Accueil Chronique de concert Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers
Vendredi 21 septembre 2018 : 14627 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers

Festival de Nimes : The Do + Crystal Castles + Metronomy + Chemical Brothers en concert

Arènes - Nimes 06 juillet 2011

Critique écrite le par

Seule virée à Nîmes cette année pour nous, mais d'importance, puisque ce concert constitue mon cadeau d'anniversaire, avec les maîtres anglais de l'electro en tête d'affiche.



A notre arrivée, The Do commence son show. Je ne les reconnais tout d'abord pas (nous ne sommes pas encore dans les arènes), car le 1er titre est justement clairement tinté d'électronique. C'est leur tubissime Over my shoulder qui nous les fera reconnaître, dans une orchestration originale. Nous n'aurons pas l'occasion d'en entendre plus, ayant décidé de nous sustenter à quelques centaines de mètres de là.



Nous nous plaçons donc dans les gradins pour assister à l'entrée sur scène de Crystal Castles. Je les décrirai comme 3 jeunes gens au look débraillé avec veste kaki, capuche et Doc Martens de rigueur. Dans le genre stéréotype destroy/punk/emo, il est difficile de faire mieux. J'entrevois de bons beats sur les 1ers morceaux, malheureusement bien vite éclipsés par des nappes de claviers datées à souhaits. Il m'avait semblé entendre une fille chanter au début, même si les basses et la batterie avaient tendance à trop la couvrir. Le DJ/clavier s'en donne à cœur joie, tel un teufeur fou et quand elle devient audible, la voix s'avère on ne peut plus pénible. Elle est constamment noyée dans des tonnes d'effets en tous genres, à tel point que nous nous demandons en souriant s'il n'y a pas un problème avec le micro. La fin du set est donc la bienvenue et une jeune fan assise à côté de nous, nous apprendra que la formation est canadienne.



Les anglais de Metronomy prennent la suite. Ce quator classique (guitare/clavier, basse, batterie et clavier) confirme sur scène les bonnes choses entrevues sur leur dernier album. C'est très rythmé, plutôt mélodique et certaines harmonies vocales bien agréables. Il se dégage une bonne humeur plutôt communicative et une envie de bouger la tête. La mise en scène est sympa avec des lumières clignotantes accrochées à leurs chemises, s'allumant sur certains titres. Leur style nous fait d'abord penser à MGMT, puis à tout ce mouvement revival des 80's à la Talking Heads, en plus expérimental et dissonant que Franz Ferdinand par exemple. La base rythmique est au diapason, le bassiste et la batteuse entraînant tout sur leur passage. Un morceau très punk/rock sortira du lot, redoutable d'efficacité. On est pleinement dans l'esprit festival et ça passe bien, même si l'heure tourne...



En effet, ce 3e groupe quitte la scène à 22h30. Je n'ai rien contre les festivals, bien au contraire, mais quand on programme 4 formations le même jour, il est de bon ton de commencer plus tôt, de manière à permettre aux spectateurs de rentrer à des horaires raisonnables. Le sommet d'énervement a été atteint avec l'heure complète avant la montée sur scène de l'affiche de la soirée. Le public est passablement agacé par cette musique d'attente interminable et le fait savoir.



La fosse est blindée comme rarement aux Arènes. Le contraste avec mon dernier concert là bas (Mark Knopfler) où des sièges avaient été mis en place dans la fosse, est saisissant. Une lente intro lancinante perce enfin le ciel de Nîmes, excellente mise en bouche, elle a pourtant le don d'agacer le public qui hue/crie, ne demandant qu'à ce que la musique pour laquelle ils est venu lui arrache les oreilles.



Il sera servi lorsque Another world sera joué. Le jeu de lumières est saisissant et le son est très très fort. Nous savons que nous allons en prendre plein la tête. Les titres s'enchaînent ensuite sans interruption, durant une petite heure et demie. C'est techniquement impressionnant, le mariage du son et des lumières étant parfait. Les images se succèdent et collent toujours à merveille aux titres joués. Parmi elles, nous verront notamment des clowns, des robots, des balles rebondissantes, des jets de peinture, des appareils photos ancienne génération, beaucoup beaucoup de danseurs en images de synthèse, des visages en gros plan ou des chevaux de papier. Les paroles "Just remember to fall in love" du morceau Swoon s'accompagnent d'un homme et d'une femme tombant encore et encore, plongeant à n'en plus finir. J'ai beaucoup aimé cette alliance très guimauve, de même que j'ai adoré la séquence où les mains d'un homme montent une échelle encore et encore.



