Accueil Chronique de concert Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival)
Vendredi 16 novembre 2018 : 12512 concerts, 25245 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

Chronique de Concert

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival)

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints  (Baco Reggae Festival) en concert

Le Zénith - Paris 27 octobre 2018

Critique écrite le par



Le label indépendant Baco Records a réuni quelques-uns de ses meilleurs artistes le 27 octobre au Zénith de Paris :Danakil, Groundation, Protoje, The Skints, Nattali Rize et Pierre Nesta, qui nous ont fait vivre l'évènement reggae de la rentrée. ConcertandCo est heureux de vous raconter cette formidable journée...


The Skints 18h-18h50

On se souvient encore de leur tonitruant concert donné un soir de mars 2015 à la Maroquinerie à Paris car on avait pris tout simplement un pied fou ce soir-là. Les Londoniens proposent un subtil carrefour qui mélange le retro-dancehall, le ska-motown, le punk-rock et bien entendu le reggae. Le seul qui ne chante pas dans le groupe est le bassiste, les trois autres musiciens disposent tous d'un grain de voix différent et apportent chacun une saveur délicieuse et complémentaire. Alors qu'un 4ème album est en préparation, The Skints sont venus faire la fête à leur label Baco Records. Cette fois-ci, on a été moins séduit pour plusieurs raisons. On a trouvé que la scène du Zénith était un peu trop grande pour eux et que leur style et leur énergie s'adaptent plus aux ambiances club et petites salles de concert, telle la Maroquinerie et ses 500 places. De plus, on les a trouvés un peu en dedans mais il est vrai que le public venu essentiellement pour les groupes suivants était plutôt endormi à ce moment-là de la journée. Joshua Waters Rudge, le guitariste/chanteur a posé la question de savoir qui les avait déjà vu en live et on fut peu nombreux à lever le bras pour répondre par l'affirmatif. On espère que leur prochain album sera du même acabit que leur excellent et précédent disque "FM". Même si on a été un peu déçu ce soir, c'est évident qu'on sera ravi de les retrouver sur scène dans quelques mois car habituellement en live, ils sont tout simplement géniaux.


Protoje 19h15-20h15

Tout comme the Skints, on avait adoré le show de Protoje offert en mai 2015 au Divan du Monde. Le chanteur originaire de Jamaïque nous avait fait passer avec son backing-band the Indiggnation un moment délicieux et rempli de good vibes. Contrairement à the Skints, Protoje a tout explosé ce soir. Certes le public était plus réveillé et motivé mais le chanteur est aussi impressionnant sur une petite scène que sur une grande. En pleine tournée européenne pour défendre son 4ème album sorti cette année "A Matter of Time", on l'a trouvé particulièrement en forme durant cette heure de concert.



Celui que l'on présente comme le fer de lance de la génération surnommée "Reggae Revival" nous a donné une pêche d'enfer.< b>Oje Ken Ollivierre dit Protoje est un sacré performeur car il s'est dynamisé une scène à la perfection. Le public est chaud bouillant, des milliers de bras se lèvent et se balancent de gauche à droite. On ne verra pas l'heure passer et malheureusement, la prestation de Protoje et son groupe se terminera bien trop vite. On ne ratera pas l'occasion de le revoir sur scène pour danser et vibrer à nouveau sur sa musique ultra-moderne et nourrie de reggae, de dance-hall, de hip-hop, de funk, de dub et de R&B. Clairement, l'artiste a fait passer notre soirée Baco Reggae Festival dans une autre dimension et on se dit qu'on est très heureux d'être là ce soir !


Danakil 20h30-21h50

Une majeure partie du public de ce soir a fait le déplacement uniquement pour faire la fête à Danakil et célébrer la fin de leur tournée qui avait débuté il y a deux ans à l'occasion de la sortie de leur 5ème opus, "La Rue Raisonne". On le ressent bien juste avant leur entrée sur scène et dès qu'ils arrivent devant nous, c'est de la folie car tout le monde hurle à pleins poumons. En plus d'être le groupe reggae français le plus réputé et le plus aimé depuis des années, c'est également par la volonté de ces activistes du reggae qu'est né le label Baco Records. Vous l'avez compris, Danakil est chez lui en famille ce soir au Zénith.



