Accueil Chronique de concert Les Fils de Teuphu + le Pompier Poney Club
Lundi 20 août 2018 : 11636 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Fils de Teuphu + le Pompier Poney Club

Les Fils de Teuphu + le Pompier Poney Club en concert

Espace Julien, Marseille 12 novembre 2016

Critique écrite le par

Les Fils de Teuphu by Pirlouiiiit 12112016

Ce samedi soir encore il n'y avait que l'embarras du choix ... Le mien portera donc sur ce qui se passe ce soir à l'Espace Julien et à l'Asile 404 ; les deux salles sont assez proches et je pourrai sans doute faire le yoyo entre les deux. Dans la première je veux y voir le grand retour des Fils de Teuphu (que je n'ai jamais vus) accompagné du fameux Pompier Poney Club (jamais vu non plus), et dans la seconde retourner voir Moon Ra dont j'avais raté le très joli concert au Poste à Galène. Je commence par l'Asile mais voyant que les musiciens sont attablés au mexicain à côté du Molotov je file à l'Espace Julien. Lorsque je rentre dans la grande salle c'est déjà la folie sur scène et dans la salle.

Le Pompier Poney Club by Pirlouiiiit 12112016

Le public est accroupis par terre (décidément c'est un truc du coin ! Massilia à toujours fait ça, Deluxe a repris l'idée, ...) et ne tarde pas à bondir. Sur scène ils sont ... très nombreux, habillés dans des tenues noir et blanc assez excentriques. Je renonce à essayer de les compter car il y en a partout et ils bougent pas mal. Il y a des percus (sur leur site il est question de Erik, Eboulet, MicroP, WeshGros) des soubassophones (sur leur site il est question de MacroP et Rature), des tubas (sur leur site il est question de Harold, Poulain, Croucroute, Cac, Cyborg), des trombones (sur leur site il est question de Creutz,Maya, PasMayo, Fayot, Maman), des trompettes (sur leur site il est question de 3T, Duch, Suça, ChériSM), des sax ténors (sur leur site il est question de Matteo et Mamie Moul'), des altos (sur leur site il est question de Bisou, La débile, Prune, et Giclette)

Le Pompier Poney Club by Pirlouiiiit 12112016

Rien que le listing est impressionnant. Je suis d'ailleurs assez étonné de ne reconnaître que 2 personnes : Maman de la Krorale, Sam de Johnny Marre. Bref sur scène c'est le bazar, la plupart joue mais certains en profite pour filmer. Wesh Gros sort sa tête de cheval (peut être devrais je dire de Poney), ça danse, ça se traque, ça se frotte, ça commence même à se déshabiller (les filles qui ne jouent pas commencent à tirer sur les vêtements des garçons qui jouent et font semblant de les en empêcher) ... Certains descendent dans le public pour danser et faire danser, et puis un peu plus, avec leurs instruments qu'ils font d'ailleurs tournoyer dans les airs. Je chope d'ailleurs de justesse une fille un peu trop alcoolisée qui reculait vers eux sans se rendre compte qu'elle allait se faire écraser la tête qui sur le coup a cru que je lui proposait de danser ...

Le Pompier Poney Club by Pirlouiiiit 12112016

C'est un peu la foire mais juste ce qu'il faut. Un peu moins carré que d'autres fanfares comme le Funiculaire Orkestra (sorte de compile de la plupart des fanfares du coin) and co, mais d'un autre côté ils sont tellement plus nombreux que c'est même étonnant que ce soit aussi harmonieux. Impossible de me souvenir ce qu'ils ont joué (je n'ai pris aucune note) mais il y avait des classiques dedans (genre Mickael Jackson et L'amour à la plage) ! Entre les morceaux ils en profiteront pour nous annoncer qu'en 2017 ils organiseront le concours international des fanfares 2017 (puisqu'ils ont gagné l'édition de 2016). Qu'on se tienne prêts ! Ayant reçu un peu plus tôt un message m'indiquant que le concert de Moon Ra avait fini par commencé je m'éclipserai.

Les Fils de Teuphu by Pirlouiiiit 12112016

Là bas j'aurai la chance de tombé sur Prakash (je vous renvoie donc vers sa chronique). A mon retour la scène me paraît presque vide. Pourtant ils sont quand même 6 à savoir Jean-louis Cianci perché sur sa mini estrade au (tour à tour) Sousaphone, Contrebasse, et Basse, Nicolas Petit perché sur la deuxième mini estrade à la batterie, Rodolphe Sallès à la trompette sur l'aile gauche, Cyril Dufay au banjo et à la guitare sur l'aile droite et au centre Manu Parent au saxophone baryton et François Martin au trombone basse. Et ils occupent plutôt bien l'espace.

les Fils de Teuphu by Pirlouiiiit 12112016

En les regardant et en les écoutant j'éprouve une certaine nostalgie, ou disons du moins que ça me renvoie un paquet d'années en arrière. A l'époque où j'habitais à Cachan et où j'avais eu la chance de voir un des derniers concerts de Raymonde et les Blancs Becs (au Festival de Marne). L'époque du rock alternatif, des groupes de ska et du label Small Axe ; même si j'ai bien conscience que certains ont rejoint l'équipe plus récemment j'ai l'impression d'avoir des survivants en face de moi. Un groupe qui contrairement à ses copains de jeu de l'époque (VRPs et autres Maximum Kouette) a survécu ou est revenu ; et qui n'a rien perdu de cette énergie communicative ou de ce plaisir à être sur scène.

ND72_100_7214

D'un autre côté ce qui était festif à l'époque l'est toujours aujourd'hui. Ska, musique des Balkans (pour faire simple) ... Très instrumental mais avec des textes aussi comme ce chèque en bois qui me ramène d'un coup à Marseille. Et puis ce qui devait arriva, le Pompier Poney Club est progressivement invité à se joindre à eux ... la scène se rempli et puis en voilà une qui arrive légèrement dévêtue et tout d'un coup tout s'emballe. Je ne sais pas si ils jouaient déjà le morceau ou si c'est venu après, mais voilà que l'instant d'après tous les mecs sur scène sont a poil en train de chanter "Awalpéééé ! Awalapé ! Awalpéééé toute l'année!".

Les Fils de Teuphu by Pirlouiiiit 12112016

Du Pompier Poney Club et des Fils de Teuphu. Ceux qui ont un cuivre se cachent momentanément les parties les plus intimes mais pas lorsqu'ils jouent. Les filles plus pudique n'enlèvent que la moitié et tourent le dos au public ... et plus surprenant encore ça se répand dans le public : c'est en effet la première fois (sur les 4100 groupes que j'ai en concerts jusqu'à ce jour) que je vois autant de gens à poil sur scène et surtout dans le public. Et ce dans une ambiance très familial. Après ce climax le groupe se débrouillera quand même pour continuer son set qui n'était visiblement pas fini.

ND72_100_7256

Et c'est donc à moitié à poil, sur une scène couvert de (sous) vêtements qu'ils continueront, avec quelques apparitions / participations de quelques membres du PPC. Super énergie, des sourires jusqu'aux oreilles, un public vraiment chaud et réactif. L'occasion d'écouter quelques titres supplémentaires tirés de leur très beau Camping Sauvage ou La Schnek ... Bref un super concert qui me redonnera de l'énergie ! D'ailleurs à la fin le public en avait tellement encore qu'on continuera à voir des slams alors que la lumière était revenue. Si bien que du coup le Pompier Poney Club presque au complet remontera sur scène pour un final acoustique à l'image du concert : foutraque, spontané et on ne peut plus entrainant !

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici


Bonus video :

Les Fils de Teuphu by Pirlouiiiit 12112016 - 751

Fils de Teuhpu : les dernières chroniques concerts

JMPZ + Diva Planet + Les Fils de Teuhpu par Goapz
Espace Guy Mocquet, La Garde, le 05/08/2005
C'est assez content que je me rends à cette nouvelle édition du Kality Street, organisé par le 83éme parallèle, association varoise qui se bouge pour offrir aux varois un temps soit peu de bonne musique pas trop chère en cette saison estivale... Après un détour par Saint Mandrier pour rencontrer l'auteur Bernard Werber, me voilà dans les bouchons... La suite

Saje, Mass Hysteria, Les Fils de Teuhpu par enhanfrer
Ecole Centrale de Lyon, le 29/11/2003
Arrivée au l'Ecole Centrale de Lyon ; au milieu des costumes-cravates et costumes-Rio de Janeiro. A la recherche de la salle de concert, passage à travers differents bars à thèmes et stands de jeu. Ca sent la grosse Ecole. Sur le chemin de la salle de concert, on nous propose des bières "pô chères". Arrivée dans le gymnase déguisé pour l'occasion... La suite

Les Amis d'ta Femme + Les Fils de Teuhpuh par boris goudounov
Bataclan, Paris, le 28/09/2002
Une boucherie de bonheur. Et c'est pas peu dire ! La suite

Les Fils De Teuhpu par Kurt
New Morning, Paris, le 19/04/2002
Dommage que l'on puisse pas mettre 6 étoiles, parce que là vraiment c'est un truc de fou !!! Ce concerts est le meileur que j'ai fait en 4 ans de concerts intensifs. La soirée a d'abord commencée par "les amis de ta femme" qui ont mis directement le ton de la soirée qui s'annoncait. Avec leurs paroles et l'ambience, c'étais vraiment pas mal... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Hollie Cook + Toko Blaze en concert

Hollie Cook + Toko Blaze par Sami
Espace Julien, Marseille, le 19/04/2018
Après le concert de la légende Ken Boothe il y a deux semaines, les amateurs de reggae (mais pas seulement) sont aux anges avec la relève, avec la venue de Hollie Cook encore une... La suite

La Cumbia Chicharra en concert

La Cumbia Chicharra par pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 17/04/2018
Allez en ce mardi soir on va faire comme si c'était vendredi. Après avoir récupéré Alice à la crèche et les 2 autres à l'école nous ne faisons qu'une mini halte à la maison pour... La suite

Ken Boothe + Andy Mittoo and the Groovemakers en concert

Ken Boothe + Andy Mittoo and the Groovemakers par jorma
Espace Julien, Marseille, le 08/04/2018
Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas vu l'Espace Julien aussi blindé. Complet même, transpirant, enfumé et moite. Skinheads (un peu), reggae boys (quelques uns), ou sans... La suite

Arthur H + Octave Noire (Festival Avec le Temps 2018) en concert

Arthur H + Octave Noire (Festival Avec le Temps 2018) par Lb Photographie
Espace Jullien, Marseille, le 22/03/2018
Cette année, le Festival "Avec le temps" fête ses 20 ans et ça se voit. Des talents émergents, des découvertes récentes, des "valeurs sûres" de la chanson française, une... La suite