Accueil Chronique de concert Interview de Michel des Cowboys from Outerspace (Part 1)
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Interview de Michel des Cowboys from Outerspace (Part 1)

Interview de <i>Michel</i> des <i>Cowboys from Outerspace</i> (Part 1) en concert

Lollipop Music Store - Marseille 13 décembre 2009

Interview réalisée le 27 décembre 2009 par Jacques 2 Chabannes

" L'extraordinaire " Monsieur Moi ! "..."
(Macadam Cowboy And Lollipop Aux Fruits... De la vigne !)


Mercredi 23/12/09 : Lollipop In Marseille (disquaire du bon goût spécialisé " es " vinyles /galerie d'art à facettes / bar à thèmes / fruits de la vigne et pistaches qui crissent sèchement sous la dent, sur canapé cossu...).

Noël approche à grands coups de clochettes fatiguées - c'est un fait, non négociable, qui bruine doucement de saison ! - quatre jours, à peine, après un épique concert donné, en les noires arcanes du PAG, Michel Basly (guitare + voix des Cowboys From Outerspace) pointe ses impeccables rouflaquettes au coin d'une petite table encombrée de ramequins, de verres emplis des fruits de la vigne, de ma sale trogne encore humide de l'orage qui tonne sauvagement au dehors...
Cheveux grisonnants du gominé - sur costume italien coordonné de classe singulière (ce qu'il appelle pudiquement son " pyjama ! "...) - il débarque en voisin, en " habitué " du lieu, prend place, puis entame, à la fois, le bout de discut'et une poignée de fruits secs, noyés d'un noir cépage...




Après tout, tiens, pourquoi ne pas commencer par la fin ? En revenant plus particulièrement sur ce super concert donné au PAG, ce samedi 19 décembre... Un concert superbe, plein d'énergie, d'envie, de tension, qui n'arrêtait pas de monter, monter, monter, et... Monter ! Un grand moment apparemment partagé par un auditoire longtemps privé de votre " Massillienne " présence... (Malgré un court set donné le soir précédent à la Machine À Coudre !).

MB : Merci ! C'est vrai que, pour nous aussi, ça a été un grand moment. On a vraiment pris beaucoup de plaisir sur scène, entre-nous, et avec les gens. On en a d'ailleurs parlé longtemps au cours de la longue soirée bien alcoolisée d'après... (Il s'arrête, s'empare d'une noix de cajou, la fait glisser langoureusement entre canines et maxillaires : visiblement ravi du son qu'elle produit au cours de son " émail rencontre ", puis... Reprend !)... Puis à distance, depuis, parce que Bazile a dû vite repartir sur Bourges, où il vit...

Ça n'a pas été trop difficile de jouer de cohésion, après une assez longue absence ? (Trois années, peu ou prou ! Quelques rares concerts donnés ici et là, exceptés, ou bien à la Friche, cet été !) même si, on a plutôt eu l'impression que rien n'avait vraiment changé, niveau entente, " rayon " qualité, et qu'après un début un peu hésitant, ben... " Ça " fonctionnait de nouveau à donf, de façon parfois impressionnante, ET jusqu'au bout, encore ! Il suffisait de regarder le public et de mater leurs sourires réjouis pour s'en apercevoir...

MB (ravi, il laisse son esprit s'" échapper ", repartir un court instant vers les émotions nées de cette belle soirée de communion rock, puis " revient " vers le présent, nanti d'une nouvelle noix de cajou, qui vit ses derniers instants (elle) " debout ", sans trembler...) : Tu sais, on a quand même plus de dix ans d'existence et 600 concerts derrière-nous ! Donnés un peu partout, dans toutes les conditions... On peut s'appuyer là-dessus pour repartir, c'est l'avantage. C'est vrai aussi que ça faisait plaisir de voir le public réagir de cette façon-là. On les a sentis derrière nous dès le début. On a aussi senti tout de suite que ça allait être un très bon concert...

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


Les chansons du dernier album ont été très présentes : défendues d'envie, bien jouées ET accueillies avec entrain... D'ailleurs, on sentait que vous aviez une telle envie de les jouer, que c'était communicatif... Et puis, le concert a véritablement " basculé ", pour moi, après un extraordinaire Me And Mrs Smith...

