Accueil Chronique de concert Traditional Fukushima Dancefloor #2
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Traditional Fukushima Dancefloor #2

Traditional Fukushima Dancefloor #2 en concert

L'Embobineuse - Marseille 24 Février 2014

Critique écrite le par

Pour cette soirée "Fukushima" la programmation que nous avait concoctée l'Embobineuse était des plus alléchante. Les artistes présents formaient un ensemble très cohérent de jeunes et anciens musiciens de la scène avant-gardiste électro noise japonaise.
Pour un lundi soir l'affluence était au rendez-vous, il est donc très réconfortant de constater que les marseillais sont capables de sortir en nombre en début de semaine lorsque l'affiche est pointue et de grande qualité. Jamais avare de surprise, marque de fabrique de l'Embo, celle-ci ce soir était de taille : Ahmad Compaoré !! Et oui il n'est jamais bon d'être pantouflard.



Le premier set était composé de Kuro Pipe membre éminent d'un collectif Punk Hardcore (guitare électrique), Katsuyoshi Kou d'origine coréenne mais né à Tokyo (guitare sèche), d'un troisième guitariste greffé au dernier moment et de Atsuhiro Ito (l'homme au néon) le tout accompagné à la batterie par la surprise du chef Ahmad Compaoré.



La musique appelée " optron "  de Ito et un dispositif d'art visuel proche de la mouvance luminocinétique des années 50` , 60` et je me prend à rêver d'une rencontre avec François Morellet ou Dan Flavin.



Se servant d'un néon comme d'une guitare qu'il allume et éteint sur un Thérémine sans antenne (le néon en faisant office) les effets sont incomparables. Ce jeu entre son et lumière forme une chorégraphie nourrissant une musique électro expérimentale.



Cette formation improvisée nous a distillé une musique rageuse, hardcore, au visuel subtile. Nous rentrions de plein pied dans la dichotomie japonaise.



Le deuxième plateau réunissait Toshiji Mikawa et Ahmad Compaoré deux musiciens aux univers totalement opposés. Ahmad surdoué des percussions (le cœur de la musique) et de l'improvisation et Mikawa maître de l'électro noise avec un son qui depuis les années 80 reste sans égal.



Avec leur jeu plein de précision, de magnificence dans l'improvisation, nos deux lurons ne pouvaient que tomber en symbiose. La complicité se révélant sous nos yeux transpirait d'une rare et grand émotion comme seul des musiciens exceptionnels peuvent nous offrir.



L'état de transe qui gagnait nos deux performeurs s'est logiquement diffusé dans la salle. Vrai grand moment de bonheur, merci messieurs.
Pour le dernier set nous avons assisté à l'association de Doravideo et Atsuhiro Ito comme musicien accompagnant l'énigmatique Miho Wakabayashi danseuse au talent multiple, top- modèle performeuse et j'en passe !!



Doravideo est un artiste qui mixe volontiers son et vidéo. Son nom fait référence à Doraemon, personnage manga des années 70 classée dans la catégorie Shonen pour les initiés et icône de la pop culture au pays du soleil levant.



Sa musique est en adéquation avec sa référence manga. En effet son instrument semble sortir tout droit d'une pochette surprise avec des consonances très robotiques. Pour faire un parallèle avec notre culture occidentale, la guerre des étoiles et D2R2 n'est jamais très loin. D'au temps plus que Ito et son néon guitare agrémenté de jeu de laser accentue notre plongée dans le passé futuriste.



Mais la présence de Miho, nous rappelait la culture japonisante. Son look vestimentaire oscillant entre petite nuisette et robe de mariée avec dessous hyper sexy était des plus réussi .Sa chorégraphie, geste lent et précis fait d'un va et viens permanent entre la salle où elle se pendait à un crochet et la scène où elle nous gratifiait d'un strip- tease, mariait élégamment la tradition érotico japonaise autour du bondage et la musique noise futuriste.



Pendant un cours instant j'imaginais Georges Lucas naissant au japon. Nul doute que la princesse Leia fantasme de toute une génération en aurait été bien plus troublante....... Bon ! Heu !!Tu te calmes. Il va falloir y aller maintenant. Ou pas.



Ahmad Compaoré : les dernières chroniques concerts

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... en concert

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 28/04/2018
Voilà typiquement le genre de concerts que j'aime : un de ces concerts où je connais les artistes mais pas les morceaux et où je sais qu'il va se passer quelque chose. Ce n'est... La suite

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion,Philippe Forcioli, Ahmad Compaoré, Francis Livon, Ed Hosdikian, Philippe Jardin, Dominique Brunier, Bencha Abbas, Edouard Thommoret, Christian Zagaria, Bernard Abeille  en concert

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion,Philippe Forcioli, Ahmad Compaoré, Francis Livon, Ed Hosdikian, Philippe Jardin, Dominique Brunier, Bencha Abbas, Edouard Thommoret, Christian Zagaria, Bernard Abeille par pirlouiiiit
le Jam - Marseille, le 21/01/2016
(Le) Dimanche (précédent ce concert) je me suis retrouvé exceptionnellement un dimanche soir au Bar de la Plaine pour boire un coup. Soir de match il y avait pas mal d'habitués... La suite

Lookin' out en concert

Lookin' out par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 16/01/2015
Après le très beau et intimiste concert de Tatou & Blu (de Moussu T et Lei Joventz) à la Meson j'avais le choix entre La Maison Hantée (où jouait le duo No Country) et la Machine... La suite

Camel Zekri-Josephine Foster (Festival MIMI 2014) en concert

Camel Zekri-Josephine Foster (Festival MIMI 2014) par Phil2guy
Le Grand Plateau de la Friche Belle de Mai- Marseille, le 03/07/2014
Pour cette " Nuit du Chapiteau et de la Plume ", deuxième de cette 29e édition du Festival MIMI, qui a lieu au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai, l'AMI a convié deux... La suite

L'Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein en concert

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein par Pipoulem
L'Embobineuse, le 22/02/2020
Cela faisait longtemps que je n'étais plus allé à l'Embobineuse, la release party de projet Milan et la présentation de leur Album intitulé I était une bonne occasion d'y... La suite

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite