Accueil Paris Olympia - Paris 9ème
Dimanche 24 juin 2018 : 10275 concerts, 25043 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.
Olympia - Paris 9ème

Olympia - Paris 9ème

28 Bd des Capucines
75009 Paris
Métro Opéra

Plus d'info :

2 200 places

Plan d'accès

Olympia : Dernières news

A Perfect Circle en concert au Zénith de Paris [Le 22/06/2018] Après ses concerts donnés en juin 2018 au Hellfest et à L'Olympia de Paris, le groupe A Perfect Circle (qui vient de sortir l'album "Eat The Elephant") reviendra en France le 6 décembre 2018 au Zénith Paris - La Villette pour donner un show dont il a le secret ! Billets en vente...
En concert le 26/06/2018
Calogero en concert à l'Olympia et en tournée [Le 07/06/2018] Après ses concerts très réussis des 5 et 6 juin 2018 à l'AccorHotels Arena à Paris, Calogero poursuit son énorme tournée française partout en 2018 et 2019 pour présenter l'album "Liberté chérie" et ajoute des dates à l'Olympia de Paris les 20, 21, 22, 23 et 24 janvier 2019 !...
En concert le 20/01/2019
Nick Mason (batteur de Pink Floyd) en concert à l'Olympia [Le 01/06/2018] Le mythique batteur et membre fondateur de Pink Floyd, Nick Mason, sera en concert unique à l'Olympia de Paris le 10 septembre 2018 avec son groupe Nick Mason's Saucerful of Secrets Live Show pour interpréter en live des morceaux des 2 premiers albums de son légendaire groupe...
En concert le 10/09/2018

Olympia - Paris 9ème : les prochains concerts

Ma.

26

Juin

2018

A Perfect Circle en concert
A Perfect Circle
A Perfect Circle
19H30 De 56.50 à 89.50 €

Ma.

26

Juin

2018

A Perfect Circle en concert
Package A Perfect Circle
A Perfect Circle
19H30 De 93.50 à 109.50 €

Ve.

29

Juin

2018

Oxmo Puccino en concert
Oxmo Puccino
Oxmo Puccino
20H00 De 39.00 à 49.00 €

Sa.

30

Juin

2018

Oxmo Puccino en concert
Oxmo Puccino
Oxmo Puccino
20H00 De 39.00 à 49.00 €

Di.

01

Juillet

2018

Melody Gardot en concert
Melody Gardot
Melody Gardot
19H00 De 51.00 à 95.00 €

Lu.

02

Juillet

2018

Melody Gardot en concert
Melody Gardot
Melody Gardot
20H 51.00 / 95.00 €

Ma.

03

Juillet

2018

Jack White en concert
Jack White
Jack White
20H 52.25 / 68.75 €

Me.

04

Juillet

2018

Jack White en concert
Jack White
Jack White
20H Billets en vente le vendredi 26 janvier 2018 à 10h en un clic ici :

Sa.

07

Juillet

2018

Steven Wilson en concert
Steven Wilson
Steven Wilson
20H00 De 45.50 à 67.50 €

Lu.

09

Juillet

2018

Eels en concert
Eels
Eels
20H 43.30 € à 56.50 €

Ma.

10

Juillet

2018

Jack Johnson en concert
Jack Johnson
Jack Johnson
20H 49.50 / 71.50 €

Je.

12

Juillet

2018

Melody Gardot en concert
Melody Gardot
Melody Gardot
20H 51.00 / 95.00 €

Olympia : les dernières chroniques concerts 315 avis

At The Drive-In

Critique écrite le 04 avril 2018, par Ludmilla

Olympia, Paris 28 février 2018

At The Drive-In en concert

Grand (deuxième) retour des Texans d'At The Drive-In pour mon plus grand plaisir ! Après la sortie du merveilleux "Relationship Of Comman " en 2000 et deux concerts mémorables aux Transmusicales de Rennes en décembre 2000 et au Trabendo en février 2001, leur séparation en mars 2001 m'avait un peu coupé l'herbe sous le pied... C'est donc excitée comme une puce que j'attends le groupe dans cette belle salle de l'Olympia. Ils démarrent le concert avec le morceau qui ouvre l'album "Relationship of Command", "Arcarsenal", et je me retrouve projetée 18 ans en arrière ! Quelle joie ! Cedric Bixler-Zaval, le chanteur, a toujours cette énergie et aussi cette coupe de cheveux improbable (cf : la frange frisée...) qu'il a adoptée à l'époque de The Mars Volta. Ils enchaînent avec un morceau du nouvel album "No Wolf Like the President", et au fil du concert alternent parfaitement bien entre titres anciens et récents, en les accommodant avec un son actuel, mais la touche At The Drive-In est toujours intacte. On a même le droit à "Napoleon Solo" morceau sorti sur l'album "In :Casino/Out" en 1998, et "198 d" sur l'EP "Vaya" en 1999. At The Drive-In... Lire la suite

Lee Fields & the Expressions + Theo Lawrence & The Hearts

Critique écrite le 02 février 2018, par Lebonair

Olympia, Paris 27 janvier 2018

Lee Fields & the Expressions + Theo Lawrence & The Hearts en concert

Pour ouvrir notre compteur de concerts 2018, on a été particulièrement gâté ce soir... Au programme, on va retrouver sur la scène mythique de l'Olympia, le vétéran et survivant de la soul music Lee Fields et son extraordinaire groupe de musiciens blancs the Expressions en tête d'affiche. Pour la première partie, c'est le jeune groupe français Theo Lawrence & The Hearts qui a été invité à prendre place sur scène. Theo Lawrence & The Hearts Il est 20 heures 10, la lumière dans la salle s'assombrit et on voit débarquer sur les planches les jeunes Français très prometteurs. Après s'être fait remarquer en 2017 avec plus de 100 dates dont notamment celles du Printemps de Bourges, des Francofolies de la Rochelle, de Rock en Seine et on en passe, ils reviennent en 2018 pour une belle tournée qui s'annonce et un premier album à paraître en mars prochain. Pas vraiment intimidé, plutôt à l'aise et devant un public qui les accueille chaleureusement, Theo Lawrence & The Hearts va se faire plaisir et nous donner du plaisir. Pendant 40 minutes, ils vont nous interpréter de nombreux titres de leur premier album dont le premier extrait "My Prophecy" et les singles "Heaven To Me" et "Made To Last" notamment. Ils sont cinq musiciens devant nous et... Lire la suite

Alice Cooper

Critique écrite le 21 décembre 2017, par lol

Olympia de Paris 7 décembre 2017

Alice Cooper en concert

A l'orée des années 70, Alice Cooper n'était pas uniquement l'incarnation scénique du chanteur Vincent Furnier. C'était un groupe et probablement l'un des meilleurs de l'histoire du rock ! Les albums "School's out", "Love it to death", "Killer", "Billion dollars babies" et "Muscle of love" sont au panthéon des grands disques des 70's et de l'histoire. Ils initièrent le mouvement glam-rock et furent les pierres angulaires de ce que l'on appela par la suite et souvent à tort le Hard Rock. A l'époque, l'extraordinaire voix rock (assurément l'une des plus marquantes de tous les temps) de Vincent Furnier était soutenue à la guitare par le formidable guitariste Glenn Buxton (co-auteur des grands titres de cette période), la basse de Dennis Dunnaway, la guitare rythmique de Michael Bruce et la batterie de Neil Smith. Cette formation historique se sépara malheureusement à la fin de l'année 1973. Furnier endosse désormais seul, depuis plus de 40 ans, le nom d'Alice Cooper. Pendant toutes ces années, le nom d'Alice Cooper est devenu synonyme de grands shows où se côtoient le hard rock le plus pur et des mises en scènes de grand guignol macabres où le hurleur en chef se fait tour à tour guillotiner, électrocuter, décapiter à grands... Lire la suite

Weezer + The Orwells

Critique écrite le 20 octobre 2017, par Pierre Andrieu

Olympia, Paris 19 octobre 2017

Weezer + The Orwells en concert

Olympia archi complet et rempli de fans très en forme pour le réjouissant et percutant concert des Américains de Weezer, qui faisaient leur retour à Paris après une trop longue absence... Le " prétexte " pour ce retour en France assez inattendu (le combo cartonne aux USA mais pas chez nous), la sortie le 27 octobre 2017 d'un nouvel album nommé Pacific Daydream, un disque dont les premiers extraits, très commerciaux, laissaient présager le pire. Sauf qu'au cours de leur set, Rivers Cuomo et son groupe ont pris soin de régaler les aficionados avec leur son indie rock des débuts et moult extraits du cultisimme Blue album, qui date de 1994 mais n'a toujours pas pris la moindre ride... The Orwells En première partie dans un Olympia qui commence à bien se remplir, le groupe The Orwells fait bonne impression avec un indie rock très punk dans l'esprit et servi à l'état brut par un combo désireux d'en découdre. C'est bien rentre dedans, pas forcément très fin, mais très efficient pour jeter de l'huile sur le feu et faire décoller une soirée. Le chanteur ne ménage pas sa peine quand il s'agit de gueuler comme un damné dans son micro, et ses acolytes tissent savamment une inextricable bande son à base de guitares saturées. De la belle ouvrage,... Lire la suite

Les Fatals Picards + Frédéric Fromet

Critique écrite le 18 octobre 2017, par Fred Boyer

l'Olympia, Paris 14 Octobre 2017

Les Fatals Picards + Frédéric Fromet en concert

Allez, cette fois, c'est ma dernière chronique d'un concert des Fatals Picards.. Troisième chronique en deux ans pour moi, à ce stade c'est plus de la critique, c'est carrément un boulot d'attaché de presse. Mais celle là me tient à coeur, car cette fois, c'est l'Olympia. LA salle mythique en France, celle qui vous prend aux tripes à chaque fois que vous y mettez les pieds. Résumé des épisodes précédents : les Fatals jouent une bonne centaine de concerts par ans, dans des bleds aux noms plus ou moins prononçables, dans des salles des fêtes, dans des foires au vin ou à l'andouillette. Et, une fois tous les deux/trois ans, ils se payent la gaufre d'un gros concert parisien. C'est l'occasion pour eux de réunir leur famille, leurs amis, et pour leurs fans de les voir sur une belle scène, dans de bonnes conditions, et de profiter d'un spectacle un poil plus mis en scène, avec des invités sympas. Nous voilà donc devant la salle, à prendre la photo de la belle enseigne rouge (comme je pense tous les provinciaux qui montent à l'Olympia) avant de rentrer s'en jeter quelques une à un tarif élevé soit, mais toujours moins cher qu'au bar d'en face (19€ deux bières? WATCHA!!!). Quelques mots pour la première partie, assurée par Frédéric... Lire la suite

LCD soundsystem

Critique écrite le 25 septembre 2017, par lol

Olympia, Paris 14 septembre 2017

LCD soundsystem en concert

C'est un Olympia comble qui fait un triomphe à James Murphy et son groupe LCD Soundsystem lors de l'entrée sur scène. La troupe est assez conséquente puisqu'ils sont 8 à se partager les planches de l'antre du boulevard des Capucines. Bien Sur, c'est Murphy, qui semble être l'avatar américain d'Olivier de Benoit, qui se place au-devant de la scène pour être la figure de proue de l'ensemble. Le concert commence sur les chapeaux de roues et fait monter la pression au fur et à mesure comme il le faut avec un bel enchainement avec "Get innocuous", "I can change", "Call the Police". A ce moment du concert on se dit que LCD Soundsystem est une redoutable machine à danser. Avec "NY city's is a sucker", on commence à être vraiment bien dedans quand tout d'un coup le son se met à merder. L'interlude qui s'ensuit et qui se prolonge a... Lire la suite

Accès