Accueil Pascal Charrier en concert
Mercredi 15 août 2018 : 11811 concerts, 25128 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Pascal Charrier en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Pascal Charrier : l'historique des concerts

Ve.

12

Mai

2017

Gildas Etevenard en concert
Gildas Etevenard + Pascal Charrier Pascal Charrier | Gildas Etevenard
Data - Marseille (13)

Sa.

01

Oct.

2016

Duo B.Briet/ Charrier Pascal Charrier | Frédéric Bargeon-Briet
Église Haute - Banon (04)

Sa.

29

Mars

2014

Ve.

14

Mars

2014

Me.

10

Juillet

2013

Têtes de Jazz en concert
Tamisier / Charrier 4tet Têtes de Jazz | Julien Tamisier | Pascal Charrier
Hôtel Armand - Avignon (84)

Lu.

13

Mai

2013

Julien Tamisier en concert
Emilie Lesbros solo + Trio Charrier & Tamisier & Braka Julien Tamisier | Emilie Lesbros | Pascal Charrier | Braka
Café Julien - Marseille (13)

Pascal Charrier : les dernières chroniques concerts 5 avis

Jazz Sur La Ville Jour 7 : Olivier Roussel Duo + L'Exil De La Baleine

Critique écrite le 08 novembre 2012, par Mcyavell

Café Julien - Marseille 10 octobre 2012

Jazz Sur La Ville Jour 7 : Olivier Roussel Duo + L'Exil De La Baleine en concert

Qu'elle est belle cette diversité dans le programme de Jazz Sur La Ville ! Qu'elle est riche la palette que nous propose le jazz ! Olivier Roussel Duo ouvre les débats ce soir au Café Julien. Il offre un milieu sonore loin des sentiers battus. Une batterie (Fred Pasqua) et une guitare électrique (Olivier Roussel) pour tout décor. Quelques pédales aussi. Les sonorités tirent quelquefois vers le jazz, le plus souvent vers la planète rock. Et comme celle-ci connaît également une incroyable diversité... Pour ceux qui ont découvert - et a fortiori aimé - les univers de Melc, Kami Quintet ou autres Cartel Carnage, la pénétration dans celui de ce duo est plus aisée. La trame est écrite, l'inventivité fait le reste. Nous sommes aux confins des musiques expérimentales. Créer est ici le maître mot. La répétitivité pour créer l'obsession, les balais et les arpèges pour façonner une tendre beauté, les riffs et les peaux martelées pour figurer la force. Tout cela se succède de la plus naturelle des façons. Car cette obsession est belle, cette beauté est forte, cette force est obsédante. Le spectateur est inéluctablement tourmenté par cette inventivité et peut prolonger le voyage en rapportant un "Souvenir". Tel est le titre de leur... Lire la suite

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage

Critique écrite le 23 mai 2011, par Mcyavell

Café Julien - Marseille 12 mai 2011

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage  en concert

Deuxième soirée consécutive au Café Julien dans le cadre de Jazz Connection, programmation croisée entre Marseille et Paris : deux groupes de chaque ville, deux concerts chacun en deux lieux. Ils reflètent ce que peut apporter le mariage du jazz et des musiques actuelles. Mardal vous a raconté la première soirée ici. Ce soir encore, l'inventivité sera à haute dose et l'immersion dans les domaines musicaux les plus variés aura lieu. Cartel Carnage La raison de l'appellation Cartel Carnage devient limpide dès les premiers instants. Les enceintes crachent des images apocalyptiques qui font penser au divin 21st Century Schizoid Man de King Crimson. La guitare y est Frippienne, la batterie Brufordesque. La basse est plus puissante encore que celle de Greg Lake. Je ne sais si Lemmy Kilmister fait partie des références d'Alexandre Tomaszewski mais la force de sa basse est comparable. Seuls la trompette et le saxophone nous rappellent que cette soirée est organisée par le Cri du Port. Le deuxième morceau, nommé Houx Wardiougue, est davantage métallique encore. Mais nous sommes bien dans les musiques actuelles avec toutes leurs qualités, éclectisme, richesse, inventivité, relief, improvisations. La musique est bel et bien écrite... Lire la suite

Choumissa Invite Maryam Chemirani (Festival Jazz Sur La Ville)

Critique écrite le 30 octobre 2010, par Mcyavell

Le Cri du Port - Marseille 14 octobre 2010

Choumissa Invite Maryam Chemirani (Festival Jazz Sur La Ville) en concert

Jazz Sur La Ville cinquième édition jour 14. Retour au Cri du Port, poumon de ce festival. Choumissa signifie petit soleil. Nous allons le voir se lever sur des paysages méditerranéens, se coucher sur d'autres plus lointains. C'est au Moyen-Orient - évoqué par le saxophone soprano de Fred Pichot - que débute le voyage. La musique est épicée. Les saveurs sont diverses, provenant du Liban, du Maroc, de Turquie... L'oud de Pascal Charrier apporte sa pierre à l'exotisme. Il m'intrigua une partie de la soirée, persuadé que j'étais qu'il possédait 12 cordes. Mais ses clefs ne sont qu'au nombre de 11. Cinq paires de cordes plus une corde basse, solitaire. A-t-on idée ? Les percussions de Thomas Bourgeois sont insolites aussi (un zarb, un riq...). Ecrivez leur nom sur une grille de Scrabble et le zéro est assuré. L'invitée arrive. Le bateau qui nous promène sur la Mer Méditerranée aurait dû faire escale en Grêce puisque ce devait être Maria Simoglou. On sait depuis quelques jours qu'elle est remplacée par Maryam Chemirani. Dès sa première complainte, l'osmose avec le trio est parfaite. Fred Pichot étrenne un instrument à vent - qui fait probablement aussi zéro au Scrabble - puis un baryton avant de récupérer son... Lire la suite

Charlie Jazz Festival Jour 2 : David Murray 'Black Saint' Quintet + Kami Quintet & Mark Guiliana + La Fanfarine + Vrak'Trio

Critique écrite le 08 juillet 2009, par Mcyavell

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 4 juillet 2009

Charlie Jazz Festival Jour 2 : David Murray 'Black Saint' Quintet + Kami Quintet & Mark Guiliana + La Fanfarine + Vrak'Trio en concert

Deuxième jour du Charlie Jazz Festival 2009 parrainé par la Communauté du Pays d'Aix, la Municipalité de Vitrolles, la Région, le Département mais curieusement pas la DRAC, il fallait que ce soit dit. Pas assez culturel à leur goût ? Je suis un chouia en retard et Vrak'Trio se produit déjà sur la petite scène. A priori, c'est trop free pour moi mais l'association inédite flûte / tuba pique ma curiosité. D'autant qu'Etienne Lecomte déborde d'énergie. Un peu à la manière de Ian Anderson de Jethro Tull, il émet des sons avec sa bouche tout en soufflant dans son instrument. De l'autre côté de la scène, Laurent Guitton, le micro dans les entrailles de son tuba, crée une originale ambiance sonore. Ils jouent des morceaux de leur album TLS/BCN. Etienne explique que ces sigles d'aéroport correspondent aux origines de Laurent (de Toulouse) et Oriol Roca (batterie, Barcelone) et qu'il est le trait d'union entre les deux. Mais musicalement, le trait d'union est la batterie entre ces deux instruments que je n'avais jamais vus associés, le liant entre la légèreté de la flûte et l'austérité du tuba. La fin du concert est moins free et de toute beauté : la reprise d'un thème de Dave Holland, Jumping et surtout le rappel, un... Lire la suite