Accueil Chronique de concert Lilly Wood and the Prick + Curtiss
Mardi 26 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lilly Wood and the Prick + Curtiss

Lilly Wood and the Prick + Curtiss en concert

Espace Julien - Marseille 24 mars 2011

Critique écrite le par

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

Prenons un groupe lauréat de la Révélation du public aux Victoires de la Musique, une salle tellement complète qu'il faut s'armer de patience pour rentrer, deux détails sur scène qui annoncent la couleur et un décor soft mais rappelant l'identité du groupe et voici qu'apparaissent sur scène Lilly Wood and the Prick.

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

A l'expiration de la première note de l'Hymn to my invisible friends, la quasi hystérie générée par l'arrivée sur scène du groupe s'arrête net. Dans la semi-obscurité, on est hypnotisé, les regards des uns et des autres disent tous la même chose : Quelle voix ! Un peu éraillée comme on les aime, bluffante par sa présence. L'Espace Julien se tait et écoute.

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

Lilly Wood & the Prick sont rock et semblent cultiver cette attitude rebelle. Ils sont jeunes mais ont l'habitude des scènes. Dress code : jeans décliné en pantalon et chemise pour ces messieurs, petite combi short pour mademoiselle et des échanges chaleureux avec la salle.
Les détails évoqués plus haut étaient de bonne augure : un mégaphone pour que tous sachent que non, elle ne veut pas de cette vie bien rangée dont on nous rabat les oreilles (No no kids) et des serviettes éponges pour absorber toute cette transpiration générée.

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

Parce que notre chanteuse ne s'arrête jamais. Pendant près de deux heures, on n'a d'yeux que pour elle. Tour à tour bassiste sur Cover my face, au tambourin de nombreuses fois, au keytar sur la populaire Down the drain, Lilly Wood envoie du lourd, secoue la tête, plaisante avec le public, le met au défi de sauter, de danser, le somme d'accorder ses violons marseillais pour scander le Somewhere to go de Little Johnny. Bonus du live : un petit rap à la manière d'Anthony Kiedis des Red Hot.

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

Le public suit les consignes des musiciens, accompagne le batteur dans la rythmique, fait office de chœur pour la fin de Little Johnny en acoustique et " jump " sur My best plus énergique que la version studio et pimentée par une conclusion en rythmes afros.

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

Les musiciens ne sont pas en reste. Pas de présentations officielles ni de solo extraordinaires mais des échanges d'instruments : le bassiste passe au clavier pour que la guitare folk apparaisse. Le temps d'une prière en do (Prayer in C) il se fait flûtiste. Le batteur jongle avec balais et mailloches. Benjamin Cotto, deuxième membre de Lilly Wood & the Prick, passe du clavier à la guitare et demande discrètement au public de l'accompagner.


Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

La set list est cohérente et prend en compte les besoins de faire retomber la température. Après avoir fêté le beau temps sur une reprise de L.E.S. Artistes de Santigold, on se calme avec A time is near, suivi de Cover my face et Love song. Les amoureux sont invités à s'embrasser avec la langue. Bien sûr, ils préfèreront chanter vers le micro tendu par le groupe et communieront ainsi avec les cinq musiciens alignés sur scène face à nous.

Lilly Wood and the Prick by Pirlouiiiit 24032011

Un bon concert en somme. Sueurs, public sur ressort, sauts, chœurs, balades, énergie et remerciements chaleureux de part et d'autre de la scène.




Plus de photos par  Pirlouiiiit en cliquant ici
 

Bonus vidéo :


et une de Curtiss ici



Lilly Wood And The Prick : les dernières chroniques concerts

Les Insus, Lilly Wood And The Prick, The Avener, Deluxe, Caribbean Dandee, Giedré, Bastille, Pandour (Paleo Festival 2016) en concert

Les Insus, Lilly Wood And The Prick, The Avener, Deluxe, Caribbean Dandee, Giedré, Bastille, Pandour (Paleo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 22/07/2016
Paléo Festival de Nyon 2016, dernier jour... Pandour Pour ce dernier jour moi, je démarre la journée avec le show case de Pandour, qui est un jeune groupe Suisse... La suite

Lilly Wood & the Prick en concert

Lilly Wood & the Prick par Vand
Le Silo, le 18/03/2016
Cool ! Lilly Wood & the Prick au Silo. J'ai adoré les deux premiers albums du duo, et n'ai entendu que du bien de la salle. Je commence par présenter mes excuses au groupe de... La suite

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe en concert

Festival Aluna 2013 : -M-, Tryo, Cali, Olivia Ruiz, Mika, Christophe Maé, BB Brunes, Lilly Wood And The Prick, Breakbot, Colours in the Street, Olivia Dorato, Gribz, La Ruelle en chantier, Camping de Luxe par Lionel Degiovanni
Ruoms, le 15/06/2013
Le festival Aluna se veut un savant mélange entre programmation d'artistes locaux et artistes à la hauteur nationale, et même internationale. Cette année est la 6ième édition et... La suite

Owlle + Lilly Wood and the Pricks en concert

Owlle + Lilly Wood and the Pricks par Agent Massy
Le Moulin - Marseille, le 01/02/2013
C'était une soirée avec deux filles qui chantent en anglais. La chanteuse de Owlle est sexy comme une femme chimique et malade des années 80. Il y a une filiation hype avec Mylène... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite