Accueil Chronique de concert Barrence Whitfield & The Savages + Wraygunn + The Dustaphonics (Cool Soul Festival 2012)
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Barrence Whitfield & The Savages + Wraygunn + The Dustaphonics (Cool Soul Festival 2012)

Barrence Whitfield & The Savages + Wraygunn + The Dustaphonics (Cool Soul Festival 2012) en concert

La Flèche d'Or, Paris 4 avril 2012

Critique écrite le par




Initiative à saluer et à défendre (une prog rock & soul aussi classe, c'est pas tous les jours que ça arrive !), le Cool Soul Festival #2 a débuté en fanfare le jeudi 4 avril 2012 à La Flèche d'Or, à Paris, avec des prestations positivement jouissives de The Dustaphonics, Wraygunn et Barrence Whitfield & The Savages...



A signaler pour les amateurs du genre, Le Cool Soul festival se poursuivra le 5 avril à l'Aéronef de Lille, le 6 avril à La Citrouille de St Brieuc et le 7 avril à La Sirène de La Rochelle (avec en plus Lewis Floyd Henry, Bob & Lisa des Bellrays et Mama Rosin, nom d'une pipe ! ) Voici un petit compte rendu de ce que le chanceux public parisien a pu voir en live et de ce que vous pourrez déguster très bientôt, si le cœur vous en dit...






The Dustaphonics : groupe anglais de rock & soul (voire plus si affinités) avec une chanteuse à la voix noire (et avec de sexy bas résille), des guitares surf 'n roll et une belle énergie en live... A la manière des BellRays, ce combo a tous les atouts pour réjouir et faire danser sur sa musique les amoureux fous de Rhythm & Blues, de Rock 'n' Roll, de Surf et de Soul. Le son est vintage, les chansons sont sacrément bien foutues, les Dustaphonics ont super envie de jouer, que demande le peuple ? A voir en live !






Wraygunn : combo portugais de rock & soul (c'est la soirée, hein !) emmené par le génial Paulo Furtado, aka The Legendary Tiger Man... Pour le warm up avant la sortie de son nouvel album intitulé L'art brut, la troupe et son leader habité font forte impression avec une set list truffée de nouveaux morceaux ultra percutants et de vieilleries très, très classe.



Chez Wraygunn, on trouve à la fois du rock 'n roll, du rhythm and blues, de la soul, du rock garage et de la pop sixties, le tout servi brûlant par un groupe tranchant (musiciens outrageusement rock 'n roll, et quelles choristes mes amis !), transpirant véritablement la joie de se retrouver ensemble sur une scène.



Au fur et à mesure que le set avance, l'on se dit que tout est parfait, qu'il n'y a vraiment rien à jeter dans leur répertoire du soir et que ces gens-là devraient être milliardaires et jouer dans des zéniths, si l'on considère leur incroyable talent et leur époustouflante générosité. On peut toujours rêver ! Après moult harangues au public et autres facéties blues & roll, Paulo Furtado finit par se rouler par terre au milieu au public, tout en faisant chanter une spectatrice très en voix, avant de grimper sur le bar pour s'enfiler un Whisky et revenir sur les planches finir le job...



Inutile de dire que final est jouissif, comme le reste du show. Attention, le groupe Wraygunn revient en maxi forme et il est toujours aussi content de jouer en live... Ce qui risque de rendre heureux pas mal de gens dans les salles de concerts !






Barrence Whitfield & The Savages : revue rhythm and soul emmenée par un magistral showman avec un tigre dans le moteur et dans les cordes vocales, Barrence Whitfield himsef... L'homme est enrobé, il est d'allure bonhomme, il est habillé comme un touriste américain de passage en France mais il ne faut pas s'y tromper, ce mec là, c'est de la dynamite, le seul et unique monsieur 100 000 volts !!! Dès sa première chanson en compagnie des bien nommés Savages (à la guitare, à la basse, au sax et à la batterie, des vétérans sachant rocker, groover façon soul blues comme personne), le dénommé Barrence explose tout : sa voix est aussi pure et cristalline que féline et agressive. S'il existe, Dieu a vraiment été généreux avec cet homme au moment de choisir la puissance de son organe... Pfiouu !



Sorte de croisement magique entre Little Richard, James Brown, Otis Redding, Sam Cooke, Screamin' Jay Hawkins et Salomon Burke, Mister Whitfield défouraille à tout va grâce ses cordes vocales maousses et au travail de ses hommes de mains, qui jouent de manière tour à tour frénétique ou fine... Devant un tel spectacle R&B roots, Soul, Rockabill & Rock N' Roll, on hésite entre pleurer de joie, se rouler par terre de bonheur, se faire hara kiri pour ne plus voir d'autre groupe en live ou crier comme un fou furieux.



Les morceaux, tous plus classieux et jubilatoires les uns que les autres, permettent d'en venir à cette conclusion : malgré sa naissance en 1955, Barrence Whitfield dispose plus que jamais, en plus d'une bonne humeur contagieuse, d'une présence de feu et d'un mojo marchant à merveille pour rendre fous ses contemporains... Chapeau bas à ce GRAND monsieur ! A très bientôt ! Terminons en signalant à quel point ceux qui n'ont jamais vu Barrence Whitfield & The Savages sur une scène manquent quelque chose d'unique...



Liens : www.reason2b.net/dustaphonics, www.facebook.com/wraygunn, www.myspace.com/wraygunn, www.facebook.com/cool.soul.festival, www.barrencewhitfield.com, www.facebook.com/BarrenceWhitfieldSavages.


Photos du concert par Robert Gil. Retrouvez plus de photos sur son site www.photosconcerts.com/barrence-whitfield-and-the-savages-paris, www.photosconcerts.com/wraygunn-paris et www.photosconcerts.com/the-dustaphonics-paris...

Barrence Whitfield And The Savages : les dernières chroniques concerts

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos en concert

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos par G Borgogno
Le Molotov, Marseille., le 23/05/2018
SAVAGE EVENING. Il y a peu, j'ai revu Barrence Whitfield & The Savages... Pour la quatrième fois (cinquième ?). Et ? Démoniaque! Comme toujours... Et dire que j'ai failli ne pas y... La suite

Barrence Whitfield And The Savages + The Marshals en concert

Barrence Whitfield And The Savages + The Marshals par Pierre Andrieu
Le Bombshell, Clermont-Ferrand, le 15/10/2015
Pour remédier radicalement à la déprime automnale liée au manque de lumière et donc de chaleur, il existe des solutions simples et peu coûteuses... Comme par exemple se... La suite

Barrence Whitfield and the Savages en concert

Barrence Whitfield and the Savages par Phil2Guy
Le Poste à Galène - Marseille, le 12 Octobre 2013
Depuis plus d'un quart de siècle, le chanteur Barrence Whitfield (de son vrai nom Barry White !) et ses Savages jouent avec une foi inégalée ce qu'ils qualifient comme du " soulful... La suite

Barrence Whitfield & The Savages en concert

Barrence Whitfield & The Savages par Roo-ha-kim
Poste à Galène - Marseille, le 08/04/2012
Puisque l'option "je regarde une énième déculottée de l'OM" est éliminée direction le PAG pour un concert soul / rock'n'roll : Barrence Whitfield and the Savages. J'avoue je... La suite

The Legendary Tigerman : les dernières chroniques concerts

South Vintage Festival : Rodeo Spaghetti + the Hasbeenders + Cowboys From Outerspace + the Legendary Tiger Man en concert

South Vintage Festival : Rodeo Spaghetti + the Hasbeenders + Cowboys From Outerspace + the Legendary Tiger Man par odliz
Trets, le 19/05/2018
En cette belle journée résolument printanière, nous décidons de nous expatrier loin des fumerolles urbaines et du béton poubelle, direction Trets (prononcez "Tresss",... La suite

