Accueil Algiers en concert
Mercredi 22 novembre 2017 : 11572 concerts, 24726 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Algiers est un très rafraîchissant groupe américain évoluant entre post punk, No Wave et soul/gospel... Afin de présenter en live son deuxième album sorti en juin 2017, "The Underside Of Power", le combo de post punk/gospel Algiers est en concert le 14 novembre 2017 à Paloma, à Nîmes, le 16 novembre 2017 au Marché Gare, à Lyon, et le 20 novembre 2017 à La Maroquinerie, à Paris.

Algiers : vos chroniques d'albums
Site

Algiers en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Algiers : l'historique des concerts

Lu.

20

Nov.

2017

Je.

16

Nov.

2017

Algiers + Beliefs Le Marché Gare - Lyon (69)

Ma.

14

Nov.

2017

METZ en concert
Algiers + Metz METZ | Algiers
Paloma - Nîmes (30)

Sa.

04

Juin

2016

This Is Not A Love Song Festival en concert
This Is Not A Love Song Festival 2016 - 4 Juin : Air, Dinosaur Jr, Lush, Breakbot, Algiers, No Zu, Dirty Fences, Palehound, Downtown Boys, Weaves, Bon Voyage Organisation, Cavern Of Anti Matter This Is Not A Love Song Festival | Air | J Mascis | Dinosaur Jr | Breakbot | Algiers | Bon Voyage Organisation | Cavern of Anti-Matter | Lush
Paloma - Nîmes (30)

Je.

02

Juin

2016

Festival Primavera Sound en concert
Festival Primavera Sound 2016 : LCD Soundsystem, Tame Impala, Air, Explosions In The Sky, Suede, Batlles, Daughter, Thee Oh Sees, Har Mar Superstar, Algiers, Beak Etc Festival Primavera Sound | Suede | LCD Soundsystem | Explosions in the Sky | Battles | Beak | Thee Oh Sees | Tame Impala | Daughter | Har Mar Supertar | Algiers
Parc del Forum - Barcelone

Je.

19

Nov.

2015

Ma.

17

Nov.

2015

Sa.

14

Nov.

2015

Sonic Visions Festival en concert
Festival Sonic Visions 2015 : Alabama Shakes - Jose Gonzalez - Tobias Jesso Jr - Catfish And Bottlemen -namika - Mutiny On The Bounty - Michael Kiwanuka Sonic Visions Festival | Kensington | José Gonzalez | Monophona | Alabama Shakes | Mutiny On The Bounty | Tobias Jesso Jr. | Algiers
Rockhall - Esch-Alzette (Luxembourg)

Algiers : les dernières chroniques concerts 4 avis

Hiro Kone + Algiers

Critique écrite le 21 novembre 2017, par Philippe

La Maroquinerie, Paris 20 novembre 2017

Hiro Kone + Algiers en concert

Concert enthousiasmant à la Maroquinerie ce lundi soir : l'explosif groupe de, euh, (pour simplifier) "indus/gospel" Algiers, dont on est encore loin d'avoir épuisé l'époustouflant 2e album, tourne pour la première fois en son nom propre en France ! En découvrant cette salle super agréable et son joli patio, on tombe d'ailleurs sur le gang qui dîne sans façons, dans le petit resto qui fait très envie. La Maroquinerie a fort bonne réputation et on comprendra vite pourquoi : c'est une magnifique petite salle en amphithéatre, disons 250 places à tout casser (j'avoue que je l'imaginais 3 fois plus grande...). Du coup, on y voit parfaitement de presque partout, sans énorme pilier porteur au milieu, avec tarifs raisonnables, accueil sympa, barmane très accorte, jolies lumières et super son (vérifié surtout à la première partie car la deuxième jouait 10 % trop fort). En première partie donc, une jeune fille aux cheveux longs qui mixe en direct des sons électro étrangement beaux, pas très rapides à part quelques emballements. Bien cachée derrière sa frange, elle s'active sur un invraisemblable bordel de fils et autres potards, qu'elle maîtrise heureusement à la perfection dans un éclairage aux tonalités sombres. Au final, résultat un peu... Lire la suite

The Kills + Algiers

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Daddrock

BROOKLYN STEEL - NYC 21 Juillet 2017

The Kills + Algiers en concert

Brooklyn Steel. C'est d'abord l'histoire d'un voyage et d'un cadeau. Comment venir à New York City sans assister à un spectacle sur Brodway m'avait-on dit ? Et pourquoi pas un concert rock à NYC, m'avait-on soufflé ! Pour entrer dans la salle de Brooklyn Steel, il faut faire la queue tout autour d'un bloc. Au cœur de ce qui ressemble à une zone industrielle. Dépôts et immeubles de briques rouges, immenses volets métalliques. Sorte de Marché Gare à la sauce NYC. Pas d'idée de ce qui nous attend à l'intérieur. Le lieu ne peut qu'attirer un public rock/punk new yorkais. La queue s'allonge, les styles vestimentaires du public aussi. L'accueil est rugueux. On ne rigole pas avec les règles aux USA. La majorité absolue est à 21 ans. Pas d'alcool avant la date anniversaire. Les pièces d'identité sont vérifiées. L'interdit est marqué d'une croix, d'un marqueur noir et large sur chaque main. Quand tu présentes tes mains au bar, tu sais à quoi t'en tenir. La salle est comme toutes nos SMAC. Du noir, des bars, un balcon pour les moins téméraires. On y sert de la Mobelo en canette. Valstar locale ? Je choisis la Brooklyn Blast en pression pour rester au contact. Avant même que le concert ne démarre, une jeune fille aux deux mains marquées de... Lire la suite

