Accueil Chronique de concert Pogy et les Kéfars
Mercredi 5 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pogy et les Kéfars

Pogy et les Kéfars  en concert

Lollipop Music Store, Marseille 22 mars 2019

Critique écrite le par

ND72_150_0369
C'est curieux comme parfois on n'a besoin que de 13 secondes pour se faire une idée définitive sur un groupe. Même en ayant bêtement raté ses 2 premières chansons et paraît-il, une reprise marrante et cool des Beatolz en langue française, "tu peux conduire ma voiture".... Ils partaient pourtant avec un petit handicap à mon goût : une solide haine du dessin animé consternant et absolument hideux dont le nom Pogy & les Kefars est directement inspiré... et que mon fils adore, bien sûr, comme tous les enfants de son âge - à un seul chiffre.

Pogy et les Kéfars by Pirlouiiiit 22032019 - 5272
Et ce alors que j'entends presque ses jeunes, fragiles et pourtant prometteurs neurones, disjoncter les uns après les autres dans de petits grésillements sinistres, les rares fois où il s'approche accidentellement de l'écran de Gulli, la télé-dégueulis... Depuis, la batteuse du groupe m'a toutefois appris que les affreux cafards d'Oggy portaient trois des prénoms des Ramones (et qu'elle-même était la Pogy du groupe...), ce qui force quelque peu à modérer ce jugement insecticide, j'en conviens.

Pogy et les Kéfars by Pirlouiiiit 22032019
Pourtant donc, 13 secondes plus tard, peu importera le vilain cartoon... puisque nous serons déjà presque fans de Pogy et les Kéfars. Leur absence totale de look a garanti d'entrée qu'on ne jouerait pas ni sur le visuel, ni sur le physique (ce qui est pourtant autorisé et même recommandé dans le rock, bien sûr...) Mais qu'on allait plutôt produire sans esbroufe ni attitudes inutiles (même si ça aussi ça peut servir...), un pop-rock costaud, qui peut flirter gentiment avec le punk : voix un peu arrachées et parfois approximatives, son costaud et garagiste, caisses tabassées avec une certaine sauvagerie toutefois pas exempte de grâce féminine.

Pogy et les Kéfars by Pirlouiiiit 22032019 - 5272
Pour l'un, se caler l'instrument à corde juste sous l'aisselle, porter de grosses lunettes et avoir (manifestement) moins de 22 ans, histoire de rappeler le regretté Buddy Holly, mais sans costard, en chantant pas mal du tout... Pour l'une, cogner sa batterie en agitant sa queue de cheval comme une joggeuse en goguette, mais surtout la cogner fort et aussi, hurler avec véhémence les "1,2,3,4 !" qui vont bien, pour rappeler ses garçons blattoptères à l'ordre. Et aussi émouvoir quelque peu, selon son propre aveu, un photographe pourtant habitué à shooter des jolies filles...

Pogy et les Kéfars by Pirlouiiiit 22032019 - 5272
Pour le troisième, assaillir sa guitare de belles compositions et chanter, peut-être pas merveilleusement mais largement assez bien pour porter lui aussi le propos haut et fort, principalement dans un français joliment aboyé. Et pour tou.te.s, déballer avec gourmandise des compositions réjouissantes, maîtrisées, avec pas une note de gras, et parsemées de breaks hyper carrés ! Et donc, c'était inévitable (une rumeur favorable les précédait...), inscrire d'autorité leur nom très haut sur la wish-list du prochain festival de Phocea Rocks...

