Accueil Chronique de concert Ministère des Affaires Populaires / La Fête Bleue
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ministère des Affaires Populaires / La Fête Bleue

Ministère des Affaires Populaires / La Fête Bleue en concert

Place Paul Cézanne, Marseille 3 juillet 2008

Critique écrite le par

C'est vrai que je m'étais encore dit hier : zut, on a pas de chronique de la Fête Bleue en 2008 à Marseille (c'était pourtant déjà si bien en 2007 !), alors que je me suis quand même retrouvé, et même pas tout à fait par hasard, à écouter quelques chansons des Nouvelles Stars dimanche dernier cours Estienne d'Orves (pour info, c'était pas pire). Heureusement la Ville de Marseille, dans sa grande sagesse, avait lancé l'idée : Marseillais, faites vous-même votre Fête Bleue !


Eh bien figurez-vous que des hommes en bleu bien connus se sont mis en tête, ce soir et tout à fait par hasard, enfin sans doute chassés par une clim' en panne rue de l'Evêché, ou attirés par une affection sans borne pour la salle du Balthazar et pour le quartier de la Plaine en général, mais aussi par leur intérêt tout neuf pour les Ch'tis (en particulier, les ch'tis à casquettes basanés chantant des textes politiques et intelligents), bref les hommes en bleu se sont invités ce soir au concert de l'excellent Ministère de Affaires Populaires, pour créer leur propre événement - il est vrai proprement inoubliable !


Prévoyants devant le possible sold-out dû au ramassis d' "anarchistes" (dixit la police) attiré par ce type de groupe, nous étions pourtant venus acheter nos billets à l'avance. Mais quand nous sommes revenus au Balthazar vers 22 h 30, pas moyen d'entrer : la Fête Bleue battait son plein à l'intérieur (on nous l'a raconté après, Concertandco, toujours premier sur le coup !), où la maréchaussée était très occupée à dresser des procès-verbaux à tous les adhérents de l'association C----- de B-- qui, comme vous et moi, n'ont bêtement jamais assisté à un AG de l'association ni ne sont capables de citer le nom du président - un comble ! Au fait, il faudrait peut-être qu'on apprenne tous par coeur ce nom et la date de l'AG pour la prochaine fois, et même ceux des autres salles ...


Or donc, environ cent cinquante personnes (dont beaucoup déja tamponnées comme nous) attendaient gentiment dehors, ou presque (chantant un peu de Parabellum pour prendre patience, cette jolie chanson qui fait : Mort aux vaches, Mort au condés, Vive les enfants d'Cayenne, à bas ceux d'la Sureté...). Quand ressortit du Balthazar un préposé armé d'une jolie pile de procès-verbaux, il se fit un peu chahuter verbalement. Fort heureusement, d'autres amis bleus l'attendaient et étaient venu pour l'occasion promener leur Youki - les animaux aussi ont le droit de faire la fête non ?


A ce stade-là bien sûr, une option raisonnable aurait été d'arrêter là cette charmante animation et de s'en aller mais, que nenni, la Fête Bleue puisqu'on vous dit ! Et puis ils étaient vraiment beaucoup à être de sortie (comme disait l'autre qui avait peut-être finalement raison : il y a sans doute trop de fonctionnaires en France !) Alors tout le monde voulait en profiter un peu, c'est humain.


Par la suite, une certaine confusion s'installa donc, comme souvent quand on met face à face des gens énervés (les spectateurs) et des gens énervables (les promeneurs de chiens et de produit pour les vitres). Et puis ça n'a pas raté : un punk a fait un vilain geste ou crié un gros mot et les hommes en bleu (sans doute dans l'idée de ne pas être en reste de la brillante démonstration de l'Armée de Terre de cette semaine à Carcassone) nous firent la petite animation de l'embarquement-avec-tirage-de-cheveux. Ce qui ne manqua pas d'énerver davantage les deux parties face à face.


Prudemment, malgré l'invitation à entrer dans la salle ("dans la souricière" ?), nous allames nous asseoir à la terrasse d'en face afin de profiter de la troupe, toujours grandissante, des hommes en bleu. Tout est alors devenu un peu trop prévisible. Selon le mécanisme bien huilé "j'embarque ton pote qui n'a rien fait, ça t'énerve, tu viens de plaindre, je te tape, tu cries et je t'embarque à ton tour, ce qui énerve ton pote qui vient se plaindre, etc etc. A tel point qu'on a vu (par exemple), un homme en bleu très virulent courser courageusement une dangereuse agitatrice en jupons armée ... d'un appareil photo. Ou encore, des jets de produit pour les vitres, comme toujours tirés à bout portant sur des gens mal rasés et mal coiffés qui l'avaient probablement bien cherché.


