Accueil Chronique de concert Me'Shell Ndegéocello
Lundi 28 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Me'Shell Ndegéocello

Me'Shell Ndegéocello en concert

Cabaret Aléatoire, Marseille 27 Janvier 2011

Critique écrite le par

Malgré plusieurs passages dans le sud c'est semble t'il la toute première date Marseillaise de Me'Shell Ndegéocello, mieux vaut tard que jamais !

Salle pleine et moyenne d'age forcément un peu élevée, la carrière atypique de cette chanteuse et musicienne approchant mine de rien les 20 ans.

Pour ma part je suis loin de connaître sa discographie prolifique mais je garde un très bon souvenir de ses disques "Peace Beyond Passion" (1996) et "Bitter" (1999) qui faisaient un peu figure d'ovni dans la scène nu soul à laquelle elle a longtemps été affiliée.

Ses disques suivants lorgnent plus du coté du jazz et en concert cela démarre très rock avec un titre très Hendrixien suivi d'une reprise épatante du "Tomorrow Never Knows" des Beatles.

Le son des guitares et de la batterie sont massifs, hélas au détriment la voix de l'Américaine qu'on peine à entendre sur les premiers morceaux.
Une séquence plus accoustique rassure pour le reste du live, les très beaux "Grace" et "Wasted time" écoutés religieusement par une salle conquise d'avance.



Et ça aurait été dommage de ne pas se délecter de cette voix tantôt caressante tantôt inquiètante qui joue si bien dans les contrastes.
Le trio de musiciens qui l'accompagne (elle même jouant de la basse) est bon mais un poil trop démonstratif par moments, notament sur ces interludes instrumentales qui ne semblaient jamais s'arrêter.

Autre regret, qu'avec une plume aussi complexe et ambitieuse que la sienne Me'Shell ne fasse plus que ça la part belle à ses compositions.
Un peu frustrant de se retrouver avec des cover de Prince ("Little Red Corvette") ou Bob Marley ("Pimpers Paradise") et de faire autant l'impasse sur nombre de classiques à elle.

Bémol qui n'aurait pas lieu d'être si le concert avait duré plus longtemps : un peu plus d'une heure, avec un second rappel vraiment pour faire plaisir alors que les lumières s'étaient rallumées.

Au final quand même pas mal de bonnes choses à retenir mais il a manqué ce petit plus qui différencie les bons concerts des très bons concerts.

Me'Shell NdegéOcello : les dernières chroniques concerts

MeShell N'Degeocello en concert

MeShell N'Degeocello par Jacques 2 Chabannes
Espace Julien, Marseille, le 15/04/2016
Solitude Standing ! (Intro/Boulot/Dodo) Installé sur le devant de la scène, casque vissé sur tête et mains affairées passant sans cesse d'un clavier à Pomme à une table, d'un... La suite

Cabaret Aléatoire, Marseille : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite