Accueil Julian Casablancas en concert
Vendredi 10 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Escapade en solo pour le chanteur des Strokes, Julian Casablancas, qui a sorti un disque pop/rock Phrazes For The Young (en novembre 2009), en attendant le prochain album de son groupe, The Strokes... Julian Casablancas + The Voidz sort un album, Tyranny, en octobre 2014. Une tournée est prévue pour rendre visite à ses nombreux fans, positivement ravis par les premiers concerts du monsieur...

Julian Casablancas : vos chroniques d'albums
Site

Julian Casablancas en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Julian Casablancas : l'historique des concerts

Je.

01

Nov.

2018

Pitchfork Music Festival Paris en concert
Pitchfork Music Festival Paris - Pass 3 Jours : Bon Iver, Dj Koze, Jeremy Underground, Stephen Malkmus & The Jicks, Mac Demarco, Étienne Daho, The Voidz, John Maus, Fever Ray, Chvrches, Blood Orange, Chromeo, Pitchfork Music Festival Paris | Stephen Malkmus & The Jicks | Fever Ray | Chvrches | Etienne Daho | Bon Iver | Julian Casablancas | Mac Demarco
Grande Halle de la Villette - Paris 19 (75)

Je.

01

Nov.

2018

Pitchfork Music Festival Paris en concert
Pitchfork Music Festival Paris : Mac Demarco, Étienne Daho, The Voidz, John Maus, Rolling Blackouts Coastal Fever, G Flip... Pitchfork Music Festival Paris | Julian Casablancas | John Maus | Etienne Daho | Mac Demarco
Grande Halle de la Villette - Paris 19 (75)

Di.

31

Mai

2015

We Love Green Festival en concert
Festival We Love Green 2015 - 31 Mai 2015 : Julian Casablancas + The Voidz, Joey Badass, Nicolas Jaar, Ratatat, Ben Ufo, Roman Flügel B2b Barnt, Etc We Love Green Festival | Ben Ufo | Ratatat | Pional | Joey Badass | C.A.R. | Julian Casablancas | Nicolas Jaar
Parc de Bagatelle - Paris (75)

Sa.

30

Mai

2015

We Love Green Festival en concert
Festival We Love Green 2015 - 30&31 Mai 2015 : Julian Casablancas + The Voidz, Nicolas Jaar, Christine And The Queens, Joey Badass, Django Django, Allah-las, Siriusmodeselektor, Sophie Msmsmsm, Ben Ufo, Roman Flügel B2b Barnt, Ghost Culture Etc We Love Green Festival | Joey Badass | Julian Casablancas | Christine And The Queens | Nicolas Jaar | Ghost Culture
Parc de Bagatelle - Paris 16ème (75)

Ve.

29

Mai

2015

Festival Primavera Sound en concert
Primavera Sound 2015 - 29 Mai : Ride, Alt-j, Patti Smith, Sleater-kinney, Belle And Sebastian, Damien Rice, Jose Gonzalez, Ariel Pink, Death From Above 1979, Jon Hopkins, Julian Casablancas, Tony Allen, The Soft Moon, Ex Hex, Shabazz Palaces... Festival Primavera Sound | Disappears | Ariel Pink | Death From Above 1979 | Shabazz Palaces | Perfume Genius | Patti Smith | Tony Allen | Damien Rice | Sleater-Kinney | José Gonzalez | Earth | Alt-J | The Soft Moon | White Hills | The Juan MacLean | Julian Casablancas | Jon Hopkins | Ride | Ex Hex | Tobias Jesso Jr. | Run The Jewels
Parc del Forum - Barcelone (Sp)

Me.

10

Déc.

2014

Julian Casablancas + The Voidz Muziekcentrum Trix - Anvers (B)

Lu.

08

Déc.

2014

King Tuff en concert
Julian Casablancas + The Voidz + King Tuff King Tuff | Julian Casablancas
Casino de Paris - Paris 9ème (75)

Ma.

13

Juillet

2010

Julian Casablancas + Girls Bikini - Ramonville St Agne (31)

Julian Casablancas : les dernières chroniques concerts 3 avis

The Strokes

Critique écrite le 21 février 2020, par Ludmilla

Olympia, Paris 18 février 2020

The Strokes en concert

Dans un Olympia plein à craquer, j'ai du mal à réaliser ce qu'il se passe... je suis là pour voir The Strokes ! Portant mon badge 'Is This It' acheté au concert à la Brixton Academy de Londres le 29 mars 2002... On fait partie des chanceux présents ce soir pour ce concert annoncé à la dernière minute et plus que complet. Prêts à chanter et danser sur tous leurs tubes, grâce à une discographie quasi parfaite, les cinq New Yorkais tant attendus nous font bien mariner dans notre jus d'excitation avant de débarquer sur scène. Pas étonnant venant du groupe le plus branleur de notre génération. Et là, mon cœur fait boom ! 'Someday' nous fait partir 20 ans en arrière, sans que le morceau n'ait pris une ride (pas comme nous). Le public est déjà en transe. Malgré les lumières sombres, on reconnaît bien ces cinq silhouettes si charismatiques qui n'ont pas l'air d'avoir bougé. On remarquera tout de même la coiffure de Julian Casablancas, dieu vivant, qui a décidé de remplacer le mulet période The Voidz par une crête tombante. S'ensuit une rafale de tubes : 'Automatic Stop', 'Heart in a Cage', la salle est un karaoké géant ! 'The Modern Age', 'Hard to Explain', 'New York City Cops' pour le masterpiece premier album "Is This It".... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2010 3/3 : Rien, Gallows, Julian Casablancas, LCD Soundsystem, Wovenhand & Muzsikas, Empire of the Sun, Massive Attack