Pogy et les Kéfars by Pirlouiiiit 22032019 - 5272
Alors oui, bien sûr, du pop-rock joué comme du punk mais avec de vraies mélodies et un son clair, et tant pis si ça paraît facile, mais ça évoque les Ramones, y'a pas de hasard, surtout quand ça finit par un titre en anglais. Cela dit, les Ramones étant un groupe fantastique, très mal coiffé, mort à 100 %, et surtout qui a écrit les tables de la loi du genre, on ne peut que se réjouir de le voir plagié (in)consciemment par des minots ! Et ce dans un showcase joliment fourni de trois générations de rockeurs, allant de leurs propres parents jusqu'à la petite Alice, dernière des Devred, 3 ans aux cerises, rigoureusement casquée anti-bruit et que ce son totalement réjouissant aura agité comme une derviche tourneuse...

Pogy et les Kéfars by Pirlouiiiit 22032019 - 5273
Petit regret d'après-show (mais ils nous l'avaient dit quand on les a félicité.e.s), Pogy & les Kefars ne proposent pas encore grand-chose de sérieux à écouter en ligne encore (2 démos un peu trop calmes datées de 2017)... Gageons que tout ça va être gravé sur polychlorure de vinyle prochainement, ce qui nous permettra d'être mieux armés face à leur set-list ! En attendant, une chose est sûr : ils sont déjà "putain de bons" et vu leur âge - fussent-ils les derniers de leur espèce, on est probablement repartis pour 20 ans de bon rock de plus, à se mettre dans les oreilles à Marseille et aux alentours... En voilà une bonne nouvelle !

Setlist (ramassée) :
Jonny
Few
Kmh
Tears
Cheap beer
Girl
Malaise
Marre
Avec les potes
Rat
Deluge
Parka
Recordstore

PS : Cette belle soirée rock qui ne faisait que commencer, s'est poursuivie par un enthousiasmant doublé Parade + La Flingue, 100 mètres plus haut !

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici




Pogy et les Kéfars : les dernières chroniques concerts

Bônhom, Andreas, Revolver Klub, Yarostan, Dead Cats Division, Pogy et les kéfars, xInquisitionx, Velvetine, BLMR, Ferraj, Parade (Rue du Rock 2019 - suite) en concert

Bônhom, Andreas, Revolver Klub, Yarostan, Dead Cats Division, Pogy et les kéfars, xInquisitionx, Velvetine, BLMR, Ferraj, Parade (Rue du Rock 2019 - suite) par Pirlouiiiit
rur Consolat, Marseille, le 29/09/2019
Voici comme chaque année ma chronique bouche trous par rapport à celle de Philippe vers laquelle je vous renvoie concernant Johnny Marre , Nebraska, Meteoclub, Karim Tobbi &... La suite

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) en concert

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 25/05/2019
Ce qui devait être une soirée rock hyper-sexy commence hélas par une grosse déception : les Hatepinks ne joueront pas ce soir, à cause d'un problème de santé de leur guitariste.... La suite

Lollipop Music Store, Marseille : les dernières chroniques concerts

Sub Power Sun en concert

Sub Power Sun par Catherine B
Lollipop Music Store, Marseille, le 21/02/2020
Béa Paradis... hier soir, mon issue de secours après une nuit sale et pénible... La mienne. Mais pour Béa, la semaine fut bien pire. ... Le Paradis est sans doute de sortir... La suite

Moon Rã en concert

Moon Rã par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 14/02/2020
14 février, Fête des Amoureux depuis plusieurs siècles, dit-on... Mais amoureux de quoi ? Pourquoi pas du rock, après tout... En tout cas, en arrivant au Lollipop Music Store... La suite

Los Bankalos  en concert

Los Bankalos par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 31/01/2020
Grosse soirée, comme tous les vendredi soirs, puisque j'ai prévu cette fois d'aller en famille au Lollipop pour voir Los Bankalos et Stoof qui devrait passer par là, avant de... La suite

Farouche Zoé & les Garçons Electriques en concert

Farouche Zoé & les Garçons Electriques par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 24/01/2020
N'ayant pas pris de notes hier j'ai intérêt à ne pas trainer pour faire une petite chronique sinon j'aurai tout oublié. Vendredi, fin d'une longue semaine où Svet était à Tours,... La suite