Accueil Jay-Jay Johanson en concert
Vendredi 20 avril 2018 : 10678 concerts, 24950 chroniques de concert, 5210 critiques d'album.


L'électro pop mâtinée de trip hop de Jay-Jay Johanson nous entraîne au cœur d'énigmes jazz et de swings mélancoliques. Ce crooner aux allures de dandy se balade astucieusement entre jazz, trip-hop et electro, un mélange de genres qu'il maîtrise à la perfection.

Jay-Jay Johanson : vos chroniques d'albums
Site

Jay-Jay Johanson en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jay-Jay Johanson : l'historique des concerts

Sa.

17

Fév.

2018

Sa.

10

Fév.

2018

Jay-jay Johanson + 1ere Partie Theatre Municipal - Viviers (07)

Ve.

09

Fév.

2018

Jay-jay Johanson+poussin Salle Victoire 2 - St Jean de Vedas (34)

Je.

08

Fév.

2018

Jay-jay Johanson Metronum - Toulouse (31)

Sa.

16

Déc.

2017

Jay-jay Johanson (se) Botanique - Bruxelles (B)

Ve.

24

Nov.

2017

Jay-Jay Johanson Ninkasi Kao - Lyon (69)

Sa.

08

Juillet

2017

Festival Fnac Live en concert
Fnac Live 2017 : Julien Doré, Valerie June, The Horrors,Tim Dup, Frànçois And The Atlas Mountains,The Blaze, Jay-jay Johanson, Aliocha, Eddy de Pretto Etc Festival Fnac Live | Frànçois & The Atlas Mountains | Jay-Jay Johanson | Valerie June | Julien Doré | The Horrors
Place de l'hôtel de Ville - Paris (75)

Sa.

01

Avril

2017

Jay-jay Johanson: Whiskey 20 Years Le Normandy - St Lô (50)

Jay-Jay Johanson : les dernières chroniques concerts 8 avis

Jay Jay Johanson

Critique écrite le 27 novembre 2011, par Sami

Poste à Galène, Marseille 26 Novembre 2011

Jay Jay Johanson en concert

Malgré ses trois ou quatre passages à Marseille, c'est la première fois qu'il m'est donné l'occasion de voir ce bon vieux Jay Jay Johanson, fort de 8 disques dont je connais surtout les premiers. Et même par cœur pour ce qui est de "Whiskey" (1997), album qui l'a révélé avec son concept alors inédit de chansons en mode crooner sur des beats trip hop. Je ne suis visiblement pas le seul à entendre les réactions du public, sans surprise majoritairement féminin aux premiers rangs, lorsque résonnent les mesures de ces tubes crève-cœur que restent "So Tell the girls that I am back In town", "I'm Older now", "The girl I love is gone" ou encore "It hurts me so" pendant lequel il chantera en Français quelques paroles du "A l'ombre de nous" de Francis Lai, qu'il avait samplé pour ce titre. D'autres morceaux choisis de ses précédents disques apparaissent de temps à autres avec plaisir : "Believe In Us", "Milan, Madrid, Chicago, Paris", "She Doesn't Live Here Anymore" ou encore "She'S Mine But I'M Not Hers". Du dernier album "Spellbound" sorti au printemps mais seulement découvert ces jours-ci, je reconnaitrai sa reprise de M*A*S*H "Suicide is painless" et les très beaux "On the other side" et "Dilemma". Accompagné du fidèle Erik... Lire la suite

Jay-Jay Johanson

Critique écrite le 29 novembre 2011, par Jipem

Victoire 2 - Montpellier 25 novembre 2011

Jay-Jay Johanson en concert

C'est dans un silence absolu, religieux, que le crooner romantique s'est approché du micro pour nous ensorceler par son premier poème. A la fin de celui-ci seulement, les dernières notes accueillirent les applaudissements. Ainsi commença le concert de Jay-Jay Johanson dans cette salle Victoire 2, parfaite pour une telle communion. Taille raisonnable, son de qualité. D'autres chansons prirent le relais pour prolonger la magie. Tout en délicatesse, le piano d'Erik et la douce voix de JJJ nous ont fait revisiter un large éventail de leur... Lire la suite