MB (il se redresse, sourit, joue un temps avec le petit micro du MD...) : Elle te plaît, celle-là, hein ? Tu m'en a déjà parlé la dernière fois que l'on s'est vu... Oui, c'est vrai ! C'est parce qu'avant celle-là, j'ai eu quelques problèmes techniques que je n'arrivais pas à résoudre... Ce qui fait, que...

... Nous avons tous pu nous rendre compte à quel point la section rythmique des Cowboys - Mr Henri (Batterie + souffle de vie) et Bazile Gonzales (basse + morgue) est en place, littéralement impressionnante ! Puisqu'ils ont dû improviser un temps, et faire " tourner " à deux, en t'attendant...

MB (Un sourire plein se dessine alors, à l'évocation des deux autres doigts " majeurs " de sa main " rock "...) : C'est vrai qu'avec Monsieur Henri et Bazile, on peut jouer partout ! Ce qui me permet aussi d'être plus à l'aise pour jouer mes parties et prendre ma place... Entre l'attitude incroyable de Bazile, et le jeu de Monsieur Henri!

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


Me And Mrs Smith, qui est d'ailleurs une sorte de " décalque " du fameux riff des Smiths...

MB : ... De What A Difference Does It Makes, des Smiths, oui ! Plutôt de Johnny Marr, leur guitariste. J'ai toujours aimé les Smiths. Enfin, les parties de guitares et les riffs des Smiths. Morrissey, par contre, j'aime pas sa façon de chanter, de poser ses mélodies sur les parties de guitare de Johnny Marr... (Légèrement ombragé du sourcil, à cette évocation !)... Mais, je ne dirais pas que c'est " calqué " sur la chanson des Smiths ! J'ai pris ce riff que j'adorais, oui, mais je dirais plutôt, moi, que j'en ai fait autre chose, quelque chose qui est devenu cette chanson : Me And Mrs Smith!

La version de l'autre soir était fantastique ! Tu l'as carrément emmenée, " ailleurs ", " higher ", comme toutes les chansons de l'album qui ont été jouées à cette occasion, en fait, globalement...

MB (enthousiaste, souriant) : On a en fait 6, ou 7 en tout ! C'est vrai qu'on a très très envie de les jouer, cette fois... Ces chansons du nouvel album ! Peut-être plus que celles du précédent (Sleeping With Ghosts (2006) euh... Des deux derniers, en fait...

Pourquoi ? Parce que vous trouviez les chansons moins bonnes, en retrait, par rapport à celles de Space-O-Phonics Aliens, ou Choke Full Of... Mes deux autres préférés des Cowboys... Avec le nouveau, l'actuel, le superbe :Super Wight, Dark Wight ! ! !

MB (nanti désormais d'une légère gêne, juste posée aux entournures...) : Non, c'est pas ça, mais... À l'époque de Bones Keep Smilin' (2004) et Sleeping With Ghosts(2006) on avait enchaîné les albums et les tournées... Sans arrêt ! On n'avait plus la même fraîcheur, la même envie : pour Sleeping With Ghosts(2006) par exemple, les chansons ont été écrites au fur et à mesure, pendant les sessions, dans la foulée de la tournée, ou presque. Pour Bones, " on " nous avait carrément demandé de sortir quelque chose à la manière de Space-O-Phonics Aliens... De refaire la même chose. Tu vois, même pour nous, à notre niveau, il y avait de la pression, après l'album qui avait été " Disque du Mois " chez R&F...

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


Juste sur, " pression " du label... En gros ?

MB (Une rasade de fruits de la vigne et une sombre pensée, plus " loin "...) : On a tenté de nous pousser à répéter la recette, à refaire le même disque ! C'est pas possible, puisque, contrairement aux apparences, on a rien calculé, on n'avait rien prévu, pour Space-O-Phonics Aliens, c'est juste sorti comme " ça " ; d'ailleurs, même si il sonne très " live ", on l'a vraiment travaillé en studio, avec Lucas Trouble - Ex-Vietnam Veterans devenus aujourd'hui The Gitanes ! 4ème véritable " membre " du groupe, musicien " additionnel " des Cowboys en studio ET parfois, sur scène, au passé/présent de musicien et au présent/passé de producteur impressionnant ! - dans son étrange Kaiser Studio...

