Accueil Chronique de concert Ty Segall + JC Satan
Mercredi 8 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ty Segall + JC Satan

Ty Segall + JC Satan en concert

La Cigale, Paris 21 Octobre 2014

Critique écrite le par



Concert de dingue mardi 21 octobre dans la fournaise de La Cigale, à Paris, avec un Ty Segall en état de grâce pour présenter son denier opus, le divin Manipulator, et en première partie des JC Satan remontés comme des pendules, en totale forme olympique pour dévoiler leurs nouveaux morceaux et leurs plus grands hits... Ah oui et on allait oublier, la salle du Boulevard de Rochechouart affichait complet et était remplie à ras bord de jeunes fans hystériques et très slammeurs. Et donc, ce qui devait arriver arriva : un joyeux bordel pour ce concert de rêve de Ty Segall chez lui, à domicile, à la Cigale !





JC Satan

Conviés à assurer une grande partie de la tournée européenne de Monsieur Segall, les JC Satan font montre de leur verve habituelle pour délivrer une noise pop du meilleur effet... Au menu : mur de distorsion, synthés tournoyants, batterie complètement sauvage, basse dans ta face et le fameux duo masculin/ féminin au chant/hurlements/cris psychiatriques.



Tout cela sonne très punk et noise, avec un soupçon de psychédélisme délicieusement lancinant et une lichette de blues de l'enfer qui tue. Les nouveaux titres interprétés, plus lents et alambiqués que la majorité des anciens, ne sont pas faits pour pogoter et se jeter partout, certes (le chanteur s'en " excuse " d'ailleurs... ), mais ils sont positivement excellents et font headbanguer de joie. Ce qui est toujours bon signe ! Les titres qui concluent le set sont, quant à eux, plus nerveux et permettent au public de s'échauffer au pogo avant le show qui va suivre...



Dernière " preuve " tangible de la qualité du set des jeunes satanistes bordelais, le président de la présipauté de Groland, notoirement ivre mort mais néanmoins beaucoup plus respectable que François Hollande et son grand ami le président de Total (mort ce jour, tristesse chez les infâmes et répugnants pollueurs soutenant les dictatures... ), vient lui-même féliciter le groupe sur scène avec force bisous, accolades, poses à la De Gaulle et doigts d'honneur suivis d'anus avec les doigts ! Si c'est pas un peu la classe que même les plus hautes autorités de l'état aient conscience des multiples talents de JC Satan...





Ty Segall

Introduit par le discours joyeusement débile d'un cowboy façon Village People, le set de Ty Segall débute avec le morceau titre de son dernier album, le très pop & glam Manipulator, avec le zazou cité à l'instant brièvement aux synthés et à la cigarette... D'entrée de jeu, les deux guitares riffent à l'unisson, le dénommé Ty chante façon David Bowie/Marc Bolan et le break de guitare fuzz grunge fait l'effet d'une bombe. C'est parti pour un show explosif à souhait où le Ty Segall Band (les énormes Emily Rose Epstein, Mikal Cronin et Charles Moothart...) fait montre d'une incroyable cohésion et d'une envie de jouer palpable pour finalement dégager une intensité rock 'n roll assez rare. Les gobelets de bière volent dans tous les sens, les pogos sont incessants et c'est un véritable concours de slam qui s'organise sur scène, les musiciens étant hyper tolérants avec les gamins qui les frôlent (voire plus) toutes les trente secondes.



Gentiment engoncé dans une tenue de spationaute gay friendly et maquillé façon fils de Ziggy Stardust, le toujours très aimable et enjoué Ty Segall va même jusqu'à encourager le truc puisqu'il déclare que si le prochain mec à slammer n'est pas porté jusqu'au fond de la salle et ramené sur scène, ils arrêteront de jouer. Ce qui arrive, avant que le gars ait enfin droit à son vol au dessus d'un nid de fans en furie. Bref, il y a une ambiance de folie, La Cigale est en ébullition et en vrai guitar hero punk Segall s'autorise même un solo de guitare debout sur les premiers rangs, puis couché sur un parterre d'aficionados chauds bouillants.



Le répertoire joué étant un véritable must de pop garage rock 'n roll & glamour, inutile de dire que tout le monde prend un pied pas possible. Les compositions extraites de Manipulator, qu'elles soient high ernergy (It's Over) ou plus calmes (The Singer) sont d'authentiques dynamites en live, et les titres qui datent un peu plus, comme l'hystérique You're the doctor ou le blacksabbathesque Wave Goodbye, bottent eux aussi sévèrement le cul. Enchanté, un monsieur au crâne chauve de notre connaissance nous dit que " c'est quand même très pop " et qu'"il chante comme une femme " ! Deux remarques très justes, ces deux caractéristiques contribuant d'ailleurs à la qualité de la musique de Ty Segall. Qui propose un bref rappel concluant un concert supersonique et donc trop court, même si le parti pris " rouleau compresseur à la Ramones " ne laisse pas une seule seconde pour respirer et s'ennuyer un quart de demi seconde. Ce qui est bien le but de ce genre de soirée, non ?




Photos par Titouan Massé www.facebook.com/pages/Titouan-Mass%C3%A9-Photography, www.flickr.com/photos/titouanbzh











Fuzz (Ty Segall) : les dernières chroniques concerts

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album <i>Joy</i>, enregistré en duo avec White Fence en concert

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album Joy, enregistré en duo avec White Fence par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 20/07/2018
De passage au This Is Not A Love Song Festival pour promouvoir l'excellent album "Freedom's Goblin" avec un concert flamboyant sur la grande scène plantée devant la salle de... La suite

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin en concert

Interview de Ty Segall pour la sortie de l'album Freedom's Goblin par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 06/02/2018
En grande forme sur scène l'été dernier avec son nouveau groupe The Freedom Band puis cet automne sur les cinq (oui, 5 !) nouveaux titres dévoilés avant la sortie de l'album... La suite

Interview avec Ty Segall à l'occasion de la sortie fin janvier 2017 de son nouvel album éponyme en concert

Interview avec Ty Segall à l'occasion de la sortie fin janvier 2017 de son nouvel album éponyme par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 16/03/2017
Que demande le peuple rock 'n roll de France ? Un nouveau skeud de Ty Segall tous les 3 mois, voire tous les 6 mois à l'extrême limite ? Pas la peine de stresser mesdames et... La suite

Fuzz (Ty Segall, Charles Moothart & Chad Ubovich) Festival Rock en Seine 2015 en concert

Fuzz (Ty Segall, Charles Moothart & Chad Ubovich) Festival Rock en Seine 2015 par Pierre Andrieu
Domaine national de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Fuzz Comme à La Route du Rock quinze jours plus tôt au début d'une fraîche soirée de rêve présentant également Wand, Thurston Moore, Algiers et Timber Timbre, mais cette... La suite

J.C. Satàn : les dernières chroniques concerts

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) en concert

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/12/2018
Non, contrairement aux apparences, et même s'il y a Frustration et JC Satan en haut de l'affiche du soir à La Coopé, ce n'est pas un concert pour fêter les 10 ans du label Born... La suite

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) en concert

The Brian Jonestown Massacre, The Soft Moon, JC Satan, Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs Pigs, Prettiest Eyes, Holy Wave, Wild Fox, La Luz (Levitation France 2018) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 21/09/2018
Encore un week-end bien rempli à Angers pour le festival Levitation France, déclinaison française du rassemblement organisé à Austin par les Black Angels et leurs potes... Les... La suite

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) en concert

Interview avec Arthur de J.C. Satan à propos de l'album Centaur Desire (sorti le 2 mars 2018 chez Born Bad Records) par Pierre Andrieu
Bordeaux, le 17/05/2018
Juste avant qu'il ne se lance dans un Tour de France en utilisant moult produits dopants (parmi lesquels nous citerons le Jack Daniel's) afin de promouvoir sur les routes en... La suite

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) en concert

J.C Satàn (Release Party de l'album Centaur Desire) par Lebonair
La Maroquinerie - Paris, le 11/04/2018
On était très heureux de se rendre à La Maroquinerie en ce mercredi 11 avril afin de fêter la sortie du 5ème album d'un groupe qu'on aime énormément, J.C Satàn. Sorti le 3 mars... La suite

Ty Segall And The Freedom Band : les dernières chroniques concerts

Ty Segall And The Freedom Band en concert

Ty Segall And The Freedom Band par Samuel C
La Cigale - Paris, le 10/10/2019
Ty Segall a investi La Cigale les 9 et 10 octobre. Il arrive sur scène à 20h30 avec sa tenue habituelle, soit un croisement entre le bleu de travail et la combinaison réalisée... La suite

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album <i>Joy</i>, enregistré en duo avec White Fence en concert

Interview de Ty Segall à l'occasion de la sortie de l'album Joy, enregistré en duo avec White Fence par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 20/07/2018
De passage au This Is Not A Love Song Festival pour promouvoir l'excellent album "Freedom's Goblin" avec un concert flamboyant sur la grande scène plantée devant la salle de... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 14/06/2018
Parmi nos chouchous à Concertandco depuis quelques années, on retrouve naturellement le jeune Californien Ty Segall. Le chanteur, guitariste, batteur, multi-instrumentiste ultra... La suite

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) en concert

Ty Segall And The Freedom Band (TINALS This Is Not A Love Song Festival 2018) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Habitué du This Is Not A Love Song Festival de Nîmes (où il a déjà joué moult fois, à notre plus grande joie d'ailleurs !), Ty Segall a une fois de plus fait un crochet par... La suite

La Cigale, Paris : les dernières chroniques concerts

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

Philippe Katerine (featuring Lomepal) en concert

Philippe Katerine (featuring Lomepal) par lol
La Cigale, Paris, le 16/12/2019
On ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en allant voir Philippe Katerine en concert à la Cigale en ce 16 décembre 2019. En quittant la salle après 1h30 de spectacle, on n'était... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

Ty Segall And The Freedom Band en concert

Ty Segall And The Freedom Band par Samuel C
La Cigale - Paris, le 10/10/2019
Ty Segall a investi La Cigale les 9 et 10 octobre. Il arrive sur scène à 20h30 avec sa tenue habituelle, soit un croisement entre le bleu de travail et la combinaison réalisée... La suite