Accueil Stephan Eicher en concert
Dimanche 21 avril 2019 : 9564 concerts, 25453 chroniques de concert, 5249 critiques d'album.


Stephan Eicher, le chanteur d'Endelberg, nous narre en musique ses passionnants voyages musicaux entre folk, rock et chanson...

Site

Stephan Eicher : l'historique des concerts

Sa.

23

Fév.

2019

Ve.

15

Fév.

2019

Di.

10

Fév.

2019

Stephan Eicher & Traktorkestar L'eden - Espace Dollfus et Noack - Sausheim (68)

Ve.

08

Fév.

2019

Stephan Eicher L'Atelier - Luxembourg

Sa.

02

Fév.

2019

Stephan Eicher & Traktorkestar Grand Rex - Paris 2ème (75)

Je.

24

Janv.

2019

Stephan Eicher & Traktorkestar Casino Barriere - Bordeaux (33)

Sa.

19

Janv.

2019

Stephan Eicher & Traktorkestar Théâtre Sébastopol - Lille (59)

Stephan Eicher : les dernières chroniques concerts 23 avis

Stephan Eicher & Traktorkestrar

Critique écrite le 04 mars 2019, par Fred Boyer

Salle Obino à Vitrolles 23 février 2019

Stephan Eicher & Traktorkestrar en concert

1994 : Stephan Eicher, à la confluence entre le chanteur variété pour midinette et le rock indé à la française typé Mano Negra est au sommet de son succès populaire. Il enchaîne zéniths et arènes, est omniprésent sur les radios, et charrie un grand lot de légendes urbaines plus ou moins vérifiées depuis : il aurait exigé de ne pas toucher un salaire supérieur que ses musiciens, ses concerts se terminaient par des rappels interminables qui les ferait dépasser régulièrement les 4h00, il ferait suivre ses concerts par des performances "off" dans des lieux alternatifs (comme un concert au Bar de la Plaine documenté dans son double live Non ci badar, guarda e passa). Bref, le gars est au sommet de sa popularité, et personne en sait vraiment quelle orientation il va donner à la suite : variétoche à papa pour devenir le nouveau Florent Pagny, ou expérimentation à tout crin quitte à se couper du grand public. La réponse ne tardera pas : dès les premiers singles de l'album suivant 1000 Vies et Oh Ironie et leur orchestrations mi symphoniques mi électroniques, l'artiste suisse réussissait l'exploit de surprendre (et un peu décevoir) à la fois le grand public ET sa base de fans. Et pourtant... A l'instar de Eden d'Etienne Daho, son album jumeau... Lire la suite

Massive Attack, Birdy Nam Nam, Marina Kaye, Francis Cabrel, Jain, Stephan Eicher, Le Roi Angus, Tatum Rush, Alex Beaupain, The Two (Paléo Festival 2016)

Critique écrite le 12 août 2016, par Lionel Degiovanni

Nyon 21 juillet 2016

Massive Attack, Birdy Nam Nam, Marina Kaye, Francis Cabrel, Jain, Stephan Eicher, Le Roi Angus, Tatum Rush, Alex Beaupain, The Two (Paléo Festival 2016) en concert

Le Roi Angus Pour le jeudi, on démarre toujours tranquillement avec le rituel du show case et là je découvre Le Roi Angus. Les 5 musiciens, bien dans leurs baskets et très cool, balancent une musique à la rêverie fringante comme disent les Suisses. Il en ressort une sorte de douce sensation psychédélique tout en portant haut la langue française. La voix du chanteur me fait parfois un peu penser à du Etienne Daho (en un peu plus aigu certes, mais dans l'attitude) . Bref, une force calme si je peux dire. Leurs titres nous font rêver, nous amènent dans une sorte de bateau ivre ; c'est peut-être pour cela que leur premier album s'intitule " Iles essentiel". C'est une jeune pousse qu'il faut suivre ! leroiangus.com facebook.com/leroiangus Tatum Rush Pour la suite, un autre coup de cœur, Tatum Rush... A moitié Suisse à moitié Américain. Drôle de mélange me direz-vous ! Pour le côté suisse, j'avoue ne pas trop l'avoir vu. Mais pour le côté US, c'est à fond ça ! Pour définir cet artiste, comment dire... C'est un mélange entre de la musique qui évolue entre une pop de velours et une soul déstructurée. Oui, pas facile hein ? Selon le service de presse de Paléo, Tatum Rush a le même charisme qu'un... Lire la suite

Stephan Eicher (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 02 mars 2016, par Jacques 2 Chabannes

Le Silo Marseille 2 mars 1016

Stephan Eicher (Festival Avec le Temps) en concert

Deus Ex Machina/Automates Blues Toujours difficile, de chroniquer de détails ce genre de performance, de spectacle bâti sur la "découverte", la "surprise", la méconnaissance (nécessaire) de son contenu (afin que le tout fonctionne au mieux, au moment opportun). Difficile donc, de déflorer à peine, de suggérer ou survoler de légèreté, plutôt que d'exhumer, en notre époque axée avant tout sur l'Info à tout crin - vivants sous un bombardement quasi ininterrompu de News et communiqués de toutes origines et diverses natures...- puisque l'on subit de fait au quotidien le vil diktat des networks, chaines de télé en 24/24, journaux du Net, blogs "moi-moi" sur nombrils hypertrophiés, "faces-de-tweets" et zillions de photos en mode "auto" postées d'un bout à l'autre du Web (qui est bel et moche plat, oui, chacun le sait, pas besoin de passer de nouveau Galilée à la "question" pour ce faire... nope !). L'imaginaire ayant quitté la planète depuis peu sans laisser d'adresse (n'en faites pas cas, n'en parlez pas, la religion UNIQUE est de retour au premier plan afin de pallier à cette handicapante désertion, accompagnée de son frère de lait l'obscurantisme) il serait de bon ton (mais de piètre forme) de résumer le tout d'une salve de "sympa... Lire la suite

Stephan Eicher

Critique écrite le 19 février 2013, par Ysabel

Usine - Istres 05 Février 2013

Stephan Eicher en concert

Un véritable mur de vielles enceintes au milieu desquelles, si l'on regarde bien, se trouve une petite maison d'oiseaux. Des lampes tempête suspendues. Des instruments de partout. Une ambiance à la fois chaude et impressionnante. Des consignes photos draconiennes et une Usine bien remplie ... Voilà ce qui nous attendait ce soir pour ce concert de Stephan Eicher. Seconde fois que je le vois sur scène. Mais la première était plus que particulière, puisqu'il la partageait avec Philippe Djian ... Juste mon écrivain préféré ! J'avais aimé. Beaucoup aimé même et là j'attends d'en apprendre plus sur cet artiste qui m'a toujours semblé atypique : Drôle de voix. Drôle d'homme. Drôle de répertoire ... Je suis prête à en découvrir plus. Petit message anti Smartphone très humoristique, façon annonce TGV (j'ai trouvé ça plutôt drôle). Puis les lumières qui baissent tout doucement, ce qui attise l'envie du public. Avec même un "Aller Stephan ... Booouuuge !!" Le choc des cultures sans doute :P !! Il arrive enfin sur scène, dans un costume hyper classe, comme d'habitude, avec ses faux airs de D'Artagnan et sa cravate à poids juste ce qu'il faut de décalée. Envoie un disque sur la vielle platine en place. Puis il s'installe au piano, simplement... Lire la suite

Stephan Eicher : Vidéo

Stephan Eicher : écoute