Jay Jay Johanson

Critique écrite le 04 avril 2009, par Chlorophil

Cargo de Nuit (Arles) 3 Avril 2009

Jay Jay Johanson en concert

C'est un peu à reculons que j'allais à ce concert de Jay Jay Johanson... C'est surtout par curiosité que j'y suis allé d'ailleurs. Envie de revoir ce grand bonhomme sur scène, envie de voir ce que donnent les chansons que je n'ai pas écoutées... Quasiment toutes celles qu'il a faites depuis le décevant (trop électro, trop lisse, trop produit 80's, à mon goût) Antenna en 2002. Il y a des artistes comme ça, des artistes qu'on perd de vue. Et il y a des auditeurs comme ça (comme moi), qui après avoir adulé trois albums (les indispensables Whiskey, Tattoo et Poison entre 1997 et 2000), décrochent complètement quand l'artiste en question les déçoit. Antenna n'est pas seulement décevant d'ailleurs... Il est pour moi proche de l'album inaudible ! Voilà donc une bonne raison pour qu'en 2002, je divorce, renonce à cet amour musical et oublie un peu (trop) le Jäje tant aimé... He was mine, but (in 2002) I was not him's anymore. J'arrive donc au Cargo de Nuit avec une légère appréhension... Et puis, une scène avec deux claviers (ceux de son fidèle Erik Jansson) et un micro pour tout équipement, ça n'était pas fait pour me rassurer... Où sont les guitare et batterie dont tu t'entourais parfois autrefois Jay Jay ? Bon, pas trop de stress non plus... Lire la suite

jay jay johanson

Critique écrite le 30 janvier 2000, par moi

la vapeur à Dijon novembre 2000

c'est dla boom de bal en concert...

Jay-Jay Johanson : les chroniques d'albums

Jay-Jay Johanson : Spellbound

Chronique écrite le 27/06/2011, par Pierre Andrieu

Jay-Jay Johanson : Spellbound

Retour tout en sobriété jazz du crooner suédois Jay-Jay Johanson avec l'album Spellbound, paru chez Universal Music Jazz en mai 2011... Sur ce superbe opus, la voix de dandy androgyne du très francophile Jay-Jay - qui a eu beaucoup de succès dans notre beau pays avec ses premiers albums remplis de sensuels mini tubes électro trip hop - évite d'en faire trop pour se mettre au diapason des musiques, peu rythmées, très calmes et créées en utilisant des ingrédients triés sur le volet : guitares sèches, basses rondes, pianos légers, orgues électriques classieux, cordes vintage, trompettes en apesanteur et harmonium renversant. Avec les onze titres (dont une reprise bien foutue et... Lire la suite

Jay-Jay Johanson : The Long Term Physical Effects...

Chronique écrite le 01/02/2007, par Pierre Andrieu

Jay-Jay Johanson : The Long Term Physical Effects...

Revenu de ses "excentricités" électroniques/house, Jay-Jay Johanson, poursuit sa route - pavée de bonnes chansons superbement croonées - avec un album dans la veine de ses premiers disques, mais tenant compte des acquis engrangés au cours de sa carrière. Le Suédois mélancolico romantique (qui faisait craquer toutes les filles au siècle dernier) se lance donc cette fois-ci dans un disque ou le trip hop langoureux à la Portishead se mêle harmonieusement à l'électro pop recueillie et au jazz vintage... Même s'ils s'en contrefichent royalement, il va falloir signaler aux pseudo... Lire la suite

Jay-Jay Johanson : Antenna

Chronique écrite le 25/09/2002, par Pierre Andrieu

Jay-Jay Johanson : Antenna

Malgré son nouveau look space punk provoc, Jay-Jay Johanson risque encore de faire fondre le cœur des filles et des garçons avec ces dix nouveaux titres produits par Funkstörung, Martin Landquist et lui-même. Antenna a subi le contrecoup du revival eighties qui sévit en ce moment sur les platines du monde entier ; mais, fort heureusement, la voix langoureuse et chaude de JJJ est toujours aussi présente ! Jay-Jay se complaît un peu dans la mélancolie mais c'est comme ça qu'on l'aime, s'il hurlait "You gotta fight for your right to party" comme les... Lire la suite

Jay-Jay Johanson : Vidéo