Critique écrite le 06 juillet 2010, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 4 juillet 2010

(mes) Eurockéennes 2010 3/3 : Rien, Gallows, Julian Casablancas, LCD Soundsystem, Wovenhand & Muzsikas, Empire of the Sun, Massive Attack en concert

Le samedi, c'est par ici ! Se remotiver pour le dimanche est toujours une petite épreuve. Outre le sentiment de satiété qui finit généralement par apparaître après deux grosses journées de festival, c'est là que le corps du (largement) trentenaire a tendance à lui rappeler qu'il n'est plus un petit con de 20 ans capable d'enchaîner les journées comme qui rigole, en dormant 3 heures au camping. Quand en plus on a rien à lui proposer en entrée... Enfin Rien, le groupe quoi ! Un groupe français de post-rock assez plaisant, à 2 batteries mais pas de chanteur, avec guitares planantes au son stratosphérique, et du Korg saturé. Leur set assez court comporte de très bons passages noise, mais se finit curieusement sur un morceau plus lent, un peu mou. Au final on les a trouvés un peu autistes quand même - quelqu'un leur a interdit de dire merci ou au-revoir peut-être ? Retour sous chapiteau, à la fraîche, pour un set très énervé des Gallows, des lads punk angliches en t-shirt blanc cintré, avec de vraies tronches à claques (bon, cela étant, on a pas vraiment envie de les faire chier...) qui jouent du metal avec un son lorgnant sur l'indus. Par moments, on pense à Ministry (London is the reason, jouée dès le début). Ils sont emmenés par un... Lire la suite

Daft Punk + The Strokes + Two Gallants + Arctic Monkeys + Dionysos & Synfonietta + Anaïs + Malajube (Les Eurockéennes de Belfort 2006)

Critique écrite le 05 juillet 2006, par Pierre Andrieu

Presqu'île de Malsaucy, Belfort 30 juin 2006

Daft Punk + The Strokes + Two Gallants + Arctic Monkeys + Dionysos & Synfonietta + Anaïs + Malajube (Les Eurockéennes de Belfort 2006) en concert

Excellent cru 2006 pour les Eurockéennes de Belfort : les trois jours passés sur la presqu'île de Malsaucy ont permis de papillonner entre les énormes têtes d'affiches (en quantité plus réduite que l'année précédente) et une foule de petits groupes prometteurs. Un cocktail savamment dosé et carrément explosif. Le tout sans une goutte de pluie, avec un soleil radieux et dans une atmosphère bon enfant... Que demander de plus pour fêter le début de l'été ? Voici le compte-rendu de la journée du vendredi 30 juin 2006... Anaïs : Depuis son succès foudroyant, Anaïs a le "droit" de se produire sur les grandes scènes, un endroit pas forcément adapté à son Cheap show se dit-on avant son concert... Mais dès le début de son set, on se rend compte que ses morceaux fonctionnent auprès du public, quel que soit le type de scène. En proposant un show quasi identique à celui des découvertes du Printemps de bourges 2005 et à une première partie triomphale de Louise Attaque à la Coopérative de Mai, la pétillante marseillaise a littéralement conquis son auditoire... Malajube : Juste après, et pendant que les Deftones détruisent consciencieusement l'appareil auditif de leurs (nombreux) fans sur la grande scène, les Canadiens de... Lire la suite

Julian Casablancas : les chroniques d'albums

Julian Casablancas : Phrazes For The Young

Chronique écrite le 19/11/2009, par Pierre Andrieu

Julian Casablancas : Phrazes For The Young

Suivant la mode de ses camarades de jeu au sein des Strokes, qui enchaînent les albums en solo comme d'autres enfilent les perles, Julian Casablancas se fend d'un disque sous son nom, un court album provoquant des sentiments assez mitigés... On se demande d'abord pourquoi le New Yorkais désormais établi à Los Angeles ne commence pas plutôt à enregistrer un nouveau disque des Strokes avec ses (ex ?) amis... Et puis l'on se dit qu'une petite pause ne fera pas de mal à tout le monde, ces gens-là ayant visiblement besoin de prendre l'air loin les uns des autres. Enfin, à l'écoute des huit titres (il ne s'est pas foulé le bougre ! ) de l'album Phrazes For The Young, l'on se dit que le virage pop/rock mâtiné de New Wave FM est assez osé, voire carrément délicat à négocier. Toutefois, si Julian Casablancas est un peu déprimé par sa situation de gosse de riche milliardaire sex symbol - c'est vrai que ce n'est pas facile tous les jours, hein -, et si certaines idées de production sont discutables (pourquoi l'omniprésence de ces synthés clinquants dégoulinants de volontés "variétés eighties" ? ), il faut avouer que l'instigateur du retour en grâce du rock n roll en 2001, l'homme qui a redonné du sex appeal au rock, garde toujours une prestance... Lire la suite

Julian Casablancas : Vidéo