Accueil Luis Francesco Arena en concert
Samedi 24 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Folk poétique sur des lignes indie pop. Projet solo de Pierre Louis du groupe Headcase.

Site

Luis Francesco Arena en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Luis Francesco Arena : l'historique des concerts

Je.

28

Nov.

2019

Miossec en concert
Miossec + Luis Francesco Arena Miossec | Luis Francesco Arena
La Nef - Angoulême (16)

Je.

06

Fév.

2014

Shannon Wright en concert
Shannon Wright Et Shannon Wright | Luis Francesco Arena
Le nouvel Atrium - Saint Avertin (37)

Lu.

01

Avril

2013

Tue-Loup en concert
Luis Francesco Arena / Thomas Belhom / Tue Loup Tue-Loup | Thomas Belhom | Luis Francesco Arena
Les Trois Baudets - Paris 18eme (75)

Ve.

29

Mars

2013

Lou Doillon en concert
Lou Doillon + Luis Francesco Arena (Complet) Luis Francesco Arena | Lou Doillon
Anciens Abattoirs - Cognac (16)

Ve.

22

Mars

2013

Troy Von Balthazar en concert
Vicious Circle 20 Ans ! avec Troy Von Balthazar + Julien Pras & the Arena + The Electric Fresco + Luis Francesco Arena The Electric Fresco | Troy Von Balthazar | Luis Francesco Arena | Julien Pras
Krakatoa - Mérignac (33)

Je.

21

Mars

2013

Troy Von Balthazar en concert
Troy Von Balthazar + Julien Pras & The Arena + Luis Francesco Arena Troy Von Balthazar | Luis Francesco Arena | Julien Pras
La Sirene Espace Musiques Actuelles - La Rochelle (17)

Me.

20

Mars

2013

Troy Von Balthazar en concert
Troy Von Balthazar, Julien Pras & The Arena Luis Francesco Arena Troy Von Balthazar | Luis Francesco Arena | Julien Pras
Boule Noire - Paris 18eme (75)

Sa.

23

Fév.

2013

Luis Francesco Arena Le Coquelicot - Fougères (35)

Luis Francesco Arena : les dernières chroniques concerts 2 avis

Ken Stringfellow + Luis Francesco Arena + Derek Delano + Leopold Skin & Lisa + ST Augustine

Critique écrite le 29 juin 2006, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 16 juin 2006

Belle réussite pour soirée la folk organisée par l'association Kütu Folk à la Coopérative de Mai, malgré la relative désaffection du public... Les jeunes et très prometteurs artistes clermontois qui avaient eu la bonne idée de convier Ken Stringfellow (en photo ci-dessus) en guise de tête d'affiche n'ont pas eu à le regretter, tant le monsieur a illuminé de sa classe naturelle la fin de soirée. Leopold Skin & Lisa : Tout avait bien commencé avec un court concert de Leopold Skin & Lisa... Compositions captivantes marquées par l'empreinte de Dylan et Donovan, superbes voix féminines et masculines, incroyable candeur : tout concourt à rendre précieux les instants où Leopold Skin et Lisa évoluent sur scène... Le morceau chanté en solo par Lisa, avec ST Augustine à la guitare, donne, quant à lui, tout simplement la chair de poule. On pense carrément à de juvéniles Marianne Faithfull, Nico ou Joan Baez... Rien que ça ! ST Augustine : La soirée se poursuit avec une prestation superbe de ST Augustine, qui malgré un stress presque palpable, a une fois encore démontré l'étendue de son talent pour chanter ses excellentes compositions. Il est presque impossible de ne pas se laisser emporter émotionnellement par les morceaux du... Lire la suite

Ken Stringfellow + Chris Garneau + Luis Francesco Arena

Critique écrite le 03 mars 2008, par odliz'

Le Cabaret Aléatoire, Marseille 28 février 2008

Atmosphère intimiste à 21h35 d'une quarantaine de spectateurs assis et concentrés pour le début de Chris Garneau et son folk anglais émaillé de pop baroque, sorte de petit oisillon à la voix frêle, naviguant depuis son gilet vert à paillettes entre un synthétiseur, un mélodica et un accordéon posé à terre. Accompagné d'une évaporée aux cheveux longs et violoncelle, Mister Garneau nous plonge dans son univers fébrile et planant. S'en suit alors, en un tour de main de régie bien huilée, Luis Francesco Arena , nourri à la noisy pop de son groupe The Headcases , nous délivre en solo une folk intimiste, fragile et onirique, distillée par le tendre filet de sa voix aiguë et de sa guitare mélancoliquement acérée. Confits dans nos fauteuils en plastique, à ce stade du concert, on en est à sentir le tiraillement de la fatigue que les shows de Garneau et d' Arena ont bercé, non sans déplaisir d'ailleurs, pendant près de deux heures. Le brouhaha du bar nous rappelle à l'ordre et les fans de la première heure de Stringfellow se réservent tout émoustillés les meilleurs places près de la scène. Le... Lire la suite