Pendant ce temps (nous a-t-on dit, nos espions embarqués toujours !), le MAP a bravement exécuté quelques chansons avant de décréter que l'ambiance était trop sinistre (les gens du nord, vraiment, quels chauvins !) et qu'ils invitaient tout le monde à sortir. Ce qui a failli déséquilibrer l'animation mais, encore et toujours, les hommes en bleu déversaient de nouvelles recrues !


A un moment quand même, je l'avoue, j'ai lâché : l'animation prenait vraiment trop de place, commençant même à empiéter sur la terrasse où nous faisons gentiment banquette. Quand j'ai vu arriver le camion et sortir les hommes en bleu casqués, je me suis souvenu : ah mon dieu ! mais que je suis bête, je l'ai déjà vu, ce film ! A Strasbourg en 1997, puis à Marseille en 1997, je l'ai même revu gratuitement à Marseille en 2007, sur le Vieux-Port le soir du deuxième tour ! Et puis bon, j'avais déjà vu la version des années 60 à la télé, en noir et blanc à Paris - cette histoire ne se renouvelle décidément pas assez.


Alors nous sommes partis mais franchement, je crois que je pourrais très bien vous en raconter la fin. Je ne voudrais pas dire, ça se fait pas de râler contre une animation gratuite, mais c'est pas en faisant sans cesse des remakes que Marseille va être Capitale de la Culture en 2013... Au fait Ingrid, nous sommes sincèrement contents pour toi, alors je me permets de te souhaiter collectivement la bienvenue... dans un pays de merde.

PS septembre 2008 : il suffit d'un peu de conviction pour que Les Gros Cons d'Droite Ne Gagnent Pas A La Fin !

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :

> Réponse le 04 juillet 2008, par Vand

Philippe, je t'invite à lire du Jann-Marc Rouillan, je dévore de ça en ce moment, et curieusement je ne porte plus que des t-shirts noirs sans logo autre que celui de The Clash... A bas l'état policier !  Réagir

> Réponse le 05 juillet 2008, par Pirlouiiiit

Moi j'étais dedans au début du set de MC Ray, ex backer de Keny Arkana (dont les textes m'ont séduit, les instrus et le flow un tout petit peu moins )... bonne ambiance jusque là et puis à la fin de son set j'ai vu arriver deux mecs en civil un peu plus âgés que la moyenne dont un qui tenait dans sa main un brassard rouge/orange "police" ... je me suis dit "tiens ils sont plus vieux que ce que je pensais les gars de MAP" persuadé qu'il s'agissait du groupe suivant qui était venu avec un "déguisement" pour illustrer un de leurs morceaux politiques. Et non en effet ce fut un très long contrôle de police ... comme quelques mois avant pour Popo Chanel (ici même) ou encore avant pour LO et Elektrolux (cette fois du rock) à l'Intermédiaire ... (tout ça pour qu'on ne s'imagine qu'ils ne viennent...  La suite | Réagir

> Réponse le 06 juillet 2008, par odliz

N'ayant pas dégainé assez vite pour cause d'exil momentané à Paris, j'ai laissé le soin à mes confrères Philippe et Pirlouiiiit de se charger de rapporter le splendide concert non-musical de jeudi soir. Un concert de provocations et de violences gratuites, à la bonne franquette. J'ai eu l'honneur de récolter le premier PV distribué gratuitement par la 'police des bars' débarquant de façon jovialement inopinée (ils ont dû voir de la lumière, tout ça) en plein Ba(ltha)zar , histoire d'enquêter sur la fréquentation des AG de l'asso, car bien sûr le Baltha devrait louer chaque mois l'équivalent du Dôme pour parler bilan moral et conjoncture financière avec l'ensemble de ses adhérents, même s'ils sont des milliers (c'est à dire avec des gens comme toi qui ont juste leur carte d'adhésion);...  La suite | Réagir

> Réponse le 06 juillet 2008, par Yoan-Loic Faure

Suite à cette douce ambiance, le Balthazar est fermé pour quelques temps pour problèmes administratifs. A part ça, musicalement (puisqu'il s'agît bien d'un concert à la base)je n'ai jamais autant ressenti dans les tripes un morceau de musique que celui-ci, vu que le premier titre parlait des libertés. Je peux vous dire que les frissons et l'adrénaline parcouraient tout mon corps à ce moment-là  Réagir

> Réponse le 06 juillet 2008, par Gandalf

Eh bé les gars... Vous voyez ? Vous vous foutez de moi, mais au moins, j'ai pas ce genre de soucis avec Christophe Maé et autres variétoche metallique ;p   Réagir

> Réponse le 07 juillet 2008, par Matthieu

Je vois que beaucoup ici prennent a la rigolade l'évènement de la semaine dernière. Personnellement je ne rie pas du tout. Les évènements policiers au Balta ne sont pas nouveau. Et la police sais pertinemment que tout est en règle la-bas. Ils savent aussi que ces descente sont perçus par les spectateurs comme une provocation gratuite. Certains habitués réagissent certes mal (certain qui insulte ouvertement la police) mais tous les adhérents du Balta n'approuvent pas les descente policières ce qui est normal mais je tiens quand même à le préciser. Cela faisait longtemps que la police marseillaise avait le Balta dans le collimateur et ça a pété. La police a encore une fois gagné. Les adherents sont a juste titre encore plus révoltés. Les consequences autre que politique et répressive...  La suite | Réagir

> Réponse le 07 juillet 2008, par Paranoid Pinguin

Derrière l'altercation avec les keufs, il y a quand même le fait que les contrôles de police se multiplient sur la Plaine. Je n'ai rien contre un contrôle URSAF, le droit du travail doit être respecté, mais ça fait la 2e fois au Balthazar après le concert de Popo Channel et d'autres salles et bar y ont eut droit. Et, étrangement, ce sont à chaque fois des lieux marqués à gauche qui subissent les contrôles. De là à se dire que la Plaine paye son vote des précédentes élections, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement vu l'absence de tels contrôles sur les bars du Vieux Port, entre autres.  Réagir

> Réponse le 07 juillet 2008, par Philippe

Philippe à Mathieu : j'ai voulu rendre compte de cette soirée sans envenimer encore les choses (des gens ayant été embarqués et le web pouvant aussi à l'occasion être lu par les forces de l'ordre). Je n'ai donc pas pensé que les insulter (et dieu sait que ça me démangeait) rendrait mieux compte de ce qui s'est passé... Et au contraire j'ai essayé de manier cette chose que Socrate appelait l'ironie, en les appelant les hommes en bleu et en parlant d'animation festive et bleue... Je te rassure, en tant que citoyens ET fans de concert, rien de tout ceci n'est pris à la rigolade ; Marseille étant encore et toujours le plus grand terrain d'expérimentation de la majorité, il faut bien évidemment rester vigilant et témoigner des dérives des missions "normales" de la police - ce que beaucoup ont...  La suite | Réagir

> Réponse le 08 juillet 2008, par roo_ha_kim

Puisqu'on parle de nos amis les bêtes: récemment (spéciale dédicace au paranoid pinguin) j'ai été contrôlé par un beau matin ensoleillé dans un lieu très...comment dirai-je, révolutionnaire, engagé à l'extrême gauche, anti-capitaliste de base, etc, etc,...le palais longchamps!!!!! Oui monsieur! Et si c'était que ça, tu te dis "ils font leur boulot". Mais ils sont venu me contrôler à 5, certains avec la main sur le calibre, j'ai évité l'ironie bien que quand ils m'ont demandé si j'avais une arme, j'ai montré le coupe-ongles (de 3cm) que j'avais alors dans les mains...Le plus jeune de la bande, pour faire du zêle, et puis j'ai vraiment une sale gueule d'enculé, a fini par me palper les bourses (ils adorent ça "palper les bourses")...Pendant, ce temps-là t'as les familles autour qui te...  La suite | Réagir


Ministère des affaires populaires : les dernières chroniques concerts

Interview de Sidi Wacho à l'occasion de leur passage à Marseille en concert

Interview de Sidi Wacho à l'occasion de leur passage à Marseille par Pierre Charvet
Marseille - Molotov, le 03/05/2019
Ce soir-là, Sidi Wacho joue à Marseille. Le groupe arrive tout droit d'Allemagne, preuve que leur musique engagée et festive n'est pas réservée qu'aux seuls francophones ou... La suite

MAP + Gaza Team en concert

MAP + Gaza Team par Mystic Punk Pinguin
L'Affranchi - Marseille, le 26/03/2010
Découverts il y a 4 ans, les ch'tis du Ministère des affaires populaires nous régalent depuis. A l'époque, on était une petite 40 aine à l'Escale d'Aubagne (salle à la... La suite

Festival des Agglos : Poum Tchak + Ministère des Affaires Populaires + Shaolin Temple Defenders en concert

Festival des Agglos : Poum Tchak + Ministère des Affaires Populaires + Shaolin Temple Defenders par Mystic Punk Pinguin
Anse Aubran - Port de Bouc, le 12/06/2009
Le Festival des Agglos, c'est un festival de prolos, des vrais de vrais mon salop. Ici pas de place pour la hype, pour les frimeurs et autres m'as-tu-vu. Ici, le public à tous les... La suite

Ministère des Affaires Populaires + Duval MC + Hanna Jahanforooz + Gaza Team (Fête de la Paix, Aubagne) en concert

Ministère des Affaires Populaires + Duval MC + Hanna Jahanforooz + Gaza Team (Fête de la Paix, Aubagne) par Philippe
Aubagne, Cours Foch, le 20/09/2008
En ce samedi soir à Marseille, il n'y a que l'embarras du choix : les salles ont toutes réouvert et sont en folie, en plus de la toujours sympatoche Fête du Plateau et sa belle... La suite

Place Paul Cézanne, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite