Accueil Chronique de concert Motorhead + Shaka Ponk + Brasero (Voix du Gaou 2009)
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Motorhead + Shaka Ponk + Brasero (Voix du Gaou 2009)

Motorhead + Shaka Ponk + Brasero (Voix du Gaou 2009) en concert

Voix du Gaou 22 juillet 2009

Critique écrite le par

Ce soir, c'est fête. J'emmène ma mère à Motorhead. Ben oui, c'est sortie familiale, et c'est son cadeau d'anniversaire. L'occasion de leur passage au festival des Voix du Gaou était trop tentante. Il faut dire aussi que le cadre dans lequel se déroulait cette soirée participait grandement à ce choix.


Car, reconnaissons le, la petite île du Gaou, lieu de villégiature de ce festival, propose quand même, n'ayons pas peur des mots, un cadre relativement magnifique, propice à passer d'excellentes soirées. Petit clapotis de l'eau sur les rochers, petite pinède balayée par le vent et petite bière, pour se mettre doucement en condition lors de notre arrivée sur le site, et le décor est planté. Reconnaissons également la qualité d'une programmation éclectique, année après année, qui rend généralement impatient de découvrir les groupes qui s'y produiront.


Seul bémol de ce site, lors des affluences maximales, l'unique chemin pour s'y rendre demande un fort degré de patience. Mais tel n'était pas le cas ce soir pour Motorhead, qui, s'il ne vient pas si souvent dans le sud de la France comme le rappelait Lemmy au cour du concert, n'attirait pourtant qu'une affluence correcte mais assez loin de la capacité totale du site. Bon, évidemment, je reste partagé face à ce constat. D'un côté, un concert de Motorhead, c'est une bonne dose de Rock n'Roll qu'il ne faut pas se refuser, mais d'un autre côté, leur concert ne varie qu'assez peu au niveau des setlist et, pour peu que vous fassiez quelques festivals de Metal, vous avez de grande chance de les avoir déjà vu une bonne dizaine de fois.

Mais pas ma mère. Du coup, l'espace laissé ce soir par les absents permettait de choisir tranquillement sa place et de se déplacer au grès de ses envies et du concert, sans forcément se retrouver esquiché et se recevoir un slamer sur la tête.


La soirée débuta donc avec Brasero, qui proposait, d'après leur site, une musique influencée pas le Hip Hop, le Funk et le Métal. Bon, autant le dire tout de suite, j'aime le Hip Hop, le Funk et le Metal, mais je n'ai pas aimé Brasero. Mais alors pas du tout. Je ne vais donc pas m'attarder sur leur prestation, mais histoire d'argumenter à minima mon ressenti, j'ai trouvé que l'ensemble faisait vraiment amateur avec des paroles qui m'ont paru risible, des compositions pas forcément très marquantes et une présence scénique des membres du groupe à travailler un petit peu...enfin, à travailler beaucoup. Et à écouter les réactions autour de moi, je n'étais pas le seul à avoir ce sentiment. Mais bon, le groupe semblait avoir quelques fans devant la scène...des amis peut être ?

Enfin bref, fin de cette première partie.


Le temps de retrouver à droite et à gauche des collègues venus de Marseille et d'Avignon (dédicace spéciale à Pierrot et Pépé qui revenait du concert de Metallica à Barcelone quelques jours plus tôt et R.I.P à leur camping-car...), de reprendre une petite bière au prix un petit peu exorbitant comme dans l'ensemble des concerts, malheureusement, et s'était reparti pour le deuxième groupe prévu sur l'affiche de cette soirée, Shaka Ponk. Je ne les connaissais pas, je n'avais pas forcément entendu dire du bien de leur musique, je partais donc avec une bonne dose d'à priori et ben, je vous le dis, j'ai du revoir mes jugements.


Qu'on accroche où pas à leur musique, mélange d'indus, d'électro, de pop et dopé au gros son, il faut quand même reconnaître qu'avec Shaka Ponk, la soirée passait dans une dimension supérieure. Carré, des compos tenant vraiment bien la route, avec un chanteur au charisme certain et un groupe n'étant pas en reste, bénéficiant d'un son, d'un light show et d'un petit écran diffusant des animations illustrant leurs morceaux, nous avons eu droit à un véritable concert en tête d'affiche.


