Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Jeudi 3 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Unit : "Wavin'"

Jazz - Blues

Critique écrite le 22 septembre 2010 par Zeu Western Manooch

Unit, c'est Seb Boisseaux à la contrebasse qui emmène avec lui le Finlandais Mika Kallio à la batterie, Matthieu Donarier aux sax et clarinettes, Veli Kujala à l'accordéon et Laurent Blondiau à la trompette. Unit appartient à cette famille de musiciens qui n'a que faire des cases où on adore enfermer la musique. Leur art est vivant, vibrant, mutant et transgressif. Et ça par nature...Et nécessité aussi. Sur ce Wavin', dernière sortie en date, on découvre leur terrain de jeu : la réalité de l'instant.... Lire la suite

The Black Angels : "Phosphene Dream"

Pop - Rock / Psyché

Critique écrite le 21 septembre 2010 par Pierre Andrieu

Sur son nouvel album, Phosphene Dream, le mystérieux groupe texan The Black Angels au nom inspiré par une chanson du Velvet Underground permet une très belle plongée en apnée dans l'enfer du rock garage psyché pop des années 60 et 70... Quelques écoutes recueillies suffisent à constater la très haute tenue des dix nouveaux titres, tout à fait dans la lignée des précédents efforts du combo basé à Austin (même si des tentative réussies de pop sixties apparaissent désormais). Comme récemment à la Route du... Lire la suite

Yael Deckelbaum : "Ground Zero"

Pop - Rock

Critique écrite le 21 septembre 2010 par Lebonair

Drôle de coïncidence que de parler à nouveau d'un artiste originaire d'Israël car après Asaf Avidan and The Mojos, j'ai envie de vous faire découvrir Yael Deckelbaum. C'est une fille, pas comme Asaf, même si lui, on pourrai se poser la question avec la voix qu'il a. Yael Deckekbaum est une compositrice, interprète, guitariste et pianiste d'à peine plus de trente ans et nous présente avec Ground Zéro son 1er album. Cet album est le fruit d'une dizaine d'années à cumuler différentes expériences musicales... Lire la suite

Ane Brun : "Changing Of The Seasons (DetErMine/2008)"

Autres / Folk

Critique écrite le 20 septembre 2010 par Mcyavell

Le folk d'Ane Brun pouvait jusqu'ici être qualifié de dépouillé. Elle accompagnait sobrement ses magnifiques ballades à la guitare. C'était simple et beau. Mais chacun de ses deux premiers albums recelait en plus un pur chef d'œuvre. Le soin extrême porté aux arrangements de Humming One Of Your Songs dans le premier opus (Spending Time With Morgan), de This Voice dans le second (A Temporary Dive) donnait à ces titres, par leur orchestration, par le volume qu'elle leur apportait, une autre... Lire la suite

BATpointG : "Homme Akkordéon"

Pop - Rock

Critique écrite le 20 septembre 2010 par Pirlouiiiit

Dans leur 4ème album Postillons vs. Crachouillis, les Grosses Papilles chantaient sur Onze Kilos les histoires de l'homme à l'accordéon. Bien que chantée par Momo il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait de Baptiste Giuliano. C'est ce dernier qui profite d'une pause du quartet pour se lancer en solo. Après avoir rodé cette nouvelle formule dans des petits concerts bien sympathiques (comme lors du vernissage de l'expo de Tomax) ou paraît il aussi en duo avec Mr Tchack, le voici qui sort son premier... Lire la suite

Mozermilk : "Sous Le Toit"

Autres

Critique écrite le 18 septembre 2010 par zeu western manooch

Attention à vous : la fausse simplicité, la candeur assumée de ces chansons doucement entonnées, comme déconnectées de la réalité du quotidien, font pousser des herbes louches dans les oreilles, et dans la tête de drôles d'idées. Avec un nom trouvé en hommage croisé au Mother Milk des Red Hot Chili Peppers et au défenseur mythique de la seleçao brésilienne et de l'Olympique de Marseille, José Carlos Nepomuceno Mozer aka Carlos Mozer, on a déjà quelques indices sur le niveau de folie qui habite ces... Lire la suite

Two Door Cinema Club : "Tourist History"

Pop - Rock

Critique écrite le 18 septembre 2010 par Philippe

Bien malin ou bien blasé, qui résistera aux tubes d'électro-pop pied au plancher et ultra-efficaces qu'enfilent les irlandais du Two Door Cinema Club comme des perles, sur leur premier album Tourist History ! Une douce insouciance joyeuse s'empare en effet de l'auditeur à l'écoute de Cigarettes in the Theatre, Do you want it all ou encore Come Back Home. Difficile de bouder longtemps son plaisir à l'écoute de ces musiques référencées, mais résolument hédonistes et pétaradantes, arrosées à l'occasion d'une... Lire la suite

Blonde Redhead : "Penny Sparkle"

Pop - Rock

Critique écrite le 16 septembre 2010 par Pierre Andrieu

Dernière livraison du désormais plus spleenesque que sonique trio new new-yorkais Blonde Redhead, le très " pop cold wave psyché " Penny Sparkle fait partie de ces disques intimes à écouter seul chez soi, les nuits de pleine lune ou les jours de grands tourments... En se tournant clairement vers l'écriture de titres atmosphériques, lancinants, nappés de synthés rêveurs et de guitares en apesanteur, Simone Pace, Amedeo Pace et Kazu Makino ont choisi de tourner complétement (et définitivement ?) le dos à... Lire la suite

Lou Rhodes : "One Good Thing"

Autres / Folk

Critique écrite le 15 septembre 2010 par Zeu Western Manooch

Il y a peu, on vous faisait le coup de la pochette de disque qui déroute. C'était avec le Land Of The Free de Jaqee. On ne pouvait décemment pas vous le réchauffer aujourd'hui. Et pourtant...Il va bien falloir se rendre à l'évidence, la décence et nous, toute façon, ça n'a jamais été trop ça ! Alors, voilà le topo : une chanteuse montrée de profil et à contre-jour. En dessous de la photo, où à l'horizon le soleil se lève, ce qu'on suppose être son nom - Lou Rhodes - et le titre de l'album - One Good... Lire la suite

Electric Wire Hustle : "Electric Wire Hustle"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 15 septembre 2010 par Zeu Western Manooch

Décidément ce pays semble véritablement avoir été irradié par le soul power. Après les envolées des Fat Freddy's Drop, voilà que nous débarquent de Nouvelle-Zélande les Electric Wire Hustle (E.W.H.). Encore plus lascif, et envoûtant aussi. En surface, les influences ne font aucun doute, Marvin Gaye pour la moiteur du propos, J. Dilla pour la coolitude obsédante des rythmiques. La voix de sucre roux de Mara TK finissant d'asseoir l'auditeur dans un immense canapé de velours sonore...Rouge le canap' !... Lire la suite

1051 à 1061 sur 5321 critiques trouvées