... Alors que le dernier, l'actuel Super Wight, Dark Wight, que je considère comme étant l'un des meilleurs du groupe, lui, sort après une coupure de trois années, pendant lesquelles on a vraiment pensé que le groupe était mort, en voie de disparition, ou, pas loin de l'être...

MB (Un ange passe et le survole d'aigre, les ailes chargées de " Split ". Il l'écarte sèchement, d'une gifle bien assénée, juste là où ça fait mal... Entre les deux ailes !).
C'est vrai qu'on y a pensé, qu'on en a parlé ! Tu dis que tu préfères les nouvelles chansons, tu trouves qu'on a plus envie de les jouer, c'est vrai. C'est parce qu'à l'époque, " ça " ne fonctionnait plus très bien entre-nous. Après quelques années sur la route, au bout d'un moment, comme tu t'es tout dit, tout raconté, et bien... Dans le bus, ou à l'hôtel, tu commences... ON a commencé, à sentir des tensions, à ne plus fonctionner comme avant, à ne plus s'entendre très bien...

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


... Le côté lourd, claustro, oppressant, qui peut naître du quotidien des tournées...

MB (Imperceptiblement gêné aux entournures...) : Oui ! Et puis tu finis par emmener aussi ces tensions à l'hôtel, dans la vie quotidienne, et puis, sur scène, aussi, finalement...

D'où cette impressionnante envie actuelle : palpable, aussi bien au niveau du live, que de l'album, qui est très dense, lui aussi...

MB : Oui. On a passé pas mal de temps, chacun de son côté. À réfléchir, à envisager la suite, ou la fin du groupe, à faire d'autres choses. J'ai fait d'autres choses, tourné avec un théâtre de rue, à cette époque. Et puis, Lucas Trouble nous a demandé si on voulait enregistrer quelque chose, le label (Nova Express) également... Et puis, quant tu restes longtemps sans jouer, tu composes toujours un peu, à droite à gauche... On a senti que c'était le moment d'y retourner, on l'a fait, et...

... Bien fait, oui ! D'ailleurs, qu'est-ce qui ne vous a PAS influencé, au moment de l'enregistrement de ce bel album ?

MB (l'iris irisé de surprise !) : Pas influencé ? ! !

Oui, au niveau du processus d'enregistrement, de l'environnement musical, des tendances actuelles, et...

MB : ... Déjà, ce qui ne nous a pas influencé, ce sont... TOUS les groupes Parisiens actuels... (Sourire mystérieux, ironique, figé sous yeux luisants...)... De même, que, toute la daube qui passe à la radio ou à la télé en ce moment. Toute cette daube qu'on entend à la radio, et... Je dis ça, mais, de toutes façons... Je n'ai pas la télé ! ... (Regard empreint de légitime fierté !)... Je continue quand même à suivre les choses, à rester au courrant grâce à Internet, aux journaux...

... Vous avez accompli un travail du son remarquable, au niveau de celui de l'album en général... On a déjà dû te le dire, non ?

MB : Oui ! Ça vient du studio en lui-même, des techniques d'enregistrement. Tout est encore analogique, chez-lui, chez Lucas Trouble. Tout ! Il travaille encore avec des bandes magnétiques... On fait encore le montage et les coupes à la main, sur des bandes 1/4 de pouce, et...

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


... D'où NOTRE légitime déception en voyant qu'il n'y avait pas de vinyle au bout ! C'eût été idéal, pour rester fidèle au beau travail accompli, en fait... Non ?

MB (il a l'air de reprendre un débat déjà abordé en " interne ", et pas " que "...) : C'est difficile... Un vinyle. On y a pensé, on en a parlé avec le label, mais, on verra... Et puis, en fait, il n'y a plus d'usine de pressage en France, actuellement. La dernière a été délocalisée, et... Et la qualité n'est vraiment plus la même ! Alors... Si c'est pour avoir un pressage pourri, comme souvent en ce moment, juste pour avoir un vinyle dans les mains...

