Accueil Vincent Delerm en concert
Vendredi 24 novembre 2017 : 11641 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


En mettant en musique les états d'âmes d'un trentenaire, Vincent Delerm a su toucher un très large public. Grâce à une scénographie astucieuse, ses concerts ressemblent de plus en plus à des spectacles de musichall, aux allures de cinéma d'antan. En tournée en 2011 et 2012... A lire, une interview de Vincent Delerm datant de 2003... www.facebook.com/pages/Vincent-Delerm
Chanson. Poésie sur les états d'âmes d'un trentenaire bourgeois parisien.

Vincent Delerm : vos chroniques d'albums
Site

Vincent Delerm : tous les concerts

Vincent Delerm : l'historique des concerts

Je.

16

Nov.

2017

Ma.

14

Nov.

2017

Je.

09

Nov.

2017

Me.

25

Oct.

2017

Di.

15

Oct.

2017

Sa.

14

Oct.

2017

Ma.

03

Oct.

2017

Vincent Delerm Odyssud - Blagnac (31)

Vincent Delerm : les dernières chroniques concerts 16 avis

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps)

Critique écrite le 08 mars 2017, par Fred Boyer

Théatre du Gymnase - Marseille 7 Mars 2017

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps) en concert

En tant qu'abonné de longue date à Télérama, nous ne pouvions pas, quelques semaines après le concert de Benjamin Biolay, résister à l'appel du cliché, et ne pas aller voir Vincent Delerm. D'autant que j'en gardais un excellent souvenir après l'avoir vu il y a une douzaine d'années, et que j'essayais depuis de retourner le voir, sans succès, nos agendas personnels n'arrivant plus à se synchroniser Vincent et moi. C'est donc plein d'espoir que nous nous rendons ce soir au Théâtre du Gymnase pour ce spectacle. Habitués aux salles de concerts "traditionnelles", l'arrivée dans ce beau théâtre nous procure comme à chaque fois un petit moment de sidération. Cet écrin magnifique, à la fois intimiste par sa jauge et grandiose par sa décorations nous place d'emblée dans de bonnes dispositions, et nous installe dans l'idée que ce que nous allons voir ce soir ne peut se résumer à un simple concert. En guise d'amuse bouche, la soirée commence par un petit récital à la mandoline donné par de jeunes élèves du conservatoire. Très beau moment, c'est agréable de voir des petits mioches lancés dans une activité qui peut sembler aussi anachronique, et s'y coller sérieusement. Arrive ensuite la véritable première partie : Adrien Soleiman.... Lire la suite

Vincent Delerm

Critique écrite le 11 août 2009, par missaquitaine

Bataclan, Paris 11e 4 juillet 2009

Vincent Delerm en concert

Extraordinaire concert de Vincent Delerm au Bataclan, à Paris !!! quel spectacle ! Comme toujours avec Monsieur Delerm, le public parisien a eu droit à de la poésie, à des textes magnifiques, à de superbes musiciens, à une très belle voix et à de l'humour... Bref, il a eu droit à un concert hors normes ! Je suis fan de... Lire la suite

Vincent Delerm

Critique écrite le 18 novembre 2004, par Pirlouiiiit

Opéra de Marseille 17 novembre 2004

Vincent Delerm en concert

Ce soir je découvrais pour la première fois cet artiste dont le Dazuntski (pourtant plutôt fan de pop anglaise) me vantait le talent depuis si longtemps. J'arrive avec une certaine excitation, mais méfiance dans le cadre exceptionnel de l'opéra de Marseille, très peu utilisé pour les chanteurs pop ou variété (Renaud y avait joué il y a quelques années). J'avais jusqu'à présent réussi a échappé (de façon tout à fait involontaire) au moindre morceau de Vincent Delerm, je ne connais donc aucun de ses morceaux, ni même le son de sa voix. Les gens s'installent dans l'opéra, qui se remplit progressivement ... en bande son l'ami Albin de la Simone et ses Piranhas nous font patienter, pendant que les raleurs se font replacer à de meilleurs sièges ("ça fait 25 ans que je viens ! je n'ai jamais vu ça ! j'exige que vous me replaciez et que vous me remboursiez ! sinon je vais écrire au maire moi !" ... et ça marche en plus ...), que ceux qui se sont fait tous beaux pour l'occas' mettent un temps fou à regagner leur place, et ceux qui sont venus tout seul scrutent la foule s'amusant a reconnaitre des gens ... Puis a 9h une voix se fait entendre ... on reconnait les accents Bourvilesques de François Morel. J'ai d'abord cru qu'il... Lire la suite