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016)

Critique écrite le 09 septembre 2016, par Pierre Andrieu

Paloma, Nîmes 3au5 juin 2016

Shellac, Ty Segall & The Muggers, Dinosaur Jr, Algiers, The Mystery Lights, Nots, Metz, Cavern Of Anti-Matter, Quetzal Snakes, Parquet Courts, Girl Band, Dirty Fences, Steve Gunn, Daddy Long Legs, Dilly Dally (This Is Not A Love Song Festival 2016) en concert

Prog démente, site impeccable (superbe salle, jardin éphémère avec deux scènes extérieures bucoliques), soleil garanti, tarifs modérés, le This Is Not A Love Song Festival, qui a lieu à Paloma, à Nîmes, est un véritable must pour tous les fans d'indie rock au sens large mais aussi de noise, de punk, de rock 'n roll etc. Comme les deux années précédentes où nous avons eu la chance d'être présents, l'édition 2016 a été l'occasion d'apprécier en live moult groupes classieux, rares et stimulants dans des conditions optimales. On vous raconte tout ça... Dès notre arrivée sur le lieu des " hostilités ", où règne une ambiance cool et ensoleillée, le groupe de punk 'n blues électrocuté Daddy Long Legs nous met instantanément de bonne humeur et sur de bons rails pour 3 jours de rock et de roll... Les mecs sont énervés à souhait et sont en mode Bluuuuuuueees Explosion, yeah ! Moins gai friendly, les très torturés et grunge Dilly Dally dévoilent des morceaux anxiogènes vociférés d'une voix suicidaire. La chanteuse ne respire pas la joie de vivre, c'est clair, mais en grand fan canal historique de Nirvana et Hole, on ne peut qu'acquiescer, en espérant que la meuf ne va pas péter les plombs en sortant de scène et se faire sauter le caisson.... Lire la suite

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015)

Critique écrite le 01 décembre 2015, par Pierre Andrieu

Fort de Saint-Père, Saint-Malo 13 & 14 août 2015

Thurston Moore, Fuzz, Wand, Timber Timbre, Algiers, The Notwist, Sun Kil Moon (La Route du Rock Collection été 2015) en concert

Encore une très bonne édition de La Route du Rock, avec quatre jours permettant de plonger dans un grand bain de musique indé classieuse, du 13 au 16 août 2015, à quelques encablures de Saint-Malo... Dès le début du festival, le jeudi 13 août à La Nouvelle Vague, la SMAC de Saint-Malo, le ton est donné par l'intermédiaire de deux excellents concerts de Sun Kil Moon, avec un Mark Kozelek toujours aussi torturé, touchant, anti photographe (anti tout en fait) et drôle dans ses névroses, et The Notwist, qui rejoue son album culte Neon Golden en utilisant sa science habituelle du mélange électro, noise et rock... La soirée se termine avec un très bon rappel de The Notwist, un groupe toujours précieux en live. Wand Le lendemain, le traditionnel déluge d'avant festival permet d'arriver sur un site détrempé et drainé à 50%, la grande scène du Fort de saint-Père étant au sec mais la deuxième, placée en face, une nouveauté et une excellente idée, ne bénéficiant pas des mêmes aménagements. Bref, c'est la pataugeoire, mais on s'en fout car le premier groupe à officier en live, Wand, délivre un set renversant de rock garage mâtiné de grunge et psyché. Pote de Ty Segall, le leader de ce combo ricain est lui-aussi un petit... Lire la suite

Algiers : les chroniques d'albums

Algiers : The Underside Of Power

Chronique écrite le 21/09/2017, par Philippe

Algiers : The Underside Of Power

Le gospel et le rock, en partie consanguins à leurs origines, sont souvent mariés pour des raisons évidentes : le premier apporte le prêche endiablé, le deuxième y ajoute l'énergie électrique qui décuple la force du message... Le dernier exemple en date, sans doute le plus abouti en la matière, est ce deuxième album du groupe Algiers from Atlanta, Georgia, ville à la fois pauvre et de culture sudiste, pas précisément un endroit où il fait bon être noir et pauvre. Son chanteur Franklin J. Fisher a donc toutes les raisons d'être en colère, une colère exposée dès Walk Like a Panther, d'abord dans un mode hip-hop sur guitares qui n'a rien à envier au grand Saul Williams, sauf qu'en plus, il chante. Mais c'est au deuxième titre, Cry of the Martyrs, que se dévoile l'ADN et le son (sauf erreur) tout à fait inédit qu'a créé le groupe : gospel déchirant autant que lyrique donc, posé sur une cavalcade rock à grosses machines saturées, un son post-punk industriel dans l'esprit de Suicide. Mix enthousiasmant et inédit qui alimenterait déjà de quoi enregistrer un album entier ! Grisé par le mélange ainsi créé (et que leur premier album avait seulement ébauché), le groupe l'emporte pourtant encore plus loin avec The Underside of Power, qui dévoile... Lire la suite

Algiers : Vidéo

Algiers : écoute