... Pour une fois qu'on aurait pu avoir un pressage fait à partir de bandes analogiques, avoue que c'est dommage...

MB : C'est vrai, qu'actuellement, la plupart des sorties vinyles se font à partir des Masters digitaux, ce qui ne sert à rien... Et puis, la " folie " des 160 ou 180g, n'est pas toujours justifiée. Je préfère un bon pressage en 120g, plutôt qu'un " moyen ", ou pire, en 180g...

C'est vrai, qu'à l'époque, à la toute fin des 70's et au début des 80's, les vinyles étaient parfois aussi épais que du papier à rouler, mais les pressages étaient bons, putain, ça sonnait...

MB : Surtout les pressages US ou Anglais, oui ! Comme toujours, depuis les débuts du rock... Pour le vinyle, on verra. Si on peut le faire, à un moment... Et si on peut avoir de la qualité, on le fera ! Pour en revenir au Kaizer Studio, quand tu y entres, t'as l'impression de revenir en arrière, de faire un saut dans le passé, d'entrer dans une sorte de caverne étrange...

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


... De franchir une barrière, niveau, espace-temps ?

MB : C'est ça ! Il y a des orgues Hammond, des Moog... Et tout un tas d'instruments et d'amplis d'époque, qui sont là, qui... Y'en a partout ! Tu ne sais pas comment ça marche, exactement... Tu as l'impression que tout ça ne peut pas marcher, ou que ça va " casser " à un moment, mais, non... Il en fait quelque chose d'incroyable, lui ! Et puis, on a aussi bossé avec-lui pour tenter de lutter contre les " limitations " de son du CD, des enregistrements actuels, de la saturation/limitation de ce support. À ce niveau-là, aussi, il a fait un super boulot !

Il ne fait pas que ça, d'ailleurs. Pour en revenir à l'album, il a co-écrit un titre assez fabuleux, le " slow " de l'album, en gros... Un " slow " bizarre, noir, dense, inquiétant : Sweet Pretty Angel !

MB : C'est SA chanson ! Parfois, Lucas a une idée pour nous, rapport à ce qu'il voudrait qu'on essaye, ou qu'on change, et...

... C'est une chanson étrange, envoûtante : qui évolue, qui oscille sans cesse entre, psyché années 70, et... Elle est chargée de l'atmosphère unique de Berlin, à mon sens : le Berlin des 80's, de la rencontre Bowie/Iggy Pop, ou ... Lou Reed ! Cette époque sous " Mur ", où Berlin, était la ville des extrêmes, et dégageait quelque chose d'incroyable, d'ultime, de décadent...

MB : C'est cela. C'est Lucas. Tu sais... Le fait d'avoir joué longtemps du clavier avec les " Vets ", ça a façonné sa façon de voir les choses, élargi ses horizons. Et puis, il répète souvent que la scène, c'est un théâtre...

Dans la tradition du " Cabaret Allemand ", celui de Brecht, de Weil...

MB : C'est ça. J'ai moi aussi joué dans une troupe de théâtre de rue à l'époque, quand les Cowboys se sont " arrêtés "... Mais, c'est vrai que Lucas nous rappelle toujours qu'il faut se mettre en scène, jouer, aborder la scène comme un théâtre, se lâcher, et puis... La scène, c'est ce pourquoi tu décides de prendre une guitare un jour, pourquoi on a tous voulu commencer la musique, alors... Autant y aller à fond !

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


Rien qu'en regardant Bazile sur scène, on peut voir qu'il a été écouté...

MB : (rires tendus et yeux qui rient, qui clignent, qui plissent...). C'est vrai que quand tu le vois sur scène,Bazile, c'est quelque chose... (Rires secs et partagés !)... Rien que sa façon de regarder le public, de se tenir droit devant eux, en les...

... Sa morgue, ouais ! Sa façon de les toiser, et puis, son côté " visuel " bluffant : sa banane, son port de tête...

