Accueil Chronique de concert Priest Feast (Judas Priest/Megadeth/Testament)
Mardi 11 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Priest Feast (Judas Priest/Megadeth/Testament)

Priest Feast (Judas Priest/Megadeth/Testament) en concert

Wembley Arena de Londres 21 février 2009

Critique écrite le par

De retour à la mythique Wembley Arena de Londres, plus de 6 ans après ma dernière visite dans cette salle que j'adore au plus haut point, de par sa configuration, son ambiance générale, son organisation interne, son acoustique, son petit truc en plus quand la foule est en accord total avec le ou les combos présents...





Et pour cette affiche terrible au doux nom de Priest Feast, regroupant trois ténors du heavy et du thrash, à savoir les américains de Testament en opener, ceux de Megadeth en second openers de luxe, et les anglais de Judas Priest, ben je peux vous garantir que le public présent m'a redonné ce petit frisson impalpable à de nombreuses reprises, déjà ressenti il y a des années lors des lives de Alice Cooper... Ces gorges unanimes sur le refrain de "Peaces Sells"... Cette ambiance de fou devant le mur sonore de "Hangar 18"... Sans parler de "Metal Gods" ou "Breaking the law"...

Bref, il n'y a que pour Testament que la prestation fût moyenne, dans tous les sens du terme. Déjà, jouer 35 minutes, c'est plus que short avec leur répertoire... Inclure deux morceau du dernier opus, ça aide pas à foutre le feu même si "Formation of damnation" bastonne à souhait. Et plus que tout, le son ne rendait pas justice à la présence, à la technique, à la qualité de ces mecs ! Billy était en méga forme, même s'il s'est assis au bord de la scène à un (long) moment, vocalement parfait, banguant de longue, mimant les soli de gratte comme à son habitude.... Les guitaristes riffaient à n'en plus pouvoir, et Bostaph atomisaient littéralement ses peaux ! Mais le son trop sourd et les six-cordes sous mixées rendaient le tout brouillon. Dommage car c'est toujours un plaisir de se remuer les cervicales sur un "Practice what your preach" ou un "Over the wall" !

Setlist

For The Glory Of (intro)
Over The Wall
The New Order
Souls Of Black
More Than Meets The Eye
D.N.R. (Do Not Resuscitate)
Three Days In Darkness
Practice What You Preach
Formation Of Damnation





Juste le temps de boire un Jack-coke à une des nombreuses buvettes, et le speaker annonce que le prochain groupe montera sur scène dans cinq minutes ! Ça rigole pas avec les enchainements en Angleterre, et c'est tant mieux !
Avec DG et my brother of poils Chacal, on se place sur le coté droit avec une bonne visibilité, et c'est parti pour une heure de pur Bonheur ! Le père Mustaine se bonifie avec l'age, je le dis chaque année (puisque je les vois chaque année au moins une fois...), mais je le répète encore: il a une patate, une attitude positive, un sourire, et un charisme, qu'il n'avait pas il y a 10 ans. Il est toujours aussi doué, ça c'est pas une surprise, mais entre quelques titres il déconne, il joue avec les fans, bref ca donne une dimension supplémentaire à l'aura de Megadeth en live.

Ce qui donne une dimension supplémentaire, c'est aussi Broderick à la gratte soliste, le meilleur depuis Friedman, haut, très haut la main ! Ce plaisir de voir/entendre les soli de "Symphony of destruction" et "Skin o' my teeth" passés parfaitement.. On parle même pas de ceux de "Hangar 18", dantesques... Il est certainement plus discret et moins "poseur" que Marty, mais putain quel toucher, quel respect des parties originales ! Et encore, dommage qu'on ait pas eu "Tornado of souls" pour toucher au sublime...

Ce qui donne encore une dimension supplémentaire, c'est ce son. Le pur son Megadeth. Cette guitare tranchante comme un rasoir de Mustaine. SON son à lui, période "RIP". En concert, on a juste à fermer les yeux et on se retrouve 15 ans en arrière quand il a ce son si personnel. De là où on était, l'ensemble sonore tenait très bien la route, on entendait chaque instrument, et ça déboitait les pavillons internes ! Un régal.





