Accueil Chronique de concert Aaron + Smoking Smoking
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Aaron + Smoking Smoking

Aaron + Smoking Smoking en concert

Rockstore - Montpellier 27 Novembre 2010

Critique écrite le par



Arrivée au Rockstore de Montpellier : la salle est archi comble. Public tout emmitouflé (hiver et mistral oblige). Tout est en place pour la première partie. Nous sommes installés comme des rois (merci à la salle) au balcon à l'étage. Une belle vu d'ensemble pour un concert qui promet de donner dans le visuel et l'esthétique.



Pour la première partie nous avons un mini-groupe, composé de deux filles, du nom de Smoking Smoking. Tenues en adéquation avec le nom de leur formation et toute deux sur un même piano. Elles jouent à 4 mains dans une lumière bleutée et chantent en anglais. L'ambiance est très intimiste et ça n'est pas désagréable du tout. L'association de leurs deux voix est vraiment plaisante, avec des intonations un peu jazzy. Elles ne manquent pas d'humour non plus : nous avons droit à une "chanson d'amour" accompagnée par de grands coups de tambour ;)
Une belle complicité et un petit trac non feint : c'est leur dernière date et nous sommes heureux de la partager avec elles.



Après cette amuse bouche, c'est au tour d'Aaron... La scène change de visage, très belle, toute en clair obscur. Ils entrent tous les cinq sur scène. Et la lumière apparait avec eux. Magnifique. Les instruments sont éclairés par en dessous. Ils sont habillés tout de noir et de rouge foncé. Le batteur en veste croisée, façon officier de marine. La belle Julie à la guitare en robe du soir brillante, aux couleurs changeantes. Le bassiste, chemise noire et petit foulard BCBG. Simon Buret, super classe en costard slim .... Sans parler d'Olivier Coursier avec sa veste longue à col mao .... On est à un défilé de mode ;) !! Il y a une vrai esthétique, qui est tout à fait en osmose avec la musique.



Les éclairages sont au raz du sol. Les leds apportent une dimension supplémentaire. C'est extrêmement épuré, très beau, très classe.
On est tout de suite pris par une très bonne énergie et un son de folie. Dès les premières notes, le public est emballé. Et ils ont droit à de véritables ovations entre les morceaux.

Avec Lost Highway, la batterie et la lumière nous donnent les battements d'un coeur. On assiste à un doux mélange de force et d'émotion. Le public est tout acquis, très réactif et la communication entre lui et Simon (le chanteur) est évidente. Il sait d'ailleurs le stimuler, le faire danser, sauter, claquer des mains... Il y a un bal de déplacements et de changements d'instruments sur scène, qui casse le rythme juste ce qu'il faut.



Ils mettent le feu sur Blow ... Je ne ments pas : ce sont des hurlements à la fin !!
Et toute la salle chante en coeur sur Seeds Of Gold : c'est l'été en hiver dans cette salle. Simon chante, tout sourire, vit sa musique, danse. C'est un vrai plaisir de voir un artiste prendre autant de plaisir que son public.



Le concert monte en puissance et en intensité au fur et à mesure qu'avance la soirée. Il se fait de plus en plus rock et gagne aussi en émotion, en implication. C'est du bon et du pro. On a droit à deux très beaux moments d'intimité entre Simon & Olivier (on retrouve l'essence du groupe) avec A Thousand Wars et Mister K; tous les deux seuls, guitare & voix ... C'est pur comme du cristal et plein d'énergie en même temps, c'est magnifique et nous sommes tous pendus à ses lèvres. Personnellement j'y retrouve des émotions à la Archive ...



Tout le concert est super bien construit. Bon, il va quand même se moquer de nous et de notre façon de chanter, mais nous encourage, reconnaissant que ce n'est pas facile du tout !! Et lorsqu'ils vont terminer le set sur Arm Your Eyes, Simon lance "Le Rockstore, c'est toujours aussi classe !" et il a raison .... Mais c'est eux qui sont classes ... Et la fin au piano est superbe.
Ils vont saluer très simplement et avec discrétion, avant de quitter la scène.



