Accueil Chronique de concert Merlot (+ Sophie Maurin)
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Merlot (+ Sophie Maurin)

Merlot (+ Sophie Maurin) en concert

La Boule Noire, Paris 14 novembre 2012

Critique écrite le par

Encore une soirée enthousiasmante dans une petite salle sympa de Paris (rappelons qu'on en a commencé l'exploration systématique - ça prendra le temps que ça prendra, au fil de montées professionnelles aléatoires à la capitale !). Ce coup-ci c'est pour revoir Merlot, pas le cépage, le chanteur, grande bringue marrante aperçue à Marseille il y a quelques années avec le droopyesque David Lafore...

Surprise sympa, une nouvelle jolie petite salle à découvrir (décidément, Paris en regorge) : la Boule Noire, qui a l'air d'être une simple excroissance de La Cigale, tout à côté et sans doute bien plus grande. On ne peut pas dire que la salle ait autant de personnalité que le Nouveau Casino ou la Java, mais elle est agréable, bien éclairée et sonorisée : rien à lui reprocher à part une invention débile de Heineken - les tuyaux de ses tireuses de bière sont couvertes de glace. Et dire qu'on crame de l'uranium pour ces conneries (et pire encore, pour servir uniquement cette pisse de rat que boycottent tous les amateurs de bière). Enfin...


Autre petit problème (qui n'en est pas vraiment un, n'exagérons rien) : il y a une première partie. Sophie Maurin de son nom, jeune chanteuse sans doute encore en devenir. Ses compositions sont sympas, souvent surprenantes et bien interprétées. Son accompagnateur batteur-choriste-clarinettiste fait le job, il sait tout faire, un vrai couteau suisse pour chanteuse ! Pour ma part j'ai juste un petit problème avec sa voix, à la miss (on dirait un peu Olivia Ruiz enrouée), mais son petit set, juste de la bonne durée, se passe sans encombres. Avec un peu de chances, elle trouvera sa petite place au soleil un de ces jours...



Mais avouons qu'on s'est quand même bien plus amusés lors du concert de Merlot. Il a beau commencer par se traiter de Loser, il est pour moi l'archétype du chanteur très drôle et qui a réussi - en contre-exemple du chanteur très drôle et qui n'a pas (encore) réussi, nous avons, précisément, David Lafore ! Toujours cette silhouette de grande gigue, son faux air de John Malkovitch anorexique, et davantage de musiciens que la dernière fois. Un groupe parfait, à son service, s'adaptant sans cesse à ses conneries et ses digressions : Merlot a une GROSSE présence, on dirait qu'il pourrait toucher les murs latéraux de la scène rien qu'en se dépliant complètement !

Dans le concert, 2 ou 3 chansons de reggae qui n'accrochent pas vraiment (il a bien fait de changer de style !), mais tout le reste est franchement bien, dès qu'il a posé la guitare et peut se remettre à gigoter dans tous les sens. Qu'il se moque de ces snobinardes de Parisiennes en mode jazzy (j'en avais justement 2 pile comme ça à côté de moi à midi !), qu'il drague une complice comme un mort de faim radoteur (J'aime Bien), qu'il hip-hoppe gentiment son mal d'être trentenaire (Paumé, Vieux chanteur), il est constamment drôle, rythmé, entraînant, c'est un spectacle à lui tout seul ! Il a beau appeler son gratteux "Krazy Keupon", celui-ci a l'air au contraire tout à fait square et c'est bien lui, Merlot, qui a l'air d'un keupon barjot déguisé en costard...


D'ailleurs le public est totalement dans sa main dès le départ, notamment une petite bande de filles au premier rang. Il commence en costard certes, mais finira totalement débraillé - on est pas passé loin de le voir finir en caleçon, comme sur les affiches dans la métro... Pour moi le moment culminant du concert est sa traversée de Paris à Vélo, pétaradante et hilarante, avec ses groupies qui crient juste au bon moment "Hé, c'est Merlot !" dans sa chanson pendant qu'il se déhanche comme un pantin électrocuté, en zigzaguant dans les bouchons. Une vraie pub pour la promotion du vélo - faites-en un clip et tout le monde s'y mettra, à pédaler dans Paris, c'est sûr !