Pendant 80 minutes, ça va être la fête, l'ambiance va être impressionnante et fédératrice. L'amour et le bon esprit se diffuseront partout. Le live est très dynamique, Danakil est galvanisé par son public. Au beau milieu du show, l'animateur de la soirée débarque sur scène et demande que tout s'arrête ;Balik le chanteur est étonné et l'animateur lui dit qu'il a une surprise pour eux. Voilà qu'on aura le privilège d'assister à la remise d'un disque d'or pour l'album "Dialogue de sourds" et un disque de platine pour le single "Marley". Il en suivra une pluie de remerciements, un résumé de l'histoire du label avec cette grande famille réunie ce soir pour l'occasion.



Après 10 minutes d'interruption pour toutes ces merveilleuses raisons, le concert reprend comme il a débuté, à fond les manettes ! Pierpoljak viendra sur un titre et on s'éclate à voir chanter Balik et Natty Jean. Le chanteur sénégalais qui a été intégré définitivement à la troupe en 2014 vient de sortir le 5 octobre dernier son nouvel album solo, "Imagine", et se lance dans une tournée qui comprend de nombreuses dates. On a beaucoup aimé le dynamisme du show et Danakil a brillé de mille feux ce soir. Les très nombreux fans qui vouent un culte au groupe vont devoir maintenant patienter avant de voir à nouveau leur favori sur scène avec un nouvel album sous le bras.


Groundation 22h30 23h45

Nous concernant, le gros moment de la soirée, c'est Groundation. On est venu un peu, beaucoup pour eux. On ne compte plus le nombre de fois qu'ont les as vus sur scène et la dernière, c'était en avril 2015 au Bataclan. Depuis, beaucoup d'évènements se sont passés notamment à l'intérieur du groupe. Tous les membres historiques sont partis sauf le fondateur et trésor de Groundation, Harrison Stafford. On ne reviendra pas ici sur les raisons de ces changements car l'essentiel est ailleurs. Leur musique va continuer à vivre sur scène dans les prochaines années et nous coller des frissons à l'écoute de leurs magnifiques et sublimes chansons. De plus, Groundation vient de sortir leur 9ème album studio, "the Next Generation", qui est juste parfait. Autour du fantastique Harrison Stafford, chanteur/guitariste, on retrouve donc son nouveau backing band, A New Generation, composé de 6 musiciens et deux choristes. Sur leur prestation de ce soir, on notera qu'on continue à les aimer tout autant et que bien évidemment, Harrison Stafford reste et restera à jamais un très grand artiste. Malgré des conditions difficiles (le groupe joue en dernier et relativement tard dans la soirée), ils assurent et comme toujours Harrison Stafford nous éclabousse de sa classe. De plus, même si on s'appelle Groundation, passer après Danakil et créer cette fusion entre le groupe et le public, ce n'est pas une mince affaire !



Certains d'entre eux ont même quitté le Zénith après le passage du groupe français. Pour rappel, Pierre Nesta a ouvert les hostilités à 16h15 et quand les Californiens sont arrivés sur scène, beaucoup étaient là depuis 7 heures. Musicalement, leur son est légèrement différent car les individualités ont changé et surtout, un second guitariste est maintenant en place. En 2018, chez Groundation, il n'y a donc plus uniquement la guitare du Professor mais celle maintenant d'Eduardo Gross. A 23h45, après 1h15 d'un set remarquable, cette belle journée en compagnie des artistes majeurs du label Baco records s'achève là. Que retient-on de tout ce qu'on a vu et entendu et donc vécu ce jour au Zénith de Paris ? Que ce label est une magnifique aventure, que les divers collaborateurs salariés et bénévoles sont des êtres passionnés et militants, qu'ils ont dans leur catalogue des artistes talentueux qui ont des valeurs communes et qu'au niveau des artistes, Danakil est une formidable famille qui donne beaucoup d'amour, qu'ils font du bien à beaucoup de monde. Et puis le label dispose dans son catalogue du plus grand groupe de reggae au monde, il se nomme Groundation, avec son Bob Marley blanc, Harrison Stafford !

On fait un gros BIG UP à Sarah Ferdy et bien évidemment au label Baco records de nous avoir invité pour cette première et cette formidable journée passée en vôtre compagnie. On vous souhaite une longue vie les amis !

