Accueil Les 4 Vents - Clermont Ferrand
Jeudi 5 août 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Les 4 Vents - Clermont Ferrand

57 rue Pablo Picasso
63000 Clermont Ferrand

Plus d'info :

Les 4 Vents - Clermont Ferrand : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Les 4 Vents - Clermont Ferrand : l'historique des concerts

Ve.

13

Mars

2009

Kyle's Dancing Method

Ve.

29

Fév.

2008

Shaggy Dogs

Ve.

22

Fév.

2008

Triste Sire

Ve.

22

Sept.

2006

Bolik en concert
Bolik, My Broken Frame Bolik

Les 4 Vents : les dernières chroniques concerts 9 avis

Coming Soon + Los Chicros + Zak Laughed

Critique écrite le 06 novembre 2007, par Pierre Andrieu

Aux 4 Vents, Clermont-Ferrand 31 octobre 2007

Une soirée d'Halloween pas vraiment terrifiante et encore moins horrible avec trois groupes marquants Aux Quatre Vents, à Clermont-Ferrand. Zak Laughed, Coming Soon et Los Chicros ont en effet permis de passer une charmante soirée entre folk, pop et rock... Et tout cela dans une ambiance conviviale, s'il vous plaît. Zak Laughed : C'est le très jeune (13 ans) Zak Laughed qui est chargé de débuter la soirée avec ses chansons folk pop jouées principalement au ukulélé. Malgré les approximations - bien compréhensibles - au chant (souvent un peu faux) et à l'accompagnement (Zak et surtout son acolyte guitariste, un peu hors sujet), il n'est pas bien difficile de déceler un talent prometteur chez ce gamin visiblement doué. Sa petite voix fluette, ses compositions malines et ingénues, ses reprises bien foutues (Sunday Morning du Velvet Underground, Ice Cream man de Jonathan Richman and The Modern Lovers) et son attitude aussi simple que discrète achèvent de convaincre que le petit bonhomme peut aller loin... s'il n'est pas trimballé sous les projecteurs trop souvent et n'importe comment. Coming soon : Coming soon, le groupe suivant, ira loin, c'est sûr, car il possède tout pour réussir : des morceaux immédiatement... Lire la suite

Minor Majority

Critique écrite le 28 décembre 2006, par Pierre Andrieu

Aux 4 vents, Clermont-Ferrand 14 décembre 2006

Un groupe au somment de sa forme, un bar accueillant et chaleureux, un public aux anges, voilà à quoi ressemblait le concert des Norvégiens de Minor Majority aux 4 vents à Clermont-Ferrand, à la mi décembre. Sans aucun doute un des concerts de l'année... Un rapide coup d'œil sur les spectateurs à la fin du concert suffit à comprendre qu'on n'est pas le seul à avoir pris notre pied : on a rarement vu autant de mines réjouies... Il faut dire que Minor Majority et son leader à la voix magique, Pål Angelskår, ont donné le meilleur d'eux-mêmes, en jouant avec foi et bonne humeur leurs irremplaçables morceaux country folk rock. Visiblement ravi de trouver un endroit sympa pour jouer à Clermont-Ferrand (la Coopérative de Mai étant malheureusement encore une fois aux abonnés absents... ), les cinq musiciens et leur excellent ingénieur du son tutoient les étoiles pendant... Lire la suite