Sur Believe mélangé à merveille à Saturate, on vole dans un château que l'on visite de fond en comble. Don't think, absent des albums des frères chimiques, mais entendu dans Black Swan est tout simplement gigantesque. Les 2 morceaux les plus connus feront bien leur effet, la quasi totalité du public quasi en transe pour Hey boy hey girl et le dernier titre joué de la soirée Block rockin' beats. Le show était donc complet et le temps est passé à vitesse grand V. Visuellement, certaines nouveautés par rapport à la tournée de We are the night sont excellentes, même si évidemment tout n'a pas été réinventé. L'autre aspect intéressant est que les Chemical Brothers ne se contentent pas d'enchaîner les titres, mais les mélangent souvent, donnant naissance à de nouveaux morceaux tout aussi plaisants. Les DJ sont donc toujours à la hauteur.



Comment expliquer alors le sentiment mitigé qui nous animait à notre sortie des Arènes ? La soirée trop longue avait sans doute eu raison d'une bonne partie de notre énergie. En attendant ceux que nous étions venus voir près de 4 heures durant, nos exigences ont sans doute monté de plusieurs crans. De même, notre placement en tribunes nous a rendus plus critiques que les centaines de personnes prises dans la transe collective de la fosse. D'un point de vue purement musical, on a parfois eu le sentiment qu'il y en avait trop. Tournée uniquement vers le dance floor, la prestation ne recelait pas la richesse des nombreuses nuances présentes sur les disques, en particulier avec les morceaux plus chantés et posés. Le son était diablement fort, alors que nous étions éloignés de la scène et avec des protections auditives. Sans ces dernières, nos oreilles auraient sans doute continué à siffler ce matin. La sauce est bien montée jusqu'à une bonne heure de concert et j'ai eu le sentiment qu'elle retombait sur la fin. J'aurais apprécié un titre plus planant tel que The sunshine underground pour finir ou Surface to air, histoire de laisser le tout en suspens. Plus généralement, la discographie du groupe étant conséquente avec 7 ou 8 albums, j'ai eu le sentiment de ne pas entendre mes titres favoris de la formation, et il y en a pourtant une palanquée. Les 2 derniers albums étaient trop représentés à mon goût, au détriment des 3 ou 4 précédents. Peut être inverseront-ils la tendance leur de leur prochaine tournée ?



Setlist parfaitement identique à l'ensemble de la tournée européenne :
Intro
Another World 
Do it Again / Get Yourself High 
Horse Power 
Chemical Beats 
Swoon 
The Swoon Arpeggios 
Star Guitar 
Three Little Birdies Down Beats 
Hey Boy, Hey Girl 
Galactic Phase Shift Interlude 
Don't Think 
Out of Control (With "Setting Sun" Snippet)
Saturate / Believe 
Escape Velocity 
Superflash 
Cherub Clown Harmonies 
Leave Home / Galvanize 
Block Rockin' Beats

Festival de Nimes : les dernières chroniques concerts

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) en concert

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 20/06/2018
Pour qui n'a pas l'occasion de passer dans les alentours, arriver devant les Arènes de Nîmes est toujours un moment particulièrement savoureux, avouons que ce lieu historique vaut... La suite

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) en concert

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) par Yann B
Festival de Nîmes, le 18/07/2017
18 juillet 2017... 20 ans déjà que Placebo existe. Ce soir, le groupe se produit dans les arènes de Nîmes. Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y était pas venu. Il est 19h00 quand... La suite

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) en concert

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) par Gandalf
Les Arènes de Nimes, le 12/07/2017
12 ans après le mythique live des Allemands de Rammstein dans ces mêmes arènes, immortalisé sur un non moins mythique dvd officiel, les voici de retour pour 3 dates... La suite

Metronomy : les dernières chroniques concerts

Metronomy-Isaac Delusion (festival L'edition) en concert

Metronomy-Isaac Delusion (festival L'edition) par Phil2guy
Marseille- Théâtre Sylvain, le 08/06/2017
C'est le premier soir de la nouvelle session de l'Edition Festival qui a lieu dans le superbe cadre du théâtre Sylvain. La tête d'affiche est le groupe d'électro pop british... La suite

Metronomy en concert

Metronomy par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/11/2014
Sexy et rafraîchissant, le concert de Metronomy le 8 novembre à la Coopérative de mai, à Clermont-Ferrand... Le prétexte à ce nouveau passage en France de Joseph Mount et sa... La suite

Metronomy en concert

Metronomy par Sami
Silo, Marseille, le 07/11/2014
Sans surprise même si ça s'est joué dans les dernières heures, le concert de ce soir affiche complet. Comme le soulignera très justement Joseph Mount, tête pensante du... La suite