Le premier rappel se fait sur Little Love qui va être chanter par la salle aux anges. Epatée par la belle prestation vocale du public, Simon va nous applaudir (merci, merci .... C'est trop !!).
Puis on enchaîne sur les chapeaux de roues avec Ludlow W et une ambiance du feu de dieu. Tout le monde saute sur place, le batteur y compris (et je vous assure que le faire tout en continuant de jouer n'est pas du plus simple !)
Et à nouveau un petit moment magique avec La Chanson d'Aaron que Tout Le Monde connait : U-Turn (Lili). C'est que du bonheur. A la place des briquets de ma jeunesse, on voit se lever une forêt d'IPhone !! Simon a un charisme et un talent fou. Il nous offre encore une fois une interprétation pleine de puissance et d'émotion mêlées, le tout juste dosé comme il faut.
On va terminer en rythme, avec la musique et les lumières qui vont monter crescendo (de toute beauté) et ils vont saluer pour la seconde fois dans une ambiance de malade.

On aura droit à un dernier rappel en duo piano/guitare, les vestes sont tombées. Julie vas venir prêter main forte pour faire la troisième main aux côtés de Simon. Le public est suspendu à ses lèvres. C'est absolument magique.

Un concert de rêve et une très très belle soirée. Merci à eux.

AaRON : les dernières chroniques concerts

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) en concert

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 19/07/2016
Nous voilà ici, de retour en Suisse, pour assister au Paléo 40+1 !!! La barre des 40 est passée, et l'ambiance du Paléo est toujours présente. On y retrouve aussi pas mal de... La suite

Aaron + Yanis en concert

Aaron + Yanis par Cathy VILLE
Radiant-Bellevue à Caluire et Cuire, le 30/01/2016
Concert de Aaron ce soir au Radiant-Bellevue avec une première partie assurée par Yanis, un jeune homme qui n'en est pas à sa première expérience musicale. Précédemment connu... La suite

AaRON en concert

AaRON par Calie-cotto
Espace André Malraux Six-Fours, le 28/11/2015
AaRON ... Groupe portant le même nom que leur premier LP : Artificial Animals Riding on Neverland. Si on fait aussi référence à ce prénom biblique, on retrouve dans l'étymologie un... La suite

Aaron + Rover en concert

Aaron + Rover par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 14/10/2011
Je dois reconnaitre que j'ai été un peu déçue lorsque j'ai découvert que ce n'était plus Nadéah qui assurait la première partie du concert de ce soir à l'Espace Julien. Elle ma ... La suite

Smoking Smoking : les dernières chroniques concerts

Aaron en concert

Aaron par Cabask
L'Usine - Istres, le 26/11/2010
Il faisait très froid ce vendredi soir, mais l'affiche programmée à l'Usine était des plus alléchantes, puisque le duo français Aaron s'y produisait pour la sortie de son 2e album.... La suite

Rockstore - Montpellier : les dernières chroniques concerts

Qúetzal Snåkes + Black Lips en concert

Qúetzal Snåkes + Black Lips par odliz
Le Rockstore, Montpellier, le 30/05/2016
Je ne prenais pourtant pas spécialement de risques avec ce concert à 168 petits kilomètres de chez moi. Le billet de train n'était pas de contrebande et l'intercités me faisait... La suite

CocoRosie en concert

CocoRosie par Ysabel
Rockstore - Montpellier, le 21/07/2012
Un RockStore plein à craquer pour accueillir les deux sœurs de CocoRosie, qui se sont associées à Rajasthan Roots, groupe que je ne connais absolument pas. Alors donc... La suite

The Stranglers + Mike Marlin en concert

The Stranglers + Mike Marlin par Sylvain Cabaret
Le Rockstore - Montpellier, le 09/04/2012
A LA RECHERCHE DE JET BLACK C'est à la surprise générale que nous débuterons cette soirée non pas à 19h30 (comme indiqué sur le site du Rockstore) mais à 20h ; et surtout pour... La suite

Sizzla and the Firehouse crew en concert

Sizzla and the Firehouse crew par bertrand
Rockstore Montpellier, le 11/04/2012
Le Rockstore souffle cette année ces 25 bougies, et je n'avais toujours pas fait l'effort de pousser jusqu'à Montpel pour voir ce lieu de renommée incontestable. L'occasion est... La suite