La Position du Tireur Couché

Critique écrite le 20 décembre 2004, par Pierre Andrieu

Les Quatre Vents, Clermont-Ferrand 17 décembre 2004

La Position du Tireur Couché : Ceux Qu'il Faut Découvrir absolument... A l'occasion d'un sympathique concert dans un bar bondé et enfumé (où il faisait presque aussi chaud qu'à Acapulco), les Clermontois de La Position du Tireur Couché ont brillamment inauguré leur nouveau statut de "groupe sélectionné sur la compile CQFD des Inrockuptibles". Personnellement, nous avions déjà remarqué depuis 2001 que ces branleurs autoproclamés faisaient partie de Ceux Qu'il Faut Découvrir absolument... Mais bon, ne dit-on pas souvent : "mieux vaut tard que jamais" ? Un répertoire composé presque exclusivement de tubes qu'on a envie de chanter à chaque instant de la journée Après un début légèrement catastrophique (panne de micro pendant LE tube Acapulco), la chanson pop en français des cinq sobres musiciens - aussi sexy que classe - a provoqué les mêmes symptômes sur le public que lors des précédentes "sorties" : trépignements, cris, yeux écarquillés, clap clap avec les mains et... larges sourires sur les lèvres. Que les Inrocks aient (enfin) ouvert les yeux sur le talent de LPDTC ne change rien sur le fond : ce combo joyeusement pop compose toujours des morceaux réjouissants, osés, pétillants et frais, comme son premier album long format... Lire la suite

The Plastic Gangsters + Elderberries

Critique écrite le 12 février 2004, par Pierre Andrieu

Les Quatre Vents, Clermont-Ferrand 30 janvier 2004

Un an après leur brillante démonstration aux Quatre Vents, les Plastic Gangsters ont une nouvelle fois brûlé les planches du Bar de Jean-Luc, le bruyant créateur des soirées Psychotroperektion à la Coopé... Impossible de débander avant une heure très avancée de la nuit avec une pareille équipe ; les deux sets ultra rock n roll éclairés façon Guerre des étoiles et copieusement embrumés avec des fumigènes ont provoqué un attroupement monstre et le record d'entrées payantes (174 !). La soirée avait été placée sous les meilleurs auspices par Elderberries, une bande de gamins (16 ans) turbulents et pas maladroits avec leurs instruments. A peine sortis du lycée, les francoCanadiens pratiquent déjà une sorte de Blitzkrieg Metal qui décrasse les oreilles. Le répertoire aborde avec une fougue juvénile les tubes de AC/DC, Black Sabbath, Blur ou Led Zeppelin et permet de découvrir quelques compositions sous influences. Si la finesse n'est pas vraiment à l'honneur, l'énergie est bien là : les aficionados du groupe pogotent comme des dératés et tentent même des slams avec réussite ! Dans un bar, il faut oser... Toujours prompts à fanfaronner, les Plastic Gangsters se sont cette fois-ci fendus d'une superbe et clinquante affiche rouge.... Lire la suite

Bolik

Critique écrite le 30 novembre 2003, par Pierre Andrieu

Les 4 vents, Clermont-Ferrand 28 novembre 2003

Dans le cadre toujours chaleureux du bar Les 4 Vents, le groupe clermontois Bolik a donné un concert de pop bruitiste à la voix envoûtant, surprenant et réjouissant... Emmené par François Doreau, un chanteur auteur compositeur discret et habité, le quintette se lance souvent dans de mini symphonies carrément expérimentales, délicieusement pop et joyeusement bruyantes. Ces compositions tarabiscotées sont interprétées par des musiciens peu soucieux de virtuosité ou de justesse ; le but de Bolik est de surprendre l'auditeur pour mieux le faire pénétrer dans son étrange univers... Le chant, étranglé et souvent à la limite de la justesse, n'en est que plus bouleversant. On pense à Robert Wyatt poussant ses cordes vocales... Lire la suite

Karton

Critique écrite le 22 février 2003, par Pierre Andrieu

Les 4 vents, Clermont-Ferrand 21 février 2003

Pour promouvoir Juste... , son premier album récemment sorti chez Sudden Impact Records, Karton s'est lancé dans une tournée dont la première étape se situait dans le bar Les 4 vents avant de passer par Paris fin mars. Pour cette nouvelle série de concerts, Karton se produit seul et s'accompagne sobrement aux claviers et à l'harmonica pendant la majorité du set mais aussi à la guitare sur quelques titres. Il faut donc une certaine dose de courage pour présenter son répertoire au public dans ces conditions minimales même si l'interprétation, habitée, et les chansons, bien écrites, constituent une protection très efficace contre les éventuels problèmes ! Concentré mais souriant, Karton a principalement interprété les morceaux présents sur son premier album comme... Lire la suite

Accès