Accueil Paris Olympia - Paris 9ème
Samedi 21 septembre 2019 : 14429 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.
Olympia - Paris 9ème

Olympia - Paris 9ème

28 Bd des Capucines
75009 Paris
Métro Opéra

Plus d'info :

2 200 places

Plan d'accès

Olympia : Dernières news

Metronomy en concert à l'Olympia et en tournée en 2019 [Le 12/09/2019] Le très doué groupe anglais de pop Metronomy publie le 13 septembre 2019 son 6ème album studio ("Metronomy Forever", 1er extrait, le tube "Lately") et sera en concert à l'Olympia de Paris le 15 octobre 2019 et en tournée française automnale (Cenon/Bordeaux, Lyon, Toulouse,...
En concert le 15/10/2019
Yannick Noah en concert à l'Olympia et en tournée en 2020 [Le 06/09/2019] Cinq ans après son dernier disque ("Combats Ordinaires"), Yannick Noah est enfin de retour le 6 septembre 2019 avec un nouvel album intitulé "Bonheur Indigo"... Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, l'ex tennisman auteur du tube "Saga Africa" sera en concert à l'Olympia de...
En concert le 11/12/2020

Olympia - Paris 9ème : les prochains concerts

Lu.

23

Sept.

2019

Ibrahim Maalouf en concert
Ibrahim Maalouf (Complet)
Ibrahim Maalouf
20H30 De 35.00 à 90.00 €

Ma.

24

Sept.

2019

Ibrahim Maalouf en concert
Ibrahim Maalouf (Complet)
Ibrahim Maalouf
20H30 De 35.00 à 90.00 €

Me.

25

Sept.

2019

Ibrahim Maalouf en concert
Ibrahim Maalouf (Complet)
Ibrahim Maalouf
20H30 De 35.00 à 90.00 €

Ve.

27

Sept.

2019

The Analogues
20H00 De 34.50 à 67.50 €

Di.

29

Sept.

2019

One Night In Tunisia
20H00 De 30.00 à 90.00 €

Me.

02

Oct.

2019

RK en concert
Rk
RK
20H00 De 29.00 à 39.00 €

Je.

03

Oct.

2019

Corine en concert
Corine
Corine
20H00 De 30.80 à 36.30 €

Ve.

04

Oct.

2019

Khalid en concert
Khalid
Khalid
20H00 De 44.00 à 55.00 €

Ve.

04

Oct.

2019

Khalid en concert
Khalid - billets Platinum
Khalid
20H00 billets Platinum : De 85.00 à 115.00 €

Ve.

04

Oct.

2019

Khalid en concert
Upgrade Khalid
Khalid
20H00 150.50 €

Sa.

05

Oct.

2019

Khalid en concert
Khalid
Khalid
20H 44 à 55 €

Sa.

05

Oct.

2019

Khalid en concert
Khalid - billets Platinum
Khalid
20H billets Platinum : 85 à 115 €

Sa.

05

Oct.

2019

Khalid en concert
Upgrade Khalid
Khalid
20H00 150.50 €

Olympia : les dernières chroniques concerts 326 avis

Prophets Of Rage

Critique écrite le 01 septembre 2019, par Samuel C

L'Olympia - Paris 8 août 2019

Prophets Of Rage en concert

Alors que le riff de "Sleep now in the fire" s'achève, Tom Morello, leader de Prophets Of Rage, prend la parole et évoque le "Paris révolutionnaire" qui semble tant lui plaire. Il s'étonne que des spectateurs installés au balcon de la mythique salle du boulevard des Capucines restent tranquillement assis. Le guitariste rappelle au passage "qu'ils n'assistent pas à un concert de U2" ! La musique rageuse qui sera servie sur un plateau dorée ne devrait en principe pas laisser indifférent : les murs, le sol et les agents de sécurité dépassés s'en souviennent encore d'ailleurs.  Assister à ce concert "intime" est un véritable privilège où l'on peut sentir et voir les 3 membres fondateurs et mythiques de Rage Against The Machine, à savoir Tom Morello (guitare avec au dos de celle-ci le message "Soutenez les gilets jaunes" au lieu du "Fuck Trump" habituel), Tim C (basse) et Brad Wilk (batterie) à quelques (centi)mètres de soi accompagnés des légendaires Chuck D., mentor de Public Enemy et B-Real, voix du Cypress Hill. Une association inimaginable il y a quelques années mais pas inattendue. Les ponts entre le rock et ces leaders du rap existant depuis très longtemps : Public Enemy justement avec Anthrax dans les années 80 et Cypress Hill avec... Lire la suite

Patti Smith

Critique écrite le 27 août 2019, par lol

Olympia, Paris 26 aout 2019

Patti Smith en concert

C'est une nouvelle fois à l'Olympia, qui est son pied à terre parisien attitré depuis son retour à a la musique en 1994 après 15 années de deuil et d'absence, que Patti Smith se présentait une nouvelle fois face au public parisien. Un public qui a d'ailleurs beaucoup évolué depuis sa dernière visite en 2015. Et oui, si l'on retrouve la vieille garde de fans historiques et d'amateurs de Rock seventies dont les cheveux gris traduisent une moyenne d'âge flirtant avec la cinquantaine, plus de la moitié du public est désormais féminin avec une moyenne d'âge tournant autour d'une petite trentaine d'années. Sans doute est-ce la conséquence du renouveau du mouvement féministe que connait actuellement notre société, dont Patti Smith, de part son parcours, son look, ses écrits, ses chansons et prises de positions est étrangement devenue une icone à plus de 70 ans. C'est sous un tonnerre d'applaudissements emprunts d'émotion et de respect que cette grande dame du rock fit son entrée sur scène, accompagnée de son groupe qui compte toujours en son sein son fidèle second, Lenny Kaye. A les voir du fond de la salle, ils ressemblent à une troupe de vieux hippies échappés d'un EPHAD. Mais dès que la maîtresse de cérémonie se met à chanter le premier... Lire la suite

