Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Mardi 1er décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

That Summer : "Near Miss"

Pop - Rock

Critique écrite le 28 septembre 2010 par Pierre Andrieu

Très beau nouvel album pour le groupe français That Summer, le projet musical de David Sanson, Etienne Bonhomme, Olivier Cavaillé et Nikolu Jorio évoluant de manière très versatile entre pop rock gothique, shoegazing et post punk. Sur l'album Near Miss, la troupe se révèle réellement à l'aise pour créer de sombres et glaciales ambiances, et ce que le rythme soit enlevé et le son musclé avec des guitares saillantes ou l'humeur contemplative et hantée par un piano caressé... La plongée en apnée dans les... Lire la suite

Raphaël : "Pacific 231 (deluxe Edition)"

Pop - Rock

Critique écrite le 28 septembre 2010 par Philippe Voss

Avec Pacific 231, Raphaël nous démontre qu'il a indiscutablement évolué. L'album est personnel, souvent critique, parfois électrique, parlé, brutal, expérimental, engagé. Raphael varie les styles et autant le dire tout de suite, le talent est au rendez-vous. La voix est plus affirmée, les mots claquent, rebondissent, l'écriture semble avoir encore muri. Raphael alterne titres rugueux - Pacific 231, Prochaine station -, et ballades aux mélodies implacables, impeccables, accrocheuses, Bar de l'hôtel,... Lire la suite

The Doors : "When We're Strange"

Pop - Rock

Critique écrite le 27 septembre 2010 par Vilay

When You're Strange vous dévoile tout sur les coulisses des Doors. On apprend par exemple que les rapports entre Jim Morisson et sa famille étaient conflictuels au point qu'il les déclare morts quand le premier disque des Doors est sorti. Ces derniers ne s'en sont rendu compte que lorsque l'opus est arrivé chez eux puisqu'ils n'avaient aucunes nouvelles de leur fils jusqu'à ce jour. L'ascension du groupe est aussi recontextualisée dans une époque ou l'assassinat de Kennedy, la montée de la contre culture... Lire la suite

Nasser : "Ep 1&2"

Pop - Rock / Electro

Critique écrite le 24 septembre 2010 par Pirlouiiiit

Un buzz hallucinant il y a un peu moins d'un an (à faire se méfier n'importe quel journaliste de terrain), buzz qui a atteint un de ses pics avec la couverture du Télérama spécial Marseille; Un baptême du feu épique à la Machine à Coudre qui aura achevé de convaincre les sceptiques et montré que le trio est au moins aussi à l'aise en live qu'en studio ou derrière un écran (voir leurs clips énormes !). A l'avant veille de leur passage en tête d'affiche à Marsatac revenons vite fait sur leurs 2 EP sortis... Lire la suite

The Jim Jones Revue : "Burning Your House Down"

Pop - Rock / GarageRockabilly

Critique écrite le 24 septembre 2010 par Pierre Andrieu

Les formidables punk 'n blues rockers de The Jim Jones Revue reviennent avec Burning Your House Down, un nouveau cocktail Molotov musical spécialement enregistré pour enflammer les oreilles des auditeurs, voire plus si affinités... Toujours à fond dans ses fixettes Little Richard, Jerry Lee Lewis, Elvis, Chuck Berry, Jon Spencer et MC5, The Jim Jones Revue se fend de onze compositions flambant neuves, mais sonnant toujours très vintage ; en clair, c'est du rock garage inspiré par les golden fifties, mais... Lire la suite

On The Rocks (magazine) : "#1 From Miles To Miles ..."

Pop - Rock

Critique écrite le 23 septembre 2010 par Philippe

La presse rock, c'est bien connu, va mal, comme toute la presse. Il y a pourtant une dizaine de références nationales qui arrivent pas si mal à s'en sortir, quitte à être régulièrement traités de mainstream, de vendus etc., et à l'autre bout du spectre des dizaines de fanzines imprimés sur A4 recto-verso, rigolos et trash mais à l'espérance de vie brêve. Et entre les deux, il y a des gens courageux qui essayent de faire professionnel mais sans l'argent, et doityourselfent leur propre magazine, celui... Lire la suite

Clinton Fearon : "Mi Deh Yah"

Reggae Ska

Critique écrite le 23 septembre 2010 par Zeu Western Manooch

Après un album acoustique - Mi An'Mi Guitar - Clinton Fearon revient avec ce superbe Mi deh Yah. Bien assez pour évoquer l'histoire de ce Môssieur de la reggae music. Né en Jamaïque en 1951, originaire des montagnes de Ste Catherine, il passe son adolescence à Kingston et y crée son premier groupe, The Brothers. Ce sera Errol Grandison qui lui proposera d'être le troisième Gladiators en 1969. Il restera le bassiste du groupe pendant dix-huit ans et chantera à l'occasion sur des titres aussi mythiques... Lire la suite

Skip The Use : "S/t"

Pop - Rock

Critique écrite le 23 septembre 2010 par Zeu Western Manooch

Aperçu pour la première fois lors d'une fin de concert au Festival Art Rock de Saint Brieuc, Skip The Use avait marqué quelques cerveaux disponibles ce soir-là. Disons que leur puissance scénique avait fait son p'tit effet. Idem pour la découverte de leur premier opus...Même effets, même conséquence : un living-room démâté ! Basé à Lille, le groupe bourlingue pas mal avant de lâcher ces douze titres. Un disque à l'énergie brute, et joyeusement bordélique. Post punk, électro rock, reggae - oui, oui reggae... Lire la suite

Ilene Barnes : "Three Sides (ep)"

Pop - Rock

Critique écrite le 23 septembre 2010 par Pirlouiiiit

Très fan des Eric Burdon et de ses Animals (notamment à cause de leur mythique version de the House of the Rising Sun et plutôt assez fan de Ilene Barnes (surtout de son premier album Time, je dois avouer que la première fois que j'ai entendu sa version des Portes du Pénitencier je suis resté circonspect. et qu'il m'aura fallu un paquet d'écoute pour accepter cette nouvelle version. Pour les deux suivantes Big Yellow Taxi de Joni Mitchell et Wheels on Fire de Bob Dylan j'ai eu en revanche beaucoup moins... Lire la suite

Katerine : "Philippe Katerine"

Pop - Rock

Critique écrite le 22 septembre 2010 par Pierre Andrieu

A 40 ans allégrement passés, Katerine fait une énième crise d'adolescence, en choisissant de retomber en enfance sur son nouvel album de chansons pop minimalistes, auquel il a donné son nom, sur la pochette duquel il pose avec ses parents (qui chantent un morceau jubilatoire avec leur fils) et truffé de courtes chansons régressives interprétées avec une voix de fausset et du point de vue de l'enfant... Cela va en irriter certains car Katerine a connu un succès foudroyant il y a cinq ans avec son précédent... Lire la suite

1041 à 1051 sur 5321 critiques trouvées