Accueil Chronique de concert Little Green Fairy + Elektrolux
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Little Green Fairy + Elektrolux

Little Green Fairy + Elektrolux en concert

Machine à Coudre - Marseille 27 Février 2009

Critique écrite le par

Hé, le Pinguin, t'en as pas marre d'aller voir Elektrolux ? Ben non... Et en plus, la dernière j'étais malade comme un chien et n'ai pas pu rester. Et puis merde, heing, j'vais pas me justifier ! Et j'aurais eu tord de pas venir, vu que les Soviet Twisters ont fait, pour moi, un de leur meilleur concert. Et que la 1ere partie a enflammé la Machine

Parce que les Little Green Fairy déchirent du slip. Bon, ok, c'est pas digne d'un chroniqueur émérite, je vais développer. Alors ce trio (deux grattes et une batterie) de Sète regroupe trois vieux briscard à qui ont va pas la raconter niveau rock'n'roll, et même qu'ils auraient tapé dans l'oreille d'un certain Lucas Trouble. Parce que il s'agit là bien de rock là, et de celui qui fait trépigner les guiboles et jouir les esgourdes. Entre garage stoogien et rock du pays des kangourous, ça ramone(s) (ahahaha) sévère ! Et le chanteur/gratteux est un putain de frontman, qui jongle entre whawha saturée et une putain de putain de voix ! On voit carrément qu'il prend son pied sur scène, et putain, cette voix qui transpire le rock'n'roll. Raaah ! La salle ne s'y trompe pas et ils te la retournent très rapidement. Grande classe !

Petit changement de plateau qui permet de déguster la délicate cervoise de la Machine tout en se délectant de la sélection musicale de maître J2P (si avec ça les bobos viennent pas rue Jean roque...), un frémissement sovietico-électrique se fait sentir à l'étage.

Et voilà que les Elektrolux débarquent avec leur voix qui frise le Jim Morrison sur un blues rock viscéral et obsessionnel à la Blues Explosion. Ah ben non en fait. Ce que j'avais écrit au en 2002 ça correspond plus trop en fait.... Un Johnny Cash qui vire (Wire !) au Blues Explosion obsessionnel ? Et puis merde... Ce qui est sur, c'est qu'ils ont assuré sévère ce soir.

Dès le premier morceau, la charge sexuelle et groovy (un Cash Groove Explosion ?) éclate à base de chanteur qui fait l'amour à sa guitare tout en susurrant des mots doux en son micro, de bassiste qui allie classe flegmatique et basse mécanique parfois limite disco (Un Disco Flegmatic Sovietic Class ?) et d'un batteur qui maltraite ses futs aussi sérieusement que s'il faisait l'exégèse d'un inédit de Karl Marx (Un Marxist Hammer Twist ?).

Souvent pris de convulsion, Cédric au chant semble insensible à mes déchirements pour trouver une définition correcte de leur style, s'enfermant dans une transe gutturale, ponctuée de mouvement saccadé de ses hanches sur sa guitare (Guttural Blues Penetration ?). C'est vrai que la voix s'est bien élongé du Jim Morrisson, on est tombé dans les grave plus NickCavo/Specerienne. Car effectivement, on est bien là dans un blues obsessionnel (aaah !), un rock viscéral (yeah !), voire du blues rock crade, viscéral et obsessionnel (mot compte triple !).

Bref ce soir ils assurent. Que ce soit dans les cavalcade effrénées ou les morceaux lents avec voix d'outre-tombe et rythmique plombée et oppressante. Ils osent terminer avec une (excellente) reprise de Fade to Grey façon garage syncopé. Fade to Grey ? Mais si ça vous parle forcement ! Enfin, si comme la majorité du groupe et du public vous avez plus de 30 ans. Un petit clip pour se rafraichir la mémoire... Lessivés mais content, eux comme nous, on se dit que quand même, les vieux (ils seraient même plus âgés que le chanteur des Hatepinks, c'est dire !) ils assurent.

www.myspace.com/littlegreenfairyband
www.myspace.com/elektrolux

Elektrolux : les dernières chroniques concerts

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite

Kurse en concert

Kurse par Catherine B
Lollipop Music Store, Marseille, le 29/06/2018
... Alors que James devient Cédric à grand renfort d'incertitude, son avenir nous semble enfin tout tracé : Tu feras du rock mon Petit ! J'en profite pour gentiment balancer... La suite

Human Toys-Elektrolux en concert

Human Toys-Elektrolux par Phil2guy
La Machine à Coudre - Marseille., le 23/01/2016
Gros affluence à La Machine à Coudre ce soir. En effet, Electrolux donne son dernier concert après quinze ans d'un parcours exemplaire et sans concession marqué sous le signe d'un... La suite

Human Toys + Elektrolux en concert

Human Toys + Elektrolux par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 23/01/2016
Ca faisait un moment qu'ils en parlaient et ça devait finir par arriver un jour : Elektrolux, meilleur trio garage-folk-punqueroque band de Marseille, et de bien plus loin si... La suite

Little Green Fairy : les dernières chroniques concerts

The BellRays + Little Green Fairy par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/02/2003
Le groupe sétois Little Green Fairy était chargé de préparer le terrain avant l'arrivée des terrifiants BellRays dont le disque Meet The BellRays et les photos promo laissaient présager un moment plutôt rock ‘n' roll ! Les Little Green Fairy se sont parfaitement acquittés de leur tâche : énerver tout le monde avec leur musique ultra rock.... La suite

Cowboys from outerspace + Little Green Fairy par Zhou
Le Balthazar, Marseille, le 18/02/2006
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/ Après avoir fait une démonstration de créneau de la mort tout en maîtrise à Gas, c'est donc aux alentours de 22h15 que nous arrivons au Balthazar pour assister au concert des Cowboys from outerspace qui fêtes ce soir la sortie de leur cinquième album... La suite

Machine à Coudre - Marseille : les dernières chroniques concerts

Interview du Père Noël, par (the Great) J2P en concert

Interview du Père Noël, par (the Great) J2P par The Great J2P
Laponie, Suède, le 02/12/2020
J2P, l'ancien programmateur de la feue et regrettée Machine à Coudre, maintenant "DJ résident" au Sing or Die à Marseille est parti en Suède, il y a rencontré le Père Noël et nous... La suite

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite