Accueil Chronique de concert Le Détail + Malin + Deadwood
Dimanche 18 février 2018 : 12108 concerts, 24862 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Chronique de Concert

Le Détail + Malin + Deadwood

Le Détail + Malin + Deadwood en concert

Le Poste à Galène, Marseille 29 septembre 2016

Critique écrite le par

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Réjouissant plateau de rock punchy au Poste à Galène, ce jeudi soir. Si on prend d'abord peur en voyant la faible affluence, tout rentrera dans l'ordre au moment où la musique commencera. Au moins, on aura eu le temps de papoter avec plein de gens, le groupe Deadwood y compris (curieusement, ces jeunes gens nous aiment bien, après nos quelque chroniques "à peine" enthousiastes sur le présent site...). Au final l'affluence sera suffisante pour faire du bruit et remplir la salle d'en bas, et c'est bien l'essentiel. Et moi, je devrai compléter une de mes maximes les plus sacrées, la règne numberouane du snobisme rock : "le T-shirt du groupe du jour, jamais ne porteras !" par un appendice : "...sauf si le groupe l'a offert, rien qu'à toi !"

Le Détail by Pirlouiiiit 29092016

Pour ouvrir le bal, voici le trio Le Détail, dont j'ai seulement aperçu les sommets de tête à la Rue du Rock (et en plus, en croyant que c'était Mon Vier... bref). C'est donc du rock français, un genre assez old school et plus trop pratiqué qu'on a pourtant beaucoup aimé, ici avec de belles guitares & basse et gros amplis sur scène (ça sonne !) ; Le groupe a des textes engagés et d'après ce qu'on en a compris, pas bêtes (Lachez, Lachez !).

Le Détail by Pirlouiiiit 29092016

Le chanteur a une diction qui peut rappeler un Reuno, d'autant que le son du groupe flirte par moments avec celui de Lofofora (en un peu moins hargneux, quand même, mais avec une touche metal indéniable dans la guitare). Quelques titres sont un peu trop étirés en dialogues de cordes mais dans l'ensemble c'est sympa et ils font plaisir à voir à la fin du concert, manifestement ravis et un peu émus d'avoir foulé une scène locale quand même assez mythique (hé ! les Black Keys ont commencé leur carrière météorique ici... entre beaucoup d'autres !)

Malin by Pirlouiiiit 29092016

Vient/viennent ensuite Les/Le Malin, groupe emmené depuis le début (4 albums, quand même !) par un petit blondinet assez dingue mais fort sympathique (on a blagué à la Rue du Rock, où ils ont déjà joué eux aussi), qui a fait pas mal de changements de personnel jusqu'à atteindre son idéal : un trio pétaradant de rock qu'on pourrait qualifier de joyeusement crétin et décalé : "Regarde ! Tu vois ?! Tu vois pas ?!" "Tout le Monde s'en fout" etc etc.

Malin by Pirlouiiiit 29092016

Texte rigolos donc, c'est leur force et leur faiblesse... Par moments on a du mal à vraiment cerner le projet ("entre Roch Voisine et Slayer" selon leur bandcamp...) et heureusement, il y a aussi des titres qui déboitent (Baby Baby, rock'n'roll furibard et sale, super !), même si les sauts latéraux et les simagrées marrantes du chanteur peuvent, là encore, semer le trouble.

Malin by Pirlouiiiit 29092016

Je n'aime pas tout mais il y a du très bon et surtout, une originalité indéniable chez ce type capable d'écrire sur les Bourrelets de sauvetage ou de parodier (non, plutôt de the-texas-chainsaw-massacrer !), en parfaite harmonie avec les deux autres tarés qui l'accompagnent à la batterie et à la basse, un Gigi, l'Amoroso qui ne leur a rien fait (ou du moins, rien de plus qu'à nous !). A ce stade on ne s'étonne plus que le foufou Fabien finisse en crowdsurfing après avoir hurlé comme une bête, et que le trio sorte au son de Tout Doucement... L'univers de Katerine n'est pas loin, et on a besoin aussi de gens qui s'amusent sans retenue sur scène, quitte à nous égarer en route, alors bravo à "Pabien Malin" et surtout : no explain, no complain !

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Sur ces entrefaites j'ai donc appris pas mal de choses sur les Deadwood dont deux assez cruciales : ils ont joué et survécu au Sud Side, devant 2000 bikers tatoués d'une part ; Violette travaille sa voix au whisky et à la clope d'autre part (il n'y a que comme ça qu'on développe un timbre aussi rauque et sexy, c'est un fait... devinez qui applique ce même régime, et qui boit du thé vert, entre Marianne Faifhfull et Jane Birkin ?).

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Mr Deadwood attaque donc seul par quelques titres, et l'on sait déjà par expérience qu'il occupe une scène sans problème, avec son blues électro-cradingue d'enfer (Death Chant), sa voix amochée et poignante, ses ribambelles de pédales et ordinateur d'effets, son expression hallucinée de chanteur possédé... qui aboie comme un damné, lui aussi (décidément, ça gueule, ce soir !), nous entraînant dans une transe tribale à sa suite, lui et sa gratte déglinguée... Running through the woods, le bois mort ici, c'est celui des petites statuettes de Blair Witch, bien sûr...

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Mais ce qu'on sait déjà aussi c'est que Deadwood prend toute son ampleur quand il est deux sur scène, rejoint par sa chanteuse en robe rouge, armée de sa boite à tonnerre et de son squelette d'oiseau habituels, de ses petites danses vaudou et ses mimiques outrancières, elle aussi habitée par sa musique... D'entrée, ils nous envoient ce titre badalamentien fascinant (qu'ils m'ont promis d'enregistrer bientôt sur disque !), où la voix de madame s'enveloppe dans des violons imaginaires - je pense à Shirley Bassey et à Tom Waits à chaque fois !

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Et rapidement une fureur contagieuse les/nous gagne, leurs titres se font plus toxiques, plus vénères, plus trippants et viscéraux encore que dans notre souvenir. On envie les personnes qui les découvrent ce soir (même s'il y en a de moins en moins dans la salle, et tant mieux !), on se morfond que ce duo infernal n'ait qu'une adresse de squat à Marseille (trop peu pour Phocea Rocks, hélas...), mais on se sent prêt à plaider leur cause devant le diable lui-même, voire devant le Président & Leader Bien-Aimé de l'association...

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Il n'y à qu'à contempler mes notes, définitivement illisibles ou incohérentes à ce stade ("ils piaillent comme de vieux corbacks maléfiques" - sic...), pour voir que j'étais manifestement parti ailleurs en leur compagnie ("blues électroïde chaotique = climax !" - des fois je me fais presque peur). Le public, au final d'une bonne centaine, se perd avec délices dans leur univers gothique où le zombie de Robert Johnson (ou de Hasil Adkins ?) fait sonner sa guitare sur les boucles électroniques de John Carpenter (ou de Giorgio Moroder ?).

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Une belle heure dans leur train-fantôme rock'n'roll à donf, blues from the crypt, songs the lord taught us, le tout secoué à la gégène d'une boite à rythme qui a manifestement passé 20 ans dans les mains d'un teufeur (bon, c'est un ordi mais quand même), c'est pile ce qu'il nous fallait pour conclure idéalement cette belle soirée. Eux aussi auraient pu finir en slam, mais nous gratifient à la place d'un rappel triomphant et déchaîné...

Deadwood by Pirlouiiiit 29092016

Rhâââ... Merci aux trois groupes, tous dignes d'intérêt et très différents, et aux courageux organisateurs/trices de l'asso' "Ca Va Passer" (à qui on doit déjà plusieurs autres belles dates), et à bientôt !

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
Deadwood by Pirlouiiiit 29092016 - 893


Deadwood : les dernières chroniques concerts

Deadwood-Malin-Le Détail en concert

Deadwood-Malin-Le Détail par Phil2guy
Le Poste à Galène - Marseille, le 29/09/2016
Direction le Poste à Galène ce soir pour un plateau rock avec deux groupes phocéens, Le Détail et Malin et le duo franco belge Deadwood. J'arrive au milieu du concert de Le... La suite

Deadwood + Conger! Conger! en concert

Deadwood + Conger! Conger! par Philippe
La Meson, Marseille, le 18/12/2015
Alors moi qui fus à ces deux concerts, je pense pouvoir en parler, et même pas à jeun, et même complètement saoûl s'il le faut (NdPh chronique commencée en rentrant le soir, d'où... La suite

Deadwood (acte II) + C is for Noir en concert

Deadwood (acte II) + C is for Noir par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/12/2015
Holy shit. Tremblez chroniqueurs, Odliz est de retour dans la place... Plus moyen de chroniquer tranquillement, le week-end ou une semaine entière étant passée : c'est que la... La suite

Deadwood (acte I) en concert

Deadwood (acte I) par odliz
Lollipop Music Store, Marseille, le 11/12/2015
Préparés pour la pop folk de Yann Cleary , bousculés par l'annonce de Keith Richards Overdose au remplacement, c'est finalement le lonesome Deadwood que l'on découvre en... La suite

MaLin : les dernières chroniques concerts

Deadwood-Malin-Le Détail en concert

Deadwood-Malin-Le Détail par Phil2guy
Le Poste à Galène - Marseille, le 29/09/2016
Direction le Poste à Galène ce soir pour un plateau rock avec deux groupes phocéens, Le Détail et Malin et le duo franco belge Deadwood. J'arrive au milieu du concert de Le... La suite

Malin en concert

Malin par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 15/01/2016
Malin, déjà connu de Phocéa Rocks, fait un rock authentiquement crétin (paroles et musique !) et très, mais vraiment très bruyant, amusant au moins le temps de quelques chansons.... La suite

David Lafore + Pabien Malin en concert

David Lafore + Pabien Malin par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 10/10/2015
Je regrette vraiment de ne pas avoir trouvé le temps de faire cette chronique de concert plus tôt. A chaud j'aurais à coup sûr été dithyrambique et surtout je me serais souvenu... La suite

Rue du Rock #2 (Festival Phocea Rocks) : Mr Thousand & Ramirez + No Country + La Serenade + La Coupure + Lee Zeirjick + Binaire + Hush Hush + Malin + Mutacion Nacion + Devilish Piranhas + Super Payots 3000 + Onkalo + Big Fat Papa'z + Jim Younger's Spirit + the Laurie Strode's Brothers  en concert

Rue du Rock #2 (Festival Phocea Rocks) : Mr Thousand & Ramirez + No Country + La Serenade + La Coupure + Lee Zeirjick + Binaire + Hush Hush + Malin + Mutacion Nacion + Devilish Piranhas + Super Payots 3000 + Onkalo + Big Fat Papa'z + Jim Younger's Spirit + the Laurie Strode's Brothers par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 20/09/2014
En ce samedi 20 septembre 2014, avait lieu rue Consolat la deuxième édition de la Rue du Rock à savoir 15 groupes qui se succèdent entre 16h et 20h sur 5 lieux assez proches les... La suite

Le Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

Wilko & Ndy + Africa Twin + Andreas + Bone (Inouis 2018) en concert

Wilko & Ndy + Africa Twin + Andreas + Bone (Inouis 2018) par Sami
Poste A Galène, Marseille, le 25/01/2018
Comme chaque début d'année les Auditions Paca/Corse propose sur deux soirs d'écouter des artistes de la région, avec la clé pour l'un d'entre eux de jouer au Printemps De... La suite

La Kamba en concert

La Kamba par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 06/10/2017
Dernière chronique d'une longue soirée qui a donc eu lieu il y a maintenant 3 semaines. Longue soirée qui avait commencé avec le concert de Stoo Odom's Odomiseurs à la Casa... La suite

The Bootleggers - Franka (Cops&Robbers) - Leeroy Stanner (Wild Child) - Nitrate. en concert

The Bootleggers - Franka (Cops&Robbers) - Leeroy Stanner (Wild Child) - Nitrate. par g
Marseille, le Poste à Galène, le 29/09/2017
LA (BONNE) NOSTALGIE CAMARADE. Tout a commencé avec le livre de Robert "Rock" Rossi (sorti en mai, tout frais donc). Le co-fondateur et co-leader de Quartiers Nord a eu l'idée... La suite

Page Hamilton + Rescue Rangers en concert

Page Hamilton + Rescue Rangers par Pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 06/06/2017
Mais c'est que j'ai une chronique de concert en retard depuis un moment moi ! A vrai dire je comptais profiter d'un déplacement en train à Tours pour la faire mais je n'ai eu le... La suite