Accueil Marseille - Aix Théâtre la Criée - Marseille
Vendredi 15 décembre 2017 : 10946 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Théâtre la Criée - Marseille

30 quai de Rive-Neuve
13007 Marseille

Plus d'info :

Théâtre la Criée : les dernières chroniques concerts 9 avis

Vadim Sher & Dimitri Artemenko dans Rachmanimation

Critique écrite le 27 octobre 2017, par Pirlouiiiit

théâtre de la Criée, Marseille 07 octobre 2017

Vadim Sher & Dimitri Artemenko dans Rachmanimation en concert

Aujourd'hui grosse journée puisque mon père fête ses 70 ans avec "quelques" amis chez nous ce soir. Je m'échappe donc des préparatifs, non pas pour aller amener Alice et Cyril à la piscine comme d'habitude, mais pour me rendre à la Criée en compagnie de Lucie pour aller voir un ciné concert russe dans le cadre de cette grande journée portes ouvertes dédiée à la Russie intitulée "Mise à Feu". Il faut dire que cela fait un moment que Fredo (qui connait bien un des deux musiciens) ne manque pas une occasion de m'en dire le plus grand bien (sans l'avoir vu pour autant me semble t il). Bref une fois nos deux vélos accrochés près de l'entrée de la Criée, nous récupérons deux billes gratuits (ouf ! ce n'est pas complet), montons à l'étage et coup de bol pouvons entrer pile entre deux morceaux. Rien sur l'écran. Sur scène Vadim Sher est en train de s'adresser au public .. il a surement parlé du premier court métrage que nous avons raté et nous présente maintenant le suivant avant de regagner sa place au piano et rejoindre son comparse Dimitri Artemenko l'attend au violon. Rachmanimation comme son nom l'indique est une série de films d'animation (dessin animé, stop-motion de tissus, ...) avec comme musique du Rachmaninov merveilleusement... Lire la suite

A Queen of Heart : Rosemary Standley & Sylvain Griotto

Critique écrite le 04 février 2014, par Flag

Théâtre La Criée - Marseille 3 février 2014

A Queen of Heart : Rosemary Standley & Sylvain Griotto en concert

Ne m'étant pas penché sur la programmation de La Criée à temps, la séance du 4 février du spectacle de Juliette Deschamps de The Queen Of Heart et interprété par Rosemary Standley affiche complet. Mais une seconde soirée est a priori ajoutée la veille. La chance me sourit. Le spectacle, donné dans le Petit Théâtre de la Criée, est de surcroit à une heure avancée (19h) pour un lundi soir. Ce qui est parfait en début de semaine et pour un public hétéroclite, et dont il me semble que le centre de gravité de la pyramide des âges habituelle des Moriarty s'est pris quelques cheveux argentés. Un spectacle en forme de tour de chant, avec, seuls en scène, Rosemary Standley, et son pianiste Sylvain Griotto. Lui, au piano à queue, juste ce qu'il faut de décalé, manches raccourcies et pantalon trop courts sur chaussettes accordéon, sourcils foisonnant et fausses moustaches django. Elle, dans deux superbes tenues de scène (dont l'anecdote voudra que l'une d'elles sera financée en partie par un appel de fond de type KissKissBankBank ?), et mise en scène avec brio, occupant l'espace tout en délicatesse, alternant chants au micro central, chant aux quatre coins de la scène, longeant un rideau-promenade-au-clair-de-lune, assumant quelques... Lire la suite

Marsatac 2013 : Mixatac Beyrouth, Bamako, Essaouira feat. Nasser, Rodolphe Burger, Nevcher

Critique écrite le 10 octobre 2013, par pirlouiiiit

La Criée, Marseille 29 septembre 2013

Marsatac 2013 : Mixatac Beyrouth, Bamako, Essaouira feat. Nasser, Rodolphe Burger, Nevcher  en concert

Cette année encore Marsatac nous a gâté ... même si je ne suis pas trop fan des "branleurs de mulots" comme les appelle Philippe, je dois avouer que chaque année j'ai quand même trouvé mon compte sur plusieurs des lives ... Cette année j'ai raté la soirée au Silo qui avait l'air si belle sur le papier (chronique par le Philippe en question ici) et celle du vendredi ... par contre je suis allé écouter DJ Oof et danser sur les selections de Mister Eleganz à l'Alhambra le dimanche en famille (en attendant la chronique quelques photos par ici), je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer une seconde samedi au Dock (voir les chroniques parfois un peu sévères de Philippe et Sami auquel je repondrai peut être un jour pour dire que j'ai bien aimé les sets de Sexy Sushi, Dissonant Nation, Gramme, notamment) et je suis venu pour la clotûre du festival à la Criée ce soir. Par contre je ne suis bien sûr pas aller à Nîmes (question de critères de priorité géographique). Ce soir c'est donc les 3 projets Mixatac en live dans le cadre confortable (après s'être couché à 4h30 et levé avant 8h on apprécie) du grand théâtre de la Criée. Tout le projet est présenté sur leur site dédié, mais en gros il s'agit de rencontre entre des musiciens marseillais (souvent... Lire la suite

Festival Jazz des Cinq Continents : Guillaume Perret & Electric Epic

Critique écrite le 20 juillet 2013, par Phil2guy

Jazz Club de la Criée - Marseille 18 Juillet 2013

Festival Jazz des Cinq Continents : Guillaume Perret & Electric Epic en concert

Avec le déluge qui s'était abattu en cette fin d'après-midi sur notre capitale culturelle, on se dit que cette deuxième soirée du Festival de Jazz des Cinq continents qui se tient sur le plateau du Parc Longchamp était plutôt compromise. Inévitablement, les concerts ont été annulés. L'orage est tombé pendant que la tête d'affiche, Chick Corea, faisait sa balance. Mais un communiqué du festival informe par la suite que le quartet qui devait jouer en première partie, Guillaume Perret & Electric Epic , donnera un concert un peu plus tard au Jazz Club du Théâtre de la Criée. Photo : Pixxxo Tant mieux, je n'aurais pas voulu louper ce jeune saxophoniste (d'origine savoyarde) à l'approche totalement novatrice et originale, et dont la carrière est en train de monter en flèche. Le quartet est sollicité par tous les festivals qui comptent (tout le monde s'accorde à dire que les concerts de l'Electric Epic sont incendiaires) et a été signé par John Zorn sur son label Tzadik, référence absolue en matière de Jazz avant-gardiste et de musique hors-norme. Ce premier album du quartet, qui malaxe jazz, funk, metal tout en transcendant ces différents genres, a été pour beaucoup un sacré choc et unanimement salué par la presse spécialisée. Pas trop... Lire la suite

M-Jo & Flop

Critique écrite le 09 juillet 2013, par pirlouiiiit

Petit Théâtre de la Criée, Marseille 15 juin 2013

M-Jo & Flop en concert

Cela fait des années que je me bats (ou plutôt que je prêche) pour que les salles annoncent les vrais horaires. Combien de fois suis je arrivé en courant à un concert en ayant baclé un truc ou en ayant pas diner et je me suis retrouvé à attendre plus d'une heure sur place. Certes ça peut être sympa de passer du temps avec des potes à boire des coups dans les salles de concert mais en annoncant les horaires (ouverture des portes vs. début du concert) on laisserait le choix au public qui serait du coup dans les meilleurs dispositions pour apprecier ensuite le spectacle (parce qu'un concert qui tarde à commencer quand on a faim ben ça fout plutôt en rogne). Du coup, puisque ces infos sont rarement disponibles ou fiables je compense en écrivant aux salles et aux groupes la veille ou le jour même, et je me fais mon programme en fonction de leurs réponses. Quand mes infos sont bonnes tout s'enchaine à merveille et parfois au contraire je ne voit que des bouts de concerts voire pire arrive pendant les pauses entre groupe. Ce lointain samedi passé (j'écris la chronique plus de deux semaines après - entre temps j'ai vu Vagabontu & I Posteggiatori Tristi vs. Sette Mezzo, Catherine Vincent, David Guetta, Catalogue + Blah-Blah + Splash Macadam,... Lire la suite

Philippe Duquesne et Camille Grandville : Par Hasard Et Pas Rasé

Critique écrite le 21 janvier 2012, par Mardal

Petit Théâtre de la Criée - Marseille 20 janvier 2012

Philippe Duquesne et Camille Grandville : Par Hasard Et Pas Rasé  en concert

À la frontière entre théâtre, comédie musicale et concert, Philippe Duquesne et Camille Grandville nous proposent Par Hasard Et Pas Rasé, au Petit Théâtre de la Criée. Philippe Duquesne : Franckie au chant Joël Bouquet : piano et arrangements Patrice Soler : contrebasse Guillaume Arbonville : batterie Célia Catalifo : choriste Adeline Walter : choriste Et la participation filmée d'Anne Benoît et de Yolande Moreau Un groupe de musiciens mené par le chanteur Franckie est en tournée, quelque part... avec Gainsbourg au programme. Phase d'avant spectacle : chacun arrive et prend place, plus ou moins en retard, après une dernière bière, pour quelques répétitions, pour une dernière mise au point. Au fil des chansons de Gainsbourg, les relations entre les membres du groupe transparaissent, cocasses, émouvantes, et Franckie en aparté lève le voile de la pudeur sur des souvenirs d'adolescence entre Béthune et Berck, frustration, rupture, blessure... les bribes d'un passé fictif (ou pas ?) se dessinent, en mode impressionniste. L'arrivée des deux choristes, ravissantes poupées, dynamise le groupe, comme dans la vie. L'une sera B.B., l'autre Jane B. Le spectacle est une suite de séquences particulièrement réussies, fortes ou... Lire la suite

Accès