Metronomy en concert

Metronomy par Cedmcvsdiego
Médoquine, Talence, le 06/11/2014
Ambiance electro-pop à la Médoquine de Talence ce soir avec le passage de la bande à Joseph Mount, forte de 4 albums dont le dernier et sautillant "Love letters". Look années... La suite

The Chemical Brothers : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) en concert

(mon) Rock en Seine 2015, 2/2 : Kadavar, Pond, Last Train, Fuzz (Ty Segall), Jungle, Mark Lanegan Band, Parquet Courts, (Chemical Brothers) par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 30/08/2015
Après une bien belle première journée passée vendredi au Parc de Saint-Cloud, et un samedi où nous avons vaqué ailleurs dans la capitale (...à entendre les retours et à voir les... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen,  Chemical Brothers en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 1/2 : Grunge, Ibeyi, Seasick Steve, The Bawdies, Etienne Daho, Bo Ningen, Sleaford Mods, Major Lazer, Foxygen, Chemical Brothers par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 04/07/2015
Et soudain, le doute saisit le chroniqueur, déferlant sur son esprit tel une armée grimaçante et marronnasse de Wildlings revenus d'entre les morts, franchissant le Mur écroulé... La suite

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk...  en concert

Main Square Day 1 : Limp Bizkit, Queens of the Stone Age, Eels, Selah Sue, Beady Eye, Warpaint, Shaka Ponk... par Boby
Citadelle, Arras, le 01/07/2011
Back to the roots pour la 7 éme édition du Main Square. Si les dernières années le Main Square avait pu habituer à une programmation dont le line up donnait des allergies... La suite

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... en concert

(mon) Rock en Seine 2004 : The White Stripes, Archive, Sonic Youth, Muse, Buck 65 ... par Philippe
Paris, parc de Saint-Cloud, le 27/08/2004
Le petit dernier des festivals avait bien une affiche qui justifiait le déplacement de loin, pour un amateur de rock. Bonne surprise : accès en métro super facile et fléché, le... La suite

The Do : les dernières chroniques concerts

The Do + Las Aves en concert

The Do + Las Aves par Lebonair
Le Zénith, Paris, le 27/03/2015
Dan Levy et Olivia Merilahti du groupe The Do ont gagné une victoire de la musique il y a peu dans la catégorie Album Rock de l'année avec le brillant Shake Shook Shaken, sorti... La suite

The Do + Sage en concert

The Do + Sage par Calie-cotto
Espace Julien Marseille, le 05/12/2014
Prenez deux artistes foisonnant d'idées et d'énergie, incorporez deux autres musiciens inspirés accompagnant le groupe pendant sa tournée, mixez avec des sons rock, électro, pop,... La suite

The Do + Jeanne Added en concert

The Do + Jeanne Added par Julienk
Espace Culturel Andre Malraux - Six Fours, le 05/11/2011
Bon tout d abord, je dois avouer 2 choses : - je suis fan de ce groupe, cette critique ne sera donc pas objective. - pendant le concert, j'ai pris beaucoup de note dans mon... La suite

The DO - Jeanne added en concert

The DO - Jeanne added par Ysabel
Usine - Istres, le 04/11/2011
Jour de tempête à Istres ... Bourrasques de vent et pluie diluviennes ... Heureusement que la maison est toute proche pour nous ! Alors, sont-ce les intempéries, est-ce le retour... La suite

Arènes - Nimes : les dernières chroniques concerts

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) en concert

Marilyn Manson (Festival de Nîmes 2018) par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 20/06/2018
Pour qui n'a pas l'occasion de passer dans les alentours, arriver devant les Arènes de Nîmes est toujours un moment particulièrement savoureux, avouons que ce lieu historique vaut... La suite

Manu Chao + Koolspeed (Festival de Nîmes 2017) en concert

Manu Chao + Koolspeed (Festival de Nîmes 2017) par olivier
Arènes de Nîmes , le 09/07/2017
Le festival de Nîmes bat son plein, après avoir ouvert avec System of a Down, accueilli les Vieilles Canailles et en attendant Rammstein (pour 3 jours consécutifs !!!), c'est... La suite

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) en concert

Rammstein (Festival de Nîmes 2017) par Gandalf
Les Arènes de Nimes, le 12/07/2017
12 ans après le mythique live des Allemands de Rammstein dans ces mêmes arènes, immortalisé sur un non moins mythique dvd officiel, les voici de retour pour 3 dates... La suite