Inna de yard

Critique écrite le 17 juin 2019, par lol

Olympia, Paris 15 juin 2019

Inna de yard en concert

Inna de Yard n'est pas un groupe mais un projet issu de la volonté de plusieurs producteurs et tourneurs historiques de la scène reggae française de réhabiliter le son du reggae roots, tel qu'il a été inventé par ses pionniers dans les arrières courts des bidon villes de Kingston et St Ann's Bay, avant le passage par la case studio. C'est donc le parti pris d'un reggae 100% acoustique ! Depuis de nombreuses années, de nombreux albums estampillés Inna De Yard ont été enregistrés par des vétérans historiques de la scène jamaïcaine (Viceroys, Earl China Smith). En 2019, c'est une sorte de regroupement des "expendables" du reggae roots jamaicain (Cedric Mython, Winston Mc Anuff, Ken Booth, Kiddus I, Horace Andy... ) qui se retrouve pour un nouvel album, un film et une tournée dont l'objectif est probablement de renouveler le coup de maître réalisé par Wim Wenders avec le Buenavista Social Club sur la scène musicale Cubaine et de le transposer à la scène jamaïcaine. Le tout Paris de la scène reggae était donc rassemblé pour ce concert de... Lire la suite

The Raconteurs

Critique écrite le 27 mai 2019, par Samuel C

L'Olympia - Paris 26 mai 2019

The Raconteurs en concert

Jack White à l'Olympia en 3 actes : En 2003 avec les White Stripes, le duo des vrais-faux frère/soeur est à son summum sur disque et dépoussière clairement un rock qui vivotait depuis 6/7 ans. Se produire à deux sur une grande scène est un vrai défi, les White Stripes ne sont cependant pas à la hauteur de l'enjeu, malgré l'intensité du set et son côté très démonstratif, il manque alors ce fameux petit quelque chose en plus ! "Seven nation army", joué ce soir-là, est par ailleurs le dernier grand hymne rock et de stade connu à ce jour. 15 ans plus tard, Jack White est devenu un digne représentant du CAC40 de la musique actuelle. Très exigeant, voire puriste, il presse des vinyles, sort des albums en solo réussis, fait salle comble un peu partout et exige des concerts sans téléphone. Il s'autorise alors "Boarding House Reach", assez expérimental et donc difficile d'accès. En live, on voit clairement que c'est lui le boss, ses musiciens ont le petit doigt sur la couture du pantalon : on assiste à un exercice de style où un hommage permanent... Lire la suite

King Crimson

Critique écrite le 30 novembre 2018, par lol

Olympia, Paris 16 novembre 2018

King Crimson en concert

Deux ans après leur dernière visite à l'Olympia et pour clore une tournée qui ne s'est pas interrompue depuis, King Crimson revenait transporter un public fidèle et conquis dans un fascinant nouveau voyage musical et cérébral. En 2018, plus personne ou presque ne fait de la musique comme ce groupe-là, qui est l'une des figures tutélaires et pionnières de ce que l'on a appelé le rock progressif. Nul doute n'est permis sur le fait que l'album mythique de 1969 "In the Court of The Crimson King" ait été la pierre fondatrice de ce courant et l'influence majeure de Yes, Genesis (version Peter Gabriel), Jethro Tull, Can, Tangerine Dream, de l'école de Canterburry (Gong, Caravan, Camel, Soft Machine... ), et le moteur de la mutation de Pink Floyd des premiers albums à "Atom heart Mother". Si ce courant est en train de disparaître dans le cosmos, c'est que ses principaux artisans, s'ils sont encore de ce monde, sont d'aimables septuagénaires dont le rythme de vie trépidant d'un groupe en tournée n'est plus le sel de leur existence. De plus, le format, la complexité et la virtuosité nécessaire à son interprétation en live n'est plus franchement en phase avec la perception musicale générale de notre époque. Qui en dehors, d'une assemblée de... Lire la suite

Nick Mason's Saucerful Of Secrets

Critique écrite le 11 septembre 2018, par lol

Olympia, Paris 10 septembre 2018

Nick Mason's Saucerful Of Secrets en concert

Cette tournée de Nick Mason en solo était inattendue à plusieurs titres... Tout d'abord car le légendaire batteur, aujourd'hui âgé de 74 ans, n'avait jamais tourné en dehors de Pink Floyd. En dehors d'un ou deux disques confidentiels parus au début des années 80 et de quelques apparitions en guest, il semblait privilégier sa passion pour la compétition automobile à la musique, et se satisfaire pleinement de sa vie de retraité multi millionnaire. Au mois de juin dernier, alors que l'on sortait, un peu déçu, du gigantesque barnum de Roger Waters, on pensait que c'était probablement la dernière fois, compte tenu de leur âge, que l'on entendrait en live la musique du Floyd jouée par un de ses musiciens. C'est alors que, sorti de nulle part, Nick Mason annonçait son retour sur scène pour un concert totalement dédié aux premières années du groupe (de 1967 à 1972) ! Avec ce choix, il se démarque intelligemment des deux figures de proues du groupe (Roger Waters et David Gilmour) qui, en dehors de quelques titres de cette période ("One of these days", "Astronomy domine", "set the control to the heart of the sun"), concentrent leurs concerts sur le répertoire d'après 72 ( "Dark side of the moon", "Wish you were here", "Animals", "The wall" ...).... Lire la suite

Accès