MB : ... C'est la plus belle banane actuelle du rock ! Au moins en France...

... Sans parler du manteau de " pimp " à col de fourrure, qu'il portait l'autre soir avant et après le concert ! Honnêtement, il aurait dû le garder sur scène...

MB : (désormais, même les noix de cajou se fendent la poire à cette évocation " Bazilesque "...) : 'est sûr ! C'est son côté Proxénète Argentin, ou... Albanais ! C'est quelque chose. T'as raison pour son manteau de proxo, il devrait aussi s'entourer de deux blondes, sur scène, de...

... Il me fait penser à El Vez ! Le " Mexican Elvis ", tu le connais ? ... (Il acquiesce du chef en riant !)... Il s'habille de lamé-or, de fringues hallucinantes, sur scène, il parade au milieu de ses El-Vettes très pimpantes, elles aussi... Un sommet !

MB : ... C'est un personnage, notreBazile. Notre " Proxo " Albanais ! Sur scène, déjà, il considère que c'est suffisant de rester là, comme ça, en tirant comme un fou sur sa clope...

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009


... C'est vrai qu'il ne bouge pas. Dans la grande tradition des bassistes du rock ! Par contre, qu'est-ce qu'il assure ! D'ailleurs, à ce propos, est-ce que la formule en " trio " ne vous limite pas, à un certain niveau, au bout de six albums, et sur scène, notamment ?

MB : Pas du tout ! C'est LA formation du rock ! C'est l'essence du rock. Autant, en studio, on peut doubler les voix, les guitares, s'amuser avec la technologie... Autant, sur scène, on est bien obligé de retravailler les morceaux. C'est pour ça qu'on ne peut pas jouer des morceaux comme Sweet Pretty Angel, par exemple... Mais, encore aujourd'hui, je suis toujours surpris de voir à quel point on peut changer les arrangements, se renouveler, les décaler légèrement pour les emmener vers autre chose...

C'est plus facile, non ? Quand tu as une section rythmique d'une telle qualité...

MB : C'est vrai qu'avec Bazile et Monsieur Henri, c'est plus facile. Mais je ne crois pas que ça nous limite. Je crois au contraire que ça nous laisse plus de libertés, sur scène. Quand tu joues à quatre, cinq, ou... Plus !

... Avec des cuivres, des cordes, des animaux vivants, des... Jongleurs ?

MB (il me regarde comme si j'étais le dernier des benêts en liberté surveillée...) : ... Tu ne peux pas vraiment contrôler les choses, quand il y a trop de monde. Tu en as toujours un qui veut repartir sur les morceaux, ou ajouter quelque chose, et... Et puis, au bout du compte, t'es obligé de plus préparer les choses, quand tu joues avec beaucoup de musiciens, de les " arrêter ", de cadrer, de les répéter... De faire toujours la même chose, en gros. Alors qu'en trio, tu peux sans cesse t'adapter, suivre tes envies, changer. Avec eux deux, je me sens libre... Et, on est loin d'avoir exploré toutes nos possibilités !

La suite de l'interview c'est par là !

Cowboys From Outerspace by Pirlouiiiit 19122009

Cowboys from Outerspace : les dernières chroniques concerts

Karim Tobbi & Michel Basly + DJ Maki  en concert

Karim Tobbi & Michel Basly + DJ Maki par odliz
Maison De Baecque, Marseille, le 09/01/2020
À évènement exceptionnel, concert de standing. Quand une maison des ventes organise la vente de 515 guitares d'un seul et même collectionneur, il lui faut un fameux coup de... La suite

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite

Cowboys From Outerspace en concert

Cowboys From Outerspace par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 27/09/2019
Ayant eu un peu de mal à nous résoudre à enfourcher nos vélos pour remonter vers le Lollipop Music Store (la compagnie et le punch n'y étant surement pas pour rien) lorsque nous... La suite

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) en concert

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 25/05/2019
Ce qui devait être une soirée rock hyper-sexy commence hélas par une grosse déception : les Hatepinks ne joueront pas ce soir, à cause d'un problème de santé de leur guitariste.... La suite