Accueil Chronique de concert Keren Ann, Doriand
Mardi 28 janvier 2020 : 11232 concerts, 25892 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Keren Ann, Doriand

Keren Ann, Doriand en concert

Espace Julien, Marseille 17 Décembre 2011

Critique écrite le par

L'année concerts à l'Espace Julien avait commencé avec les apocalyptiques Godspeed You! Black Emperor, elle se termine pour ma part avec la douce Keren Ann.

Avant de la retrouver, la première partie fleure bon les années 90 avec Doriand qui avait eu un petit succès avec le très Daho "Au Diable Le Paradis" puis a sorti 4 albums aussi encensés par une certaine presse qu'ignorés par le grand public. Il est accompagné par une musicienne également très discrète, la guitariste Édith Fambuena, du groupe Les Valentins, ça ne nous rajeunit pas tout ça. Après une chanson sympathique basée sur une recette de Clafoutis, le soufflé retombe assez vite avec un fou rire des deux qui amuse puis agace à force de s'éterniser.

Etonnant de voir un tel plantage de la part de ces vieux routards de la pop, même si la suite est plus heureuse. Après quelques morceaux anecdotiques mais pas désagréables, le Libournais entonne un medley de deux chansons à succès écrites pour d'autres : "Elle m'a dit" le tube de l'été un rien casse bonbon de Mika et "Non non non" la rengaine de Camelia Jordana de l'an passé.

Jouées en acoustique elles s'avèrent plaisantes, tout comme "Les bords de mer" écrite pour Julien Doré qui semble ravir le public. Un peu trop nonchalant et gentillet pour totalement convaincre, cette première partie s'achève par une chanson aux legers accents Cap Verdiens qu'il dédie à Cesaria Evora décédée dans l'après midi.

Le changement de plateau nous donne l'occasion après une selection allant de Tom Jones à Elliott Smith d'entendre le fameux compte à rebours de la chanson "101″ qui clot le dernier album de Keren Ann.

Keren Ann by Pirlouiiiit 17122011


Qui n'était pas repassé à Marseille depuis son très beau concert dans cette même salle début 2003, autant dire une éternité. Elle a eu la surprise en revenant de voir parmi les peintures exposées qu'elle y était représentée avec Arthur H ou Biolay, et dit amusée qu'elle aurait bien aimé l'être à coté de Diam's et Booba.

Keren Ann by Pirlouiiiit 17122011


C'est le dernier concert de sa tournée actuelle, elle est visiblement très détendue et contente de revenir dans le coin. Première constatation, le groupe qui l'accompagne est nettement plus rock, les premiers titres comme "Suga Mama" étonnent par le côté blues électrifié assez éloigné du calme de ses derniers albums.

Keren Ann by Pirlouiiiit 17122011


On remarquera également que mis à part sa récente reprise de Bashung ("Je fume pour oublier que tu bois") c'est le repertoire exclusivement anglophone qui est préféré ce soir. Dommage pour les "Ailleurs" ou "Que n'ai-je" qu'on aurait pas été mécontents d'entendre.

Keren Ann by Pirlouiiiit 17122011


Les musiciens qui l'accompagnent envoient du bois et elle a l'assurance des chanteuses rock confirmées, mais c'est encore quand elle adoucit le tempo qu'elle est plus touchante. "Chelsea Burns", "Strange Weather" et "Not going anywhere" ont mes préférences, "Lay Your Head Down" s'avère très belle également.

Keren Ann by Pirlouiiiit 17122011


Les tubes plus enlevés du dernier disque fonctionnent pas mal, "Blood on My Hands" la voit euphorique et joueuse, le discoïde "My Name Is Trouble" s'essayer à une danse décomplexée. Lorsqu'elle nous dit qu'elle veut faire un truc "fou", on déchante un peu quand il ne s'agit qu'un échange d'instruments avec son groupe, même si c'est amusant de la voir jouer de la batterie et essayer de chanter "Sailor & Widow".

Keren Ann by Pirlouiiiit 17122011


La reprise du "Big Yellow Taxi" de Joni Mitchell au rappel est nettement plus réussie, tout comme le titre accapela au second rappel. Une belle soirée que j'ai trouvé légèrement en deça de la précédente, tout en espérant ne pas avoir à attendre encore une dizaine d'années avant de la revoir.

Plus de photos par Pirlouiiiit (arrivé trop tard pour Doriand) en cliquant ici

Bonus video :


> Réponse le 19 décembre 2011, par Pirlouiiiit

Raté Doriand (que je ne connaissais que de nom) pour cause de Pizza chez Noël ... aucune excuse si ce n'est que j'étais en famille et avec un pote pas vu depuis un moment. J'arrive juste à temps pour Keren Ann dont j'étais très curieux de voir la coupe Mireille Mathieu et le virage musical sur scène (après avoir vu un extrait d'un passage sur Canal+). N'ayant pas écouté son nouvel album j'étais donc resté sur mes souvenirs d'un de ces passages en concert en 2004 (délicate, folk, un brin poseuse / intello - sur disque) que j'avais décidemment bien du mal à connecté avec ce que j'avais vu lors du passage télé cité ci dessus. Et bien samedi soir je serai un nouvelle fois surpris, de ne trouver ni la frêle chanteuse de 2004, ni l'espère de robot déshumanisé vu sur Canal. Non j'ai vu ce...  La suite | Réagir


Keren Ann : les dernières chroniques concerts

Keren Ann en concert

Keren Ann par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/10/2018
De passage dans le club de La Coopé pour présenter son dernier album en date, intitulé "Bleue", Keren Ann a une fois de plus fait montre d'une classe au dessus de la moyenne.... La suite

Keren Ann en concert

Keren Ann par Sami
Espace Julien, Marseille, le 21/10/2016
Les concerts de Keren Ann se suivent mais ne se ressemblent pas tout à fait, avec ce soir un public encore une fois conquis mais beaucoup moins nombreux qu'il y a 5 ans dans cette... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de   Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 1/2 : The Black Box Revelation, Hushpuppies, Cage The Elephant, Le Corps Mince de Françoise, The Jim Jones Revue, Interpol, Keren Ann, Arctic Monkeys par Philippe
Parc de Saint Cloud, Saint Cloud, le 27/08/2011
6ième participation sur les 9 éditions du joli Festival Rock en Seine : on dira donc qu'on lui est aux deux tiers fidèle... Il est vrai que sa programmation, systématiquement... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite

Guillaume Meurice And The Disruptives en concert

Guillaume Meurice And The Disruptives par lionel
Espace Julien, Marseille, le 23/11/2019
Ce samedi 23 Novembre, je me rends à l'Espace Julien de Marseille avec des conditions très difficiles. Le temps est pourri. Nous sommes en alerte orange météo et quand j'arrive... La suite

Thylacine en concert

Thylacine par Sami
Espace Julien, Marseille, le 28/11/2019
Bien qu'il soit passé plusieurs fois à Marseille, notamment à Marsatac en 2016, je suis agréablement surpris que Thylacine, pas underground mais pas vraiment grand public non plus,... La suite