Accueil Jérôme Mouriez en concert
Vendredi 9 décembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Jérôme Mouriez en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Jérôme Mouriez : l'historique des concerts

Je.

20

Oct.

2022

John Massa en concert
Jon & John trio John Massa | Jonathan Soucasse | Jérôme Mouriez
La Voie Maltée - Marseille (13)

Sa.

07

Mai

2022

John Massa en concert
Jon & John Trio John Massa | Jonathan Soucasse | Jérôme Mouriez
Roll'Studio - Marseille (13)

Di.

03

Avril

2022

Jonathan Soucasse en concert
Jon & John vs. Cyril Benhamou trio Jonathan Soucasse | Jérôme Mouriez | Cyril Benhamou | John Massa
Atelier S-D (13)

Je.

05

Août

2021

Benjamin Faugloire en concert
Benjamin Faugloire "Project" Jérôme Mouriez | Benjamin Faugloire
Maison Blanche - Marseille (13)

Ma.

15

Juin

2021

John Massa en concert
Jon and John John Massa | Jonathan Soucasse | Jérôme Mouriez
Villa Gaby - Marseille (13)

Me.

01

Oct.

2014

Christophe Isselée en concert
Cyril B Avec Christophe Isselée & Jérôme Mouriez + guests Christophe Isselée | Cyril Benhamou | Jérôme Mouriez
L'Arthemuse - Marseille (13)

Sa.

22

Mars

2014

Benjamin Faugloire en concert
Benjamin Faugloire trio feat. Amos Hoffmann Benjamin Faugloire | Amos Hoffmann | Jérôme Mouriez | Denis Frangulian
U-Percut - Marseille (13)

Jérôme Mouriez : les dernières chroniques concerts 5 avis

Jon & John trio (festival Mois du Jazz)

Critique écrite le 06 mars 2022, par Pirlouiiiit

théâtre du Têtard, Marseille 03 mars 2022

Jon & John trio (festival Mois du Jazz) en concert

En ce jeudi soir Svet et les enfants sont allés au rassemblement devant la mairie pour l'Ukraine. Sorti trop tard je ne les ai rejoints que près du carrousel pour dîner avec eux. Sur le chemin du retour je fais comme prévu un crochet par la rue Ferrari pour l'ouverture du Mois du Jazz du théâtre du Têtard avec Jon & John trio. Jon & John on avait failli les voir en décembre dernier au Roll'Studio, quant au théâtre du Têtard la dernière fois que je suis venu c'était dans le même cadre en 2020 pour le concert (d'adieu) de Namaste. J'arrive au moment où les autres spectateurs commencent à sortir du restau mitoyen pour passer dans la salle. Comme nous le racontera un peu plus tard John Massa pendant le concert, ce théâtre qui a maintenant 18 ans est né de l'envie et de l'énergie de Pierre et sa femme qui ont transformé un garage en véritable théâtre. C'est en effet John qui fera la gros de la conversation au public introduisant les morceaux et faisant les blagues (sur les gens en retard, sur les moyens de détendre l'atmosphère). Ambiance très détendue (sans désinvolture ni nonchalance) ce soir devant un public d'habitués pour beaucoup (spéciale dédicace à Anna assise au premier rang à côté de moi, à qui il dédiera un morceau.... Lire la suite

John Massa quartet

Critique écrite le 08 décembre 2021, par Luciiiie

Roll'Studio, Marseille 04 décembre 2021

John Massa quartet en concert

Ce soir, c'est à nouveau au Roll'Studio que nous avons rendez-vous. Cette fois si ce n'est pas pour regarder un film accompagné d'une très jolie improvisation, c'est pour écouter du Jazz. Juste avant le concert nous avons joué avec la balançoire installée sur le platane de la place des moulins. Comme (je pense) à chaque début de concert au Roll Studio il y a une petite introduction faite par la propriétaire des lieux Claire Abram. Elle nous a expliqué qu'il y a un changement dans le programme de la soirée car Jonathan Soucasse de Jon & John (le concert prévu ce soir) est absent. Le leader et saxophoniste du groupe (John Massa) a donc présenté ses invités de ce soir et comment ils les avaient recrutés à la dernière minute. Nous étions assez loin de la scène (près du bar) mais nous distinguions bien les quatre musiciens : le pianiste (Cyril Benhamou), le bassiste (Pascal Blanc), le saxophoniste (John Massa) et le batteur (Jérôme Mouriez). Je ne peux rien dire sur les paroles car le plus souvent, le jazz n'en a pas (ou bien juste des onomatopées). Les musiciens sont blagueurs, ils font croire que le premier morceau était leur dernier et que les deux personnes devant eux allaient sortir sourdes (d'ailleurs après l'entracte,... Lire la suite

Grabuge

Critique écrite le 12 février 2016, par Minty

L'Arthémuse - Marseille 31 Janvier 2016

Grabuge  en concert

Le dimanche soir à la maison? Non merci! Arrivé à l'Arthémuse sans trop savoir ce que j'allais y voir ni même écouter, je suis sur place vers 21h et je découvre enfin ce lieu dont j'avais déjà entendu parlé. Un concert le dimanche? Why not? La salle est déjà bien remplie et une ambiance sympa et chaleureuse s'en dégage. Pas mal de musiciens aperçus ici ou là sont présents, mais pas que. Bref on s'y sent tout de suite bien. Devant la scène toutes les chaises sont prises et et je vois qu'on en rajoute encore devant l'affluence. Le bar est plein...ça promet! Grabuge ? Pourquoi Grabuge? J'avais compris qu'on pourrait écouter toute la soirée, des styles musicaux différents, et surtout que de nombreux invités (surprise ou non) s'y produiraient. Et c'est justement cela qui m'intéresse. La découverte. Dès les premières notes, le trio sur scène est rejoint par un guitariste et saxophoniste, et le ton est vite donné. On est très loin du concert de jazz conventionnel qui s'écoute dans un silence religieux...Non ici, c'est GRABUGE. J'apprécie le saxophoniste (Fabien Genais), qui fait monter la température dans un solo endiablé. A la fin les invités descendent... Lire la suite

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage

Critique écrite le 23 mai 2011, par Mcyavell

Café Julien - Marseille 12 mai 2011

Jazz Connection 2/2 : Kami Quintet + Cartel Carnage  en concert

Deuxième soirée consécutive au Café Julien dans le cadre de Jazz Connection, programmation croisée entre Marseille et Paris : deux groupes de chaque ville, deux concerts chacun en deux lieux. Ils reflètent ce que peut apporter le mariage du jazz et des musiques actuelles. Mardal vous a raconté la première soirée ici. Ce soir encore, l'inventivité sera à haute dose et l'immersion dans les domaines musicaux les plus variés aura lieu. Cartel Carnage La raison de l'appellation Cartel Carnage devient limpide dès les premiers instants. Les enceintes crachent des images apocalyptiques qui font penser au divin 21st Century Schizoid Man de King Crimson. La guitare y est Frippienne, la batterie Brufordesque. La basse est plus puissante encore que celle de Greg Lake. Je ne sais si Lemmy Kilmister fait partie des références d'Alexandre Tomaszewski mais la force de sa basse est comparable. Seuls la trompette et le saxophone nous rappellent que cette soirée est organisée par le Cri du Port. Le deuxième morceau, nommé Houx Wardiougue, est davantage métallique encore. Mais nous sommes bien dans les musiques actuelles avec toutes leurs qualités, éclectisme, richesse, inventivité, relief, improvisations. La musique est bel et bien écrite... Lire la suite