Accueil Deap Vally en concert
Jeudi 16 août 2018 : 11787 concerts, 25129 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.


Deap Vally est un très sexy et très efficace combo féminin de punk blues rock US sous influence Free Kitten, Hole et White Stripes...

Deap Vally : vos chroniques d'albums
Site

Deap Vally en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Deap Vally : l'historique des concerts

Di.

08

Juillet

2018

Pointu Festival en concert
Pointu Festival 2018 : Thee Oh Sees, Carpenter Brut, Fidlar, The Soft Moon, Deap Vally Pointu Festival | Carpenter Brut | Deap Vally | The Soft Moon | Fidlar | Thee Oh Sees
Ile du Gaou - Six-Fours-les-Plages (83)

Di.

16

Juillet

2017

Dour Festival en concert
Dour Festival 1 Jour : Jessie Reyez - Taïro - Naâman - Metronomy - PNL - Justice - Zwangere Guy - Demi Portion - Lorenzo - Damso - SCH - Talib Kweli & The Soul Rebels - Tchami - TroyBoi - Malaa - Mickey... Dour Festival | Metronomy | Justice | Lorenzo | Carl Craig | Sch (Mathafack) | Tale of Us | Sleaford Mods | Deap Vally | Kink | Hanni El Khatib | Young Fathers | Talib Kweli | Mo'Kalamity & The Wizards | Adam Beyer | Dub Addict Sound System | Millionaire | Manu Le Malin | French 79 | PNL | Meatbodies | Jon Hopkins | Demi Portion | Naâman | Chassol | Dixon | Taïro
Site Festival - dour

Me.

12

Juillet

2017

Deap Vally + Kaviar Special Glaz'art - Paris 19ème (75)

Ma.

04

Oct.

2016

Me.

04

Déc.

2013

Ma.

03

Déc.

2013

Sa.

24

Août

2013

Leeds Festival en concert
Leeds Festival 2013 : Eminem, Willy Moon, Bastille, Half Moon Run, Deap Vally, CHVRCHES ... Leeds Festival | Eminem | Bastille | Half Moon Run | Willy Moon | Deap Vally | Chvrches
Site du festival de Leeds

Ve.

23

Août

2013

Reading Festival en concert
Reading Festival 2013 : Eminem, Willy Moon, Bastille, Half Moon Run, Deap Vally, CHVRCHES... Reading Festival | Eminem | Bastille | Half Moon Run | Willy Moon | Deap Vally | Chvrches
Site du Festival de Reading - Reading

Deap Vally : les dernières chroniques concerts 1 avis

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018)

Critique écrite le 14 juillet 2018, par Phil2guy

Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages 7 juillet 2018

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations interchangeables et souvent sans réelle identité. Situé sur le magnifique site de la presqu'ile du Gaou à Six-Fours-les-Plages, il propose (gratuitement !) une affiche éclectique et exigeante (pour ne pas dire pointue) en matière d'Indie Rock au sens large et s'étale sur deux jours. Il y a une scène unique, ce qui permet au festivalier de ne pas trop s'éparpiller. Après avoir assisté la veille aux très bonnes performances de groupes aussi différents que Suuns, Sleaford Mods et Godspeed You Black Emperor (pour retenir les plus marquants), on entame ce deuxième jour pour un programme tout aussi alléchant. L'affluence est aussi importante que le premier soir, plus de 6000 personnes. Mais le site du festival est suffisamment grand pour que l'on ne se sente pas les uns sur les autres. Deap Vally C'est un duo féminin, Deap Vally, qui ouvre le bal par une chaleur encore torride. Ces deux jeunes Californiennes, dont l'une assure le chant et la guitare et l'autre la batterie, se sont faites remarquer en jouant, entre autres, avec Queens of the Stone Age ou dans de gros... Lire la suite

Deap Vally : les chroniques d'albums

Deap Vally : Sistrionix

Chronique écrite le 22/07/2013, par Philippe

Deap Vally : Sistrionix

Récemment, on se moquait ici assez peu charitablement de Hanni el Khatib, bogoss' ténébreux de Los Angeles, artisan correct d'un garage rock très plaisant... et totalement sans originalité. Force est de reconnaître que les Deap Vally, de la même cité des anges, émargent dans la même catégorie : "groupe qui aurait pu être génial, s'il n'était pas arrivé après un autre qui a tué à jamais le style". Hanni passera sans doute sa vie à imiter les Black Keys ? Fuck ! Les deux jolies minettes ne feront peut-être jamais rien de mieux que les à jamais référentiels White Stripes. C'est vrai que ce n'est pas fair-play pour elles d'arriver maintenant... Que peut-on faire en blues-rock bruyant et salingue, joué à deux sans tricher, en formation guitare/chant + batterie, que n'aient pas déjà fait le guitar hero de Third Man Records et sa frangine ? Sans doute rien. En commençant leur album avec une très référencée The End of the World au power riff gras comme un chichi fregi, et en le finissant avec une chanson nommée Raw Material, on ne peut certes pas s'attendre à de l'ouvrage finement ciselée ! Et alors, who cares ? Est-ce pour autant qu'on aimera moins... Lire la suite