Accueil H-Burns en concert
Dimanche 26 mai 2019 : 8979 concerts, 25486 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.


Songwriter country folk. La voix très marquante de H-Burns évoque les grands Bruce Springsteen, Bob Dylan et Elliott Smith, les arrangements (guitare sèche, harmonica, piano, guitare slide ... ), ultra dépouillés et superbement intenses, font également ressurgir ces deux figures tutélaires du folk rock, au même titre que celles de Leonard Cohen et Vic Chesnutt... Nouvel album, "Night Moves", produit par Rob Schnapf, en 2015. En concert en 2017 pour promouvoir l'album Kid We Own The Summer, paru chez Vietnam/Because Music. 2 ans après l'album "Kid We Own The Summer", H-Burns revient avec le titre "Crazy Ones", nouveau single annonciateur de son prochain album (disponible le 29 mars 2019, chronique ici), un concert à la Maroquinerie, à Paris, le 14 mai 2019 et une tournée... A lire, une interview de Renaud Brustlein à propos de l'album "Midlife"...

H-Burns : vos chroniques d'albums
Site

H-Burns : l'historique des concerts

Ma.

21

Mai

2019

Novo Amor + H-burns + Gia Margaret Krakatoa - Mérignac (33)

Ma.

14

Mai

2019

H-burns + J.E. Sunde La Maroquinerie - Paris (75)

Ve.

03

Mai

2019

San Carol en concert
H-Burns + Cherry Plum (solo) + San Carol (solo) H-Burns | San Carol
Le Joker's Pub - Angers (49)

Ve.

24

Nov.

2017

The Wendy Darlings en concert
H-Burns + Pain Noir + The Wendy Darlings The Wendy Darlings | Pain Noir | H-Burns
Le Tremplin - Beaumont (63)

Je.

23

Nov.

2017

Sa.

07

Oct.

2017

Ve.

06

Oct.

2017

H-Burns : les dernières chroniques concerts 11 avis

Interview de Renaud Brustlein d'H-Burns à propos de l'album Midlife (sortie le 29 mars 2019)

Interview réalisée le 29 mars 2019, par Pierre Andrieu

Romans-sur-Isère Mars 2019

Interview de Renaud Brustlein d'H-Burns à propos de l'album Midlife (sortie le 29 mars 2019)

A l'occasion de la sortie du chaudement recommandé nouvel album d'H-Burns, "Midlife" (chronique à lire ici), on a appelé sur son portable Renaud Brustlein, le songwriter, chanteur et guitariste du groupe français, pour qu'il nous raconte en long, en large et en travers (surtout en travers) la passionnante et contrastée histoire qui se cache derrière ce disque, à la fois sombre et lumineux, une oeuvre en forme de bilan d'une vie débutée dans une petite ville de province en France périphérique... Une interview au long cours où sont évoqués, entre autres, Stuart Staples des Tindersticks, Romans-sur-Isère, Bruce Springsteen, La Souterraine, Peter Deimel du studio Black Box, Neil Young, The Velvet Underground, Bob Dylan, Bill Callahan et ... Nordahl Lelandais. Quel a été le point de départ de l'album Midlife ? Renaud Brustlein : Au tout début, j'ai pensé à une galerie de portraits issus de ma ville d'origine, Romans-sur-Isère ; il y a tellement de destins improbables autour de moi que je me suis dit qu'il fallait en parler... C'est presque irréel et cinématographique. Donc j'ai pensé à évoquer des gens issus de ce bled, ce qu'ils sont devenus, pourquoi, ce qui a mal tourné pour eux. Ce n'est pas un concept album, mais en tout cas... Lire la suite

H-Burns (Festival Hibernarock 2017)

Critique écrite le 21 mars 2017, par Pierre Andrieu

Espace Hélitas, Aurillac 17 mars 2017

H-Burns (Festival Hibernarock 2017) en concert

Très beau concert d'H-Burns à l'Espace Hélitas à Aurillac, dans le cadre du festival Hibernarock... Actuellement en tournée pour présenter Kid we own the summer, leur excellent dernier album (qui tourne en boucle chez nous depuis sa sortie... ), le songwriter folk rock Renaud Brustlein et ses très bons musiciens (Antoine Pinet, Rémi Alexandre et Yann Clavaizolle) ont réussi à faire passer un moment à part au nombreux public présent. Et ce malgré des conditions pas faciles, faciles : une scène montée dans un endroit type " salle des fêtes avec gradins ", un public familial ne connaissant pas forcément H-Burns, un éclairage pas assez tamisé et un son moyen au début. Bref, il a fallu se faire un peu violence pour arriver à se mettre dans l'ambiance et se laisser emporter par les chansons. Ceci dit, malgré les petits aléas listés à l'instant, dès son arrivée sur scène le quatuor formé par H-Burns met en route une infernale machine à tubes qui ne peut que séduire le fan de folk rock à la fois mélancolique, onirique et idéal pour délivrer des... Lire la suite

Etienne Jaumet + 51 Black Super + Gablé + Chassol + Suuns (Festival Yeah! 5e Edition)