Photos : Jérôme Agier


Danakil : les dernières chroniques concerts

Danakil + Phases Cachées en concert

Danakil + Phases Cachées par Janfi
Le Moulin - Marseille, le 03/04/2014
Nous sommes plusieurs dizaines de personnes à attendre devant les barrières à l'entrée de la salle de concert Le Moulin pour venir voir et écouter le groupe de Reggae français... La suite

Danakil en concert

Danakil par Lebonair
L'Olympia, Paris, le 21/03/2014
Le groupe de reggae français Danakil a posé ses valises deux soirs de suite à l'Olympia les 21 et 22 mars 2014, 4 ans et demi après leur dernier passage dans cette même salle.... La suite

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound en concert

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 16/03/2013
Soirée organisé par Korodjo c'est la Faites Sans OGM. Tout le weekend, des débats, des ateliers autour de cette problématique on ne peut plus d'actualité. Et pour animer nos petits... La suite

Danakil + Natty Jean en concert

Danakil + Natty Jean par Abigail Darktrisha
Atabal, Biarritz, le 31/03/2012
Après deux albums et un live, Danakil, le "reggae made in France" continue de transmettre son message engagé sur une musique métissée oscillant entre reggae et musique du... La suite

Groundation : les dernières chroniques concerts

Groundation en concert

Groundation par Lebonair
Le Bataclan, Paris, le 15/04/2015
Il s'est passé 5 mois depuis leur dernier et double passage à Paris au Trianon les 9 et 10 novembre 2014... Ce soir, les Californiens de Groundation ont déposé leurs valises au... La suite

Groundation en concert

Groundation par Lebonair
Le Trianon, Paris, le 10/11/2014
Le 21 octobre dernier, Groundation a sorti son 8ème album chez Soulbeats Records et il se nomme A Miracle. Comme souvent chez les Californiens, c'est à nouveau brillant, réussi... La suite

Groundation  en concert

Groundation par Lebonair
Le Bataclan, Paris, le 04/06/2013
J'étais heureux ce mardi matin en me levant car je savais que j'allais retrouver le soir même, en live au Bataclan, un groupe que j'aime tant, Groundation. Cela faisait un... La suite

Groundation (+ Vanupié) en concert

Groundation (+ Vanupié) par Pouille-pouille
La Paloma - Nîmes, le 30/05/2013
Pour Vanupié , je m'excuse par avance car je n'ai pas assisté à son set complet, et que de plus, il m'est difficile de juger quelqu'un qui est assez éloigné de mon registre... La suite

The Skints : les dernières chroniques concerts

The Skints en concert

The Skints par Lebonair
La Maroquinerie, Paris , le 28/03/2015
J'étais très heureux samedi 28 mars d'aller prendre un bol d'air londonien dans le 20ème, à la Maroquinerie avec la présence de cette merveilleuse formation anglaise The Skints... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

Le Zénith - Paris : les dernières chroniques concerts

Franz Ferdinand en concert

Franz Ferdinand par lol
Zénith de Paris, le 27/02/2018
Franz Ferdinand est assurément l'un des meilleurs groupes, si ce n'est le meilleur groupe, apparus depuis le début de ce siècle. Bien sûr, la concurrence n'a rien à voir avec celle... La suite

Kasabian en concert

Kasabian par Samuel C
Zénith - Paris, le 11/11/2017
Parfois, on néglige un groupe ou un artiste, pleinement reconnu par ses pairs, sans raison réelle : Arctic Monkeys par exemple (vus très tardivement à l'occasion de l'édition... La suite

Prophets of Rage  en concert

Prophets of Rage par lol
Zénith de Paris, le 10/11/2017
C'est une armée de jeunes quarantenaires survoltés qui envahissait la fosse du Zenith en ce 10 novembre 2017... Je n'avais pas été aussi serré depuis les grandes heures des... La suite

Royal Blood en concert

Royal Blood par Samuel C
Zénith - Paris, le 09/11/2017
Au cours d'une semaine folle en décibels à Paris, il est difficile de suivre la cadence, en particulier au niveau porte-monnaie. On doit alors à regrets faire l'impasse sur des... La suite