Accueil Chronique de concert Camel Zekri-Josephine Foster (Festival MIMI 2014)
Dimanche 31 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Camel Zekri-Josephine Foster (Festival MIMI 2014)

Camel Zekri-Josephine Foster (Festival MIMI 2014) en concert

Le Grand Plateau de la Friche Belle de Mai- Marseille 3 Juillet 2014

Critique écrite le par


Pour cette " Nuit du Chapiteau et de la Plume ", deuxième de cette 29e édition du Festival MIMI, qui a lieu au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai, l'AMI a convié deux artistes très différents mais qui s'inscrivent chacun dans une tradition folk bien définie et à la personnalité artistique très forte : dans un premier temps, Camel Zekri pour une création mondiale MIMI 2014, " Diwan ", qui marque la fin d'une résidence, puis l'américaine Josephine Foster et son country-folk céleste


Pour cette création, le guitariste improvisateur Camel Zekri, est allé puiser dans le répertoire des gnawis de Biskra (rappelons que le Diwan est la musique gnawa d'Algérie). En plus de ses musiciens, percussionnistes-chanteurs armés de darboukas et de karkabous, il est accompagné ce soir par une section cuivre composée de trois jeunes souffleurs très doués et par Ahmad Compaoré à la batterie et Jules du groupe Das Simple à la basse ( tous deux bien connus des mélomanes phocéens).


Autrement dit, on a affaire ici à une équipe de musiciens accomplis. Le set commence par un chant joué seulement par Camel Zekri et ses percussionnistes qui font irruption dans la salle par les gradins. Le son obsédant des karkabous (cymbales gnawis) et le chant sous forme d'appel / réponse propre à la musique gnawa scotche tout de suite le public, l'effet est garanti.


Les musiciens sont rapidement rejoints par la section cuivre, un sax ténor, un trompettiste et un tromboniste. Les rythmiques exécutées par Ahmad Compaoré et Julius apporte une tonalité funky. Camel Zekri, en bon chef d'orchestre, a l'art de faire monter la sauce grâce à de savantes et progressives accélération. Les riffs des cuivres, précis et puissants, répondent aux chants des percussionnistes.


Bref, on est emporté dans un groove irrésistible tant est si bien que les occupants des gradins descendent danser en nombre devant la scène. Ce groove implacable vient rappeler que la musique gnawa est avant tout une musique de transe. Camel Zekri improvise de temps en temps des solis de guitares qui m'évoquent le jeu brillant d'un Ali Farka Toure.


Cette remarquable performance nous a montré toute la richesse et la modernité du Diwan et vient nous rappeler la puissance et la force de la musique gnawa.


Dans un registre totalement différent, le concert qu'a donné Josephine Foster et ses musiciens a été splendide, rien moins. Son country-folk, qui peut paraître relativement austère sur disque, va prendre ici toute sa dimension. Josephine Foster se singularise d'abord par cette voix de soprano étonnante, littéralement ensorcelante, un peu comme si la défunte Karen Dalton s'était mise au chant lyrique.


La chanteuse tient également une guitare classique, elle caresse à peine ses cordes mais les accords qu'elle joue constituent l'ossature de chaque chanson. Josephine Foster est impeccablement accompagnée par son compagnon Victor Herrero aux guitares (électrique et portugaise), José Luis Herrero au piano et le contrebassiste Joe Carvell. tous les trois remarquables de sobriété et de musicalité. Ce sont d'exceptionnels musiciens qui n'en font jamais trop et qui ont l'art de jouer avec les silences et l'espace ; chaque note est à sa place.


Mais ce ne sont pas de simples accompagnateurs, il y a une réelle symbiose entre les quatre musiciens. Josephine joue quelques titres de son très bel album Am I a Dreamer. qui prennent ici une couleur plus méditerranéenne grâce aux arrangements de guitares de Victor Herrero, qui utilise toujours ses effets avec finesse et subtilité. Toutes ces chansons sont très ancrées dans une tradition folk mais sonnent de manière totalement intemporelle. Cette musique dégage non seulement une fragilité et une délicatesse unique mais aussi une grande force et plein d'assurance car l'interprétation est extrêmement sincère et sentie.


Josephine Foster joue une musique vitale, viscérale, belle comme le chant d'une rivière qui s'écoule doucement, une musique qui est une véritable oasis à l'heure où cet art est devenu trop souvent un produit marketing et jetable. Elle reviendra timidement pour deux courts rappels, dont un où elle jouera un très beau titre seule au piano.


Très belle affiche, donc, que cette seconde soirée du Festival MIMI et pas trop de regrets finalement qu'elle n'ait pas eu lieu à l'Hôpital Caroline au Frioul tant l'acoustique de Grand Plateau était parfaite. Encore une fois on ne peut que féliciter l'équipe de L'AMI pour la qualité de sa programmation, toujours hors norme et ambitieuse. Et définitivement, ce festival reste un des plus passionnants festivals d'été de ce pays.