Cowboys from Outerspace + The Legendary Tigerman en concert

Cowboys from Outerspace + The Legendary Tigerman par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 04/02/2018
Comment mettre fin au bien connu problème d'absence de préventes suffisantes à Marseille ? Cette tendance naturelle (et chiante) du marseillais à se dire qu'il ira évidemment au... La suite

The Legendary Tigerman + Cowboys From Outerspace en concert

The Legendary Tigerman + Cowboys From Outerspace par Sami
Molotov, Marseille, le 04/02/2018
Le dimanche soir pour beaucoup, c'est soirée affalé devant une série ou un match avant les affres du lundi. Mais ce soir le Molotov affiche complet pour un "fix of... La suite

Legendary Tigerman en concert

Legendary Tigerman par Samuel C
Le Point Éphémère - Paris, le 29/01/2018
Paulo Furtado est le Legendary Tigerman. Il est vain désormais de le comparer avec qui que ce soit, il a ses influences (et elles sont sacrément bonnes) et chacun les devine... La suite

Wraygunn : les dernières chroniques concerts

Wraygunn + Nation All Dust en concert

Wraygunn + Nation All Dust par Philippe
Le Moulin Marseille, le 05/11/2005
Ayant rédigé une chronique totalement dithyrambique de l'album de Wraygunn, j'attends beaucoup de ce concert et j'ai donc peur d'être décu et pire, de décevoir d'éventuels lecteurs... La suite

Wraygunn par Le Guise
Aéronef - Lille, le 03/05/2006
Ce groupe Portugais à la patate ! J'avais lu dans Rock & Folk que l'album était bien coté ! Il fallais que j'aille voir ce nouveau groupe sur scène. Pas de déception. Un concert très energique, très rock emmené par un guitariste chanteur survolté et les voix très "soul" des deux chanteuses. A voir absolument. Pour vous mettre l'eau à la bouche.... La suite

Wraygunn + The Film par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/11/2005
Sex & rock ‘n roll L'affiche Wraygunn + The Film a permis de chasser le blues du lundi soir en province au mois de novembre à grands coups de décibels et de textes sexuellement connotés... Même si le club de la Coopérative de Mai sonnait un peu creux, les aficionados de rock fiévreux qui s'étaient déplacés n'ont pas eux à le regretter :... La suite

Wraygunn + Nation All Dust par stéphane Sarpaux
Le Moulin Marseille, le 05/11/2005
Soirée longues pattes au Moulin samedi qui recevait Wraygunn sur scène et le team Sud side dans la salle ! Les gars des Aygalades avaient garé leurs vieilles pétoires sur le trottoir devant la salle. Ils sont arrivés en bande, exactement comme les mauvais garçons des années 60 : jean retroussés, boots, la banane gominée, badge sur le... La suite

La Flèche d'Or, Paris : les dernières chroniques concerts

King Gizzard And The Lizard Wizard en concert

King Gizzard And The Lizard Wizard par Pierre Andrieu
La Flèche d'Or, Paris, le 03/03/2016
Les " petits " génies australiens du rock psyché de King Gizzard And The Lizard Wizard ont fait plus que le job à Paris, à la Flèche d'Or, transformant la salle - complète à... La suite

Elvis Perkins en concert

Elvis Perkins par Coline Magaud
La Flèche d'Or, Paris, le 08/12/2015
Elvis Perkins est un de ces artistes qu'on aimerait voir plus souvent. Ses prestations sur notre continent sont rares et il n'est pas un de ces musiciens prolifiques à outrance... La suite

Curtis Harding (Pias Nites) en concert

Curtis Harding (Pias Nites) par Lebonair
La Flèche d'Or, Paris, le 05/03/2015
J'ai découvert le mois dernier le jeune artiste Curtis Harding, originaire du Mississippi et qui a sorti fin janvier son premier et savoureux album "Soul Power". D'ailleurs,... La suite

Joy en concert

Joy par Lartsenic
La Flèche d'Or, Paris, le 17/11/2014
J'ai déjà longuement développé sur la construction savante des 11 chansons de All The Battles et j'avoue que j'attendais de voir comment cela respirait sur scène. Les premiers... La suite