spectateurs enthousiastes ne se font pas prier et les rappellent très vite. Pour toi Public (?) leur permet un délirant discours misogyne (les femmes, les chiens, les punks, tous égaux !), avant d'enchaîner sur la défoulatoire Bernard Lavilliers (un type qui semble les avoir pas mal énervés !), chanson qui fait jumper le public en rythme. Le rappel se conclut sur Dors mon fils (là aussi ça sent le vécu) - pas mes chansons préférées en somme. Le deuxième rappel sera plus enthousiasmant, avec la reprise punk-rock de Partenaire Particulier, puis la terriblement débile mais irrésistible chanson Schizophrène (pas entendu un truc pareil depuis le Julien des Nonnes Troppo) et enfin celle du Punk à chien, très conne et (donc) très drôle.


Au final on repart en se disant qu'on est peut-être un peu vieux pour ce genre de groupes de rock pour djeuns - les musiciens semblent pourtant avoir notre âge... Et cependant leurs parodies semblent bien s'adresser à des gens de notre génération (ados ayant écouté Cure puis Noir Désir par exemple), la preuve en est qu'on a encore une fois bien rigolé à les écouter ! Au final après une arrivée catastrophique et après avoir failli renoncer, on a donc passé un très agréable moment. Merci à Sonia de l'Espace, merci aux Fatal Picards, et bonne route !

PS : 3 petites vidéos souvenir (a'y est !) par ici !

> Réponse le 12 novembre 2007, par syl20

[espace julien - 09-11-2007] Alors en reponse a ta critique, le voisin qui chante par coeur les chansons des fatals picards c'etait moi et je n'ai jamais eu la pretention de chanter juste :) Concernant la chanson chasse peche et biture si elle est inconnu de vous c'est que vous avez pas du bien prendre le temps d'etudier la fiche (NdPh : eh oh, reste poli, je ne suis pas journaleux ! ;-)) des fatals puisque c'est une des chansons phare du debut des fatals ( au meme titre que goldorak) Je vous siganle que les (télé)specateurs se trouvaient tous a l'arriere de la salle ceux qui se trouvait dans la fosse etaient tous des personnes qui aiment aller a des concerts (on est pas obligé de connaitre les paroles pour aimer la musique ) concernant les roultabouls dont je suis fan aussi la tu as tout faux ....... au...  La suite | Réagir


Les Fatals Picards : les dernières chroniques concerts

Les Fatals Picards + Frédéric Fromet en concert

Les Fatals Picards + Frédéric Fromet par Fred Boyer
l'Olympia, Paris, le 14/10/2017
Allez, cette fois, c'est ma dernière chronique d'un concert des Fatals Picards.. Troisième chronique en deux ans pour moi, à ce stade c'est plus de la critique, c'est carrément... La suite

Les Fatals Picards + Laids Crétins des Alpes en concert

Les Fatals Picards + Laids Crétins des Alpes par Fred Boyer
Vitrolles - Salle du Roucas, le 09/03/2017
Nous voilà donc encore repartis voir les Fatals Picards ! C'est un peu devenu une habitude pour nous, dès qu'ils passent dans le coin (et même au delà parfois), on se laisse... La suite

Fatals Picards + Deux en concert

Fatals Picards + Deux par Fred
Espace Julien, Marseille, le 20/11/2015
Une semaine pile après que l'impensable ait eu lieu. Du coup, la question de la semaine n'a pas été "le concert sera t'il bon?" mais plutôt "en tant que père de famille, est-il... La suite

Emzel Café + Barrio Populo + Avis de Batard + Les Fatals Picards en concert

Emzel Café + Barrio Populo + Avis de Batard + Les Fatals Picards par Roohakim
Festival Sors de Chez Toi - Saint-Etienne en Dévoluy, le 06/08/2010
Quoi faire ? Comme aurait dit il y a près de 30 ans Charlélie. Quoi faire quand on se trouve dans le Dévoluy (Alpes), qu'on rentre d'une belle promenade et qu'on a encore un peu... La suite

Roultaboul et les Banaboo : les dernières chroniques concerts

Roultaboul et les Banaboo + La Guagua + Poum Tchak par Goanaboo
Fac. de Luminy - Marseille, le 20/05/2006
A peine arrivé a Luminy, une foule de souvenir, me percute la tête violemment... J'ai une très grande nostalgie, de la salle Po, de Indian Nostrum, de toutes ces soirées merveilleuses... Bon nous avons déjà un coma, nous sommes donc obligés de laisser un pote dans la voiture devant le campus... Petite préparation de la bouteille de vin...et... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Massilia Sound System en concert

Massilia Sound System par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 16/06/2021
J'avoue que lorsque j'ai reçu ce mail me proposant d'assister en vrai au concert qui allait être diffusé en streaming ça m'a fait rudement plaisir. Et même si j'avais déjà une... La suite

Minimum Ensemble + Since Charles (Disquaire Day) en concert

Minimum Ensemble + Since Charles (Disquaire Day) par Belle Demai
Espace Julien, Marseille, le 12/06/2021
15 mois sans concert. Alors quand on m'a proposée un concert gratuit( masqués et assis soit) j'ai foncé ! C'est pour le disquaire Day que l'Espace Julien étaient programmés 2... La suite

Ferraj + Anass Zine (Africa Fête) en concert

Ferraj + Anass Zine (Africa Fête) par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 17/06/2021
Hier j'étais là pour le concert en streaming de Massilia Sound System. Que du bonheur, notamment lorsque j'ai fait un coup de whatsapp avec les enfants et que je pouvais les voir... La suite

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite