Accueil Jedi Mind Tricks en concert
Lundi 18 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Chroniquer un cinquième album, c'est un peu faire un bilan de carrière, en l'occurence 10 ans pour le duo de Philadelphie. Jedi Mind Tricks c'est, à l'instar de Gangstarr, l'histoire d'un MC : Vinnie paz et d'un DJ : Stoupe. Rangés dans les fondateurs de l'underground hiphop, les deux compères initiateurs du label Supernatural et du crew Army of the Pharaos, tiennent depuis 1996 une place à part sur la planète HH.

Site

Jedi Mind Tricks en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jedi Mind Tricks : l'historique des concerts

Je.

30

Mars

2017

Me.

21

Oct.

2015

Jedi Mind Tracks Le Trabendo - Paris (75)

Je.

29

Nov.

2012

Vinnie Paz en concert
Rap Mayhem Festival Tour : Vinnie Paz, Ill Bill, Pharoahe Monch, Dj Boogie Blind Vinnie Paz | La Coka Nostra | Jedi Mind Tricks
Le Trabendo - Paris 19eme (75)

Lu.

13

Fév.

2012

Dilated Peoples en concert
Jedi Mind Tricks & Dilated Peoples Dilated Peoples | Jedi Mind Tricks
Vooruit - Gand

Sa.

13

Nov.

2010

Jedi Mind Tricks + Support ICC - Gent

Lu.

22

Fév.

2010

Sa.

20

Fév.

2010

Jedi Mind Tricks : les dernières chroniques concerts 1 avis

Vinnie Paz + Ill Bill + Pharaohe Monch + O.C and A.G (Rap Mayhem Festival)

Critique écrite le 11 décembre 2012, par monsieur

Le Trabendo, Paris 29 Novembre 2012

Vinnie Paz + Ill Bill + Pharaohe Monch + O.C and A.G (Rap Mayhem Festival) en concert

Selon les dictionnaires français-anglais, "To cause mayhem" signifierait "qui sème la pagaille". Amis linguistes, vous allez peut-être devoir revoir votre copie, car depuis le passage du Rap Mayhem Festival au Trabendo, votre interprétation tient du pur euphémisme. "Qui sème un bordel pas possible" voire "Qui défonce sa mère" semblent désormais plus appropriés. Ce concert marathon, réunissant quelques légendes du Hip Hop underground New-yorkais, a tenu toutes ses promesses, en voici un bref résumé. O.C and A.G Le premier M.C à s'approprier les planches fut O.C, membre du collectif- désormais enterré- D.I.T.C (Acronyme de Diggin' in the Crates (littéralement "creuser les bacs" qui se réfère donc à l'art de rechercher les vinyles afin de les sampler). Collectif qui accueillait en son sein de nombreuses légendes du Hip Hop dont les deux plus célèbres sont feu Big-L et Fat Joe. O.C est donc un vieux de la vieille, mais il n'était pas rouillé ce soir-là. Enchaînant les titres de ses albums solo (5 tout de même) avec un charisme indéniable, il a su chauffer la salle comme aucun groupe français n'aurait pu le faire. Si quasi personne ne savait qui il était avant de rentrer dans la salle, ils le savent désormais. Car rares sont les... Lire la suite