Autres assez grands moments : Sexe & Marijuana, vraiment très marrante (il a essayé en vain de faire éloigner les enfants du public), Hello plus ou moins en anglais et qui doit être son single (je réalise en direct que j'ai entendu ça à la radio sans savoir que c'était lui !). Et puis évidemment, toujours dans ce registre de la drague-baratin foireuse, son sport préféré (il a du pas mal s'entraîner, étant ado), avec la torride Mademoiselle (une spectatrice apparemment un peu trop consentante finira par lui faire perdre le fil de ses propres paroles !).


Et pour finir le show (après un rappel copieux incluant un deuxième Loser et un Business joyeusement crétin), un titre dont je me rappelais bien : la non moins pétaradante Chuis Chaud, qui met définitivement le feu à la Boule Noire ! Est-il aussi bon sur l'album qu'il vient de sortir - avec le son mais sans l'image, est-il aussi drôle ? Je ne sais pas encore mais sur scène, c'est vraiment un putain d'animateur, qui allie de réelles capacités de chanteur à un sens de l'humour et de la répartie à tomber par terre. On ressort du concert avec une telle banane qu'elle nous accompagnera jusque dans les bouchons. Ca nous apprendra à vouloir faire de l'Autolib' la nuit juste pour rigoler... au lieu de prendre un vélo comme on nous a dit !

PS : Désolé, pas d'appareil photo, va falloir y aller vous-même, espérons que cette chronique vous donnera envie de participer au triomphe annoncé, et mérité, de Merlot sur scène...

Setlist (dans son jus, titres et orthographe sans trucages - moi non plus j'écris pas looser comme ça...)
Looser
Parisiennes
Ca va ça vient
J'aime bien
Paumé
Hello
Velo
Sallaud
Vieux chanteur
Ta peau
Nickel
Marijuana
Mademoiselle

encore :
Looser
Buziness
Les Blancs
Chui Cho

Merlot : les dernières chroniques concerts

David Lafore + Merlot (Avec le Temps 2009) en concert

David Lafore + Merlot (Avec le Temps 2009) par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 20/03/2009
Deuxième soirée d'affilée au Café Julien ! Et cette fois-ci on a bien failli se faire avoir : pour nous la tête d'affiche était bien évidemment David Lafore, le triste et... La suite

Merlot + La Ruda accoustique en concert

Merlot + La Ruda accoustique par july
Villejuif, le 03/10/2008
Arrivée un peu en retard le temps de trouver la salle et agréable surprise. Une petite salle bien accueillante même si nous sommes assis. Ce grand dandy déglingué de Merlot est... La suite

Massilia Sound System + Merlot + Estella do Coqe en concert

Massilia Sound System + Merlot + Estella do Coqe par Zhou
Le Moulin - Marseille, le 22/04/2008
Massilia Sound System de retour à la maison pour deux dates au Moulin. Voilà bien un événement à ne pas manquer... Enfin si puisqu'à la base je ne comptais pas y aller. Mais... La suite

La Boule Noire, Paris : les dernières chroniques concerts

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Boule Noire - Paris, le 26/09/2019
Emmanuelle Seigner précise d'emblée que "c'est le second concert du groupe". Le premier a eu lieu le samedi 21 septembre à Angers dans le cadre de Levitation France, un... La suite

Manu Chao  en concert

Manu Chao par lol
la Boule Noire, Paris, le 14/10/2017
Manu Chao n'a pas sorti d'album depuis "La radiolina", paru il y a près de 10 ans. A l'époque, il avait expliqué que le format album était mort et ne convenait plus aux supports... La suite

The Poodles/C.O.P UK/Maverick en concert

The Poodles/C.O.P UK/Maverick par Gandalf
La Boule Noire à Paris, le 24/10/2015
Ce n'est plus tous les jours que je fais des trips à Paris, vu ce que ça peut couter maintenant, mais parfois faut pas réfléchir et foncer pour des combos qu'il est difficile de... La suite

Festival Les Inrocks : Haim + Alt-J en concert

Festival Les Inrocks : Haim + Alt-J par Fredc
La Boule Noire, Paris, le 08/11/2012
"Haim", c'est le nom de famille des trois sœurs qui forment le groupe. Et ce groupe est un des projets dont bruisse le plus le microcosme musical depuis quelques mois.... La suite