Ce qui donne une dernière dimension supplémentaire, c'est la setlist. Si on enlève les deux chansons les plus récentes et dispensables, même si "Sleepwalker" est une bonne entame de show (par contre "Washington is next" est faiblarde) , c'était best of jouissif ! Evidemment, avec tant de hits dans leur discographie, il faudrait deux grosses heures pour avoir le must. Mais en une heure, les américains parviennent à caser le maximum d'hymnes tels l'indétrônable "In my darkest hour" (à m'en faire péter les cordes vocales !), le riffu "Wake up dead" (à m'en faire péter la nuque !), le fédérateur "Peace sells" (à m'en faire péter le vier !), ou le mécanique "Symphony of destruction" (à m'en faire péter l'once de raison encore présente !). Evidemment, je ne cite même pas "Holywars..." en rappel indéboulonnable, au firmament du thrash !
Je sais que pour beaucoup "She-wolf" n'est pas primordiale, mais personnellement je l'adore au plus haut point, alors son retour dans la playlist m'a permis d'avoir un énième orgasme et de hurler les lyrics, pour le plus grand malheur des voisins ! "A tout le monde", ca fait toujours bizarre de l'entendre à "l'étranger", mais je m'en lasse pas non plus. Et puis "Skin o' my teeth" quoi ! Trop rare depuis des années, elle s'impose comme une des plus efficaces, rien à redire. Ce riff !

Ah oui j'oubliais ce qui donne une énième dimension supplémentaire (ça commence à faire très haut tout ca !)... Le public en phase. C'était bonnard cette fosse mains levées et gueularde, ces gradins à moitié debout, bref cet ensemble homogène.

C'est peu de dire qu'avec Chacal on s'est mélangé les poils comme jamais ! Une vraie salade poilue pour notre plus grand Bonheur ! Megadeth reste, avec Metallica (dans le genre), le combo que je pourrai voir et revoir, plusieurs fois par an, sans jamais me lasser. A chaque fois c'est explosion de cervicales, souvenirs de jeunesse, plaisir sonore. Longue vie à King Dave !

Setlist

Sleepwalker
Wake Up Dead
Take No Prisoners
A Tout Le Monde
Washington Is Next
She Wolf
In My Darkest Hour
Symphony Of Destruction
Skin O' My Teeth
Hangar 18
Peace Sells
Holy War... The Punishment Due





Ben voilà, on peut partir non ? Si j'écoute DG et Chacal ça serait le cas en plus ! Mais nan, je veux voir ce que vaut Judas Priest en 2009, après le retour sympa mais pas transcendant il y a 5 bonnes années de Halford au sein du groupe...
J'ai lu tant de mauvaises critiques sur les prestations de 2008, que je crains vraiment le pire... Mais force est de reconnaitre que Halford a assuré presque tout du long. Bon ok il y a pas mal d'effets sur le micro, il ne pousse plus comme il y a 25 ans (un peu normal en même temps...), mais jusqu'à "Painkiller" c'était très honnête et ca m'a fait bien plaisir d'entendre de surcroit une setlist qui me bottait bien ! "Hell patrol" ou "Between the hammer and the anvil", je les avais jamais eu, et comme je les adore, ben j'ai fini de m'achever la nuque, elle etait plus à ca près ! "Eat me alive" elle est faiblarde mais elle me fait délirer, "Devil's child" pareil, "Electric eye" est imparablement bonnasse, et "Hell bent for leather" en rappel, même si ca vaut pas un "Living after midnight", ca passe super bien.

Bon après, "Sinner" ou "Manalashi" je les encape pas, et "Breaking the law" je l'ai trop entendu, mais globalement c'était une excellente surprise ! Surtout que les zicos sont vraiment au top. La célèbre paire de gratteux cisèle riff, soli et harmonies à deux, à la perfection, la batterie claque, le tout dans un environnement sonore beaucoup trop poussé malheureusement. C'est le gros point noir du show pour ma part... C'était à en avoir les oreilles qui sifflaient par la suite... J'ai dû sortir après "Hell patrol" tellement c'était fort ! Rare de ma part...
Par contre, le jeu de lights était superbe ! Dans les tons de rouge principalement, un ravissement pour les yeux.

Et Halford me redemanderez vous ? Car j'ai vaguement fait mention de "Painkiller"... En fait je ne voulais pas gâcher tout le bien que j'ai dit de lui sur les trois quarts du concert ! Mais quand j'ai entendu ses premiers vocaux sur ce morceau, j'ai cru en pleurer tellement il était à la rue ! Il forçait, penché sur son micro, ça n'avait rien de musical, vraiment atroce à entendre et voir ! Dommage parce qu'aux grattes ils ont super bien passé les soli si compliqués... Le mieux est qu'ils ne la joue plus, c'est un carnage dont on pourrait se passer...
Mais comme je m'attendais à avoir ça tout le live, je me dis que c'est un moindre mal, et que j'ai vraiment vu un très bon live du Priest. Tout comme la foule autour de moi au vu de l'enthousiasme manifesté !

Une soirée qui restera dans nos mémoires, à n'en pas douter. Et je me dis: "vivement que j'y retourne" ! Pas au Priest Feast. Mais à l'Arena, lieu d'instants uniques.

Setlist

Dawn of Creation/Prophecy
Metal Gods
Eat Me Alive
Between the Hammer and the Anvil
Devil's Child
Breaking the Law
Hell Patrol
Death
Dissident Aggressor
Angel
The Hellion/Electric Eye
Rock Hard, Ride Free
Sinner
Painkiller

Rappels:

Hell Bent for Leather
The Green Manalishi
You've Got Another Thing Comin´




https://www.myspace.com/judaspriest
https://www.myspace.com/megadeth
https://www.myspace.com/testamentlegions

Judas Priest : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle en concert

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle par Philippe
Hellfest, Clisson, le 22/06/2018
"Eh, les copains ! Si on se sortait les doigts avant d'être trop vieux, et si on arrêtait d'aller flâner ici ou là dans des festivals metal, du Sonisphère au Graspop ou au... La suite

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V en concert

Rock Fest Barcelona 2015 (Part 3/3) : LGP + Krokus + Warcry + Loudness + Accept + Judas Priest + Riot V par Gandalf
Parc de Can Zam, Barcelona, le 25/07/2015
Pour cause de glandage et excellent resto en ville, nous arrivons vers 18h sur place, ratant les Primal Fear, mais ce n'est pas bien grave au vu de la montée en puissance qui va... La suite

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre...  en concert

Hellfest 2015 (1/3) : Judas Priest, Alice Cooper, Billy Idol, Sticky Boys, No Return, Armored Saint, Vallenfyre... par Gandalf
Clisson, le 19/06/2015
Et de 10 ! Dix ans déjà que le Hellfest existe, et quel chemin parcouru depuis les débuts... Jusqu'à devenir le plus gros festival Metal francais et un des plus gros... La suite

Judas Priest + Blind Guardian + U.D.O. en concert

Judas Priest + Blind Guardian + U.D.O. par Abigail Darktrisha
@ San Sebastian (Espagne), le 20/05/2012
"Que puta madre de concierto que hemos visto !!!" Comme pourrait résumer cette phrase pas très élégante le concert que nous avons vécu ce dimanche 20 mai au vélodrome d'Anoeta à... La suite

Megadeth : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) en concert

Download Festival France 2016 (Deftones, Anthrax, Iron Maiden, Ghost, Babymetal, Megadeth, Rammstein) par Vv
Hippodrome Longchamp, Paris, le 12/06/2016
D'un commun accord avec Philippe, le plus LesterBangsien des chroniqueurs musicaux français (il fallait que ce soit dit) nous avions décidé de regrouper nos impressions du... La suite

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

Hellfest 2012 - Lizzy Borden + Street Dogs + Unisonic + Gotthard + Turbonegro + Dropkick Murphy's + Megadeth + King Diamond (Hellfest 2012) en concert

Hellfest 2012 - Lizzy Borden + Street Dogs + Unisonic + Gotthard + Turbonegro + Dropkick Murphy's + Megadeth + King Diamond (Hellfest 2012) par Abigail Darktrisha
@ Clisson, le 15/06/2012
Choisir entre le Hellfest et le Azkena Rock, qui se déroulait à une journée près en même temps, n'a pas été chose facile au vu de la belle affiche du festival Espagnol avec... La suite

Testament : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2013 1er jour : Hardcore Superstar + Saxon + Europe + Testament + Twisted Sister + Whitesnake + Kreator + Helloween + Def Leppard en concert

Hellfest 2013 1er jour : Hardcore Superstar + Saxon + Europe + Testament + Twisted Sister + Whitesnake + Kreator + Helloween + Def Leppard par Abigail Darktrisha
Clisson, le 21/06/2013
8ème année consécutive au Hellfest, où le festival fera trembler la vallée de Clisson et une réputation qui continue de prendre de l'ampleur. Persévérance et motivation... La suite

Judas Priest + Megadeth + Testament par Rama
Zénith - Paris, le 21/03/2009
21/03/09 : voilà cinq mois que j'attends cette date. Depuis que j'ai mon précieux sésame, je languis à l'idée d'assister à ce Priest Feast. Quelle affiche ! L'occasion énorme de voir réunis sur une même scène trois ténors du métal. Deux grands du Thrash en support de l'un des plus dignes représentants de la N.W.O.B.H.M : Judas Priest. Le vrai, le... La suite