Vincent Delerm + Marc Gauvin

Critique écrite le 16 mai 2009, par prune

les Arcs Queven 15 mai 2009

Vincent Delerm + Marc Gauvin en concert

Vincent Delerm a beaucoup de talent, ce n'est pas une nouvelle. Le spectacle que j'ai vu ce soir m'a enchantée : son univers personnel qui est en partie lié avec le cinéma français des années 50 s'offre à nous de façon inattendue, prodigieusement inventive. Et toujours, les... Lire la suite

Vincent Delerm : les chroniques d'albums

Vincent Delerm / P. von Poehl : Les Piqûres D'araignée

Chronique écrite le 28/11/2006, par Philippe

Vincent Delerm / P. von Poehl : Les Piqûres D'araignée

Il faut bien le constater, le monde est plein de gens qui n'aiment pas Vincent Delerm, et généralement pour de mauvaises raisons (en gros, sa tronche, sa voix et son boboïsme revendiqué). Une autre façon de le définir serait pourtant d'appuyer sur son côté songwriter délicat et généralement très inspiré, aux mélodies pianistiques classieuses, à la voix et à l'élégance snob presque gainsbourgienne, autrement dit, de l'aimer ! C'est mon cas depuis que je l'ai vu sur scène (où il est plutôt excellent), depuis que certaines de ses chansons m'ont mis les larmes aux yeux de rire ou d'émotion... C'est aussi le cas de ceux qui ont chroniqué ses albums précédents ici où là ! Bref on est ici entre Delermo-compatibles, alors parlons donc de son nouvel opus ! Après deux beaux albums très, trop semblables, Vincent Delerm a eu la bonne idée d'apporter quelques changements : manifestement il a fini par prendre des cours de chant ! Ca ne lui fait pas de mal de s'appliquer un... Lire la suite

Vincent Delerm : Les Pelouses De Kensington

Chronique écrite le 28/02/2005, par Pierre Andrieu

Vincent Delerm : Les Pelouses De Kensington

Chez les rockers, il est de bon ton de faire de l'humour à propos de Vincent Delerm, de sa voix, de ses textes et de la tonalité mélancolique de son travail. Pourtant, à quelques exceptions près, les chansons signées par ce jeune homme ne portant ni Converse, ni blouson en cuir (quelle honte !) sont bien écrites, émouvantes et/ou drôles. Les pelouses de Kensington - un dvd principalement destiné aux fans - permet de retracer l'enregistrement du dernier album. On découvre y Vincent Delerm en compagnie de sa garde rapprochée (le producteur Cyrille Wambergue, l'ingénieur du son Dominique Ledudal... ) lors des séances de Kensington square au studio Gang à Paris. Sur les murs, les disques d'or des regrettables Michel Berger (que Delerm apprécie, personne n'est parfait), Johnny Hallyday et - comble du comble - de la comédie musicale de sinistre mémoire, Starmania... Grâce au film de Bruno Sevaistre, on peut suivre les séances d'enregistrement des voix et du piano, mais aussi de la basse (très anglaise), de... Lire la suite

Vincent Delerm : Kensington Square

Chronique écrite le 27/12/2004, par L.

Vincent Delerm : Kensington Square

Après deux ans d'absence Vincent Delerm revient au meilleur de sa forme musicale et nous refait découvrir la chanson française composée et interprétée sans pareil . Tout les accords qu'ils soient mélodiques ou textuels sont en parfaites symbioses, portant au sommet l'oeuvre... Lire la suite

Vincent Delerm : KENSINGTON SQUARE

Chronique écrite le 06/04/2004, par Pierre Andrieu

Vincent Delerm : KENSINGTON SQUARE

Pour donner une suite à un premier album éponyme - toujours agréable à écouter en faisant des miettes de savane sur un canapé en velours - et à un dvd live enthousiasmant - Un soir boulevard Voltaire -, Vincent Delerm fait paraître aujourd'hui son deuxième opus enregistré au studio Gang à Paris avec Cyrille Wambergue aux arrangements et à la réalisation, voilà... Si Les filles de 1973 ont trente ans, Vincent Delerm - né à Evreux le 31 août 1976 - est entré cet été dans sa 29ème année. Comme toutes les personnes qui approchent de la trentaine, il est donc toujours un peu nostalgique de ses années collège/lycée/fac et cela transparaît dans ses textes, c'est normal... mais un peu convenu. Fan de The Divine Comedy, The Cure et Michel Berger (!) à cette époque là, Delerm fils n'oublie pas de porter un regard amusé - et souvent amusant - sur sa jeunesse, heureusement ! Dans ses nouvelles chansons, le jeune songwriter made in France continue à raconter dans le détail ses histoires entre rires et larmes, avec une voix parfois discutable. Il n'a toujours pas pris de cours de chant avec Armande Altaï, tant mieux. Bien sûr, on grince bien un peu des dents devant cette redite... Lire la suite