Critique écrite le 09 juin 2016, par Phil2guy

Château de Lourmarin - Lourmarin 3 Juin 2016

Etienne Jaumet + 51 Black Super + Gablé + Chassol + Suuns (Festival Yeah! 5e Edition) en concert

Il faut le dire : on apprécie particulièrement le Festival Yeah! pour la beauté du cadre, au pied du château du village de Lourmarin, sa dimension humaine, loin des grosses machines marchandes, et la qualité de sa programmation, très ciblée electro /rock indé au sens large. Le programme de cette cinquième édition est d'ailleurs aussi attrayant que ceux des années précédentes et promet de bons moments. Etienne Jaumet débute ainsi les festivités sur la petite scène dite " vieille ferme " pour un set en solo. Entouré de ses claviers analogiques et autres machines, le sorcier de Zombie Zombie va entraîner le spectateur dans une transe electro kraut de très haut niveau pour une musique un peu plus cérébrale que son groupe, surtout lorsqu'il se saisit de son saxophone et se laisse aller à ses penchants pour le jazz cosmique. Un set malgré tout dansant, quoiqu'un peu court, mais une parfaite mise en bouche en cette heure apéritive. Les français 51 Black Super ouvre donc la série de concerts qui ont lieu sur la grande scène. Ce groupe d'indie rock, composé d'anciens membres de H-Burns, comprend deux guitaristes, un batteur, un bassiste, un chanteur, également au clavier, qui tient de temps en temps une guitare ; sa voix me fait un peu... Lire la suite

H-Burns + Curtis Harding

Critique écrite le 25 novembre 2015, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 13 novembre 2015

H-Burns + Curtis Harding en concert

Ce vendredi 13 novembre 2015, on avait très envie d'aller au concert d'Eagles Of Death Metal au Bataclan puis de rester à Paris jusqu'à la prestation des fous furieux de JC Satan à la Maroquinerie, prévue le lundi 16. Finalement, le show donné au Trianon en juin par Jesse Hugues et Josh Homme (présent exceptionnellement à la batterie ce soir-là) nous ayant laissé un souvenir impérissable, potentiellement insurpassable donc, et le combo d'Arthur Satan écumant consciencieusement la France entière, on s'est dit en début de semaine qu'on reverrait en live une autre fois ces deux jouissifs chantres du rock 'n roll débridé. Une très bonne idée, rétrospectivement... H-Burns On se retrouve donc à domicile, à la Coopé, à Clermont-Ferrand pour un très prometteur co plateau réunissant H-Burns et Curtis Harding... Il y a du monde dans le club de la salle auvergnate, l'ambiance est plutôt chaude, et le combo de Renaud Brustlein, le songwriter, chanteur et guitariste d'H-Burns, se lance dans un très beau set salué par des slaves d'applaudissements nourris. Au menu, chansons indie folk rock & pop bien écrites (certes, c'est un peu toujours le même titre, mais comme il est très bon, hein... ), arrangements très classieux et très... Lire la suite

H-Burns : les chroniques d'albums

H-Burns : Midlife

Chronique écrite le 29/03/2019, par Pierre Andrieu

H-Burns : Midlife

La suite de "Kid We Own The Summer", l'inusable album d'H-Burns paru en 2017, arrive enfin, ça tombe bien on commençait à s'impatienter quelque peu... Le disque s'intitule "Midlife" et permet à Renaud Brustlein, le songwriter français qui se cache derrière le nom d'H-Burns depuis un certain temps déjà, de faire un "bilan de la quarantaine" en brossant une galerie de portraits (issus de sa ville, Romans-sur-Isère) qui ne se révèle pas exactement rose. C'est le moins que l'on puisse dire. Comme le disque précédent cité plus haut, "Midlife" est une éclatante réussite à écouter en boucle et à emmener impérativement en voyage, les chansons agrémentant parfaitement un trajet en voiture ou en train... On retrouve ici la belle écriture, aussi classique que classieuse, de Mister Brustlein, qui sait plus que jamais ce que c'est que de raconter des histoires en musique. L'homme a également le chic pour savoir s'entourer de musiciens, producteurs et collaborateurs de haut niveau : après Steve Albini, Rob Schnapf, Chris Bailey ou Denis Clavaizolle, le nouvel opus doit beaucoup à l'immense Stuart Staples des Tindersticks, chez qui les démos ont été faites et qui a conseillé pour l'enregistrement final le renommé studio de Peter Deimel à Angers, Black... Lire la suite

H-Burns : How Strange It Is To Be Anything At All

Chronique écrite le 22/01/2008, par Pierre Andrieu

H-Burns : How Strange It Is To Be Anything At All

Deuxième album dans la veine Dylan/Springsteen/Cohen pour le songwriter country folk H-Burns... Les chansons - ultra dépouillées et superbement intenses - écrites et interprétées par le jeune français sont autant d'armes pour lutter contre les tubes FM en forme de Kleenex utilisables une fois. La voix très marquante de H-Burns évoque les grands Bruce Springsteen et Bob Dylan, les arrangements (guitare sèche, harmonica, piano, guitare slide ... ) font également ressurgir ces deux figures tutélaires du... Lire la suite

H-Burns : Vidéo







H-Burns : écoute