Festival Mimi : les dernières chroniques concerts

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On en concert

Festival MIMI : Saul Williams-The Brother Moves On par Phil2guy
Hôpital Caroline-Marseille, le 10/07/2016
Le rythme du chroniqueur-festivalier est tout de même assez intense, il faut garder ses oreilles bien ouvertes et son cerveau en éveil avec tous les sons dont on s'imprègne (et... La suite

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge en concert

Festival MIMI-Rêve Général-Aksak Kaboul/Aquaserge par Phil2guy
Marseille-Hôpital Caroline, le 09/07/2016
On embarque une nouvelle fois au Frioul pour la 3e soirée de cette édition du Festival MIMI 2016 qui a lieu à l'hôpital Caroline pour une " Nuit de l'Os qui Compte ", avec deux... La suite

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas en concert

Festival MIMI-Acuerdas-Los Piranas par Phil2guy
Hôpital Caroline - Frioul - Marseille, le 07/07/2016
On embarque au Frioul pour la première soirée de cette session MIMI 2016 avec deux formations latines pour le moins atypiques Acuerdas est un projet qui réunit la chanteuse... La suite

Festival MIMI-:  Drame + AF Diaphra + DJ Pépé en concert

Festival MIMI-: Drame + AF Diaphra + DJ Pépé par Phil2guy
Toit Terrasse -La Friche Belle de Mai, le 01/07/2016
La première soirée de la session 2016 du Festival MIMI a lieu sur le toit terrasse de la Friche Belle de Mai, s'inscrivant également dans le cadre des soirées " On Air ", bref un... La suite

Ahmad Compaoré : les dernières chroniques concerts

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... en concert

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 28/04/2018
Voilà typiquement le genre de concerts que j'aime : un de ces concerts où je connais les artistes mais pas les morceaux et où je sais qu'il va se passer quelque chose. Ce n'est... La suite

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion,Philippe Forcioli, Ahmad Compaoré, Francis Livon, Ed Hosdikian, Philippe Jardin, Dominique Brunier, Bencha Abbas, Edouard Thommoret, Christian Zagaria, Bernard Abeille  en concert

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion,Philippe Forcioli, Ahmad Compaoré, Francis Livon, Ed Hosdikian, Philippe Jardin, Dominique Brunier, Bencha Abbas, Edouard Thommoret, Christian Zagaria, Bernard Abeille par pirlouiiiit
le Jam - Marseille, le 21/01/2016
(Le) Dimanche (précédent ce concert) je me suis retrouvé exceptionnellement un dimanche soir au Bar de la Plaine pour boire un coup. Soir de match il y avait pas mal d'habitués... La suite

Lookin' out en concert

Lookin' out par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 16/01/2015
Après le très beau et intimiste concert de Tatou & Blu (de Moussu T et Lei Joventz) à la Meson j'avais le choix entre La Maison Hantée (où jouait le duo No Country) et la Machine... La suite

Mammane Sani et son orgue + Bibi Ahmed 4tet + Christopher Kirkley  en concert

Mammane Sani et son orgue + Bibi Ahmed 4tet + Christopher Kirkley par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 05/04/2014
Ce soir j'étais bien parti pour passer une soirée au calme chez moi, mais c'était sans compter le fait que Svet avait décidé de commencer à bosser ses exams. Du coup c'est un peu... La suite

Camel Zekri : les dernières chroniques concerts

Barre Phillips, Camel Zekri & Ahmad Compaoré en concert

Barre Phillips, Camel Zekri & Ahmad Compaoré par Pirlouiiiit
Cri du Port - Marseille, le 07/02/2013
Alors que la plupart de mes collègues / confrères se sont précipités au concert de Wall of Death aux Beaux Arts à Luminy (double hype) - si Wall of Death et Sun Sick c'est si... La suite

Le Grand Plateau de la Friche Belle de Mai- Marseille : les dernières chroniques concerts

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger en concert

Couscous Clan : Rachid Taha, Hakim Hamadouche, Rodolphe Burger par Catherine B
Toit terrasse, Friche Belle de Mai, Marseille, le 01/09/2018
Manger un kouskous entre amis sur les toits de la Friche... Profiter de l'air... Bientôt L'Automne et.... Revoir Rachid. "Douce France"... Que celle d'hier soir à... La suite

Sofiane Saidi & Kenzi B + Dj Waterproof en concert

Sofiane Saidi & Kenzi B + Dj Waterproof par Sami
Toit Terrasse Friche Belle De Mai, Marseille, le 14/07/2018
Depuis quelques années déjà ici le toit terrasse de la friche de la belle de mai propose tous les week end des soirées avec des dj's et des concerts dans des styles très variés... La suite

Concert Dessiné 1+9+8+4 en concert

Concert Dessiné 1+9+8+4 par odliz
La Friche de la Belle de Mai, le 23/05/2018
Rendez-vous pour le deuxième jour de la deuxième édition de Oh les Beaux Jours ! , festival thématique et pluridisciplinaire dispatché aux quatre coins du centre ville, sauf... La suite

Amorchestra en concert

Amorchestra par Pirlouiiiit
Cartonnerie, Friche Belle de Mai, Marseille, le 17/02/2018
Comme je l'expliquais en fin de chronique précédente si nous n'avions pas croisé Gilles et Alice à la sortie de l'Embobineuse nous serions allés direct au 47 le lieu, mais après... La suite