Une heure trente, quasiment, de temps de jeu, ce qui commençais d'ailleurs à m'inquiéter, éternel pessimiste, imaginant déjà un malaise de Lemmy, une annulation probable et je ne sais quoi encore. Point de tout cela, mais un très bon concert de la part de ce groupe Berlinois, bénéficiant d'ailleurs de l'adhésion massive du public, que je reverrais volontiers lors de leur prochain passage à l'Espace Julien à Marseille le 28 novembre prochain.
"French touch puta madre" comme le dit si bien leur chanson...

En tout cas, ils se sont trouvés une nouvelle fan en la personne de ma maman. Je sens que je vais refaire une sortie familiale à cette occasion, tiens...


23 h 00.
"We are Motorhead. And we play Rock n'Roll."

Comme à leur habitude, c'est sur ces bonnes paroles que les stars de la soirée prennent possession de la scène. Fumée. Lumières.

Iron fist

Et c'est parti pour une toute petite-heure-pas-tout-à-fait-et-demi de Motorhead.
Je vous le dis tout de suite. Je suis fan. Pas un ultra ou un die-hard mais j'ai grandi avec. Alors même si les setlists n'évolue pas beaucoup, que leur temps de jeu me laisse régulièrement sur ma faim car beaucoup trop court, je peux me démonter les cervicales au son des Stay clean , One night stand , Metropolis et autre Going to Brazil .


Et d'ailleurs, en parlant de ça, je trouve toujours, régulièrement, au fil des concerts et des années, le public du Gaou un peu mou du genou. Je ne sais pas si le cadre cigales-plage-chaleur le rend plus enclin à la contemplation qu'au pogo mais enfin, quand même, un peu d'énergie ! Car si on excepte les fans des premiers rangs et quelques joyeux énervés, totalement dans leur trip, disséminés de ci-de-là, ça m'a paru tout de même assez calme dans l'audience. Je sais bien que le festival attire aussi parfois un certain nombre de touristes de tout horizon qui se prélassent dans le coin mais à la vue des dégaines du soir, ils n'étaient pas si nombreux que ça...quoiqu'on puisse être touriste ET porter des tee shirts de Motorhead. Ca arrive.


Et en même temps, les réactions de l'audience reflète à mon sens une prestation un peu en roue libre de ...un bon concert de leur part mais un concert de plus serais-je tenté de dire. Les titres s'enchaînant au son des Stay clean, Be my baby, Rock out, Metropolis, Over the top... le ‘sieur Lemmy campé dans sa position fétiche, tête haute, statique, enrobé de fumée et lumière dans le dos, un Campbell arpentant la scène, balançant ses riffs avec son air nonchalant de mauvais garçon, et Dee toujours aussi démonstratif derrière son kit de batterie jouant "avec ses bras autant qu'avec sa tête" comme dît ma mère, toute ces attitudes qui font intégralement partie d'un show de Motorhead et qui, au même titre que la musique, participe au plaisir d'y assister.


Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai trouvé que, sur Over the top , le groupe montait en puissance ...un petit plus d'énergie, un petit je-ne-sais-quoi par rapport au début, qui ne faiblira plus jusqu'au terme de cette soirée. Nous allons ensuite avoir droit à One night stand, I got mine, The thousand names of god , introduit par un petit solo de Campbell, Another perfect day, In the name of tragedy et le court solo de batterie de Mikkey Dee, Just coz' you got the power, Going to Brazil, Kill by death, et enfin Bomber voyant Lemmy expliquer avec son humour British que ce morceau est en fait le dernier du concert mais que si nous applaudissons suffisamment, le groupe reviendrait sur scène...


Et ben vous savez quoi ?? c'est ce qu'il s'est passé ! c'est fou, nous avons eu en rappel Whorehouse blues , Ace of spade et, tenez vous bien, Overkill ! Incroyable...

Un concert, donc, que nous pourrions qualifier de traditionnel de la part de Motorhead, au bon son malgré la petite brise qui soufflait ce soir et qui aurait pu être largement plus gênante, bref, une bonne dose de Rock toujours bien agréable au final, malgré d'éternels regrets quand au temps de jeu (ce soir c'était la setlist à 18 morceaux et pas celle à 19, pouvant inclure You better run ou encore Civil war ), et à cette setlist qui n'évolue quasiment pas/plus au fil des tournées. Dommage, dommage.


Soirée néanmoins fort sympathique, entre tapis d'étoile et Méditerranée, au son de Shaka Ponk et Motorhead. Ma mère était ravi de son cadeau, moi aussi, et c'est au son des Pretty Maids que nous avons quitté Six-Fours, histoire de continuer à headbanger dans la voiture sur le chemin du retour.

P.S : On peut être Punk et faire plaisir à sa mère...Ben oui, quand même...



Plus de photos et videos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :



Les Voix du Gaou : les dernières chroniques concerts

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou en concert

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou par Caroline CAMPO
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait " MarK Twain Imaginez une plage posée délicatement dans un écrin de verdure, bercée par le chant des... La suite

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

Motörhead : les dernières chroniques concerts

Ladies Ballbreakers + Rocket Queens + Motörqueens (tribute bands AC/DC, Guns N' Roses et Motorhead) en concert

Ladies Ballbreakers + Rocket Queens + Motörqueens (tribute bands AC/DC, Guns N' Roses et Motorhead) par Jérôme Justine
La Puce à l'Oreille (salle Dumoulin), Riom, le 14/12/2019
Tout juste un an après la réussite d'une première édition qui avait vu les performances des Into the Deep, Zep Set, et Iron Troopers, en ce samedi 14 décembre 2019, Rock the Night... La suite

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links en concert

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links par Jérôme Justine
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 23/03/2017
Il y a parfois des reconversions difficiles. C'est le triste constat que nous allons vivre au concert de Phil Campbell ce jeudi 23 mars à la Coopérative de Mai. Il ne suffit pas... La suite

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David)           <i>[Bowie / Motörhead]</i> en concert

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David) [Bowie / Motörhead] par Philippe
11/01/2016
Nous avons décidément une chance incroyable ! Et d'ailleurs des milliards de gens pourraient, non, devraient nous envier, à s'en rouler par terre de dépit et de jalousie !...... La suite

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas en concert

Kill it Kid + Motörhead + The Animen + Skunk Anansie + The Coronas par Mkhelif
Festival Caribana - Crans-sur-Nyon Suisse, le 05/06/2013
Première soirée de la 23ème édition du festival Caribana. Un festival à la programmation très éclectique : rock, pop, hip-hop. Situé dans le petit village de Crans-sur-Nyon, les... La suite

Shaka Ponk : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk (Monkadelic Tour) en concert

Shaka Ponk (Monkadelic Tour) par lol
La Cigale, Paris, le 12/11/2018
En une dizaine d'années, Shaka Ponk s'est indiscutablement imposé comme l'un des groupes de rock les plus importants de l'hexagone. Trustant la tête d'affiche des plus gros... La suite

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Shaka Ponk + ALB (The Monkadelic Tour 2018) en concert

Shaka Ponk + ALB (The Monkadelic Tour 2018) par Lsl
Le Dôme - Marseille, le 09/02/2018
Shaka Ponk ! Que dire d'eux qui n'a pas déjà été dit ? Toute la difficulté de cette chronique réside dans cette question. Ce groupe vous fait voyager dans un univers unique,... La suite

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) en concert

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) par Cedmcvsdiego
Patinoire Meriadeck, Bordeaux, le 16/11/2014
Le show que propose le groupe d'electro-rock Shaka Ponk est radicalement différent de toutes les prestations musicales... Outre une puissance de feu hors norme, Goz et ses... La suite

Voix du Gaou : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) en concert

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) par Julienk
Voix du Gaou, le 23/07/2014
Le festival Les Voix du Gaou se déroule dans un lieu magique, perché sur une butte. Au bord de l'eau, sous des pins, une immense scène dans un cadre surréaliste. Le soleil nous... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite